Identifiez-vous

LE FORUM

Espace ouvert à tous
Pour tout ce qui concerne les problème liés à l' inscription et aux codes de connexion avec le site de l'AGAC un simple E-mail à    suffit.
N'oubliez pas que ceux que vous solliciterez sont tous des bénévoles et qu'ils vous répondent principalement par générosité et gentillesse. .

Poster un nouveau message


MESSAGE N° 463 de Bernard       Mardi 21 Novembre 2017

SUJET : Gendarmerie
    Bonjour,
    Mon arrière grand père DOUZOU Amans Jules était gendarme à la Grande Combe dans le Gard en 1899. Ensuite il a été muté à La Voulte sur Rhône en Ardèche.

    Il est né à Montjaux Aveyron le 08 juillet 1869.
    Comment puis je retrouver des renseignements sur sa carrière de gendarme, un fiche signalétique ?
    Merci

COMMENTAIRE de jipé      Mercredi 22 Novembre 2017
    bonjour,
    ""La carrière militaire de votre AGP figure succintement dans les registres de recrutement conservés dans la sous série 1 R des AD du département de son recensement militaire.""
    google est votre ami
    généalogiquement
    @+jp

COMMENTAIRE de Bernard      Jeudi 23 Novembre 2017
    Bonjour JP et merci pour votre réponse.

    Je n'ai pas d’autre choix que me déplacer pour venir consulter ou y a t il des bénévoles qui pourraient m'aider sachant que par Internet je ne trouve rien?

    Bonne journée

    Bernard

COMMENTAIRE de jipé      Jeudi 23 Novembre 2017
    bonjour,
    DOUZOU Amans Jules est né le 08/11/1869 et non le 08/07.
    il s'est marié à St Rome de Tarn avec Galzin Marie Germaine et résidait à la Grand Combe.
    dans le fichier matricule de l'Aveyron on trouve son frère Émile Hippolyte Marius mais aucune trace de lui.
    généalogiquement
    @+jp


COMMENTAIRE de FALGUIERE Jean Marie      Jeudi 23 Novembre 2017
    Bonjour,

    La fiche matricule se trouve aux AD 48 en ligne : img. 178 du R 8119.

    Cordialement.

    J M Falguière.

COMMENTAIRE de Bernard      Samedi 25 Novembre 2017
    Bonjour et merci à tous pour votre aide.

    Bernard

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 462 de RAFINESQUE Claudine       Dimanche 19 Novembre 2017

SUJET : hameau RAFINESQUE
    Bonjour à tous
    En me promenant j'ai rencontrée un hameau sur la commune des Plantiers se nommant RAFINESQUE . j'ai essayée de voir quelqu'un mais personne.
    Comme c'est mon nom de famille j'aimerai connaître l'origine du nom de cet hameau . Nous sommes originaires de St Hippolyte du fort

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 461 de Monique AGATE       Vendredi 17 Novembre 2017

SUJET : Filature BAUMES au VIGAN
    Bonjour,
    Je recherche des renseignements sur la filature de soie crée au VIGAN par Antoine BAUMES vers 1870
    Je vus remercie
    Monique AGATE
    mougate@free.fr

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 460 de josiane       Jeudi 26 Octobre 2017

SUJET : RECHERCHE SUR PONTEILS
    JE RECHERCHE DES RENSEIGNEMENTS sur le couple CASTANIER Jean et BERTRAND Marie julie qui auraient vécus à ponteils et sur le décés de leur fils CASTANIER Auguste Odilon (né le 25/9/1842 à ponteils)

    tous les renseignements trouvés m'aideraient à continuer cet branche de ma généalogie

    merci d'avance

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 459 de Jacky (Metz)       Vendredi 20 Octobre 2017
adresse mail enlevée par modérateur (évitons les SPAM), à disposition pour vos réponses
SUJET : Recherche sur un ancètre et un lieu à Aumessas.
    Bonjour à tous ceux qui oeuvrent pour la généalogie et l'histoire.
    Je suis conjoint d'une FEVRIER à l'origine FABRIER dont je recherche quelques indices sur LOYS FABRIER qui demeurait au mas del PUECHMOISSON ,qui avait pour fils un Guillaume Fabrier marié à Comparnols. Tout ceci se passait vers 1560/1600.
    QUESTIONS :Reste t-il quelques traces de registres portant ce nom de Fabrier et aussi de PUECHMOYSSON. Autre chose, Ou pouvait se situer ce mas de Puecmoisson sur la commune d'Aummessas, Est-ce un tas de ruines, ou a t-il changé de nom, et plusieurs fois en 400 ans. Merci aux bénévoles de me renseigner.
    Autre chse, je tiens quelques infos sur la réintroduction de graines de vers à soie à Valleraugue ,Soudorgues, Colognac vers 1860 par un aieul de ma femme qui était le maire de Soudorgues (DAUMET David)

COMMENTAIRE de jipé      Dimanche 22 Octobre 2017
    bonjour,
    quelques notes sur les relevés Yannick Chassin du Guerny : notariat aumessas
    2e69/17 388 en 1583 X FABRIER Guillaume fs fabrier louis et COMBARNOUX Suzanne fe antoine.
    2e69/80 604 en 1620 X FABRIER Louis fs fabrier guillaume & combarnol suzanne et defferiere jeanne fe jean.
    2e 69/60 1489 en 1611 X PUECH Andre fs pierre et FABRIER Anne fe fabrier guillaume & combarnoux suzanne.
    2e69/86 723 en 1630 FABRIER Jean fs fabrier guillaume & combarnol suzanne et CLAMENT Jeanne fe marc.
    généalogiquement
    @+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 458 de FRANCHI JP       Samedi 30 Septembre 2017

SUJET : recherche de photos de personnages
    Je suis à la recherche de renseignements et surtout photos de personnages vallerauguois:
    - CAPIEU qui je crois était au Cros dans les années 50-60
    - REMY préposé à la mairie pour annoncer les nouvelles dans le village ( éventuellement d'autres "crieurs" plus anciens.
    Merci pour votre aide

COMMENTAIRE de jipé      Samedi 30 Septembre 2017
    bonjour,
    les adhérents utilisent "questions/réponses" et surtout mettent leur adresse mail lorsqu'ils demande des photos. (il y a des réponses)
    mais pas d'adresse mail sur un forum public
    généalogiquement
    @+jp

COMMENTAIRE de fRANCHI JP      Dimanche 1 Octobre 2017
    votre réponse ne m'éclaire pas
    d'autre part je n'arrive pas à me connecter sur la rubrique questions-réponses que vous m'indiquez.Merci

COMMENTAIRE de jipé      Dimanche 1 Octobre 2017
    bonjour,
    avez-vous reçu vos identifiants ?
    si non, regardez dans "courrier indésirable"
    généalogiquement
    @+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 457 de SCOCI       Vendredi 29 Septembre 2017

SUJET : A votre attention svp aide aux personnes victimes d'arnaques sur internet

    message supprimé par la modération.

COMMENTAIRE de jipé      Samedi 30 Septembre 2017
    un arnaqueur dénonce les arnaqueurs ! ! !

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 456 de Patrick ROUYER       Dimanche 24 Septembre 2017

SUJET : recherche mariage CARLE-CRESPI
    Bonjour,
    je suis à la recherche du mariage de Francis Jean Casimir Nathan CARLE né le 28/01/1900 à Nîmes (données trouvées sur les archives en ligne de Nîmes) dont les parents indiqués dans l'acte sont Léonce Abel CARLE né vers 1864 et Jeanne Augusta CRESPI née vers 1877.
    Il semble qu'un grand nombre de CARLE sont originaires de Valleraugue alors je tente ma chance vers votre association. Par avance merci.
    Cordialement

COMMENTAIRE de jipé      Dimanche 24 Septembre 2017
    bonjour,
    Léonce Abel CARLE (°1863 valleraugue) X 1896 Nîmes Jeanne Augusta CRESPI (°1877 Nîmes)
    Léonce Abel CARLE fs Jean & Boisson Anaïs
    Jeanne Augusta CRESPI fe Casimir & Perrier Marie
    généalogiquement
    @+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 455 de roger fuster       Samedi 9 Septembre 2017

SUJET : Recherche de décès
    Bonjour
    Je suis a recherche du décès de DUPONT Alphonse né le 23 Février 1870 à Valleraugues sur son acte de mariage il serait décédé à VILLEFORT
    Aucune note en marge sur son acte naissance
    Cordialement

COMMENTAIRE de jipé      Samedi 9 Septembre 2017
    bonjour,
    mis à part son mariage avec pages victorine en 1896 nous n'avons rien.
    son DC a certainement eu lieu dans la première moitié du 20ème siècle que peu d'associations ont numérisé.
    VILLEFORT se trouve à environ 130 km. de Valleraugue
    généalogiquement
    @+jp

COMMENTAIRE de jipé      Vendredi 15 Septembre 2017
    bonjour,
    DUPONT Alphonse + 1931 Valleraugue
    PAGES Victorine + 1943 Valleraugue
    généalogiquement
    @+jp

COMMENTAIRE de Sabine      Samedi 4 Novembre 2017
    Bonjour,
    J'habite depuis 3 ans dans les Cévennes et je suis tombée sous le charme de L'Abric à l'estrechure.
    Je voudrais connaître l'histoire de cette construction qui était destinée à la fabrication du ver à soie mais je ne trouve aucune documentation.
    Où chercher s'il vous plait car rien sur internet.
    Merci d'avance

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 454 de jean-Louis RICARD        Mercredi 9 Août 2017

SUJET : ascendants Jean SALZE Madeleine BOUDON
    Bonjour
    je cherche les ascendants du couple Jean SALZE et Madeleine BOUDON du mas du TOUR à Mandagout mariés vers 1670 parents de Jean, Suzanne, Catherine et Marie époux et épouses respectives de Louise FERRIERES, Samuel CLAUZEL, David FINIELS et Etienne ABRIC

COMMENTAIRE de jipé      Jeudi 10 Aout 2017
    message repris dans questions/réponses

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 453 de Martin T       Lundi 31 Juillet 2017

SUJET : La montagne de "Peyroubas" et autres désignations géographiques du XIXe siècle
    Bonjour,

    Passionné de mines et de minéraux, j'ai parcouru des ouvrages minéralogiques du XIXe siècle, en particulier celui de Pierre de Brun "essai de minéralogie du département du Gard", qui évoque de nombreux lieux situés sur les communes de Valleraugue, Dourbies, etc... Lieux qui ont depuis changé de noms. Je cherche donc des informations sur certains d'entre eux.
    En particulier, "la montagne de Peyroubas, situé au sud de Taleyrac, à la limite entre les communes de Valleraugue et Saint-André de Majecoule" d'après P. De Brun m'intrigue. Il me semble qu'il s'agirait de la montagne dont le sommet est la Serre des Barthes, mais je souhaitais m'adresser à vous afin d'en avoir une confirmation... Qu'en pensez vous ?

    Cordialement,

    Martin Tiano

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 452 de Papaai       Mardi 25 Juillet 2017

SUJET : Descendant de Jean André Cesar de Ginestous et Marie Anne ESTERAZY de GALANTHA
    Je recherche des renseignements sur la mère de ma grand mère maternelle une Marie Alice Armande Valentine WALSIN ESTERAZY fille de Louis Joseph Ferdinand (marié à Zélie de Beauval)
    et lui même fils de Jean Marie Auguste WALSIN ESTERAZY
    Ce dernier semble être né à VALLERAUGUE (Gard) et marié à une Adélaïde CARTIER Mais que vient faire là au milieu (ou en plein centre )le docteur WALSIN , médecin français de la famille princière Austro-Hongroise , qui l'aurait adoptée
    Pas très instruit en généalogie je n'arrive pas à comprendre pourquoi le fils du marquis de Ginestous (1725-1810) a pris le nom de sa mère ESTERAZY avec en plus WALSIN du nom de ce médecin revenu de Hongrie !
    Fils naturel mais non reconnu par son Père ? Si quelqu'un peut m'aider à comprendre !

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      Jeudi 27 Juillet 2017
    Bonjour,
    Lors de son mariage à Nîmes, le 20 prairial an 5 (08/07/1797) le nom WALSIN n’y figure pas.
    Jean Marie Auguste ESTHERHAZY, négociant, âgé de 29 ans natif de Valleraugue,30 (né le 07/05/1767 et enregistré le 1/10/1767. Adoption à lui faite par Mariane ESRERHAZY, portant déclaration en faveur dudit Jean Marie Auguste ESTHERHAZY, de maternité par devant FESQUET, notaire public le 6 complémentaire an 3), habitant au Vigan, 30, fils naturel et adoptif de Marianne ESTERHAZY avec Marie Marthe Césarée Adélaïde CARTIAR âgée de 18 ans, native de Tarascon, 13 ( née le 27/08/1779) et habitant à Nîmes depuis 3 ans, fille légitime de feu Vincent CARTIER, propriétaire foncier et de Magdelaine DERES.
    Cordialement Gilles

COMMENTAIRE de Papaai      Mercredi 16 Aout 2017
    Merci de vos renseignements
    À noter cependant que dans mes recherches généalogiques j'ai retrouvé le prénom MARIANNE écrit différemment MARIE ANNE
    Par ailleurs j'ai la notion que ce Jean Marie Auguste ESTERHAZY est né à VALLERAUGUE le 7 Mai 1767 Mais déclaré que plus tard le 1° Octobre 1767 ou même 1768 sur les registres de baptême de VALLERAUGUE du fait qu'il était un enfant dit "naturel" et que son père , qui ne l'a pas reconnu (et pour cause!)le marquis de GINESTOUS , était par ailleurs marié avec une Marie Louise de BONNAIL dont Il semble avoir eu 11 enfants Il était par ailleurs "gouverneur " du Vigan
    Par contre Il aurait été reconnu et adopté bien plus tard alors qu'il avait 28 ans (en Septembre 1795!)par un certain Docteur WALSIN dont Il rajouta son nom au sien auprès d'une étude notariale à NÎMES : Maître FOUQUET Mais quid de ce Dr WALSIN ? medecin au Vigan ? ou comme on le lit : medecin français de la famille princière Austro-Hongroise ? Si quelqu'un peut me donner l'explication !!! La famille ESTERHAZY lui a même intenté un procès pour le destituer de son nom et lui interdire de le porter ! Mais elle n'obtint pas gain de cause ne le destituant que de son titre de
    "comte"
    Merci du renseignement s'il est possible !

COMMENTAIRE de hélène GUILLAUME      Mercredi 16 Aout 2017
    bonjour, Mr Romain DAUDE (de la famille Daudé d'Alzon) a fait un énorme travail sur toutes les familles de nobles Viganais et l'histoire de leurs hôtel particulier. Pour avoir lu un jour ce travail fait lorsqu'il travaillait pour la communauté des Communes du pays Viganais je sais qu'il parle de la famille Esterhazy. Vous devriez vous adresser à cet organisme qui a très certainement conservé un exemplaire du travail payé par eux.
    Ils vous donnerons un rendez -vous pour venir le consulter .
    Quand au Docteur voir l'histoires des thermes du Vigan , ces docteurs envoyaient des nobles ou bourgeoises en cure et c'est comme cela qu'ils se fréquentaient.
    bonne recherches .

COMMENTAIRE de helene GUILLAUME      Jeudi 17 Aout 2017
    rebonjour, ce matin je viens de faire une recherche sur les écrits de Romain Daudé .
    Voici quelques indications :
    - livre sur l'hôtel Esterhazy du Vigan , fragment d'histoire hongroise en terres cévenoles , imprimerie Clement au Vigan en 2015.
    - revue du patrimoine 30 sept 2011 : ces messieurs de la religion au Vigan , les chevaliers de Ginestoux .
    - le Vigan , une citée cévenole au siècle des lumières www academiehautscantons-org

    Il vous faut commencer l'histoire des Esterhazy par Valentin qui habitait 2 rue des Barris au Vigan dans son hotel particulier, son père était hongrois et sa mère Viganaise, colonel des Hussards, envoyé extraordinaire du Roi de France à la cour des Habsbourg.
    Son voisin du Vigan (hotel actuellement la Caisse d'Epargne) était le Marquis de Ginestous ).... d'ou un rapprochement entre les 2 familles.
    - lettre du Comte Valentin E à sa femme 1784 - 1792 Plon Paris page 181.
    Il faisait la navette entre Nîmes et Le Vigan et la lettre est datée de 1786

    je continue mes recherches
    à plus

COMMENTAIRE de Papaai      Lundi 18 Septembre 2017
    Merci de vous être ainsi penchée sur ma question
    J'ai en ma possession les mémoires du comte WALSIN -ETERHAZY et les deux volumes des lettres à sa femme "la Viganaise" publiés par Ernest DAUDET et j'ai bien retrouvé vos références page 181
    J'essaie un rapprochement avec la famille Daudé d'Alzon
    Et sur les écrits de Romain DAUDÉ et la communauté de communes du pays viganais
    Encore Merci de votre collaboration et éventuellement à plus ! Je reste à l'écoute !

COMMENTAIRE de MARTIN Claude      Samedi 25 Novembre 2017
    Bonjour
    Ayant éffectue quelques recherches sur le domaine de LA FOUX situé à ROCHEBELLE pres du VIGAN je peux vous dire que Mme Marianne ESTHERAZY heritiere de Mr de la NOUGAREDE vend des terrains situés en peripherie de LA FOUX acte de vente qui declanche de nombreux recours de la part de nombreux créanciers . Mme ESTHERAZY avait un fils Mr WALSIN-ESTHERAZY

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 451 de Brigitte Martin       Vendredi 14 Juillet 2017

SUJET : livre Janet Teissier du Cros
    Bonjour,

    Certainement connaissez-vous déjà cet ouvrage mais, à tout hasard, je venais vous faire part d'un livre témoignage passionnant sur les Cévennes dans les années 1940. Il s'agit du "chardon et le bleuet", de Janet Teissier du Cros. Janet Teissier du Cros, Ecossaise, avait épousé François Teissier du Cros, issu d'une grande famille de filateurs. Réfugiée pendant la guerre dans les Cévennes, son livre est un témoignage de ces années passées à Mandiargues, Valleraugue, l'Espérou... Un livre très bien écrit, des portraits et des images de la région pleins de sensibilité. Publié initialement en 1962, il a été traduit et diffusé en France en Février 2017.
    Bonne lecture.

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 450 de Lucette GENESTOUX       Jeudi 13 Juillet 2017

SUJET : Décès Henry LAFON 1893 à Arre
    Bonjour,
    je recherche cet acte de décès du 06/05/1893 en mention dans l'acte de mariage de son fils, il est né °18/04/1857 à St-Mamet (15). Je suis intéressée par toutes les informations mentionnées notamment concernant une épouse.
    Bien cordialement.

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      Jeudi 13 Juillet 2017
    Bonjour Lucette

    LAFON Henri décède à 36ans le 6/5/1893 à sept heure du soir à Arre, terrassier nè à Saint Mamet Cantal, fils du défunt LAFON Henri et de la survivante Delphine PIGANIOL, époux de Marguerite VELAY.

    Cordialement

    Christian

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 449 de NENONENE bérengère       Samedi 24 Juin 2017

SUJET : Mariage JEANJEAN / ABRIC
    Bonjour chers amis généalogistes,
    Je suis à la recherche de l'acte de mariage de JEANJEAN Louis et ABRIC Marie Rose qui se sont mariés à saint André de Majencoules vers 1800, afin de connaître le nom de leurs parents respectifs.
    Merci par avance à ceux qui voudront bien prendre un peu de leur temps pour me lire et peut-être m'apporter une réponse.
    Amitiés généalogiques,
    Bérengère NENONENE

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      Dimanche 25 Juin 2017
    Bonjour Bérengère

    JEANJEAN Louis34 ans de Valbonne Saint André de Majencoule
    Fils de Jean et MAILLE Jeanne

    Epouse le 6 Frimaire en 12 Saint André de Majencoule
    Contrat de Mariage le 30 brumaire 13 5réf Sam 2E 73 533) Saint André de Majencoule

    ABRIC Marie Rose 21 ans de la Vielle Saint André de Majencoule
    Fille de Pierre et MICHEL Rose

    Cordialement

    Christian

COMMENTAIRE de NENONENE bérengère      Dimanche 25 Juin 2017
    Un grand merci Christian pour votre réponse rapide et efficace! Votre réponse m'est précieuse pour la suite de mes recherches car la situation débloquée, je vais pouvoir poursuivre mes recherches pour ces deux branches.
    Amitiés généalogiques,
    Bérengère

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 448 de POMMIER Patrick       Samedi 10 Juin 2017

SUJET : Généalogie AVESQUE
    bonjour,

COMMENTAIRE de modérateur      Samedi 10 Juin 2017
    message transféré dans la rubrique qestions/réponses

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 447 de Bernard de FESQUET       Lundi 15 Mai 2017

SUJET : Origine de ma famille
    Bonjour messieurs ,
    Valleraugue revient souvent dans mes recherches aux 14 et 15 éme siécle .Ensuite la famille descend vers Méze ,Pézenas et Montpellier .Avez vous quelque chose sur le " Mas de FESQUET".?
    Merci par avance .
    Cordialement .
    Bernard de FESQUET

COMMENTAIRE de jipé      Mardi 16 Mai 2017
    bonjour,
    "Valleraugue revient souvent dans mes recherches aux 14 et 15éme siécle"
    dans quels documents ?
    "Avez vous quelque chose sur le " Mas de FESQUET" "
    il existe plusieurs " Mas de FESQUET" dans les départements du Gard et de l'Hérault, auquel faîtes-vous allusion ?
    généalogiquement
    @+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 446 de WALCKER Philippe       Mardi 9 Mai 2017

SUJET : Rech x CLAUZEL JEANJEAN
    Bonsoir,

    Je n'arrive pas à trouver le X de François CLAUZEL avec Jeanne JEANJEAN. Dans les archives en ligne de l'Hérault je trouve dans l'enregistrement un CM passé chez Maître BOURGOING (je pense qu'il instrumentait à Saint Hippolyte de Fort) en date du 21 ventôse de l'an 13. Lui est de Saint Bauzille de Putois mais aucunes traces de cette union, elle est dite de Cézas me semble t il mais la aussi je ne trouve rien dans les EC de Sumène et de Saint Hippolyte. Merci de me donner une idée pour retrouver ce X. Je rajoute que tout les deux + dans l'Hérault et qu'il n'y a rien de plus sur leur filiation ou lieu d'origine.
    Bien cordialement.
    Ph. WALCKER

COMMENTAIRE de modérateur      Samedi 13 Mai 2017
    message transféré dans la rubrique qestions/réponses

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 445 de Nicolas Chrétien       Dimanche 30 Avril 2017

SUJET : famille GAZAN
    Bonjour,

    je suis entrain de faire l'arbre généalogique de ma famille, que est déjà bien complet. Il ne me manque que la branche de la grand-mère maternelle de ma femme, qui s'appelait Benjamine GAZAN et dont la famille habitait la région du Vigan et de Valleraugue. Benjamine s'est mariée le 6 septembre 1942 dans ce secteur, avec Claude WEBER, le grand-père de ma femme.

    Je sais que la famille GAZAN était bien implantée dans ce coin, mais j'arrive difficilement à trouver des informations pour le début du 20ième siècle, qui me permettraient de démarrer une recherche personnelle.

    Quelqu'un pourrait-il m'aider pour cette Benjamine GAZAN? Ou quelqu'un a-t-il déjà travaillé sur cette famille de façon plus générale?

    Merci d'avance pour votre aide.

    Nicolas Chrétien

COMMENTAIRE de jipé      Lundi 1 Mai 2017
    bonjour,
    les renseignements demandés datent de moins de 75 ans et ne sont accessibles qu'en mairie aux ascendants/descendants directs.
    généalogiquement
    @+jp



COMMENTAIRE de jipé      Mardi 2 Mai 2017
    bonjour,
    Benjamine Marguerite Gazan née en 1916 au Vigan, fille de Salomon et Adèle Perrier
    X 26/09/1942 avec Claude Henri Weber
    généalogiquement
    @+jp

COMMENTAIRE de Nicolas Chrétien      Jeudi 4 Mai 2017
    merci!

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 444 de monique AGATE       Dimanche 9 Avril 2017

SUJET : baUMes x roussel
    Bonjour,

    Nouvelle sur ce site, je recherche le mariage
    BAUMES Fulcrand x roussel jeanne louise au VIGAN
    vers 1860
    Je vous remercie pour votre aide
    cordialement
    monique AGATE
    mougate@free.fr

COMMENTAIRE de c et p Gauthier      Dimanche 9 Avril 2017
    Bonjour,
    au Vigan le 19 1 1865 mariage de BAUMES Fulcrand, fils de Félix et Lucie ROUDIER, avec Louise Jeanne ROUSSEL fille de François dit Almes et de MARMONT Françoise
    cordialement
    Catherine et Philippe Gaithier

COMMENTAIRE de monique AGATE      Dimanche 9 Avril 2017
    Je vous remercie pour votre réponse très rapide qui me permet de progresser dans cette recherche
    cordialement
    monique AGATE

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 443 de nicole quet       Lundi 3 Avril 2017

SUJET : histoire d un hameau
    Bonsoir,
    Je suis à la recherche de tout ce qui pourrait concerner l 'histoire d'un hameau "Camias", qui se trouve prés de Saint André de Majencoules;mon beau-père y réside et je souhaiterai connaître tout l'historique de ce hameau; Est-ce que vous pourriez me renseigner?
    Bonne soirée, merci par avance pour votre réponse
    Cordialement
    Nicole Quet

COMMENTAIRE de jipé      Mardi 4 Avril 2017
    bonjour,
    peut-être un livre de lamoureux j.m. : "un coin des cévennes : saint-andré-de-majencoules, sa monographie." ducros imp. 1900.
    également :
    www.causses-aigoual-cevennes.org/tourisme/associations/camias-patrimoine/
    généalogiquement
    @+jp

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      Dimanche 7 Mai 2017
    Dans le Dictionnaire topographique du Gard de Germer-Durand on trouve :
    Camias - Mansus de Camiaz, qui est in parochia Sancti-Andrea de Magencolis 1224 et 1256(cartulaire de ND du Bonheur) - Mansus de Camias, parochae de Magencolis 1430 (Montfajon, notaire du Vigan) - Valatum de Camiassio en 1513 (Bilanges, notaire du Vigan) -

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 442 de Philippe WALCKER       Jeudi 23 Mars 2017

SUJET : Rech X GERVAIS Jean avec BONIFAS Jeanne
    Bonsoir,

    Je suis à la recherche d'informations sur le couple Jean GERVAIS (Travailleur) avec Jeanne BONIFAS (elle X 2 avec GALABERT 1753) vers 1740 vers Saint André de Majencoules.
    Par avance merci pour votre aide.
    Bien cordialement.
    Philippe WALCKER

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      Samedi 25 Mars 2017
    Bonjour Philippe

    Rien sur le mariage GERVAIS

    GALABERT Etienne Ménager des Pauzes SAM fils de feu Jean et FESQUET Jeanne
    CM le 16/4/1753 SAM (CM 2 E 73 112)
    X 2/5/1753 SAM
    BONIFA Jeanne fille de feu Pierre Veuve de GERVAIX Jean

    Coedialement

    Christian

COMMENTAIRE de Philippe WALCKER      Dimanche 26 Mars 2017
    Bonsoir Christian,

    Merci, j'ai le même résultat, je vais tacher de trouver avec les variantes.

    Bon dimanche.

    Cordialement.

    Philippe

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 440 de Carole Lafleure       Vendredi 3 Mars 2017

    Message supprimé par le webmaster car non conforme à la fonction du site.

Amandine Gauthier

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 439 de VALDEYRON MARIE RENEE       Lundi 13 Février 2017

SUJET : MARIAGE
    Bonjour
    je fais la généalogie des valdeyron ( espinassous lanuejols= ) je suis à la recherche d'un mariage de bourrelis anne et libourel jean si vous avez cet acte merci de me contacter par mail julianclaude@orange.fr
    je suis membre du cercle genealogie sud aveyron à millau
COMMENTAIRE de jipé      Mardi 14 Février 2017
    bonjour,
    date et lieu aident à la recherche
    Camprieu 1798/02/16 LIBOUREL Jean Pierre fs Pierre & Causse Marie de Meyrueis X Bourelis Anne fe Benoit & Jeanjean Marianne de Villemagne
    généalogiquement
    @+jp

COMMENTAIRE de jipé      Mardi 14 Février 2017
    julianclaude@orange.fr : host smtp-in.orange.fr[193.252.22.65] said: 550 5.1.1
    Adresse d au moins un destinataire invalide. Invalid recipient. OFR_416



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 438 de Philippe WALCKER       Dimanche 12 Février 2017

SUJET : MOULIERE X ARNAUD St Julien de la Nef
    Bonjour,
    Je ne trouve pas la filiation du X de Auguste MOULIERE avec Rosalie Clémence ARNAUD à Saint Julien de la Nef le 05/10/1863.
    Par avance merci de votre aide.
    Bonne journée.
COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      Dimanche 12 Février 2017
    Bonsoir Philippe
    Voila la filiation :
    Monsieur MOULIERE Auguste fils de Martial (64 ans) Cultivateur et de Batedou Rose (63 ans) et mademoiselle ARNAUD Rosalie Clémence fille de Louis (53 ans) Fermier et de Bonnet Catherine (52 ans) se sont mariés le 5/10/1863 à St Julien de la Nef.

    Cordialement

    Christian

COMMENTAIRE de Re MOULIERE X ARNAUD St Julien de la Nef      Lundi 13 Février 2017
    Bonsoir Christian,
    Merci beaucoup pour votre réponse qui me permet donc d'avancer dans cette ascendance.
    Très bonne soirée.
    Philippe WALCKER

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 436 de jipé       Samedi 31 Decembre 2016




BONNE ANNÉE 2017



COMMENTAIRE de Philippe GUYON      Jeudi 12 Janvier 2017
    Je cherche à lire le bulletin 51. Il n'est pas proposé dans la bibliothèque.
    D'autre part, j'ai écrit un livre intitulé "épisodes cévenoles" sur mes ancêtres cévenoles du Vigan et de Valleraugue du XVI° siècle à nos jours. Je le tiens à la disposition de l'AGAC, si cela l'intéresse

COMMENTAIRE de jipé      Jeudi 16 Février 2017
    bonjour,
    des réponses ont été apportées par mail privé.
    généalogiquement
    @+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 435 de robert veccella       Vendredi 30 Decembre 2016

SUJET : marguerite VEDRINES 1757 lanuéjols
    bonjour,
    je suis à la recherche d'informations et/ou de l'acte de naissance de :
    Marguerite (ou margueritte) VEDRINES née le 30 septembre ou février 1757 à Lanuéjols de Pierre VEDRINES et Marie (BELANGER) CALADON.
    Je vous remercie par avance de la suite que vous donnerez à ma demande.
    Bien cordialement,
    robert veccella
    robert.veccella[at]gmail.com
COMMENTAIRE de jipé      Samedi 31 Decembre 2016
    bonjour,
    informations envoyées
    généalogiquement
    @+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 434 de Jean Louis RICARD       Jeudi 29 Decembre 2016

SUJET : famille RICARD à Mandagout
Je recherche le lien qui pourrait unir la branche RICARD de Rouas avec celle de Costubague, avant 1600

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 433 de Jean Louis RICARD       Jeudi 29 Decembre 2016

SUJET : CAMPREDON MONTET
Recherche les ascendants du couple Antoine CAMPREDON et Isabeau MONTET des Baumelles paroisse de Mandagout, mariés vers 1650.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 432 de SALERT SUZETTE       Mardi 20 Decembre 2016

SUJET : VOEUX
bonnes fetes a toute votre equipe et meilleurs voeux pour la nouvelle annee amicalement s salert

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 431 de POMMIER Patrick       Vendredi 2 Decembre 2016

SUJET : Connexion au site
Bonjour,
Nouvel adhérent et ayant reçu mon code je ne parviens pas à accéder aux registres numérisés de Valleraugue depuis mon domicile.
Pouvez m'indiquer la marche à suivre pour rechercher des actes.
Cordialement

COMMENTAIRE de bonjour,      
Vendredi 2 Decembre 2016

bonjour,
en ouvrant l'onglet "association/permanence et local" rubrique fonctionnement.
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 430 de fuster roger       Vendredi 2 Decembre 2016

SUJET : Complément d'infos à la demande n°429
Bonjour
Mon mail : supprimé par le modérateur
Merçi

COMMENTAIRE de jipé      
Vendredi 2 Decembre 2016


bonjour,

demande à adresser dans questions/reponses
généalogiquement
@+jp

PS : afin de limiter le "SPAM" évitez de mettre les adresses mail sur les forums publics.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 429 de fuster roger       Jeudi 1 Decembre 2016

SUJET : acte de mariage

Bonjour
Je recherche l'acte de mariage de Dupont Pierre et Atger émilie marié a Arphy le 11 Avril 1859
Merçi

COMMENTAIRE de jipé      
Jeudi 1 Decembre 2016

bonjour,
et je l'envoie à qui ?
demande à adresser dans questions/reponses sans oublier l'adresse mail.
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 428 de Patrick MENARD       Mercredi 30 Novembre 2016

SUJET : Demande de code
Bonjour,

Suite à mon adhésion du 13 Novembre 2016, merci de bien vouloir me transmettre le code pour pouvoir accéder à votre site.


Sincères salutations

COMMENTAIRE de jipé      
Jeudi 1 Decembre 2016

bonjour,
code envoyé
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 425 de LAUPIES Bertrand       Mercredi 23 Novembre 2016

SUJET : Origine de patronyme
Bonjour, J'ai quelques réponses sur l'origine de mon nom très Cévenol, je souhaitais votre avis.... LAUPIES viendrait de Tonnelle (?) viendrait de Lauze (?) t a t il géographiquement un lien avec le hameau des LAUPIES vallée de Dourbie ???? Autant de questions et de réponses.... Merci infiniment de votre aide. Et très cordialement. bertrand.laupies@gmail.com

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Jeudi 24 Novembre 2016


Bonjour Bertrand

Laupies : de la racine pré celtique lup l’ occitan loupia grosse pierre sans patronyme

Cordialement

Christian

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 424 de Alain Combes       Dimanche 13 Novembre 2016

SUJET :

COMMENTAIRE de Modérateur       
Dimanche 13 Novembre 2016

ce forum n'est pas un lieu de réglement de griefs personnels

sujet supprimé


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 423 de COLL Marie       Mardi 8 Novembre 2016

SUJET : code perdu
Bonjour
Pourriez vous me donner un nouveau code . J ai fait réparer mon ordinateur et je ne peux plus me connecter avec mon code .Merci

COMMENTAIRE de jipé      
Mercredi 9 Novembre 2016

bonjour,
la première ligne n'est-elle pas assez explicite ?
généalogiquement
@+jp


COMMENTAIRE de COLL Marie      
Mercredi 9 Novembre 2016


Merci, j'ai pu enfin me connecter.Je suis désolée de n avoir pas utilisé le bon circuit.J 'ai simplement vu la demande précédente et pensais que c'était par là que je pouvais en faire de méme.
Cordialement .Marie

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 422 de Bertrand LAUPIES       Samedi 5 Novembre 2016

SUJET : Adhesion
Bonjour
J'ai volontiers adhère à l'association lors de l'expo au foyer rural...... je n'ai strictement rien recu depuis lors et m'inquiète aujourd'hui des codes internet qui m'étaient promis.
Tres cordialement

COMMENTAIRE de jipé      
Samedi 5 Novembre 2016

problème corrigé
@+jp


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 421 de Simone Peyron       Samedi 5 Novembre 2016

SUJET : ouverture de certains onglets
Bonjour
Après connexion réussie au site je ne peux malgré tout pas ouvrir bon nombre d'onglets dont celui des adhérents. Y a-t-il un problème ou faut-il que je fasse une manip qui m'échappe.
Merci pour votre aide.

Simone

COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Samedi 5 Novembre 2016

Bonjour Simone,

Pour ouvrir l'onglet adhérent il faut au préalable indiquer son NOM ET CODE et ensuite cliquer sur valider et ensuite en principe cela fonctionne.

Cordialement.

J M Falguière


COMMENTAIRE de Simone Peyron      
Lundi 7 Novembre 2016

Bonjour,

Je vous remercie pour cette explication, mais c'est la démarche que je fait depuis des années, or maintenant bien que mes nom et code soient validés ça ne s'ouvre pas!

Cordialement

Simone

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 420 de MH Lebreau       Dimanche 23 Octobre 2016

SUJET : TESSIER Philippe ,
Bonjour,
En parcourant les AD34, j' ai découvert
le 20 Mars 1757
Mariage de Philippe TESSIER , parent Jacques et Marie LAPORTE de CAMREDON paroisse de VALLERAUGUE avec
Marie DURAND de Ganges
AD 34 ganges,127PUB8 registre protestant BM 1750-65 page 12



COMMENTAIRE de jipé      
Dimanche 23 Octobre 2016

bonjour,
quelle est la question ?
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 418 de catherine fredouille-COUSIN       Mercredi 5 Octobre 2016

SUJET : Gustave et Césarine COUSIN
Bonjour,
Mes arrière-grands parents ont vécu plusieurs années à Valleraugue, avant d'y mourir pratiquement en m^me temps en avril 1895. Pourriez vous m'aider à savoir quand ils sont arrivés d'Anduze à Valleraugue,, où ils résidaient et s'ils y ont été inhumés.
Il s'agit de : Gustave Calixte Antoine Nazaire COUSIN né le 21/2/1824 à Anduze où il a été filateur et de sa femme, Césarine Marie Sophie SOULIER fille du pasteur d'Anduze de 1805 à 1855, Alexandre Soulier
Avec tous mes remerciements
C.FREDOUILLE_COUSIN, La seyne sur mer

COMMENTAIRE de jipé      
Vendredi 7 Octobre 2016

bonjour,
Valleraugue DC 1895 04 02 COUSIN Antoine Calixte Nazaire Veuf de Césarine Marie Sophie SOULIER Valleraugue Industriel age de 71 ans
Valleraugue DC 1895 03 05 SOULIER Césarine Marie Sophie Epouse d'Antoine Calixte Nazaire COUSIN Valleraugue age de 67 ans
généalogiquement
@+jp


COMMENTAIRE de catherine Fredouille-Cousin      
Dimanche 9 Octobre 2016

Merci de ces précisions. Où pourrais-je trouver des renseignements sur leur vie :
-arrivée à Valleraugue
-adresse
-participation à la paroisse protestante
Encore Merci
Bien cordialement
CFC


COMMENTAIRE de jipé      
Lundi 10 Octobre 2016

bonjour,
d'après les recensements de 1886 et 1891, le couple résidait avec leur fille Marie Jeanne (30ans en 1891, non née à Valleraugue) rue neuve à Valleraugue.
pour plus de renseignements il faudrait consulter les archives municipales et du temple sur place.
généalogiquement
@+jp


Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 417 de Elsie ZASTRIZNY       Dimanche 18 Septembre 2016

SUJET : Recherche de renseignements sur Jean-Baptiste Courbebaisse

Jean-Baptiste Courbebaisse était de ces chaudronniers du Cantal venus en Cévennes à la fin du XVIIIème siècle. Installé à Aulas à une date pour l’instant inconnue, il est né à St-Martin-Cantalès en 1775, s’est marié à Aulas avec Marie-Anne Ménard en 1804 et y est mort en notable très aisé en 1867. Son fils Alexis lui a succédé comme chaudronnier. Un de ses fils l'abbé Jean-Henri-Paulin Courbebaisse a été curé de Mandagout de 1835 à 1877 Quelqu'un aurait-il des renseignements sur cette famille et en particulier des précisions sur l'environnement familial de cet abbé?
Cordiales salutations à tous
Elsie Zastrizny

COMMENTAIRE de jipé      
Lundi 19 Septembre 2016

bonsoir,
puisque vous êtes adhérent vous pouvez utiliser la rubrique "questions/réponse" ou divers renseignements vous serons fournis ainsi que des PN.
généalogiquement
@+jp


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Mardi 20 Septembre 2016

Merci pour votre réponse, j'avais oublié la rubrique "questions réponses", mille excuses cordiales salutations Elsie ZASTRIZNY

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 416 de Nicole Guasco       Lundi 5 Septembre 2016

SUJET : dEMANDE Etat Civil
Bonjour,
Je recherche l'état civil (acte de naissance, mariage, décès) de mon arrière grand père David LAUNE né vers 1844 et de son épouse Marie ATGER née vers 1858.
En 1918 ils demeuraient aux Plantiers". car j'ai l'acte de mariage de leur fils Adrien LAUNE né en 1894 avec Jeanne BOURIT établi à Valleraugue.
Pouvez-vous me dire où je peux m'adresser pour avoir ces documents ?

Je vous remercie par avance et vous adresse mes bien sincères salutations.

COMMENTAIRE de jipé      
Mardi 6 Septembre 2016

bonjour,
LAUNE David Auguste (°1806) X1837 COMBES Victoire (°1800)
LAUNE David Auguste (°1842) X1875 ATGER Marie Sophie (°~1858 Lozère)
les actes détaillés sont accessibles via la rubrique adhérents/adhésion
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 415 de gisele gallier       Jeudi 1 Septembre 2016

SUJET : genealogie
bonjour ,monsieur, madame je recherche des renseignement concernant un ancien notaire habitant où ayant son étude à vallraugue, ma seule indication : Monsieur A Gautier, lettre de 1884 à Léon membre de sa famille, je viens de retrouver un courrier dans mes archives, et souhaiterais savoir le lien famillial pour ma généalogie, quel homme était il, où vivait il...
merci de votre réponse
G Gallier

COMMENTAIRE de jipé      
Vendredi 2 Septembre 2016

bonjour,
GAUTIER Jacques Auguste Notaire X ROSIES Pauline Emilie
2 filles :
Augustine Marie Rose °1878
Marie Marguerite °1882
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 414 de Francis FABRE       Jeudi 25 Aout 2016

SUJET : Recherche informations sur Julien FABRE né à Colognac en 1850.
Bonjour, je recherche des informations sur l'ascendance de Julien FABRE né le 18/11/1849 à Colognac (30), fils de FABRE Joseph, (°1804), cultivateur, et de THEROND Suzanne, (°1811); uni avec PASCAL Priscille.
acte de naissance de PASCAL Priscille:
acte de naissance de FABRE Joseph :
acte de naissance de THEROND Suzanne:
sur geneanet mon compte est "ffaantibes"
Merci d'avance pour toute aide, avec nos meilleures salutations, Michèle et Francis Fabre d'Antibes.


COMMENTAIRE de Francis FABRE       
Dimanche 4 Septembre 2016

Il est bien entendu que Nous recherchons qu'une piste vers le lieu de naissance de PASCAL Priscille, le lieu de naissance de FABRE Joseph, le lieu de naissance de THEROND Suzanne, le lei de l'union de FABRE Joseph et THEROND Suzanne.
Merci d avance pour toute aide - Avec nos meilleures salutations, Michèle et Francis Fabre d\'Antibes.

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 413 de pascal v       Samedi 13 Aout 2016

SUJET : famille laune /laude
je recherche le mariage de paul henri LAUNE né a nimes en 1843 et de catherine LAUDE née a montbelliard en 1846 marié en 1869 mais ou ?????

mariage ni a nimes ou ses parent habitait ni a montbelliard ni a lavaleix les mines ou cest 2 premier enfants son nés en 1870 et 1872 ni a laussanne (suisse) ou il fesait ces etudes en 1868
mais ou a eu lieu le mariage ????

COMMENTAIRE de Anne PREDESCU BERNARD      
Lundi 15 Aout 2016

madame,
Etes-vous allée sur le site généanet :
Paul Henri LAUNE et Catherine LAUDE y figurent , notamment son histoire familiale. Il était Pasteur.
Sa descendance y est indiquée.
Lui est originaire de Nîmes, elle de Montbéliard.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 412 de Martine H       Vendredi 22 Juillet 2016

SUJET : recherche acte à Robiac
Bonjour,
je recherche une bonne âme :-) qui pourrait photographier l'acte de ° de HUNEZ Victorine le 31/03/1875 à Robiac et vérifier s'il n'y a pas un mariage des parents au même endroit un peu avant. Le père HUNEZ Victor Désiré est originaire du Nord (59)et la mère GANT(H)ELET Barbe Jeanne de Moselle (57)et ils repartent par la suite dans le nord où il meurt puis elle en Lorraine. J'essaie de comprendre ce qu'ils faisaient si loin de chez eux.
Merci d'avance pour toute aide

COMMENTAIRE de Martine H      
Vendredi 22 Juillet 2016

j'ai oublié de préciser que je réside en Lorraine et que c'est pour cela que je me permets de vous appeler à l'aide

COMMENTAIRE de jipé      
Vendredi 22 Juillet 2016

bonjour,

désolé mais nous ne possédons rien sur cette localité.(nous sommes à l'opposé du département)

vous pourriez voir "Généalogie en Uzège et Gard" : gugard.free.fr/

et : www.brozer.fr/telearchives/

généalogiquement
@+jp


COMMENTAIRE de BERNARDI Colette      
Samedi 23 Juillet 2016

Bonjour, je suis inscrite à Brozer.J'ai trouvé l'acte de ° Hunez Victorine, le 31/03/1875 fille de Victor Désiré (ouvrier soudeur) 37 ans originaire de Hauplind(?°)Nord JE n'ai pas cette commune sur mon Atlas ,mais trouvé Haulchin. Et de Jeanne Barbe Gantelet 39 ans son épouse.Vu leur age il doit y avoir d'autres enfants avant.Pas de mariage en 1873et 1872.Je n'ai pas le temps de poursuivre la recherche ce jour.à plus tard .Colette Bernardi.

COMMENTAIRE de BERNARDI Colette      
Samedi 23 Juillet 2016

Re bonjour,pas d'enfants entre 1876 et 1882.Et non plus entre 1867 et 1875 la naissance de Victorine.Si vous avez le domicile en Moselle, je m'orienterai vers un mariage par là bas.colette.bernardi@laposte.com

COMMENTAIRE de BERNARDI Colette      
Samedi 23 Juillet 2016

ERREUR il faut lire colette.bernardi@laposte.net

COMMENTAIRE de Martine H      
Mardi 26 Juillet 2016

Un grand merci à tous ceux qui m'ont répondu !!

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 411 de Guy ROBERT       Vendredi 15 Juillet 2016

SUJET : Généalogie GAZAN
Bonjour et encore merci de votre réponse.

Savez vous comment je puis récupérer les actes notariés dont vous faites référence?

Cordialement

guy

COMMENTAIRE de jipé      
Vendredi 15 Juillet 2016

bonjour,
nous ne possédons que les relevés (fait par des bénévoles) des actes demandés, pour en savoir plus il faudra consulter les cotes CM 2 E 52/117 et CM 2 E 52/396 aux archives du Gard.
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 410 de Guy ROBERT       Jeudi 14 Juillet 2016

SUJET : GEN2ALOGIE GAZAN
bONJOUR?,

Un grand merci à Christian pour sa réponse aussi rapide et très interressante.

je perd la piste gazan, à St André de Valleborgne. Il semblerait que le père de mon François Gazan marié avec Catherine Favre, soit né a St André de Valleborgne. sur l'acte de mariage de ce père avec Suzanne Remedy le 26/04/1727, il est indiqué qu'il est fils de feu Antoine et de Suzanne Goude.
Lui serait né vers 1694 et elle vers 1696 puisqu'ils ont respectivement 33 et 28 ans en 1727.
Avez vous des infos sue eux?
merci de votre réponse,
Cordialement,
Guy

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Vendredi 15 Juillet 2016

Bonjour Guy

Sur mes tablettes Notaire de st André de Valborgne :

CM 2 E 52/117 SAV le 21/8/1691
entre GAZAN Antoine fils de Pierre et AMARINE Marie
et GOUT Suzanne fille de Pierre et FONTANIEU Marguerite

CM 2 E 52/396 SAV le 31/8/1653
entre GAZAN Pierre fils de Jean et NOGUIER Catherine
et AMARINE Marie fille de Jean.

Cordialement

Christian



Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 409 de Guy ROBERT       Mardi 12 Juillet 2016

SUJET : GENEALOGIE GAZAN
Merci de votre réponse, j'ai effectivement trouvé l'acte de mariage Gazan Favre en 1759.
cependant, sue cet acte je n'arrive pas à transcrire le nom de la ville ou est née de Catherine Fabre. Est-ce Sauve( au quel cas le diocèse ne peut etre Alais, ou bien Alais meme.( je pense qu'il s'agit de la ville d'Alès. Qu'n penser vous?

Cordialement
Guy

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Mercredi 13 Juillet 2016

Bonjour Guy

De 1694 à 1926 ALES s'écrivait ALAIS

Sauve dépendait du diocèse d'Alais

Le diocèse d'Alais de 1694 est supprimé en 1877 et rattaché au diocèse de Nîmes

Ce couple ont un fils marié deux fois à Sauve.

Cordialement

Christian




Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 408 de Pierre-Marie Elzière       Jeudi 30 Juin 2016

SUJET : accès aux données numérisées
Bonjour,

Habitant la région lyonnaise,j'ai adhéré à l'AGAC avec l'espoir de pouvoir consulter des actes numérisés me permettant de compléter mes recherches généalogiques.
Je dois dire que je suis très déçu car je n'ai pratiquement accès à aucun document numérisé.

Amicalement,

Pierre-Marie Elzière


COMMENTAIRE de jipé      
Jeudi 30 Juin 2016

bonsoir,
la réglementation ne nous autorise pas à diffuser les documents d'état-civil en ligne.
puisque vous êtes adhérent, une fois identifié, vous pouvez vous rendre à la rubrique questions/réponses et faire une demande avec le maximum de précision.
si nous possédons les renseignements demandés un membre se chargera de vous répondre et de vous envoyer les PN.
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 407 de Guy ROBERT       Lundi 27 Juin 2016

SUJET : Généalogie GAZAN
Comme les AD du gard ne sont pas encore en ligne, pouvez vous m'aider?
J'ai la trace du mariage de françois Gazan avec Catherine Fabre le 19/12/1759 à Ganges.
Les pistes me conduuisent à St Marcel de Fonfouillouse.Mais sans certitude.
Pouvez vous m'aider à reconstinuer l'asecendance de ce François Gazan.
Question subsidière, y a t il un lien familiale avec David Gazan dit la Jeunesse, émigré en Allemagne pour échapper aux dragonnades?
Quelque soit votre réponse, je vous remercie d'ors et déjà de l'attention que vous porterez à ma demande.
Cordialement,
G Robert

COMMENTAIRE de jipé      
Mardi 28 Juin 2016

bonsoir,
Ganges n'est pas dans le Gard mais dans l'Hérault dont les archives sont en ligne.
vous y trouverez votre acte à la cote 127 PUB 8 image 47. l'acte est filiatif.
je n'ai rien trouvé sur Les Plantiers (ex St Marcel de Fonfouillouse).
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 406 de Christophe       Mercredi 22 Juin 2016

SUJET : Aide / Archives du Gard
Je me permet de vous contacter je dois effectuer une recherche sur un de mes ancêtres aux archives du Gard, mais elles ne sont pas encore numérisées et je ne peux pas me déplacer, serait-il possible qu'une personne de l'association disponible pourrait m'aider et s'y rendre pour effectuer les recherches ? Dédommagement possible.

données personnelles supprimée par le webmaster.
dar......@...ud.com / 0000000.10

Cdt.

COMMENTAIRE de jipé      
Mercredi 22 Juin 2016

bonsoir,
posez ICI vos questions concernant les actes recherchés avec un maximum d'informations et nous ferons notre possible pour y répondre.
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 405 de chavarin marie jeanne cn 1748       Lundi 13 Juin 2016

SUJET :
Suite au message numéro 402.merci

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Lundi 13 Juin 2016

Bonsoir Marie Jeanne

Jean Batiste et Ludivine à la retraite se sont retiré à Peyregrosse avec ses enfants Félix marié en 1904 et Albert Marie marié en 1911 (mariage sur Saint André de majencoule).
J'ai consulté les registre de décès de la clinique de Ganges ou ils sont effectivement inscrit
Décédés : lui le 02/02/1928 à 80ans, elle le 19/12/1930 à 84 ans.

Cordialement

Christian

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 404 de chavarin marie jeanne cn 1748       Lundi 13 Juin 2016

SUJET : Déces de FAIZON jeanbasile
Bonjour
Pouvez vous me dire ou il faut que je cherche la date de décès de Faizon jean basile et de sa femme Evesque Adeline Ludivine a Meyrueis.Merci

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 403 de Roselyne MARTIN BANABERA       Mercredi 1 Juin 2016

SUJET : LAPORTE
Bonjour, je n' arrive pas à me connecter sur " les adhérents". J' aimerais connaitre le mariage de LAPORTE Albert David né le 23 03 1859 à Molières Cavaillac comme le stipule l' acte de naissance en ma possession.
Parents : David LAPORTE X Marie TEISSIER. il est le frère de Aline Marie LAPORTE.Cordialement Roselyne

COMMENTAIRE de jipé      
Mercredi 1 Juin 2016

bonsoir,

je vous ai répondu en message personnel, j'ai posé des questions pouvant me permettre de résoudre le problème, vous n'y avez pas répondu.

cordialement
@+jp


COMMENTAIRE de Roselyne MARTIN BANABERA      
Jeudi 2 Juin 2016

Bonjour, comment pouvez-vous dire que je ne vous aie pas répondu ??? J' ai répondu à vos questions, j' ai le mail de réponse.....on ne polémiquera pas !!!!mais il est bien regrettable de ne pas s' entendre dans l' intérêt de tous. J' adhère à l' AGAC depuis de nombreuses années par conséquent je connais la barre des taches. Cordialement

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Vendredi 3 Juin 2016

Bonjour Roselyne

Albert David Décède le 02/02/1878 à 19 ans , 7 mois avant le mariage de sa sœur Aline (10/9/78).
Il n'a pas eu d'union.

Cordialement

Christian

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 402 de chavarin marie jeanne cn 1748       Lundi 30 Mai 2016

SUJET : reherche
je cherche les dates de décès et le lieu de Faizon Jean basile né 12/07/1848 a SAM marié 23/10/1875 a Evesque Adeline Ludivine née 10/11/1848 SAM.Merci

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Lundi 30 Mai 2016

Bonsoir Marie Jeanne

D’après les actes :

FAIZON Jean-Basile né en 1819 décède le 30/12/1890 à St André de Majencoules
il épouse ROQUE Rosalie Virginie décédée le 25/7/1859.

1er Enfant Jean Basile Albert né le 12/7/1848 SAM

2eme enfant Victor Ernest né le 4/3/1851
il épouse le 23/10/1875 à SAM
EVESQUE Marie née le03/03/1854 fille de Louis et Louise Philippine PORTALEZ

Cordialement

Christian




COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Mardi 31 Mai 2016

Bonjour Marie Jeanne

Effectivement les deux frères ont pris les deux sœurs

Jean Basile Albert est garde forestier à Meyrueis Lozère où il réside au moment
du mariage le 23/10/1875 avec Adeline Ludivine EVESQUE
Ne trouvant rien sur le canton de Valleraugue je continue mes recherches su Meyrueis

Cordialement
Christian



COMMENTAIRE de chavarin marie jeanne cn 1748      
Dimanche 5 Juin 2016

Bonjour Christian
merci de m'avoir répondu .j'ai les mêmes donnés cela fait des années que je cherche la date du décès de mon arrière grand père sans résultat.cordialement

COMMENTAIRE de Jorge CHAVARIN      Lundi 25 Septembre 2017
    je cherche le historie de mon nom Chavarin.. Je viens du Mexique nais je connais que mon nom viens de la France.

Ajouter un commentaire


MESSAGE N° 401 de Aline Nouzeran       Lundi 23 Mai 2016

SUJET : Pougnet Emile Pascal époux Vassas Leonie
Bonjour,
Je suis à la recherche de la date et du lieu de décès de Pougnet Emile Pascal marié le 26/08/1887 à Molieres Cavaillac (30) avec Vassas Leonie
Par avance merci
Cordialement


COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Mardi 24 Mai 2016

Bonjour Aline

POUGNET Émile Pascal ne le 25/4/1851 à molières est décédé à 73 ans le 5/12/1925 à Molières

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de jipé      
Mardi 24 Mai 2016

bonsoir,
il serait préférable de poser ces questions dans la rubrique "questions/réponses"
__
généalogiquement
@+jp


COMMENTAIRE de Aline      
Dimanche 29 Mai 2016

Merci pour votre repose Christian et désolée de mettre tromper de rubrique
Cordialement Aline

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 400 de WALCKER       Dimanche 1 Mai 2016

SUJET : Rech X CAUMEL DUCROS NDDLR
Bonjour,
Je suis à la recherche d'informations sur le X de François CAUMEL avec Marie DUCROS peut-être sur ND de La Rouvière ca 1790 un fs Casimir se X en 1843 à St Martial.
Par avance merci de votre aide.
Bien cordialement.
Ph.WALCKER

COMMENTAIRE de jipé      
Dimanche 1 Mai 2016

bonjour Philippe,

cette question a plus sa place dans questions/réponses
généalogiquement
@+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 394 de GUYON       Mercredi 6 Avril 2016

SUJET : PONT DU GASQUET
De quand date la construction du pont du Gasquet ?
Et son élargissement au XIX° siècle.
Merci de votre réponse

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 393 de CARAYON Aimé       Lundi 4 Avril 2016

SUJET : Recherche mariage ou Cm
Je recherche le mariage, ou le Cm, de D'Arboux Jean et de Du Caylar Jeanne, avant 1678, au Vigan ou dans les environs , ainsi qu'un testament de Du Caylar Guidon, avant le 20/04/1687. Merci

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 392 de PELATAN Jean-Marc       Dimanche 27 Mars 2016

SUJET :
Bonjour,

J'ai été adhérent à l'AGAC en 2009/2010 et j'ai participé à des discussions dans le forum sur la généalogie de ma famille.

Il y a 2 jours, en faisant inopinément une interrogation sur Google avec la demande "compois Meyrueis", j'ai eu la (désagréable)surprise de trouver mes messages et propos directement sur les pages d'accès aux réponses.

Il y a 6 ans, quand j'ai participé aux discussions du groupe c'était pour partager au sein d'un groupe avec des généalogistes amateurs locaux. Alors, bien sûr, rien de ce que j'ai pu écrire n'est a réprouvé, mais je ne suis pas d'accord pour que mes dires et mon nom soit exposé aussi clairement sur internet !.

Il faut donc supprimer cette forme d'accès aux propos (tout du moins aux miens) rapidement.

Cordialement.

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 28 Mars 2016

Bonjour,
Lors de la création du site, j'ai créé 2 espaces de communication :
1 - le Forum espace de discussion publique ouvert à tous et visible avec Google ou autre
2 - Question/réponse (adhérent seul) masqué pour Google

Je n'ai trouvé dans Google que la réponse N°55 ou vous êtes cités. Mais elle présente un intérêt général et me paraît à sa place dans ce forum.

Si d'autres choses que je n'ai pas trouvées, vous gênent merci de les signaler
Cordialement
Gilles FOURNIER








COMMENTAIRE de PELATAN Jean-Marc      
Lundi 28 Mars 2016

Bonjour,

Je prends note de votre réponse sur les 2 catégories de messages. Cependant, Le message n° 53 qui apparaît aussi en première page et est antérieur au 55 affichait clairement mon adhésion et devrait donc rester dans le cercle fermé des adhérents.

J'admets sans problème et avec plaisir que des membres de l'association puissent consulter et se servir des éléments donnés dans mes échanges mais pas que l'on puisse tomber aussi directement à des données me concernant sur un site de recherche aussi ouvert que Google.

Cordialement.





COMMENTAIRE de jipé      
Mercredi 30 Mars 2016

bonsoir,
vous êtes ici sur un forum public; il vous appartient de ne pas y mettre vos informations personnelles.
pour pouvoir supprimer un sujet il faudrait que la demande en soit faite par toutes les personnes intervenante; à défaut les messages resteront tel quel.
jipé


COMMENTAIRE de alain Combes      
Vendredi 1 Avril 2016

Bonjour
Bien que n'étant plus collaborateur de l'AGAC, je pourrais répondre à monsieur Pelatan s'il me contacte à l'adresse suivante "alain.combes0290@orange.fr"
Je pense que certaines de mes recherches persos (je dis bien PERSOS)sauront le contacter.
Je me permets cela car à l'époque de ces questions j'étais son interlocuteur !
cordialement
Alain


COMMENTAIRE de alain Combes      
Vendredi 1 Avril 2016

Bien sûr il faut lire contenter au lieu de contacter.
Veuillez bien excuser le mal voyant que je suis
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 391 de JP FRANCHI       Mardi 22 Mars 2016

SUJET : photos de la famille BEL de Valdeyron et de Gaby famille Chanel
Salut Gilles, je suis sur une vidéo de Valdeyron et j'ai besoin de photos des BEL
et aussi de Gaby. Si tu as qqchose penses à moi. Merci

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Dimanche 27 Mars 2016

bonjour,
Ok, noté. Fais-moi signe lorsque tu seras à Valleraugue (Tél)
Cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 389 de Flore       Mercredi 16 Mars 2016

SUJET : Général Perrier
Bonjour,
Descendante du général François Perrier (par sa fille Marguerite Perrier), je cherche à savoir qui était la mère de Marguerite Perrier, ainsi que les ascendants du général François Perrier, si par hasard vous les connaissez ! Car je crois qu'ils sont inconnus (même si j'ai trouvé Scipion Perrier et Delphine Chabal sur internet mais je souhaiterai vérifier cette information).
Merci beaucoup par avance !
Cordialement,
Flore de H.

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 18 Mars 2016

Bonjour,

François PERRIER est né le 18 avril 1833 - Valleraugue (30)
Sur l'acte de naissance sa filiation est claire : Scipion PERRIER, boulanger âgé de 29 ans .... et de Delphine CHABAL sans profession son épouse
cordialement
Gilles



COMMENTAIRE de Guy Durand      
Samedi 21 Mai 2016

Devenu veuf, François Perrier a eu une fille, Marguerite, née en 1877, + en 1959. Sa mère était Alexandrine Bovary (1857-1906) sur laquelle je n'ai pas de renseignement. Marguerite épousa André Le Boeuf, ils eurent 4 anfants (dont je ne sais rien).
Source : papiers de la famille Perrier, communiqués par plusieurs descendants.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 388 de Jacy       Dimanche 6 Mars 2016

SUJET : Couderc _suite ;-)
je vais encore abuser de votre temps et je m'en excuse MAIS J'ai une nouvelle fois besoin de votre aide ...
Grace aux renseignements que vous m'avez fournis très récemment (= Marie Rosalie COUDERC_ née le 23/01/1837_ est la fille de Jean COUDERC et Jeanne PASTRE),j'ai pu trouver sur GENEANET une union qui correspond bien à ce que vous m'avez signalé SAUF QUE là il s'agit d'un JEAN LOUIS COUDERC (né 27/10/1806_fils de Jean Couderc et Marie Laurens) et Jeanne PASTRE (née le 27/03/1813_fille de Pierre Pastre et Jeanne Valat)
Ils se sont mariés le 14/02/1836 à Dourbies-cela pourrait concorder MAIS le prénom est différent
Pensez vous que ce JEAN LOUIS (ainsi que son ascendance) correspond bien au JEAN que vous m'avez indiqué?Y a t'il moyen de le savoir?
D'avance un TRES TRES GRAND MERCI ;-)
Cordialement
Jacy



COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Mardi 8 Mars 2016

Bonjour Jacy

C’est la même personne

1er Mariage Jean (enregistré Jean-louis) épouse le 22/021835 FADAT Rosalie des Laupiettes

2emeMariage Jean Veuf épouse le 14/2/1836 Jeanne PASTRE née le 27/3/1813 fille de Pierre et VALAT Jeanne.

Jean né le 27/10/1806 aux Laupiettes
Est le fils de :

Jean né au Laupiettes mariée le 21/5/1807 à LAURENT Marie du Viala fille de Jean et PASTRE Catherine.

Qui est à son tour Fils de :

Pierre des Laupies fils de Jean et BALSAN Catherine marié le 03/07/1769 à Dourbie TEULON Marie des Laupiettes fille de jean et FADAT Catherine.

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de Jacy      
Mercredi 9 Mars 2016

Bonjour Christian
BRAVO et UN GRAND MERCI encore une fois ;-)
Grâce à vous, ma généalogie fait des bonds en avant inespérés! et je mesure mes mots car j'ai fait dernièrement des recherches aux archives de Nimes : la consultation des micro films n'est franchement pas toujours facile...et même plutôt laborieuse;Je me demande comment vous avez toutes ces données ! L'association a vraiment un membre actif (quasi magicien ;-) et surtout hyper-réactif .
Merci encore de tout ce que vous faites pour nous!
Très cordialement
Jacy


COMMENTAIRE de jipé      
Vendredi 25 Mars 2016

bonsoir,
vous avez proposé à Christian vos services sur Lyon.
"PS:Je suis de Lyon-si je puis vous être utile à un moment ou à un autre ...n'hésitez pas!"

j'aurai besoin de quelques actes à la mairie de Lyon 3e, est-ce que celà vous serait possible ?
votre réponse (avec votre mail) à l'adresse webmaster en page d'accueil.
généalogiquement
@+jp


COMMENTAIRE de Jacy      
Mardi 5 Avril 2016

Je viens de vous écrire un mail via le lien en page d'accueil;je n'avais pas lu votre message avant aujourd'hui, 5 avril !


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 387 de Jacy       Vendredi 4 Mars 2016

SUJET : famille Couderc de Dourbies
Bonjour à tous et tout particulièrement à Christian qui m'a beaucoup apporté l'an dernier ;-) J'ai une nouvelle fois besoin de vos lumières ;-)

Paul Etienne Couderc est né à Dourbies en 1859-il s'est marié à Valérie Léontine VEDEL le 7/2/1882 à St Julien de Cassagnas-il a eu ensuite 6 enfants à ma connaissance- mais je voudrais avoir plus de précision sur sa naissance (date précise) ET remonter jusqu'à SES PARENTS qui sont nés à Dourbies également ...si possible et éventuellement son décès...

D'avance un GRAND MERCI et bonne journée
Jacy

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Vendredi 4 Mars 2016

Bonsoir Jacy

Paul Etienne est né le 23/01/1859 à16h à la Rouvière de Dourbie il décède après 1912.

Son père Pierre Etienne COUDERC Cultivateur né le 13/11/1831 à la Rouvière décède le 01/021897 il est le fils de Etienne BOULET Elisabeth
Il épouse le 07/02/1858 à Dourbie
Marie Rosalie COUDERC née le 23/01/1837 aux Laupiettes fille de Jean COUDERC et PASTRE Jeanne.

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de Jacy      
Samedi 5 Mars 2016

Bonjour Christian ;-)
Fabuleux! Merci mille fois de me transmettre l'information aussi rapidement;-)
C'est absolument super et cela confirme que des aïeux paternels ET maternels
sont nés à Dourbies, chose que l'on n'imaginait même pas dans la famille il y a 10 jours!La généalogie réserve bien des surprises....
ps: bien contente de vous retrouver toujours aussi dynamique au clavier
Cordialement
Jacy


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 386 de sylvie crégut       Mardi 9 Fevrier 2016

SUJET : âge apprentissage
Bonjour,
Grâce à l'aide d'une bénévole, j'ai pu récupérer un contrat d'apprentissage de 1664 concernant mon sosa 1024. Pour établir une fourchette de date afin de retrouver trace de sa naissance, j'aimerais savoir à quel âge on pouvait être apprentis à cette époque ; âge mini - âge maxi. L'un d'entre vous le saurait-il ?
Avec tous mes remerciements,
Bien cordialement
Sylvie


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 384 de Georges LEGAUD       Lundi 8 Fevrier 2016

SUJET : Surville-Abric
Je renouvelle ma demande d'aide pour un CM Massa à Sumène le 20 nov 1681 concernant David Surville et Jeanne Abric. Voir n° 336 et 351.
Merci par avance.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 380 de ARBOUX Marie Claude       Samedi 16 Janvier 2016

SUJET : assemblée générale
J,avais dit à Gilles que je serais présente à l'assemblée générale mais ce matin les routes étaient vraiment gelées je n'ai pas voulu prendre de risques; désolé de vous avoir fait faux bond
Amitiés Marie Claude

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 379 de brun edmond jean-Marie       Vendredi 15 Janvier 2016

SUJET : généalogie brun antoine 1735
Bonjour, Je voudrais savoir si les archives du Gard sont enfin accessibles par internet ?
MERCI DE VOTRE AIDE


COMMENTAIRE de jipé      
Dimanche 17 Janvier 2016

bonjour,
malheureusement pas encore mais il y a de l'espoir, ils sont en train de tester.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 377 de paraire-capieu nadine       Vendredi 8 Janvier 2016

SUJET : recherches sur les familles capieu-laune et capieu -valdeyron
qui peut me renseigner sur un mr capieu qui conduisait la diligence valleraugue-pont d'herault dans les années 1800 et marié a une laune? un des ancètres etait fabricant de bas.j'avais consulté les archives en mairie de valleraugue mais je n'avais pas assez de tempspour aller plus loin.merci de votre réponse

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Vendredi 8 Janvier 2016

Bonsoir Nadine

Je pense qu'il s'agit de CAPIEU Jean de la Béssede fils de Jean et SALGUES Anne
Épouse le 08/11/1767 à Valleraugue (P3/133)
LAUNE Marie de Valleraugue fille de LAUNE Jacques VOITURIER et MARTIN Marie.

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de paraire-capieu nadine      
Mardi 26 Avril 2016

je réponds avec retard car je remontais une autre branche.j'ai trouvé françois capieu né en 1794 marié à suzanne valdeyron.il était fabricant de bas.un fils trouvé françois sabin capieu né en 1830 marié à pauline laune.françois sabin et pauline ont eu un fils:sabin françois aristide né a valleraugue le 21/05/1855 et marié à bernis.j'ai son livret de famille sous les yeux.maintenant j'aimerais chercher les valdeyron

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Lundi 6 Juin 2016

Bonjour Nadine

CAPIEU François ouvrier en bas de coton 31 ans Veuf de BERTHEZENE Marie Françoise fils de Jacques et NADAL Suzanne
épouse le 15/10/1825 à Valleraugue
VALDEYRON Suzanne 19 ans fille de Jean et ANDRÉ Louise

Cordialement

Christian

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 376 de Olivier/Contant -alexandrarr@hotmail.fr       Vendredi 8 Janvier 2016

SUJET : Marie TESSIER Pierre Olivier
Bonjour,
J' aurais aimer savoir si Pierre Olivier marié le 27 Novembre 1773 à Valleraugue avec Marie TEISSIER est bien celui de ma famille.
Le mariage devait être de l' Eglise Réformée puisqu'ils ont déclaré leur mariage sur l' état civil de non catholique à Ganges.
Pierre est né le 30 Mai 1748 à Ganges, fils de Jacques Olivier et Pierrette VASSAS.
Marie Teissier est décédée à Ganges,le 26 Mai 1816.
Merci beaucoup
Marie Hélène
@ Christian Boissiere,voir le sujet 368 auquel j' ai répondu.

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Vendredi 8 Janvier 2016

Bonsoir Marie Hélène

Effectivement il s'agit bien de votre famille

Pierre OLIVIER des Baraques à Ganges c'est marié RPR au temple de Valleraugue le 27/11/1773 avec TEISSIER Marie née en 1750 à Patau Valleraugue fille de Jean et CHABAL Suzanne
Cordialement
Christian



COMMENTAIRE de Olivier/Contant      
Vendredi 8 Janvier 2016

En une journée j' ai avancé dans mes recherches comme ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps.

Un grand merci à vous

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 375 de salert suzette       Mardi 5 Janvier 2016

SUJET : voeux
meilleurs voeux a toute l equipe bonne et heureuse annee a tous

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 374 de Brigitte MARTIN       Samedi 2 Janvier 2016

SUJET : 2016
Meilleurs voeux pour une bonne année 2016, heureuse et sereine. Merci pour l'aide que vous apportez aux descendants de Cévenols pour remonter dans leur généalogie.
Bien cordialement.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 373 de ROMAN jean-marc       Samedi 2 Janvier 2016

SUJET : Meilleurs voeux 2016
Meilleurs vœux de bonheur, de joie et de santé pour tous ceux qui font si bien "fonctionner et rayonner"l'AGAC et aussi à tous les adhérents. Excellente année 2016 à l'Association. Très Amicalement. ROMAN Jean Marc

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 371 de Jacy       Jeudi 10 Decembre 2015

SUJET : Oups!
Lire "sur les chapeaux de roues" ;-)

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 369 de Jacy       Jeudi 10 Decembre 2015

SUJET : descendance BERTRAND
Bonjour,
j'ai démarrée ma généalogie (côté Gd Père maternel) sur "les chapeaux de roux" grâce à vous (Christian) mais là je suis au point mort ;-(
Mon frère affirme que nous sommes des parents (lointains) d'un certain joueur de foot de Nantes (JP Bertrand -Demanes né en 1952 à Casablanca;c'est sur internet)-
Selon lui,il pourrait être le PETIT-FILS d'un des frères DE mon Gd père Charles Mathurin BERTRAND (°30/01/1885 à Dourbies + 15/08/1951)
Mathurin a eu 3 frères- Gabriel - Henri Jean Marcel - Urbain
le fils de l'un d'eux a du épouser une femme née DEMANES...et ce fameux Jean Paul BERTRAND-DEMANES serait le fils issu de cette union....
J'ai beau chercher,je ne trouve RIEN pour résoudre ce mystère...
Croyez vous que je peux trouver quelque chose et comment? ou est ce trop récent?Merci de me faire part de vos conseils ;-)
Cordialement
jacy

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Jeudi 10 Decembre 2015

Bonsoir Jacy

Malheureusement nos données s’arrêtent en 1912, Charles Mathurin a 6 frères et 3 sœurs la plus part sont restés dans la région
Le plus simple c'est d'écrire à Jean-Paul ou à son fils Mathieu.Jean-Paul à pour 3éme prénom Fernand Gabriel il est né le 20/5/1952 à Casablanca, Gabriel Ismaël Joanin Denis est décédé le 20/6/1952 à Dourbies????
Je reste à votre entière disposition dans la recherche de vos ancêtres BERTRAND MARTIN LACAS ((Paulette Henri et Michel que j'ai connu personnellement)

Cordialement
Christian


COMMENTAIRE de Jacy      
Vendredi 11 Decembre 2015

Bonsoir Christian
MERCI mille fois et BRAVO pour tous ces nouveaux éléments; Moi je n'avais rien trouvé!! je crois que je vais y aller au culot et m'adresser à Jean Paul ou son fils comme vous me le suggérez.On verra bien si l'un d'eux me répond .... je vous tiendrai au courant ;-)
C'est incroyable que vous ayez connu Henri & Paulette Lacas ;-)!ma mère Elise était la sœur de Paulette;On s'est peu vus avec mes cousins Roland & Michel.je ne manquerai pas de vous contacter si je remonte cette branche et vous remercie infiniment pour votre offre.
Très amicalement,
Jacy


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 368 de tounille@neuf.fr       Jeudi 10 Decembre 2015

SUJET : Recherche généalogique BOISSIERE
Bonjour , je viens de tomber sur vote site , je m'aperçois que vous aidez des personnes pour leurs recherches .Depuis pas mal de temps ,je recherche Boissière Louis Marius x Villaret Thérèse ( Montdardier ou Arre ) enfants Raoul Pascal 012/04/1903 Montdardier x 1933 Combès Gabrielle Latour /orb 34 et Boissière Paul 0 ? ,ce sont mes grands parents ,mais je n'ai aucun renseignement sur eux .Si vous pouviez me venir en aide ,je vous en remercie par avance . Cordialement

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Samedi 12 Decembre 2015

Bonsoir

BOISSIERE Louis Marius né à BEZ et ESPARON 21/08/1870 fils de Louis, Faiseur de bas 32 ans et de BRUN Philippine, 32 ans
Epouse le 21/4/1898 à St Etienne (Loire)
VILLARET Thérèse Ernestine Marie,
Cordialement
Christian


COMMENTAIRE de tounille      
Dimanche 13 Decembre 2015

Merci , mille fois de votre aide inespérée , je ne savais plus comment faire pour trouver ,car j'avais très peu d'éléments en ma possession . Par contre je vous demanderai encore un service si toutefois ce n'est pas trop abuser ,n'ayant pas accès aux archives du 30 et ne trouvant pas sur généanet le x Boissière /Brun pourriez vous m'indiquer leurs parents respectifs ,pour ainsi avancer mes recherches . Si vous avez besoin d'aide sur les P O ,je pourrai vous aider .Encore merci . Cordialement . Suzanne

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Dimanche 13 Decembre 2015

Bonjour Suzanne
Je vous ai fait parvenir l'acte hier en espérant que vous l'avez reçu sur votre boite mail.
Cordialement Christian


COMMENTAIRE de tounille      
Mercredi 16 Decembre 2015

Bonjour , Je reviens vers vous car je suis à nouveau coincée .Je recherche le x de Pierre Boissière et Elisabeth Faure avant 1775 certainement sur Bez et Esparon lui est + le 10/01/1806à Bez et elle + le 28/05/1794 également à Bez . Il faudrait que je sache le nom des parents pour pouvoir continuer .Encore une fois merci. Suzanne

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Jeudi 17 Decembre 2015

Bonjour Suzanne

Pas de mariage sur Bez
Pierre BOISSIERE décédé le 10/01/1806 à Bez a été baptisé le 27/02/1731 il est le fils de Pierre et Marianne CAVALIER demeurant au mas Sauveplane à Bez

Cordialement
Christian


COMMENTAIRE de tounille      
Vendredi 18 Decembre 2015

Merci , pour ce renseignement ; serait -il possible de savoir les parents de Faure Elisabeth ? ( + le 26/05/1794 à Bez ) . Cordialement Suzanne

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Vendredi 18 Decembre 2015

Bonsoir Suzanne

FAURE Élisabeth s’appelle en réalité CHRISTOL Élisabeth née en 1740 fille de Antoine CHRISTOL Et AUSSEL Élisabeth de Saint CAPRESI du Larzac.

A 21 ans le 03/02/1761 à BEZ elle épouse

Pierre BOISSIERE du Mas Sauveplane à BEZ né en 1731

fils de

Père : Pierre BOISSIERE né le 17/07/1706 au moulin Bez fils d'Anthoine BOISSIERE et Philippe BERTRAND
Mariè le 15/07/1727 à
Mère : Marie Anne CAVALIER née à bez le 08/11/1707 Bez fille de CAVALIER Jacques et CALVAS Marie

Cordialement
Christian


COMMENTAIRE de tounille      
Samedi 19 Decembre 2015

MERCI , de votre promptitude et de votre gentillesse ,ce n'est malheureusement pas tous les jours que nous rencontrons des gens comme vous . Savez vous la date de la mise en ligne des archives 30 ? c'est vraiment long .Cordialement , et Bonnes Fêtes de fin d'année à vous et à toute l'équipe de bénévoles du 30 . Suzanne

COMMENTAIRE de Olivier/Contant -alexandrarr@hotmail.fr      
Vendredi 8 Janvier 2016

Bonjour,
Je cherchais à étoffer mon arbre généalogique et je tombe par hasard sur votre discussion concernant la famille Boissiere.
Je tenais donc à vous remercier , plus particulièrement Monsieur Christian Boissiere pour ses réponses qui m'ont permises d'aller encore plus loin.
Suzanne , peut être sommes nous cousines si Elisabeth FAURE ET Pierre BOISSIERE sont de votre famille directe.
Mon arbre sur geneanet: lebreaum
Cordialement
Marie Hélène


COMMENTAIRE de tounille      
Vendredi 8 Janvier 2016

BONJOUR, effectivement c'est la même famille ,est ce bien votre adresse mail ?Car je souhaiterais correspondre avec vous . Cordialement Suzanne

COMMENTAIRE de tounille      
Samedi 9 Janvier 2016

BONJOUR ,je suis à la recherche des descendants de VILLARET Louis x 29/09/1868 st jean de Bruel 12 à Guyon Rosalie Emilie Marie , afin d'étoffer mon acquis familial: ils avaient 8 enfants ; certains nés au Bosc 34 et d'autres à l'Hospitalet du Larzac 12 .Jai trouvé leur date de o respective ,mais j'aimerai savoir leur descendance . Merci à tous ceux qui voudront bien me répondre . Cordialement Suzanne

COMMENTAIRE de tounille      
Jeudi 14 Janvier 2016

Bonjour ,toujours pas de nouvelles ,espérons que les archives du 30 seront bientôt en ligne ,c'est un des derniers département à ne pas y être que se passe t-il ? Si quelqu'un a la réponse , elle serait la bienvenue . (la réponse ) .Cordialement Suzanne .

COMMENTAIRE de Tounille      
Mardi 9 Fevrier 2016

Bonjour ; voilà du nouveau :les archives du 30 ont mis en ligne les registres militaires bon début .C'est différant des autres recherches ,mais on y arrive avec un peu de bonne volonté . Vivement d'avoir l'état civil en ligne ,car ça pénalise pas mal de généalogistes en herbe .Cordialement Suzanne

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 367 de WALCKER Philippe       Samedi 5 Decembre 2015

SUJET : Rech X ND de la Rouvière
Bonsoir à Tous,
Je suis à la recherche du X de Adrien PASSET avec Maria FOULQUIER ca 1890 ils ont au moins deux enfants qui ° à Notre Dame de la Rouvière.
Par avance merci de votre aide.
Philippe

COMMENTAIRE de Re      
Samedi 5 Decembre 2015

Veuillez m'excuser il s'agit de Adrien CAUMEL et non PASSET.

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Dimanche 6 Decembre 2015

Bonjour Philippe

CAUMEL Adrien Cultivateur né le 13/09/1851 Valnière fils de François Casimir et BROUAT Lucie
Épouse le 22/10/1880 Saint Martial
FOULQUIER Marie Alexandrine née le 27/01/1859 St Martial fille de Alexandre et BOUSQUET Philippine
de cette union naissent sept enfants au mas de Corbière
Il serais préférable de passer par l'onglet questions réponses
Bienvenue parmis nous
Cordialement
Christian


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 366 de FALGUIERE J M       Vendredi 4 Decembre 2015

SUJET : A D du Cavados gratuites
Bjr,

Pour tous ceux qui ont des ancêtres en Normandie les ad en ligne du Calvados sont pour des raisons techniques gratuites depuis quelques temps.

Cordialement.

J M Falguière.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 365 de Brigitte MARTIN       Dimanche 29 Novembre 2015

SUJET : Le Gard en ligne en 2016 ?
Bonjour,

Lu dans le dernier num豯 de la Revue Fran栩se de G诩alogie : "un peu d'espoir pour les cinq d诡rtements sans 賡t-civil en ligne........ Le Gard s'annonce "sans doute en 2016"".
A suivre...

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 364 de Rémi JULLIEN       Samedi 28 Novembre 2015

SUJET : Bloqué au Vigan !
Bonjour,

D'après son acte de mariage, mon ancêtre Louise Crouzet, épouse de Pierre Silhol de Péret (34), est née au Vigan le 5 Octobre 1785.
Ses parents sont Gabriel Crouzet ( °1760 Péret ; + 1831 Péret ) et Louise Huguet. J'ai pu remonter l'ascendance de Gabriel Crouzet sur Péret mais n'ai rien trouvé sur Louise Huguet.
Je suppose que Louise Huguet est morte au Vigan entre 1785 et 1790 car il n'y a pas de trace de son décès à Péret et sur l'acte de mariage Silhol-Crouzet(1804 Péret), il est dit que Louise Crouzet réside depuis 15 ans à Péret avec son père.

Quelqu'un pourrait-il me dire si on retrouve l'acte de mariage de Gabriel Crouzet et Louise Huguet au Vigan aux alentours des années 1780-85 ou une quelconque trace de celle-ci ?
Merci d'avance
Jullienr

COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Dimanche 29 Novembre 2015

Bonjour Rémi

Si cela vous avance Gabriel CROUZET est tonnelier au Vigan entre 1780 à 1795
Il y Baptise deux filles :
Louise le 18/10/1785 née le 05/10/1785
Marie-Magdeleine le 13/09/1790 née le 09/09/1790
Mes recherches continuent
Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de Rémi JULLIEN      
Lundi 30 Novembre 2015

Bonsoir Christian,
Votre réponse est pour moi une lueur au fond d'un tunnel !
Merci pour votre aide précieuse.
Dans l'espoir de vous lire à nouveau,

Bien amicalement
Rémi


COMMENTAIRE de Christian BOISSIERE      
Mardi 1 Decembre 2015

Bonjour Rémi

La marraine de Marie Magdelaine, Louise SERANIN née HUGUET décède en 1792 à 75ans ce qui me permet de retrouver des traces des Huguet .

Il y a un Contrat de Mariage le 31/12/1782 chez Maitre GENDRE Notaire au Vigan: "Guillaume peut être Gabriel fils de Joseph et OLLIER Catherine de Peret 34 avec HUGUET Louise fille de feu Jean et RANDON Marie du Vigan".

HUGUET Jean Boulanger 21 ans fils de Jean et PARGUEL Louise
Épouse le 14/01/1745 au Vigan (source GG17 149)
Contrat de Mariage chez Maitre Armand Au vigan le 04/10/1744.
RANDON Marie 15ans fille de Feu Gabriel Boulanger et Guibal Marie.

HUGUET Jean tonnelier (Viguier en marge?) fils de Jean et PUECH Claude
Épouse le 24/11/1722 au Vigan (GG15 216)
PARGUEL Louise fille d'Antoine et Marguerite ARGELIERS Habitant de Meyrueis depuis 6ans.

Bonne réception
Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de Rémi JULLIEN      
Mardi 1 Decembre 2015

Bonsoir Christian
Merci beaucoup, vraiment, pour ces renseignements qui font aboutir de longues années de recherche
Bravo pour votre rapidité et votre précision dans les infos.
Encore merci de m'avoir donné de votre temps
Bien amicalement,
Rémi


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 363 de François Guichard       Vendredi 27 Novembre 2015

SUJET : Pierre Roqueplan et Gasparde Nadal
Bonjour, mes recherches familiales m'amènent, aujourd'hui, à Vallerauges. Je viens d'y trouver le mariage de Pierre Roqueplan avec Gasparde Nadal, fille de Pierre, de Villemejane, le 18/12/1576 (ACGC).
Qu'elqu'un en sait-il plus sur cette famille ?
Cordialement.
François Guichard

COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Vendredi 27 Novembre 2015

Bonjour François

On trouve contrat de mariage chez Maitre TEULON Jacques à Valleraugue
le 18/12/1576 (2E 56 618)entre Guaspare NADAL fille de NADAL Pierre de Villeméjane et ROQUEPLANE Pierre fils de Jean de Saint Jean de Balmes diocèse de Vabres

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de François Guichard      
Vendredi 27 Novembre 2015

Bonsoir Christian,
et bravo pour votre réactivité !!!


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 362 de Jacy       Samedi 21 Novembre 2015

SUJET : Suite message 360 ;-)
Bonsoir à vous,
Je reviens vers vous à nouveau car je bloque cette fois sur mes arrière-grands parents.
Comment en savoir plus sur les PARENTS de Charles Mathurin BERTRAND (mon Gd Père)qui est né à Dourbies le 30/01/1885 ?et sur lequel vous m'avez déjà renseigné.A chaque fois j'ai 2 dates possibles pour ses parents.....
son père_ charles Louis Leopold est né tantôt en 1854 tantôt en 1859
sa mère_ Marie mathilde MARTIN née en 1861 ou en 1864 (encore 2 dates)
Mariage_j'ai encore 2 dates :1879 et 1884 !
Quelle est la bonne version??Je m'y perds!

De plus, est il possible de savoir s'il avait des frères et sœurs?

Si vous avez la possibilité de le savoir ou de me renseigner même sur un seul point, ,je vous en remercie d'avance INFINIMENT
Bon week end.
Cordialement
Jacy

COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Dimanche 22 Novembre 2015

Bonjour Jacy

BERTRAND Mathurin Charles est né à Campclos Dourbie le 30/01/1885 à 1 h du matin. fils de Charles Léopold BERTRAND cultivateur habitant Campclos et de MARTIN Marie Mathilde.

BERTRAND Léopold Charles de Campclos né le 14/09/1894 Campclos fils de BERTRAND Jean Amédée décédé le 24/05/1875 à Trèves et de COUDERC Marie domiciliée à Campclos.
Epouse le 01/05/1879 à Dourbie
MARTIN Marie Mathilde, mineure, née le 20/05/1861 à Cassanas fille de MARTIN Jean décédé le 21/10/1870 et de SARRAN Marie couturière demeurant à Dourbie.

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de Jacy      
Dimanche 22 Novembre 2015

Bonjour Christian
et un gros MERCI
Ohlala! tout ce que vous m'annoncez est purement fabuleux!je viens de passer un long moment à fouiller "généanet" et "généalogie.com" sans rien trouver et je découvre votre réponse à l'instant.imaginez ma joie ;-)))

Le travail que vous avez fait pour moi va au delà de mes espérances tant il est précis et pointu;Ce site est un vrai trésor et le travail que vous y faites mérite toute notre gratitude.
Bravo pour tout et encore une fois MERCI BEAUCOUP !
Bon dimanche à vous
PS:Je suis de Lyon-si je puis vous être utile à un moment ou à un autre ...n'hésitez pas!


COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Dimanche 22 Novembre 2015

Bonsoir Jacy

Merci et Heureux de vous avoir fait plaisir je vous envoie la 2éme partie de votre question.

Léopold x1879 MARTIN Marie
Naissent 10 enfants de cette union
8 à Campclos et les 2 derniers à CAUCALAN.

1- le 14/10/1882 Cyprien Almir
2- le 31/01/1885 Mathurin Charles
3- le 03/10/1887 Marie Mathilde
4- le 04/03/1890 Ismaël Joannin Gabriel Denis décédé le 20/06/1952 à Dourbie
5- le 24/01/1892 Esther Marie Clémentine décédée le 15/07/1967 mariée le 10/04/1913 à Jean Marcellin PASSET né le 08/01/1884 à Aumessas.
6- le 19/10/1893 Paulin Justin Fernand
7- le 05/12/1895 Henri Jean Marcel décédé le 11/04/1966 à Dourbie marié le 16/04/1923 à Dourbie avec JULIEN Marie-Louise.
8- le 12/12/1897 Claudia Célina Myslidia décédée en 1989 à Aulas mariée le 21/04/1921 à Dourbie avec BOUBAREL Paul Albert né le 18/09/1887 à Dourbie.
9- le 21/05/1899 à Caucalan Urbain Ismaël décédé le 19/10/1973 à Dourbie marié le 11/10/1930 avec ARJAILLES Maria Antonie Joséphine.
10- le 27/08/1902 à Caucalan Marcelle Marthe décédée le 25/04/1952 à Rodez
premier mariage le 29/04/1924 avec Etienne R(illisible) deuxième mariage le 11/10/1930 avec Louis ARJAILLES.

Bonne réception
Cordialement

Christian



COMMENTAIRE de Jacy      
Lundi 23 Novembre 2015

Bonjour Christian

Pardonnez mon retard mais je ne découvre que maintenant la 2ème partie de votre réponse:je suis stupéfaite du travail que vous avez accompli!! Vous m'avez fait gagner des HEURES de recherche! c'est magnifique et je suis ÉBERLUÉE de découvrir tous ces ancêtres!avouez qu'il y a de quoi.

Je ne dirai jamais assez combien votre collaboration a été enrichissante pour moi
je VOUS REMERCIE de TOUT COEUR pour votre travail PRODIGIEUX
MERCI MERCI MERCI-si j'ai l'occasion de passer à vos bureaux je viendrai vous le dire en personne ;-)
Jacy

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 360 de Jacy       Mercredi 18 Novembre 2015

SUJET : acte de mariage
Bonjour
Je suis bloquée sur la date de mariage de mes grands-parents qui a eu lieu à Dourbies-
Charles Mathurin BERTRAND (né en 1885) a épousé Marthe Marie Hélène FADAT(née en 1892)
un arbre sur généanet donne comme date de mariage le 21/01/1917 mais je crois que c'est faux car le 1er enfant est né en 1914
Si quelqu'un peut m'apporter une réponse je le remercie CHALEUREUSEMENT.
La mairie de Dourbies n'a pas répondu à mon mail ;-(

COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Mercredi 18 Novembre 2015

Bonsoir Jacy

Je n'ai pas l'acte de mariage mais l'acte Naissance de Marthe Marie-Hélène FADAT née le 01/12/1892 à Dourbie fille d'Ernest et d' Albanie GOUNELLE
sur lequel il est annoté :

"mariée à Dourbie le 23/01/1913 avec Mathurin Charles BERTRAND né à Dourbie le 30/01/1885".

Marthe décède le 19/01/1977 au Vigan.

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de Jacy      
Jeudi 19 Novembre 2015


Bonjour et MERCI beaucoup Christian
C'est fabuleux! Je suis vraiment contente de votre réponse rapide et je vous remercie de tout cœur; Ces renseignements vont enfin me débloquer et même si ce n'est pas l'acte de mariage,j'ai les parents & j'ai confirmation du mariage AVANT naissance du 1er enfant et non APRES ;-)Cela me titillait de ne pas savoir....

Je vous souhaite une excellente journée
La mienne démarre bien grâce à vous !
Cordialement
jacy

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 359 de Christian Boissiere       Mardi 17 Novembre 2015

SUJET : NouguierxCalvet
Réponse question 340

COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Mardi 17 Novembre 2015

Bonsoir Béatrice

NOUGUIER Louis cultivateur né à la valette le 10/05/1839 décédé à la rue du pont au Vigan le 01/03/1919 à 10h
Fils de Louis cultivateur décédé le 23/01/1858 à la Valette unis à Notre dame de la Rouvière le 31/05/1824 avec Moïna Marie décédé le 08/06/1843 à la valette.

EPOUSE le 30/04/1864 à Valleraugue

CALVET Sophie Louise 18 ans né le 06/09/1845 à Valleraugue, décédée Quartier de Vallamont au Vigan le 01/02/1929 6h.
Fille de Eugène cordonnier né en 1801 et RIBARD Sophie née en 1812 (7 enfants)

Louis et Sophie Louise ont eu 5 enfants tous nés à la Valette
-Louis (sa mère avait 19 ans) né le 28/06/1865
-Louis François né le 29/08/1869
-Louise Sophie née le 21/06/1873
-Eugène Henri né le 09/12/1874
-Alphonse né le 21/10/1878

Alphonse épouse le 13/12/1902 au Vigan Ménard Léontine
Les parents d’Alphonse ont 57 et 53 ans lors de mariage.
En 1908 Alphonse et Léontine perdent un fils Alphonse de 11 mois à la rue du marché

C’est avec ces derniers actes que je suis remonté au mariage NOUGUIER CALVET.

Cordialement

Christian


COMMENTAIRE de ROLANDE GUILLE       
Lundi 25 Avril 2016

Bonjour, en surfant sur votre site je suis tombée sur votre message qui m'interpelle directement.Je peux vous fournir des renseignements sur louis NOUGUIER né en 1869 à Valleraugue qui est mon grand père paternel. Il s'est marié en 1895 , PM le dimanche 6 Janvier a la commune du collet de dèze en lozère pays de son épouse Marie Julia LAURENT née le 15/11/1870 AU COLLET DE DEZE canton de ST Germain de CALBERTE. Elle est la fille de Cyprien césar LAURENT et de Eugénie BARTHELEMY domiciliés a la croze commune du collet
je reste a votre disposition pour des renseignements complémentaires vous pouvez me contacter a l'adresse mail ci jointe rolande.guille@laposte.net je me ferai un plaisir de vous répondre
amicalement rolande guille

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 358 de iamouchene abdenour       Dimanche 15 Novembre 2015

SUJET : recherche un grand parent sans traces de lui
je cherche les traces de mon grand père iamouchene amokrane née presumer en 1891 en kabylie et qui as travailler déja en france dcd sans laisser de traces de lui ni aucun document sur lui mon tel +213662831546 merci



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 352 de Odile GODARD       Samedi 24 Octobre 2015

SUJET : abbé Jean Roux
Bonjour à vous,

Je vois souvent la référence aux travaux d'un abbé Jean Roux à propos de recherches généalogiques en Cévennes.

Je serais intéressée de savoir si vous disposez de quelques références généalogiques concernant ledit abbé Jean Roux lui-même (date et lieu de naissance, parents éventuellement, date et lieu de son décès). Je me demande en effet s'il appartient à la même souche que les Roux originaires de Lozère et venus s'installer à Valleraugue, puis à St-Marcel-de-Fontfouillousequi sont mes ancêtres.

En vous remerciant pour les pistes que vous pourriez m'ouvrir,
Odile

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Lundi 26 Octobre 2015

Bonjour,
L'abbé Jean ROUX qui est décédé il y a une bonne vingtaine d'années était curé de Vialas - Mais en réalité sa famille était originaire du "Pays de Nogaret" dont il a étudié, avec feu le Docteur Antoine Serpentier, de nombreuses familles importantes -
Ses travaux concernent la Lozère en général et non sa propre généalogie qu'il avait sans doute étudiée mais n'est pas, à ma connaissance, dans le domaine public -
Désolé de ne pouvoir en dire plus -


COMMENTAIRE de Odile GODARD      
Jeudi 29 Octobre 2015

Dommage !

Merci à vous d'avoir pris la peine de rechercher.
Odile


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 351 de Georges LEGAUD       Jeudi 15 Octobre 2015

SUJET : Surville Abric
Salut Gilles
Puis je espérer une réponse à ma question 336 sur le couple Surville-Abric?.
Peut être n'as tu rien trouvé? Tiens moi au courant.
Merci d'avance.

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Samedi 17 Octobre 2015

Bonjour,
Je ne pense pas aller aux AD30, et je laisse le soin à d'autres de faire l'enquête
cordialement
Gilles




Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 348 de Odile GODARD       Vendredi 25 Septembre 2015

SUJET : expo famille Teulon
Je ne pourrai, hélas, me rendre à Valleraugue à l'occasion de cette expo, comme je l'avais envisagé.

Peut-être pourriez-vous me dire si l'on trouve dans cette généalogie:
Suzanne Teulon, fille de Louis Teulon et Suzanne Creissent, née 16 mars 1794 à St-marcel de Fontfouillouse et décédée après naissance de sa fille Delphine Roux, laquelle est née le 14 janvier 1820 à St-Marcel de F..
C'était la 1ère épouse de Jean Roux, arrière grand-père de ma grand-mère.

En vous remerciant,
Odile Godard

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 346 de LASSALE Roland       Dimanche 20 Septembre 2015

SUJET : de CALADON
Bonjour,
Je cherche toutes infos sur DE CALADON Loys (Louis) o 1545 à Aumessas, x 1578 DUPONT Catherine à Aumessas et + avant 1623.
Également sur son père Claude et sa mère BRUN Marie (?).
Merci et amitiésà tous.
LASSALE Roland



COMMENTAIRE de guillaume hélène      
Mercredi 6 Janvier 2016

Catherine Du Pon De Serres née vers 1545 et qui épouse Loys Beranger de Caladon ecuyer, est la fille de Loys Du Pon de Serres habitant Aumessas ou il est écuyer et de Marguerite de Montvaillant . Couple célèbre pour tous les habitants d' Aumessas qui se relient avec ce couple à Charlemagne !!!

par contre je n'ai q'une Brun Marie qui a des enfants naturels avec un Antoine de Caladon co seigneur d'Arre . Ce dernier à un frère Louis tous à la date que vous donnez.
2 mars 1545 vs ---- vente de Antoine DELAPIERRE fils de feu Valentin, de Campestre à Antoine FLORIT fils d'Antoine de la Vialle psse d1Aumessas un champ qu'il a des biens de son père joignant part de Beéatrix femme dudit Florit - réserve les droits de noble Antoine Gausserand, Antoine Brun et autres pariers pour 5 florins 12 s acte au lieu d'Arre présent nobles Antoine et Loys de Caladon frères cosgrs d'Arre Mre Gaspard Flotard prêtre et Pierre Bonet clerc


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 345 de Yves SAVIN       Vendredi 18 Septembre 2015

SUJET :
Bonjour, je cherche des éléments sur le père et grand-père de FABRE François né aux Abrits à St-Etienne Vallée Française en août 1700, baptisé le 19 août 1700, marié au Désert avec THEROND Jeanne le 8 août 1737. Elle serait décédée en 1768, lui entre 1764 et Décembre 1768.
Merci de bien vouloir me guider dans ce site sur lequel je débute.
Salutations amicales.
Y.Savin

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 18 Septembre 2015

Saint-Etienne-Vallée-Française se situe en Lozère dont les archives sont en ligne et facilement consultables -
Bonne recherche
Généalogiquement


COMMENTAIRE de Colette BERNARDI      
Dimanche 20 Septembre 2015

Bonsoir,allez sur le site du 48.....mais VOICI une première aide, après c'est à vous de prendre plaisir à découvrir les détails:BMS st Etienne v f.1666/1743 page 482.mariage le 14/10/1689 aux abrits entre FABRE François de Leyris et Louise Dumas des Abrits, fille à feu Jacques et Marie Lafont.Présents:Isaac Fabre frère du marié,Jacques Metge et Gralhion Jean........puis page 487:Naissance de Fabre François le 19/08/1700 bap le 21 fils à autre François et Louise Dumas du lieu des Abrits parrain:François Fabre aïeul ,marraine la "seur Bro"(?) maitresse d'école.Curé:Minguaud.Bonnes recherches.Colette Dardaillon/bERNARDI.



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 344 de Gérard LEAUNE       Jeudi 10 Septembre 2015

SUJET : Famille LAUNE
Bonjour,
Je suis à la recherche des origines du couple Etienne LAUNE et Simone LEGAL (ou LEGUALLE) qui a vécu à Nîmes vers 1550.
Ils sont tous les deux décédés avant le 2 août 1592.
Ils ont eu un fils, David, jardinier, né avant 1570 et marié en août 1592 avec Alayette COSTE, originaire de Blauzac.
Plusieurs indices me laisse à penser que cette famille trouve son origine dans la région de Saint Marcel de Fontfouillouse et de Saint André de Valborgne.
Cordialement,
Gérard Leaune


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 18 Septembre 2015

Bonjour,
Le couple LAUNE x LEGAL ne figure pas dans les transcriptions notariales de Y. Chassin du Guerny de Saint-André-de-Valborgne - Il y a le CM le 09/07/1503 entre Etienne LAUNE et Gabrielle SALVAIRE - mais pas l'Etienne qui vous interesse -
Je ne peux donc rien vous apporter de nouveau -


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 18 Septembre 2015

Bonjour,
Le couple LAUNE x LEGAL ne figure pas dans les transcriptions notariales de Y. Chassin du Guerny de Saint-André-de-Valborgne - Il y a le CM le 09/07/1503 entre Etienne LAUNE et Gabrielle SALVAIRE - mais pas l'Etienne qui vous interesse -
Je ne peux donc rien vous apporter de nouveau -


COMMENTAIRE de Gérard LEAUNE      
Lundi 21 Septembre 2015

Bonjour.

Je vous remercie pour votre réponse.
Je n'avais rien trouvé moi non plus sur les relevés de MR du GUERNY.
J'espérai un miracle en dehors de cette source...............

Très cordialement.

Gérard Leaune


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 340 de Béatrice       Samedi 29 Aout 2015

SUJET : Mariage NOUGUIER/CALVET
Bonjour à tous, je suis à la recherche de l'acte de mariage à Valleraugue de NOUGUIER Louis, cultivateur à St Bresson avec CALVET Sophie louise née le 06/09/1845 à Valleraugue.
Axe de recherche entre 1860 et 1864. 1er enfant né le 29/06/1865.

D'avance merci.
bien cordialement.
Béatrice

COMMENTAIRE de beatrice      
Jeudi 29 Octobre 2015

Personne pour me répondre ?
Un coup de main me ferait pourtant très plaisir.
À bientôt j'espère.
Béatrice



COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Mardi 17 Novembre 2015

Bonsoir Béatrice

Je vous répond avec le message 359 le 17/11/2015

Car je suis enfin tombé sur le bon louis sur l' acte de décès au Vigan ils donnent né le 30/07/1836 au lieu de 10/05/1839
Cordialement
Christian


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 338 de Sylvie Puel       Mardi 18 Aout 2015

SUJET : généalogie BARRAL
Bonjour,
Je suis à la recherche de l'acte de mariage de mon arrière-arrière grand père Pierre Jules BARRAL (né à Dourbies le 17-05-1837 et décédé à Dourbies le 17-02-1915) marié vraisemblablement en 1866 à Dourbies avec Sophie BLANC. Je cherche en particulier des renseignements sur leurs parents respectifs et leurs communes d'origine.
Je vous remercie par avance pour votre aide


COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Samedi 22 Aout 2015

Bonjour Sylvie

Jules BARRAL 28 ans fils de Jacques BARRAL décédé le 24/4/? à Montdardier et de
Jeanne BALSAN 67 ans de la Rouvière Dourbie.
Epouse le 28/01/1866 à Dourbie.
Sophie BLANC 25 ans née le 30/04/1841 fille de BLANC François décédé le 17/10/1843 à Dourbie et de ROUVIERE Angélique de Commairas Dourbie.

Cordialement
Christian

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 337 de Hervé Lapierre       Lundi 10 Aout 2015

SUJET : Descendants de Maurice Lapierre et Delphine Pellet
Maurice Lapierre est né à Valleraugue le 27 mai 1820. Il a épousé le 18 mars 1843 Delphine Pellet. Je cherche à établir la descendance de ce couple et si possible à contacter mes cousins.

Je sais que 3 enfants sont nés,
Elise Delphine Lapierre Née le 4 octobre 1850 à Valleraugue,
Henri Maurice Lapierre Né le 29 août 1854 à Valleraugue,
et mon ancetre Leonce Emile Lapierre Né le 12 janvier 1863 à Valleraugue

Je recheche en particulier mes cousins Ribard. Pouvez vous m'aider ?
Pour info voir mon arbre sur geneanet, compte hlapierre

Avec mes remerciements

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Jeudi 1 Octobre 2015

Voici un début de descendance :
1 - Léonce Emile LAPIERRE x Rachel CAUSSE, d'où au moins :
11 - Henri Maurice L. ° 17/10/1893 x 22/10/1922 Tarascon Louise BOS.
12 - Irène Clara L. ° 1/04/1891, x 22/04/1919 Edmond CAUSSE -

2 - Elise Delphine LAPIERRE x 2/04/1869 Jules Scipion RIBARD, d'où au moins :
21 - Jules Henri RIBARD, ° 19/02/1871
22 - Daniel Maurice RIBARD, ° 6/07/1874, x 14/01/1902 Jeanne Louise Victorine GAL, d'où au moins :
221 - Paul Maurice RIBARD, ° 30/11/1902, + 10/11/1962, x 21/04/1927 Jeanne Louise ATGER.
222 - André RIBARD, ° 24/06/1904, + 21/11/1981, x 8/09/1928 Lucie Marcelle Madeleine SALLES.
Par défaut le lieu est Valleraugue -
La loi interdit de communiquer des renseignements plus récents, si bien même je les possédais !
Généalogiquement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 336 de Georges LEGAUD        Samedi 1 Aout 2015

SUJET : Recherche
Ne pouvant plus me rendre aux AD 30 recherche personne pouvant me fournir la PN d'un acte notarié: Notaire Massa à Sumène en date du 20/11.1681.Il concerne David SURVILLE de Molières et surtout Jeanne ABRIC dont j'ignore les ascendants.
Dédommagement prévu.
Merci de votre aide
legaud.georges@neuf.fr

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 4 Aout 2015

Bonjour,
J'enregistre la demande, et lors d'un passage aux AD, je ferai la recherche.
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Georges LEGAUD      
Vendredi 7 Aout 2015

Merci Gilles.
Concernant cet acte je souhaiterais connaitre les parents de Jeanne. Quant aux Surville de Molières, je les connais bien.
Merci beaucoup.



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 335 de nadou       Lundi 13 Juillet 2015

SUJET : Descendance du Lieutenant Ricard qui a combattut bataille ETHE 1914
BONJOUR A TOUS

je recherche les descendant du Lieutenant RICARD du 104 RI INFANTERIE
un grand oncle ayant combattut à ses Cotés
auriez vous qq infos
merçi à tous et toutes de votre aide

COMMENTAIRE de jipé      
Lundi 10 Aout 2015

au delà de ce que vous nous donnez sur ce RICARD, rien sur internet, par contre le nom du grand oncle serait peut-être utile.

COMMENTAIRE de jcringnet@wanadoo.fr      
Mercredi 19 Aout 2015

A Nadou : Je recherche exactement la même chose que vous car mon grand'père a également combattu sous ses ordres. Si vous avez des infos merci de me les communiquer.

COMMENTAIRE de Christian Boissiere      
Samedi 22 Aout 2015

Bonjour
Pourriez vous me donner le signalement de vos Grand-père et grand oncle afin que je trouve leurs fiches matricule ce qui m'amènera au lieutenant Ricard.
Cordialement
Christian


COMMENTAIRE de jcringnet@wanadoo.fr      
Lundi 31 Aout 2015

Mon grand'père s'appelait Adolphe Victor RINGNET. Il était né le 18-02-1890 à Pré-en-Pail en Mayenne. Il faisait partie du 104e RI d'Argentan - 11e Compagnie - 3e Batailon Fiche matricule 723
Cordialement
Jean-Claude RINGNET


COMMENTAIRE de Jacques DESCHARD      
Mercredi 9 Septembre 2015

Bonjour,
Le Lt RICARD était adjoint du Capitaine BENTZINGER qui commandait la 11è Cie du 3è Bat du 104è R.I. et ce dès le début de la guerre - Ce capitaine prit le commandement du 3è Bataillon après quelques mois mais le Journal des Marches et Opérations (J.M.O.) ne dit pas si le Lt RICARD lui succéda à la tête de la compagnie.
J'ai lu les deux premiers journaux (sur 4) et n'ai trouvé aucun renseignement utile ..
Pour mieux connaître le parcours de vos ancêtres pendant cette guerre vous pourriez, si ce n'est pas déjà fait, lire avec profit les quatre J.M.O. du 104è R.I.
Voir le site "Mémoire des hommes" les JMO cotes 26 N 675/15 à 675/18 -
Bonne chance !


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 334 de Antoine ROUEL       Lundi 13 Juillet 2015

SUJET : ACTES DE MARIAGE
Bonjour à tous,

Je suis à la recherche des nom, prénom et lieu de naissance des parents respectifs :

- d’Antoine ROUEL et Catherine PUECH (ou PUEL) mariés à SAINT-ANDRE-DE-VALBORGNE avant le 3 février 1756 (date de naissance, dans cette commune, de leur fils, Jean François),

- et de Pierre ROUEL et Jeanne MARTIN également mariés à SAINT-ANDRE-DE-VALBORGNE avant le 24 octobre 1778 (date de naissance, toujours dans cette même commune, de leur fils, Pierre).

Je vous remercie, par avance, pour votre aide.

Très cordialement.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 333 de Nadou        Vendredi 10 Juillet 2015

SUJET : FAMILLE RICARD
Recherche descendance du lieutenant Ricard qui a combattu Bataille Ethe Belgique 1914...
Merci à vous de votre aide

COMMENTAIRE de Jacques DESCHARD      
Dimanche 12 Juillet 2015

Bonjour,
Pour demander des renseignements à des personnes qui ignorent tout de votre généalogie familiale, il faut donner un minimum de renseignements à commencer par le prénom et le lieu d'origine -
Dans le cas particulier de cet officier, le régiment où il servait peut donner des indications.
Vous demandez sa descendance, cela signifie-t-il qu'il a survécu à la guerre ?
De plus, vous n'ignorez pas que si les actes peuvent être consultés jusqu'en 1940, ils ne sont en ligne, le plus souvent, que jusqu'au début du XXè siècle -
Généalogiquement


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 332 de Pierre POUJOL       Mercredi 8 Juillet 2015

SUJET : Contrat de mariage à Meyrueis vers 1740
Je cherche le contrat (ou simplement la date ou les ascendants) de mariage de mes ancêtres Pierre POUJOL né 18/04/1717 avec Suzanne Saumade (peut-être de Frayssinet.
Leurs enfants étant nés de 174. à 1760 aux Oubrets (Aubrets), ils ont pu se marier vers 1740 à Meyrueis, Campis, les Oubrets ou "au Desert". Ceal me permettrait de confirmer le lien avec Pierre POUJOL x Margueritte Pintard(e)mariés à Campis en 1711. Merci
p.poujol@orange.fr

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Dimanche 12 Juillet 2015

Bonjour,
Pierre POUJOL né le 18/04/1717 fs de Pierre POUJOL dit Pupille, cardeur de laine, et Marguerite PINTARD, de Campis - parrain : Jean BERTRAND dit "Massebaque" ; marraine : Françoise BERTRAND de Fougayrolles à St-Martial -
Le 8/02/1712 mariage à Meyrueis de Pierre POUJOL fs de Guillaume et Suzanne MARTIN avec Marguerite PINTARD fa de Pierre et Marguerite VERDIER de St-Marcel de Fontfouillouse (Les Plantiers)
A Meyrueis le 24/11/1740 mariage de Pierre POUJOL fs de Pierre et Marguerite PINTARD avec Suzanne MARTIN fa de Guillaume et Marie PELATAN, des Oubrets.
Généalogiquement


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Dimanche 12 Juillet 2015

Bonjour,
Du mariage de Pierre POUJOL avec Suzanne MARTIN est née Suzanne le 20/03/1742 -
Il semble que Pierre POUJOL des Oubrets soit décédé le 20/09/1783 -
Suzanne SAUMADE, veuve de Pierre POUJOL, âgée de 80 ans est décédée le 14/10/1794 à Meyrueis.
Je n'ai rien trouvé de plus dans les relevés de Meyrueis d'Antoine Maurin -
Généalogiquement


COMMENTAIRE de Françoise Tric       
Vendredi 15 Janvier 2016

Descendante moi même de Pierre Poujol
J'ai trouvé la déclaration de mariage faite par Suzanne Saumade veuve de Pierre Poujol , cette déclaration fut faite le 26 janvier 1782 .Il est dit que Suzanne Saumade fille de jean et jeanne Avesque du village de Massevaque commune de Fraissinet de Fourque à bien épouse Pierre Poujol fils de Pierre et Marguerite Pintard du village des Oubrets le 13/ avril 1744 (reçus par M Desfaux notaire) . de laquelle union Poujol décédé le 20/9/1783 Elle aurait eu cinq garçons et une fille à savoir ..........

peut avez vous déjà tous ces renseignements je m'excuse de n'avoir pas déjà vue ce site ainsi que vos recherches de toute façon je suis a votre disposition pour vous donner tout ce que je possede sur notre famille .
amicalement françoise

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 331 de Claire Copin       Samedi 20 Juin 2015

SUJET : recherche contrat de mariage
Je suis à la recherche d'un contrat de mariage passé en 1785 chez Maitre Mounier à Laverune (entre un dénommé Laurent ou Sarrau et Marie Radier ou Redier). Sur votre site, je n'ai trouvé que la liste des contrats pour le département du Gard. Est-ce bien à votre site qu'il faut s'adresser pour les contrats de l'Hérault ?
Merci.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 330 de Sylvie DELHOME       Mercredi 27 Mai 2015

SUJET : Relevés
Bonsoir, j'ai vu sur la page des relevés que vous aviez des relevés de Lozères et que vous aviez écrit : "Les199 communes de la Lozère sont en ligne sur internet." je ne suis peut être pas doué mais je n'arrive pas à trouver un acte de mariage de 1745 à St Martin de Campselade (48) si j'ai bien compris c'est aussi BASSURELS ? Merci de votre aide.

COMMENTAIRE de gilles FOURNIER      
Jeudi 28 Mai 2015

Bonjour,
Je crois que ce registre n'existe plus. On trouve souvent pour les mariages protestants à partir de 1750 des actes dans les communes voisine et il y a peut-être des contrats de mariage
Cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 329 de Sylvie DELHOME       Samedi 23 Mai 2015

SUJET : Notaire & cadastre
Bonjour je souhaiterais savoir si on peut consulter l'intégralité des Contrats de mariage de Valleraugue et des environs ailleurs qu'au archives départementales du gard ? et en ce qui concerne le Cadastre de Vallerauge est-il consultable en mairie ou seulement aux AD ? Merci

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 25 Mai 2015

bonjour,
Je ne sais quoi répondre.Il existe des tas de documents (Archives départementales, communales et familiales et autres que des bénévoles essaient de repérer et de répertorier.
Cordialement
Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 328 de Sylvie Delhome       Vendredi 15 Mai 2015

SUJET : Recherche Mariage
Bonjour je cherche le mariage de CAMPREDON Louis avec PAUGE (PONGE) Anne. Parents de Campredon Suzanne °19/11/1781 à Valleraugue et mariée le 15/05/1814 à Valleraugue avec FONTANIEU Antoine. Merci.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 327 de Brigitte MARTIN       Dimanche 26 Avril 2015

SUJET : mise en ligne registres matricules du Gard
Bonjour,

Ayant contacté les AD du Gard au sujet de la fiche matricule d'ancêtres cévenols, le courrier de réponse m'indiquait que "les registres matricules des classes de 1887 à 1921 devraient être mis en ligne dans le premier semestre de l'année 2015". Donc dans les semaines à venir...
Avez-vous des informations sur les prévisions de mise en ligne de l'état-civil ?
Bien cordialement.

COMMENTAIRE de Joëlle Martin       
Jeudi 3 Decembre 2015

Bonjour ! mon grand-père Roger Martin était le fils du maréchal ferrant de Aulas au Vigan êtes vous la descendante de cette famille Martin dont le fils (mon grand père paternel) a épousé la fille Campredon Rosa (ma grand-mère paternelle qui donne naissance en 1927 à Maxime Martin à Aulas)
Cordialement,

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 326 de DAUMET Bernard       Mardi 21 Avril 2015

SUJET : Changement d'adresse mail
Bonjour, Je vous remercie de noter ma nouvelle adresse mail
xxxxxxx@xxxxx.fr (qui remplace l'ancienne xxxxxx@xxxxx.fr)
Nouveau N° de téléphone 00 00 00 00 00
Cordialement
B.Daumet

COMMENTAIRE de jipé      
Mardi 10 Novembre 2015

si vous ne désirez pas être envahi de SPAM et autre, évitez de mettre ce genre de renseignement sur les forums, utilisez l'adresse située en haut de page.
nom et N° masqués


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 325 de E Zastrizny       Mardi 24 Fevrier 2015

SUJET : signification d'une expression
Sur certains contrats de mariage passés avant 1685 je relève parfois l'expression "en l'église de Dieu" . je pense qu'il s'agit de l'église réformée. Quelqu'un peut-il me le confirmer (ou l'infirmer?);pourquoi cette expression? D'avance merci et cordiales salutations à toutes et tous.
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 6 Mars 2015

bonjour madame Zastriny
Vous avez parfaitement raison : "en l'église de dieu " protestant, et "en face d'église" catholique.Sur le notariat des notaires Gely de Meyrueis ces deux appelations sont courantes, la prémière surtout sur la paroisse de Meyrueis, la deuxième sur le Causse Noir et une partie du Causse Méjean, pour certains hameaux à partir de 1630.
Cordialement vôtre
Alain


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Samedi 7 Mars 2015

Merci monsieur Combes, vous confirmez ce que je pensais. Mille salutations amicales. Elsie Zastrizny


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 324 de Godard Odile       Vendredi 30 Janvier 2015

SUJET : la morue
J'ai bien reçu mon code d'accès à votre site. Merci à Gilles Fournier.

Je découvre l'article sur la morue publié dans votre dernier bulletin.
Etonnante approximation au sujet de la brandade qui serait d'origine bretonne. Le cuisinier Durand cher aux Nîmois doit en frissonner dans sa tombe…
Et si vous souhaitez en savoir plus sur la morue, sur les guerres qu'elle a suscitées, et sur ses multiples recettes, vous pourrez toujours aller feuilleter le Petit Traité de la Morue édité par Equinoxe en 2004.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 323 de jgire       Mercredi 28 Janvier 2015

SUJET : acte de deces allegre-ferriere
bonjour
je suis à la recherche des actes de décès de
JEAN antoine ALLEGRE né à st gilles le 7-12-1840
et MARIE alexandrine FERRIERE née au vigan le 12-03-1847
mariés le 20-01-1875 au vigan
pourriez-vous m'aider
après plusieurs années de recherche, ils sont introuvables (pourtant période récente)
merci d'avance
jgire

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 321 de Elisabeth Barbut       Lundi 8 Decembre 2014

SUJET : Acte mariage 26/07/1827
Bonjour,

je suis à la recherche de l'acte de mariage de Frédéric Perrier, agé de 20ans, avec Delphine Février, célébré à Valleraugue le 26 Juillet 1827.

je fais mes premières armes sur votre site en tant que nouvelle adhérente et je n'ai pas trouvé cet acte ????? Je vais m'habituer.

Merci d'avance à vous.



COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 9 Decembre 2014

bonjour
je vous envoie cet acte
cordialement
Gille

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 320 de CARRION Myriam       Dimanche 30 Novembre 2014

SUJET : Recherche d'actes
Bonsoir,
Je suis à la recherche des actes de mariage suivant :

. Auguste Marmont & Magdelaine Elizabet Montet au Vigan
(sur votre page d'accueil daté de 1826)

. Auguste Saubert & Soulier Suzanne au Vigan
(sur votre page d'accueil daté de 1832)

S'il vous était possible de me faire parvenir les actes ou les info inscrites dessus ce serait super.

Cordialement Myriam Carrion


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 9 Decembre 2014

bonjour
1832 08 01 SAUBERT Auguste Saubert Jean Barral Marguerite SOULIER Suzanne Soulier Jacques Bousquier Marguerite
1826 06 07 MARMONT Auguste Marmont André Peyrenc Magdelaine MONTET Magdelaine Elisabeth Montet Jean Louis Devicque Elisabeth

Si vous désirez les actes, merci de m'écrire site@agac-valleraugue.fr (je ne connais pas votre émail.
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Myriam Carrion      
Mercredi 10 Decembre 2014

C'est super,je vous remercie je vous envoi un mail pour que vous puissiez me faire parvenir les actes

Cordialement Myriam


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 319 de FALGUIERE J M       Dimanche 9 Novembre 2014

SUJET : Salon de la généalogie
Bjr,

Ce matin à 7 h 00 aux infos de France bleu Gard Lozère reportage sur le salon de Nîmes avec quelques mots de notre président parmi des visiteurs.

Cordialement.

J M Falguière.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 315 de odette briard       Dimanche 26 Octobre 2014

SUJET : recherche d'acte
Bonjour,
Je recherche la naissance de Rose BONNET décédée à Mazan (07) en 1885 à l'age de 63 ans et mariée à Mazan en 1843.
Merci par avance

COMMENTAIRE de Colette BERNARDI      
Dimanche 26 Octobre 2014

Bonsoir Odette,Mazan se trouve dans le Vaucluse(84) et je ne pense pas que l'état civil soit en ligne.Cordialement Colette Bernardi.

COMMENTAIRE de Odette Briard      
Dimanche 26 Octobre 2014

Bonsoir Colette

Je n'ai pas été assez précise c'est bien Mazan l'Abbaye en Ardèche.
Je vous remercie d'avoir lu mon message et d'y avoir répondu rapidement.
Cordialement
Odette


COMMENTAIRE de Colette BERNARDI      
Lundi 27 Octobre 2014

Bonjour, j'ai tout trouvé ,laissez moi votre mail sur le site.colette.

COMMENTAIRE de Odette Briard      
Lundi 27 Octobre 2014

Bonjour Colette
Voici mon adresse : odette.briard/gmail.com

Cordialement
Odette


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 314 de Elsie ZASTRIZNY       Jeudi 23 Octobre 2014

SUJET : signification d'un mot
Je lis dans un acte notarié le terme de "rompude"
"13 avril 1757 = quittance de Antoine TEISSEDRE de St-Jueilly (Juery) de Gevaudan paroisse des Fournels diocèse de Mende à Suzanne Marsial veuve de sieur Alexandre Massot du Rieumal 49 livres pour une rompude que lui fit faire"
Quelqu'un sait-il ce que cela signifie?
d'avance marci et cordiales salutations à tous
Elsie Zastrizny

COMMENTAIRE de Patrick-Charles DUCROS      
Lundi 3 Novembre 2014

Bonjour Elsie,

Une ROMPUDE est le défrichement d'une terre.

Bisous
Patrick


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Mardi 4 Novembre 2014

Merci cousin et bisous aussi, à bientôt.
elsie


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 313 de Pradeilles       Lundi 20 Octobre 2014

SUJET : Banassac Registre 1 MI EC 017/2 1658-1763 AD Lozère
Bonjour

A la page 195,les premières lignes concernent un acte du 01/02/1719 commençant par Jean Pradeilles La photogaphie est très difficile à lire.
Avez vous la possibilité de déchiffrer cet acte.
Vous remerciant pour votre aide
Cordialement


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 312 de Doki-Thonon Danielle       Mercredi 15 Octobre 2014

SUJET : acte de mariage
Bonjour,
Est-il possible de trouver dans vos archives l'acte de mariage de mes grands-parents:
Pierre Théodore PALPACUER né le 27/3/1881 marié à Marie Adolphine Félicité COMBES née le 24/5/1885 à AVEZE gard

COMMENTAIRE de catherine Gauthier      
Dimanche 26 Octobre 2014

bonjour
Voici l'acte de mariage à Avéze le 30 9 1905 entre
Paul Théodore Palpacuer instituteur ,né le 27 3 1881 à Plagnal(07), fils de Jean Baptiste décédé à Plagnal le 13 4 1887 et de Terme Hortense, agée de 49ans
et

Combes Marie Adolphine Félicitée, née à Avéze le 24 5 1885, fille de françois Combes propriétaire, agé de 70ans et de Galinier Julie Adelaîde, agée de 64ans
Le contrat de mariage fut établi chez Me Sarran le 22 03 1905


COMMENTAIRE de danielle3134@live.fr      
Mercredi 7 Janvier 2015

Je vous remercie de votre réponse concernant l'acte de mariage de mes grands-parents, ceci va nous faire avancer mes cousins et moi même pour notre arbre généalogique.
Je vous souhaite pour cette nouvelle année tous mes voeux.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 311 de Fabienne RENAULT       Mercredi 8 Octobre 2014

SUJET : Recherche d'actes
Bonjour,

Je recherche un acte de mariage à Bassurels en 1792.
Impossible de trouver sur le site des AD en ligne.Je ne retrouve que la publication de mariage qui comporte très probablement une erreur.
J'ai également recherché sur Gatuzieres d'où est originaire le marié rien trouvé non plus.
Existe -il des registres protestants à Bassurels? Si oui où les trouver?
Mes ancêtres Pierre COMBES ° 31/01/1757 + 8/06/1809 à GATUZIERES
Marie CHABAL +20/09/1838 à Gatuzieres, elle est fille d'Antoine Chabal et de Suzanne ADHERAN.
Par avance, je vous remercie de votre réponse.
Cordialement.
F Malaville RENAULT

COMMENTAIRE de alain Combes      
Samedi 11 Octobre 2014

BONJOUR
Ci joint la généalogie complète de Marianne COMBES née en 1794 à la Matte Bassurels (travail de l'ami Pierre FOURNIER)
1- Marianne COMBES ° le 30/09/1794 à Gatuzières de Pierre COMBES et Marie CHABAL x le 14/10/1812 à Gatuzieres avec JP MALAVILLE fils de Jean et Suzanne JALAT un enfant de cette union ° Pierre Jean MALAVILLE ° le 09/01/1816

2- Jean Pierre MALAVILLE ° le 14/02/1784 à Vébron fils de Jean et Suzanne VALAT x le 14/10/1812 avec Marianne COMBES ci-dessus + 28/12/1847 à Gatuzières

3- Pierre COMBES ° 31/07/1757 à Gatuzières de Pierre COMBES et Marie MARTIN
X le 25/11/1792 à Bassurels avec Marie CHABAL fille de Antoine et Suzanne ADHERAN
+ le 09/06/1809 à Gatuzières

3- Marie CHABAL ° à la Matte de Bassurel de Antoine et Suzanne ADHERAN
X le 25/11/1792 à Pierre COMBES ci dessus
+ le 27/06/1838 à Gatuzières

5- Pierre COMBES ° le 31/12/1721 à Malbosc de Fraissinet Fourques de Jean et Jeanne AGULHON
x LE 25/04/1756 à Meyrueis avec Marie MARTIN fille de David et Jeanne HUBAC
+ le 21/12/1801 à Gatuzieres

cela continue mais je vous envoie la suite par courriel
cordialement
Alain



COMMENTAIRE de Fabienne RENAULT      
Samedi 11 Octobre 2014

Merci beaucoup,je vous envoie un courriel. Fabienne


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 310 de Jean Louis RICARD       Vendredi 5 Septembre 2014

SUJET : Ascendants de Louis FINIELS et Louise COMBERNOUX
Je recherche les ascendants du couple Louis FINIELS et Louise COMBERNOUX du côté d'Arphy et de Mandagout dont une fille Louise née en 1827 épouse de Philippe ACCARIES de Mandagout

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Dimanche 7 Septembre 2014

Bonjour,
Bienvenue dans l'association
Merci d'utiliser QUESTION/REPONSE plutôt que le forum pour les questions concernant la généalogie

FINIELS Louis
Fils de FINIELS Pierre, et de TESSIER Marie.
Né à Aulas (30), Les Vignals.
Marié le 20/07/1818 à Molières-Cavaillac (30), avec COMBERNOUX Louise
Fille de COMBERNOUX Etienne, et de BRUN Suzanne.
1. FINIELS Louise
Mariée le 08/10/1848 à Arphy (30) avec ACCARIES Louis.
cordialement Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 309 de Fabienne RENAULT       Jeudi 28 Aout 2014

SUJET : Recencement de la population
Quelqu'un sait-il s'il existe en Lozère des tables de recencement de la population
réactualisées tous les 5 ans.
Si oui sont elles consultables en ligne et sous quelle cote.
Merci pour votre réponse.
F Renault

COMMENTAIRE de COUTAREL Serge      
Mercredi 3 Septembre 2014

Bonjour chère Fabienne,
En réponse à votre interrogation, il n' existe pas à ma connaissance de recensements de population de communes lozériennes en ligne.
Pour ce que j' ai eu l' occasion de consulter à ce jour, il existe de grandes disparités pour ce qui est des lieux de dépôt et des registres conservés, ou mis à disposition.
Certains départements ont des collections complètes des recensements faits dans les communes. Certaines communes conservent la totalité de leurs registres et les laissent en libre consultation, les périodes accessibles étant souvent très variables d'une commune à l'autre.
Sur le site des AD de Lozère, il semble que soient indiquées les communes disposant de ces documents et les périodes concernées.
Très amicalement, à bientôt.
Serge COUTAREL


COMMENTAIRE de Fabienne RENAULT      
Mercredi 3 Septembre 2014

Merci Serge de votre réponse.
Faites une halte à la maison, lorsque vous irez à Paris.
Amicalement et à bientôt.
Fabienne


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 308 de WCASSU       Jeudi 21 Aout 2014

SUJET : COUPLE ROUMES JEAN X FAVIER MARIE
Je suis a la recherche du mariage entre roumes jean et favier marie (veuve meynadier antoine)qui a du se dérouler sur la periode entre 1789 et 1796 a saint laurent de treves.
ainsi que du deces de meynadier antoine dans la meme periode.

Auriez vous la gentillesse de m'aider si des informations sont en votre possession (copie actes ou transcription serait la bienvenue)

Vous pouvez me les adresser a william.cassu@club-internet.fr

vous en remerciant par avance
william et sylvie

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 307 de flomerius       Samedi 26 Juillet 2014

SUJET : Questions
Bonjour,

Je recherche des informations sur mes ancêtres Plantier Jean Pierre marié à Louise Prescille Laporte en Juillet 1855 au Mialet (Gard)(contrat de mariage au 1 07 1855)et les générations précédentes.

D'autre part font-ils partie de la Famille Sauvagnac dont vous avez fait la généalogie?

Si oui, je suis intéressée par une adhésion. Merci de votre réponse

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 27 Juillet 2014

Bonjour monsieur ou madame Flomerius
Le Patronyme SAUVAGNAC existe bien à Valleraugue, il est même dans mes anc^tres directs. Il est issu des SALVAGNAC de Mandagout et remonte dèbut 16° à Pierre SALVAGNAC ép Julienne BERTHE (relevé du Guerny) ;
Je n'ai rencontrè dans les relevés de Valleraugue aucun apparentement avec les patronymes PLANTIER ou LAPORTE, aussi je ne puis vous répondre affirmativement sans plus de précisions.
Bien cordialement vôtre
Alain


COMMENTAIRE de flomerius      
Samedi 3 Janvier 2015

Bonjour
Mes ancêtres Sauvagnac viennent de Lodève et les environs durant plusieurs générations. C est la branche maternelle qui provient problement de Lozère.
Merci de votre réponse et bonne année.
R

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 306 de Elsie ZASTRIZNY       Dimanche 13 Juillet 2014

SUJET : Coordonnées
Quelqu'un aurait-il les coordonnées de M Serge Coutarel que j'aimerais pouvoir joindre? Il m'a laissé un message sur le forum mais je n'ai pas pu le contacter.
D'avance merci.
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Fabienne RENAULT      
Dimanche 24 Aout 2014

Bonjour Madame,

Je découvre seulement votre message aujourd'hui.

Avec Serge Coutarel, nous avons des ancêtres cévenols communs et nous nous sommes rencontrés à Valleraugue dans les locaux de L'Agac où nous nous étions donné rendez vous.
Son e mail: coutarelserge@voila.fr(c'est arobase entre serge et voila)
Contactez le de ma part.

Cordialement.

Fabienne RENAULT


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Samedi 27 Septembre 2014

Merci pour votre réponse que je découvre seulement aujourd'hui car j'étais absente en juillet et en août. Deux mois à Barre des Cévennes sans internet. Ensuite en septembre nous sommes partis en Irlande du Sud pendant trois semaines. J'avais un peu délaissé le forum de l'AGAC.
J'ai pu contacter M Coutarel.
Cordiales salutations et encore merci.
Elsie ZASTRIZNY

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 305 de dourdou       Mardi 24 Juin 2014

SUJET : mariage blandas
bonjour,
Sur les conseils de Rosemary CALAZEL, je me permets de vous poser une petite question concernant le mariage du 25/09/1757 à Blandas entre Pierre VASSAS et Thérèse NOUGAREDE.

J'ai trouvé ce mariage sur généanet mais je préfère avoir la confirmation.

POuvez vous m'en faire une copie?

En même temps, comment procèder pour adhérer à l'association?

Cordialement

Alain DOURDOU

Montpellier


COMMENTAIRE de dourdou      
Mardi 24 Juin 2014

bonsoir, j'ai oublier de vous demander si je pouvais aller voir cet acte à Blandas ou à Nimes,

cordialement

Alain DOURDOU


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Dimanche 29 Juin 2014

Ce mariage existe bien mais n'est pas filiatif !
Cordialement


COMMENTAIRE de dourdou      
Lundi 30 Juin 2014

bonjour,

merci pour cette information. Pouvez vous me dire comment obtenir une copie de cet acte ( il y aura peut être les noms des témoins)?
à Blandas ou aux AD?

cordialement

Alain Dourdou


COMMENTAIRE de J M Falguière      
Mardi 19 Aout 2014

Bjr,

Aux A D du Gard vous trouverez sur le microfilm des registres de Blandas le mariage en question, vous pouvez également regarder dans l'enregistrement des contrats de mariage s'il existe et trouver peut-être le dit contrat.

Cordialement.



COMMENTAIRE de dourdou      
Dimanche 7 Septembre 2014

merci JM Falguière


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 304 de Elsie ZASTRIZNY       Dimanche 22 Juin 2014

SUJET : Les migrants du Cantal : message pour m Serge COUTAREL
Un grand merci M Coutarel pour votre réponse longue et détaillée. Mille excuses si je n'ai pas répondu plus tôt : nous avons été absents plus de cinq semaines et depuis notre retour je n'avais pas consulté le forum. Je viens de découvrir votre réponse aujourd'hui seulement.
Ce que vous me dites sur les migrants du Cantal m'intéresse beaucoup et correspond tout à fait à ce que je découvre en explorant les actes notariés d'Yves Chassin Duguerny ainsi que certains BMS dans l'état civil. Pour l'instant j'ai surtout travaillé sur la paroisse de ST Jean du Gard, un peu sur Lasalle et St André de Valborgne mais mon sujet d'étude est loin d'être terminé. Un exemple : pour la paroisse de St Jean de Gardonnenque au 17ème et 18ème siècle j'ai déjà trouvé 128 contrats de mariage où figurent des personnes originaires du Cantal ou de la Margeride voisine. Le 10 octobre 1779 Louis Julian, tisserand de cadis de ST Jean de Gardonnenque a épousé Marguerite COUTAREL de Chaliers, diocèse de ST Flour. Le 11 février 1621 à Anduze Pierre COUTAREL de Lorcières fait une quittance.
Il y a de nombreux autres actes: testaments, contrats d'apprentissage, quittance, plaintes, procurations etc.... Ce que vous me dites sur les prêtres originaires du diocèse de St Flour s'étant installé en Cévennes m'intéresse particulièrement car je recherche des documents sur ce sujet. Si vous avez des informations sur ce point je vous serai reconnaissante si vous pouviez me les communiquer.
Comme c'est un sujet un peu particulier,pour ne pas encombrer le forum, vous pouvez m'écrire directement sur mon adresse mail : m.e.zastri@orange.fr
Je me suis livrée à une petite synthèse intermédiaire sur les migrants du Cantal que je vous enverrai par mail si vous êtes intéressé. Encore un très grand merci pour vos précisions Cordialement,au plaisir de vous lire.
Elsie Zastrizny
PS: ce sujet m'intéresse car mon ancêtre Pierre chanson est originaire de Sarrus (aujourd'hui Fridefont) dans le Cantal


COMMENTAIRE de quoideneuf@orange.fr      
Jeudi 7 Janvier 2016

BONJOUR,
je travaille sur l'histoire de vabres (15)et serai si parmi les migrznts que vous avez recensé il y en avait originaires de cette commune.si je peut vous aider par ailleurs sur St flour...je le ferai volontiers
marie claire tourrette les maisons 15100 VABRES


COMMENTAIRE de quoideneuf@orange.fr      
Jeudi 7 Janvier 2016

BONJOUR,
je travaille sur l'histoire de vabres (15)et serai si parmi les migrznts que vous avez recensé il y en avait originaires de cette commune.si je peut vous aider par ailleurs sur St flour...je le ferai volontiers
marie claire tourrette les maisons 15100 VABRES

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 303 de Marie Lise CARLES       Dimanche 18 Mai 2014

SUJET : Capitaine François de Carles
Bonjour
Dans l'histoire locale de Valleraugue , il est fait Mention du capitaine François de Carles qui aurait rendu des services à l'activité sericicole .
Quelqu'un peut -il me donner de plus amples renseignements sur cet ancêtre ?
Merci pour votre aide .
Marie Lise

COMMENTAIRE de Jacques DESCHARD      
Mercredi 28 Mai 2014

Bonjour,
Dans la majorité des cas il s'agit de capitaine d'une compagnie bourgeoise - une sorte de milice chargée de l'autodéfense - les capitaines étaient souvent choisis parmi les bourgeois qui pouvaient donc avoir une action positive dans certains domaines !
Pour le cas particulier de votre ancêtre, je n'ai pas de détails à vous donner, désolé !
Cordialement


COMMENTAIRE de Marie Lise CARLES      
Mercredi 11 Juin 2014

Merci , M DESCHARD pour ces précisions
Marie Lise


COMMENTAIRE de Guy Durand      
Mercredi 6 Aout 2014

Ce capitaine est bien connu à Valleraugue.

Extrait des inventaires des Archives nationales (Paris) :

Minutes et papiers divers de Me Simon Lefevre, notaire à Paris.
Cotes MC/ET/XIX/877
Description Dépôt de pièces famille Carle 11 mars 1786

Informations complémentaires :
Notoriété constatant la seule héritière de monsieur François Carle, ancien capitaine au régiment d'Auvergne Infanterie, décédé en la paroisse de Valleraugue : dame Louise Carle, sa fille, veuve de monsieur François de Quatrefages. - Dépôt du baptistaire de Louise Carle, fille de maître François Carle, capitaine dans le régiment d'Auvergne et de dame Françoise Caulet, paroisse de Valleraugue, diocèse d'Alais. - Dépôt du mortuaire de dame Suzanne Carle, veuve de Jean François de La Mothe, chevalier de Saint Louis, paroisse de Valleraugue, diosèce d'Alais. -Notoriété constatant que dame Suzanne Carle, veuve de noble Jean François de La Mothe, chevalier de Saint Louis, capitaine au régiment de Bourbon Infanterie, n'a pas laissé d'enfant et qu'elle n'a que pour seule héritière : demoiselle Marie Carle, fille majeure, sa soeur germaine

Mention dans le répertoire du notaire coté : MC/RE/XIX/6

Origine de l'information : Base Généanot des actes contenant des renseignements d'état civil, 1780-1790 par l'association La France généalogique, 2004-2012 (base de données migrée : voir contexte dans le Plan d’orientation général - Notaires de Paris, guides thématiques du Minutier).

Date de création de la notice : 2009.

Pour plus d'information, vous pouvez prendre contact guymdurand@orange.fr

Cordialement Guy Durand


COMMENTAIRE de Marie Lise CARLES      
Vendredi 12 Septembre 2014

Merci pour vos renseignements
Marie Lise

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 302 de Alain Combes       Mercredi 14 Mai 2014

SUJET : Réponse aux questions d'un adhérent
Bonjour
Mr Legaud,m'ayant posé plusieurs questions ne concernant pas les recherches familiales je m'empresse d'y répondre sur le forum

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 14 Mai 2014

Qu'est ce qu'un praticien du droit?
C'est une personne qui a étudié le droit pour être notaire mais qui ne possède pas d'étude ( pas d'argent pour payer les droits de charge notariale , où d'autres raisons comme ayant d'autres moyens pour subvenir à ses besoins)
Notez que dans les registres notariaux dits aussi "les minutes" on rencontre souvent d'autres écritures que celle du notaire attitré.
Plutôt que l'écriture d'un clerc, dans les cas il fallait une certaine technicité, un praticien qui pratiquait était passé par là !
Cordialement
Alain


COMMENTAIRE de Georges LEGAUD      
Jeudi 15 Mai 2014

Merci Alain.
Question complémentaire touchant à l'âge. Je pense avoir dans ma généalogie un praticien qui aurait 15-16ans et qui signe des actes notariés en plus du notaire bien sûr. Est ce possible? Il aurait fini sa carrière comme greffier de Bréau.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 15 Mai 2014

Bonjour
Vu l'àge il ne peut s'agir que d'un clerc de notaire, qui avait certainement les faveurs de son maître qui le faisait signer ces actes.
l'appellation praticien est un peu au bon vouloir du notaire. Ne voit pas à cette époque des sieurs, des sires, des damoiselles, qui n'a que le nom de l'appellation.
A Bréau les Quatrefages étaient au départ des marchands de St Jean du Bruel, venu dans le sillage des Benoit du Caylon (le Caylon domaine de St Jean du Bruel)et des Vivarés marchands aussi de St Jean.
Ces gens là comme les Maystre , ces derniers au départ d'une humble vieille famille de Bréau, ce sont enrichis gràce à la réforme dans le commerce des draps.
plusieurs familles Quatrefages issues de la même souche ont fait fortune à Bréau
avec cependant des fortunes diverses,Pour les Maystre une seule à fait vraiment fortune , c'est celle de Pascal Maystre, marchand drapier de Bréau qui construisit le château du Pont d'Andon dont finalement les héritiers ont été les grands parents du chevalier d'Assas!
Je pense avoir assez dit sur la question
cordialement
Alain


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 15 Mai 2014

re bonjour
Je voudrais répondre à l'autre question, à savoir la fiabilité du copié- collé
Sur généanet.
J'en suis une victime, sur mon arbre 2147 personnes seulement , mais ce sont tous mes ancêtres. Sur certaines personnes qui me copie sans vergogne sans mettre le nom de celui grâce à qui ils font leurs arbres 6O.OOO personnes , très peu d'ancêtres directs et beaucoup de miens sans la moindre mention de mon nom!
Je ne parles pas de ceux qui ont des ancêtres communs avec moi, avec ces derniers mon nom est indiqué, et même à certains je leurs donne des renseignements : ce n'est pas la même chose
Pour les autres je les nomme des "Plagiateurs" des gens qui veulent exposer leurs exploits généalogiques en se servant des travaux d'autrui.
Ce sont en quelque sorte des gladiateurs des temps modernes de l'internet!
Cordialement
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 301 de salert suzette       Mercredi 14 Mai 2014

SUJET : DOCUMENT
j aimerai savoir lorsqu on demande un acte de naissance ou autre s il est possible de le recevoir sur papier ou sur internet pour le telecharger
adherante depuis 2 jours je ne sais commence ca se passe
merci

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 300 de salert suzette ABVY       Lundi 12 Mai 2014

SUJET : CODE
monsieur un petit mpt pour vous informer que j ai bien recu mon code et ce fonctionne . je vous remercie

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 299 de salert suzette        Vendredi 9 Mai 2014

SUJET : delai d inscription
j ai fais ma demande d inscrition et envoye mon cheque le 26 avril ;combien faut il de temps pour recevoir le code ?

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Samedi 10 Mai 2014

Bonjour,
Je contacte les personnes concernées.
cordialement
Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 298 de Viven Jean-Claude       Samedi 26 Avril 2014

SUJET : inscription
Je me suis inscrit lors de la réunion de Millau il y a deux semaines.
Vous m'avez donné un code qui devait être confirmé par e mail.
Je n'ai encore rien reçu et mon code est toujours invalide.
Est ce qu'il y a quelque-chose que j'ai laissé passer ou mal compris.
Merci de votre aide
Bien cordialement

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 29 Avril 2014

bonjour
je vous ai contacte par émail
cordialement
Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 297 de Rosamond Brousson       Mercredi 16 Avril 2014

SUJET : Antoine Brousson, nee Favairolle, 1700 - 1730
Pardonnez moi - mon Francais est tres mal! J'ai trouve ce website, et j'espere que vous m'aider s'il vous plait?

Je recherché la famille Brousson de Favairolle. Le nom d'Antoine de Favairolle, diocese d'Alais est ecrivee dans le Bible de notre famille. Je pense qu'il a ne 1710 - 1725, mais je ne suis pas absoluement certain.
Je pense que son pere etait aussi Antoine.

Le famille etait Protestante, et plusieurs d'entre eux refusait de abjurerer de foi et ont partir de France. Antoine etait un d'elles, et etait un horologer en Geneve. Il recu habitant de Geneve en 1776. Tout les archives de Suisse dit que Antoine et famille "se réfugier à Genève à la révocation de L'édit de Nantes et y acquit la bourgeoisie. Le célèbre martyr, Claude Brousson, d'abord avocat au parlement de Toulouse, puis pasteur de Nîmes à l'époque des assemblées du Désert de 1683 à 1698, appartenait sans doute à la meme famille."

Merci tres beaucoup!
email adresse - brousson@btinternet.com

avec meilleurs voeux
Rosamond Brousson

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Samedi 19 Avril 2014

bonjour
à Favairolles, Saint Marcel de Fontfouille (Aujourd’hui les Plantiers, 30)

BROUSSOUX Antoine
Uni avec TEISSIER Suzanne

4 enfants sont nés de cette union :
1. BROUSSON Marguerite
Née le 28/11/1716 à Saint Marcel de Fontfouillouse( lesPlantiers) (30), Favairolles.
2. BROUSSON Jean
Né le 09/01/1719 à Saint Marcel de Fontfouillouse ( lesPlantiers) (30), Favairolles.
3. BROUSSON Antoine
Né le 24/12/1721 à Saint Marcel de Fontfouillouse ( lesPlantiers) (30), Favairolles.
4. BROUSSON Pierre
Né le 28/04/1724 à Saint Marcel de Fontfouillouse ( lesPlantiers) (30), Favairolles.
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Rosamond Brousson      
Samedi 19 Avril 2014

Merci beaucoup pour l'informations, Meilleurs voeux a joyeuses Pacques



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 296 de Arlette GAUBIAC-ROUSSEL       Mercredi 2 Avril 2014

SUJET : Adhésion
Bonjour,

Je suis étonnée de ne plus pouvoir me connecter, bien que je vous ai transmis le 31/12/2013 un chèque de 12 € pour ma cotisation et que ce chèque a été encaissé le 12/01/2014.

Les codes ont-ils changés ?
Merci par avance de votre réponse.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 295 de J.Pieyre       Jeudi 20 Mars 2014

SUJET : Adhésion 2014
Bonjour Monsieur le Webmaster,

Je suis toujours en attente de l'attribution de mon code pou accèder à votre site. Merci de penser à moi.
Bonne journée à Vous.
Cordialement,
J.Pieyre

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 294 de lilianeThouvenin       Samedi 15 Mars 2014

SUJET : Adhésion
Bonjour,

je recommence mon message pour la 3ème fois,le code anti spam peu évident m'a été refusé;ce serait plus sympa que le message ne s'efface pas et qu'on rentre à nouveau et simplement le code anti spam
Bon ,tout ça pour dire que moi aussi j'ai envoyé mon petit chèque de 12 euros et que j'attends mon code d'accès,je ne pense pas avoir omis de donner mon adresse mail
A bientôt,et cordialement,liliane

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 17 Mars 2014

bonjour,
Pourriez vous me contacter sur site@agac-valleraugue.fr
Il est vrai que le fonctionnement du code anti spasm est quelques fois déroutant; je vais le revoir.
Cordialement
Gilles FOURNIER


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 293 de nicole guasco       Vendredi 7 Mars 2014

SUJET : ADHESION 2014
BONJOUR,
j'ai adressé à MR DUCROS un chèque de 12 euros au mois de février (qui a été encaissé) et je n'ai pas encore reçu mon code me permettant l'accés au site.
Merci de me le faire parvenir.
avec mes bien sincères salutations.
Nicole GUASCO

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 11 Mars 2014

bonjour,
Je viens de faire le nécessaire (Émail)
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de nicole guasco      
Vendredi 14 Mars 2014

Bonjour,
merci vivement j'ai bien reçu votre mail.
Bien sincèrement.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 292 de Aubertin Claude       Vendredi 28 Fevrier 2014

SUJET : Mariage au Vigan
Bonjour,
Je suis a la recherche d' un acte de mariage a priori au Vigan vers 1697/98 entre MALMONTET Mathieu décédé après 1728 au Vigan et Marie MALPACH décédée après 1723 au Vigan aussi.
Mathieu est maître chapelier au Vigan en 1727.
Les parents seraient originaires de Millau.....
Si vous pouvez me mettre sur la voie.....en vous remerciant d' avance.
Cordialement
Claude

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 291 de THEVENOT André (adhérent)       Jeudi 27 Fevrier 2014

SUJET : ouvrage: "ici en Cévennes, NDR"
Bonjour,

pouvez-vous m'indiquer comment se procurer cet ouvrage cité dans votre bibliothèque

merci d'avance

andrethevenot@wanadoo.fr

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 290 de rosemary CALAZEL       Mardi 25 Fevrier 2014

SUJET : Mariage CALAZEL Laurent x Delphine ou Joséphine REBOUL ca 1870 et enfants
Bonjour,

je trouve quelques infos un peu bizarres sur geneanet, où je pense qu'il y a deux familles "fusionnées" et pour avoir la VRAIE, la BONNE information, m'adresse à vous !

Je cherche donc le mariage CALAZEL X REBOUL en sujet peut être à Trèves.
Les deux seraient DCD après 1898. Lui pourrait naître vers 1839, elle vers 1842 d'après les âges donnés lors d'événements suivants.

[Juste pour information il naît de ce mariage (au moins):

- Marius Louis Laurent °vers 1871 et +24/12/1894 à La Bastide, Trèves j'ai l'acte de DC photographié en 2008 à Trèves)

- Marie Delphine 19/11/1873 (X Calixte Marius FAGES °20/11/1867 Hyelzas, La Parade 48 fils de J-Ant +8/7/91 et Virginie PRATLONG 51 ans - j'ai l'acte de mariage photographié en 2008 à Trèves et en 1898 la mariée demeure à Nîmes, domiciliée de droit chez ses parents à la Bastide. Bans à Meyrueis et Nîmes. Deux frères du marié présents : Marieu 27a dem. Hyelzas et Léon 33a dem. Molières)

- Eugénie Célestine °20/10/1875 La Bastide, Trèves (X 1896 Louis Pierre FOURNIER de Chevroz 25 j'ai l'acte de mariage photographié en 2008 à Trèves)]

Mais je cherche les PARENTS à ELLE... CALAZEL X REBOUL (mariage et naissance) et d'éventuels autres enfants

Merci si quelqu'un a cette info ou PN
amitiés
Rosemary


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 289 de Elsie ZASTRIZNY       Vendredi 21 Fevrier 2014

SUJET : Émigration auvergnate vers les Cévennes
Je recherche actuellement des actes d'état civil ou des actes notariés qui mettent en évidence les migrations de populations de l'Auvergne (Cantal particulièrement, mais aussi Puy de Dôme,et Haute Loire) vers les Cévennes entre le 15ème et le 18ème siècle. Si au cours de vos recherches vous trouviez des actes qui mentionnent des personnes nées dans le diocèse de ST Flour ou de Clermont et demeurant ensuite dans les Cévennes pouvez vous me les signaler et noter leur références? D'avance un grande merci. Voici mon adresse internet:
m.e.zastri@orange.fr
Cordialement
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de COUTAREL Serge      
Samedi 19 Avril 2014

On retrouve fréquemment des migrants originaires principalement du Cantal et tout particulièrement du diocèse de Saint Flour, en Cévennes, dès les premiers actes paroissiaux rédigés à l' époque et parvenus jusqu' à nous.
Les actes paroissiaux de la Lozère comme du Gard permettent de faire ce constat.
On retrouve dans les communes de Thoiras, de Corbès, de Saint Jean du Gard, de Saint Roman de Codières,de Colognac, de Saint Andrè de Valborgne, de Bernis, d' Anduze,de Mialet,de Saumane, de Saint Martin de Corconac, du Pompidou, de Saint Etienne Vallée Française, de Fraissinet de Fourques et de tant d'autres communes et anciennes paroisses, de nombreux passages saisonniers de personnes issues de ce diocèse.
Il apparait de façon évidente que les migrations saisonnières étaient très régulières, depuis cette région dépourvue de ressources agricoles suffisantes pour la subsistance des populations.
Les communes de Lorcières, Clavières, Chaliers, Saint Martial, Saint Just, Chaulhac et jusqu' au Malzieu en Lozère, et même le secteur de Saugues en Haute Loire,etc... toutes situées dans le même secteur géographique, au pied du Mont Mouchez, à la "frontière" des trois départements du Cantal, de la Lozère et de la Haute Loire, ont été, tout au long des XVIème, XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles, des pourvoyeuses de main d'oeuvre pour les Cévennes méridionnales gardoises en particulier. C'est du moins ce que m' a permis de découvrir mon histoire familiale et mes recherches généalogiques personnelles.
La migration de ces populations était saisonnière, mais également nombre de jeunes adolescents, et même d' enfants de 6 à 10 ans étaient "placés" chez des employeurs cévenols soit comme ouvriers agricoles, soit comme domestiques.
Certains se fixaient en Cévennes et s' y mariaient.
De nombreux patronymes originaires de cette région du Cantal se retrouvent assez régulièrement dans les actes des paroisses cévénoles aux XVIIème et XVIIIème siècles.
De plus j' ai pu constater que des prêtres originaires de ce diocèse et qui avaient officié en Auvergne se retrouvaient durant la période camisarde dans des paroisses toutes acquises à la Réforme. Originaires d' une région où le catholicisme était omnipotent et régulait la vie quotidienne de tous, avaient ils été envoyés dans les Cévennes pour ramener dans le giron de l' église catholique ces populations gagnées à la Réforme?
Mais l' immigration ne s'est semble t il pas arrêtée aux Cévennes.
Certains de ces migrants sont allés bien au delà et ont même franchi les Pyrénées, puisque l' on retrouve des Cantalous qui sont allés trouver fortune jusqu'en Andalousie.
Ces migrations se faisaient semble t il au départ du diocèse de Saint Flour en direction de Marvejols puis de Florac jusqu' aux Cévennes méridionales ou en direction de Mende et ensuite de Florac.
Toutefois il semble que certains empruntaient un itinèraire qui passait par l' Aubrac via Chaudes Aigues, Nasbinals, La Canourgue, Sainte Enimie et traversait le Causse pour arriver à Meyrueis et ensuite redescendait vers le sud cévenol.
Toutes ces informations fournies sont le fruit de recherches personnelles et de constatations faites au fur et à mesure de l' avancée de mon histoire familiale, ma famille ayant comme tant d'autres participé à cette migration.
La consultation, entre autres, des travaux de Du Guerny, permet de confirmer ces informations. Nombres d' actes comportent des éléments corroborant les informations ci dessus.


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Lundi 23 Juin 2014

Voir plus haut message en date du 22/06


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 288 de lilianeThouvenin       Lundi 17 Fevrier 2014

SUJET : filiation des mariés
ouf ,un site sur le Gard !
1)Y a t-il dans un coin du site la liste des communes des 3 arrondissements afin que je ne tape pas trois fois mes recherches ?
2)quand je trouve le X,comment obtenir l'acte ou au moins les renseignements qui sont dessus?
3)si je deviens adhérente,est ce que je peux accéder directement aux actes?
merci d'avance pour les réponses

j'ai trouvé le X de Guillaume Méjean et Jeanne Lapierre en 1757 à St André de Valborgne et j'aimerais avoir les parents!

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 21 Fevrier 2014

bonjour,
Les relevés et numérisations sont consultables lors des permanences dans nos locaux de Valleraugue.
Pour ceux qui ne peuvent venir, nous essayons à travers la rubrique Question/Réponse de rechercher et fournir l'acte si présent

Mariage protestant à St André de Valborgne le 16/03/1757
MEJEAN Guillaume de Mialet fils de Jean et PONGES Madeleine
& LAPIERRE Jeanne fille à Jean et feue MIELGUES Marie
cordialement
Gilles



COMMENTAIRE de lilianeThouvenin      
Vendredi 21 Fevrier 2014

un grand merci pour la réponse et les renseignements
Je pense que je vais trouver des tas d'informations sur ce site,aussi j'ai envoyé mon chèque d'adhésion
Alors,à bientôt
cordialement,liliane


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 287 de nicole guasco       Dimanche 16 Fevrier 2014

SUJET : RECHERCHE TOMBE
bonjour,
ma grand mère née Jeanne Bourit épouse Laune Adrien, protestante, a été enterrée dans une propriété familiale (j'ai sa tombe en photo), mais je ne sais pas si elle est située dans les endroits suivants : Le Mas Lautal, Les Plantiers, La Hierle. Comment pourrais-je la retrouver car ma mère sa fille, décédée depuis peu a toujours souhaité que ses cendres soient mise sur la tombe de sa mère.
quelqu'un peut-il m'aider ?
Merci d'avance. Cordialités

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 21 Fevrier 2014

Bonjour,
Nous n'avons pas l'acte ni la date de décès de Jeanne BOURRIT, information que vous avez peut-être, et qui doit être disponible à la mairie des Plantiers.
D"autre part Le Mas Lautal, Les Plantiers, La Hierle sont assez proche les uns des autres, et je pense qu'avec l'aide des habitants et de votre photo, on doit pouvoir trouver la tombe ( sans doute des LAUNE)
Cordialement
Gilles



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 286 de THEVENOT André adhérent       Vendredi 14 Fevrier 2014

SUJET : FESQUET Louis Jean, né à ND de la Rouvière en 1795
bonjour,

je recherche des informations (parents,enfants,et frères-soeurs sur FESQUET Louis Jean de NDR, hameau de Lalabel, né en 1795,
- père de FESQUET François Jean né à NDR le 05 10 1821 dont j'ai l'acte de naissance
- marié à MICHEL Louise
merci d'avance
andrethevenot@wanadoo.fr


COMMENTAIRE de THEVENOT André      
Vendredi 21 Fevrier 2014

réponse obtenue en questions/réponses
merci !



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 285 de Brigitte MARTIN       Lundi 10 Fevrier 2014

SUJET : projet de mise en ligne des archives départementales
Bonjour,

Dans le numéro actuel de la Revue Française de Généalogie, un court article sur la numérisation des archives départementales du Gard. La mise en ligne de l'état civil est prévue pour 2017.
Cordialement.

COMMENTAIRE de nicole guasco      
Mercredi 12 Fevrier 2014

merci de vos renseignements. salutations sincères

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 284 de nicole guasco       Samedi 8 Fevrier 2014

SUJET : RECHERCHE ACTE DE NAISSANCE
bONJOUR,

je recherche l'acte de naissance de mon grand père Mr LAUNE Adrien né le 7 mars 1894 à Les Plantiers et l'acte de naissance ma grand mère, son épouse, née BOURIT Jeanne le ler février 1894 à Valleraugues fille de PAGES louise et de LAUNE Maurice.

Où dois-je m'adresser ?

Merci de me renseigner. Cordialement.

Nicole GUASCO


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 280 de jacqueline.leage@orange.fr       Dimanche 2 Fevrier 2014

SUJET : généalogie
Bonjour

Je ne suis pas de la région mais je cherche désespérément l'acte de mariage de mon ancêtre LAPIERRE Jean avec RECOLIN Marie

Est ce que quelqu'un peut m'aider merci

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 279 de marie-claire lloancy       Lundi 6 Janvier 2014

SUJET : Bonne année
Meilleurs voeux à tous pour 2014.

Je profite du forum pour lancer un appel. Qui est l'auteur de la vidéo, posté sur youtube, sur l'éboulement de Valleraugue du 01/01/2014 ?
Bonne journée

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 10 Janvier 2014

Bonjour
Il s'agit de Thomas VIDAL, conseiller général du canton de Valleraugue
site www.thomasvidal.org/actualites/
Meilleurs voeux à tous pour 2014
Gilles


COMMENTAIRE de marie-claire lloancy      
Mardi 14 Janvier 2014

Merci pour votre réponse.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 278 de Roman Jean Marc       Mercredi 1 Janvier 2014

SUJET : Bonne Année 2014
Meilleurs vœux de bonheur, de joie et de santé pour tous ceux qui font si bien "fonctionner et rayonner"l'AGAC et aussi à tous les adhérents. Excellente année 2014 à l'Association. Très Amicalement. ROMAN Jean Marc


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 277 de Roumet       Dimanche 1 Decembre 2013

SUJET : mariage de Pierre Arjalies et Madeleine Farges
Bonjour,
J'ai deux infirmations différente concernant le mariage mariage de Pierre Arjalies et Madeleine Fages. Pouvez-vous m'aider,

- mariage de Pierre Arjalies et Madeleine Fages le 06/06/1690 à Lanuéjols Parents Pierre Brenguié Arjalies, Marguerite Terme, Pierre Fages, Marie Veyrier

- mariage de Pierre Arjalies et Madeleine Fages 16/08/1654 à Lanuéjols
parents pierre Arjalies, Gabrielle Marguerite Saumade, Antoine Fages, Jeanne Valdeyron

Merci
Bien cordialement.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 276 de AUBERTIN Claude seine et marne       Dimanche 1 Decembre 2013

SUJET : Adhésion 2014 et recherche mariage
Bonjour, Je me permets de poster se message car je suis devant un vide de communication avec votre association. Afin de pouvoir accéder a vos recherche concernant des ancêtres mariés dans le Gard au Vigan exactement en 1808 , ce qui est indiqué sur le recherche faite pour SARRAN Pierre et MALMONTET Jeanne , j' ai pris soin de mettre un message en premier lieu a l' un des administrateur , sans réponse , j' ai donc adressé une demande d' adhésion il y a huitaine a ce même administrateur de Nimes , chèque a l' appui , sans réponse également. j' ai donc envoyé hier autre message a un autre administrateur......
Il y a quand même un chèque en circulation : que se passe-t-il? Je suis déjà adhérents de plusieurs cercles généalogiques en Lorraine et ai toujours eu le plaisir de recevoir rapidement , un accusé de réception , et la un code afin de consulter vos listes, sinon SVP, qui peut me fournir les indications sur ce mariage , espérant que les parents soient notés.
Merci de vos bons soins
Cordialement
Claude AUBERTIN

COMMENTAIRE de Claude AUBERTIN      
Jeudi 19 Decembre 2013

Bonjour,
Après plus de trois semaines, aucunes réponse a mes mails, aucun code reçu, très surprenant d' une association , y a t-il vraiment un administrateur pour répondre , ce serait la moindre politesse.
Désolé d' avoir anéanti mes espoirs de recherche.
Claude


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 2 Janvier 2014

bonjour,
désolé de ce retard, l'adresse émail que nous avons enregistrée ne fonctionne pas
Pourriez vous nous contacter à l"adresse site@agac-valleraugue.fr.
Je vous remercie
Meilleures vœux pour 2014
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 275 de Brigitte MARTIN       Lundi 25 Novembre 2013

SUJET : projet de numérisation des archives départementales
Bonjour,
A la suite du salon de généalogie à Nîmes début Novembre, avez-vous des informations sur un projet de numérisation des archives départementales, la majorité des autres départements ayant aujourd'hui leurs archives en ligne ?
Merci.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 274 de Lefevre911@yahoo.com       Samedi 2 Novembre 2013

SUJET : 1860 Livre de comptes de Brun marechal ferrand a Mondardier
Bonjour,
Nous avons trouvé le 1860 Livre de comptes de Brun marechal ferrand a Mondardier, dont les clients sont une centaine autout de mondardier et de 'l'escoutet.
Dont mr le vicomte de genestoux et mr le Marquis du Mas?

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 273 de Lefevre       Samedi 2 Novembre 2013

SUJET : 1860 Livre de comptes de Brun marechal ferrand a Mondardier
Nous avons retrouvé , le Livre de comptes de Brun marechal ferrand a en 1860.
Il a une centaine de clients dont Le Marquis dans les villages autour de mondardieu et de l'Escoutet.
Lefevre

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 272 de LEGAUD Georges       Vendredi 1 Novembre 2013

SUJET : La Guerre des Cevennes.
Je suis prêt à céder l'intégralité de la Guerre des Cevennes d'Henri Bosc aux Editions Les Presses du Languedoc.
5 volumes et l'index. Etat impeccable.
Faire offre au 04 90 76 66 97 ou legaud.georges@neuf.fr

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 271 de Pierre CLAVEL       Vendredi 25 Octobre 2013

SUJET : Passage des registres paroissiaux aux registres d'état civil sur Banassac (48)

Curiosités d’état civil en Lozère

En effectuant des recherches sur un lointain cousin, Jean-Louis Dominique MOURGUES, vicaire à Banassac (48) à la fin du 18e siècle, j’ai repéré quelques traces de la difficile transition des registres paroissiaux aux registres d’état civil. Je vous les livre ci-dessous :
Les derniers actes signés du curé CAVALIER sont un baptême le 4 septembre, et une sépulture, le 8 septembre 1792.
Les actes suivants sont une sépulture (le 17 septembre) et un baptême, le 18 septembre 1792, "an premier de la République", signés du maire SEGUIN. L'acte de baptême mentionne le nom du prêtre consécrateur "légitime", le citoyen Lacas ( ?). Plusieurs actes de baptême suivront, sans mention de prêtre, et toujours signés du maire !
Sur la même paroisse, dans le hameau de La Tieule (actuellement commune), le vicaire de cette succursale de Banassac, l'abbé MOURGUES signe son dernier acte, un baptême, le 2 juin 1792.
L'acte suivant, encore un baptême, est daté du 26 octobre 1792, signé du maire SEGUIN.
Ces notations (mention du baptême et non de la naissance) sont d'autant plus étonnantes que le décret créant l'état civil leur est postérieur : 20 septembre 1792.
J'avais déjà noté des curiosités transitoires, dans une commune de l'Ardèche, où les premiers actes d'état civil de la nouvelle République sont notés "An premier de la Royauté". Je pense que vous en connaissez d'autres du même type...
Bien cordialement,
Pierre Clavel CL 2012

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 270 de Elsie ZASTRIZNY       Lundi 7 Octobre 2013

SUJET : recherche acte de MARIAGE
UJET : recherche acte de MARIAGE
Précision:
J'ai récemment effectué une demande de recherche d'acte de mariage de Guilhaume Michel de Valleraugue et de Suzanne Chanson. Ce mariage date probablement de 1765 environ. Un acte notarié concernant ce couple se trouve chez maître SAUVAIRE de St André de Valborgne cet acte est daté du début de 1766. Sur l'acte notarié il est aussi précisé "Masson", je ne sais pas s'il s'agit de la profession ou peut-être du nom de famille
D'avance merci.
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 27 Octobre 2013

Bonsoir

Maçon prenait bien 2 ss, au 17° siècle , il me faudrait voir l'acte dans son contexte, car la date de 1766 me parait bien tardive pour une telle graphie.
Cordialement vôtre
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 269 de Christian Dalmasso       Samedi 5 Octobre 2013

SUJET : demande renseignements
Bonjour,
j'ai posté en septembre une demande de renseignements (demande n°266) à propos de deux couples dont j'ai trouvé les noms sur ce site (arrondissement de Nimes).
Mais je n'ai pas eu de réponse (ni favorable si un autre adhérent peut me rendre ce service, ni défavorable si impossible à chercher)
C'est un peu déstabilisant de ne savoir que faire.
Cela dit, pour faire le même travail de fourmi que vous dans le Var, je comprends très bien que tout le monde est souvent débordé, mais une réponse me ferait plaisir.
Merci de votre aide
christian Dalmasso

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 268 de Philippe BARTHELEMY       Jeudi 3 Octobre 2013

SUJET : Le mot "alias" dans un acte notarié
Bonjour à tous,

Je soumets à votre sagacité l'interprétation d'une phrase qui me pose problème. Cette phrase est tirée d'acteS notariéS de Robiac daté de juillet et août 1602... les voici; "Testament de Philippe FAVAN de Robiac, maître cardeur de la ville d'Alès, en faveur de sa femme Madeleine LANGUILHONNE..." et " Vente des meubles de feu Etienne FAVAN alias feu Philippe FAVAN à la requête de son frère Etienne..."
Faut-il entendre Etienne FAVAN autrement appelé Philippe FAVAN et dans ce cas, il aurait le même prénom que son frère..? Pouvez-vous me confirmer que le "vrai" prénom, celui sous lequel l'enfant a été baptisé est Etienne et non Philippe ?
Merci
Cordialement
Philippe

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 267 de Brigitte Martin       Dimanche 29 Septembre 2013

SUJET : actes de mariages Le Vigan
Bonjour,
Nouvelle adhérente, je commence des recherches sur mes ancêtres originaires d'Ardaillers, principalement Nouguier et Bertrand,et j'ai trouvé dans votre base des mariages du Vigan, la mention des mariages de :
Antoine Saumade et Marie Bertézenne 1773, Pierre Nouguier et Suzanne Saumade 1806, Jean Nouguier et Jeanne Laporte 1777, Jean Nouguier et Marie Léglise 3 Pluv an 4 ou 7, Jean Journet et X Nouguier An 6, Jean Nouguier et Jeanne Méjean 1753, François Nadal et Louise Nouguier 1799 ou Therm An 7. Comment est-il possible d'avoir accès à ces documents ?
Merci.
Bien cordialement.
Brigitte Martin

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 30 Septembre 2013

bonjour et bienvenue à l'AGAC
Je vous contacte par èmail
cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 30 Septembre 2013

bonjour,
L'adresse émail que l'on m'a communiquée ne fonctionne pas. Pourriez vous m'adresser un message à site@agac-valleraugue.fr
Merci
Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 266 de Dalmasso Christian       Lundi 16 Septembre 2013

SUJET : genealogie gardoise
bonjour, j'ai vu, sur le site, dans vos listes le mariage dans l'arrondissement de Nimes, de Louis Sol et Marie Anne Thérondel à Aygues Mortes en 1781.
Pourrais-je avoir une PN de cet acte, ou du moins plus de précision: jour, mois; parents.
J'y ai noté aussi le mariage de Jean Delmas et Anne Brochier à Aigues Mortes, aussi, en 1774. Quelqu'un pourrait il aussi m'envoyer une PN de ce mariage.
J'habite dans le Var et c'est difficile pour moi de me déplacer actuellement.
Je vous remercie pas avance de votre aide et si quelqu'un a besoin d'aide dans le Var....
C. Dalmasso


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 265 de Elsie ZASTRIZNY       Dimanche 15 Septembre 2013

SUJET : recherche acte de MARIAGE
Je recherche l'acte de mariage de Guilhaume Michel de Valleraugue et de Suzanne Chanson. Ce mariage date probablement de 1765 environ. Un acte notarié concernant ce couple se trouve chez maître SAUVAIRE de St André de Valborgne cet acte est daté du début de 1766.
D'avance merci.
Elsie ZASTRIZNY

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 261 de SALLES GILBERT       Lundi 5 Aout 2013

SUJET : ACTE DE MARIAGE
EST CE QU IL VOUS SERAIT POSSIBLE DE M ADRESSER L ACTE DE MARIAGE DE MR JACQUES SALLES NE VERS 1750 AVEC MARIE MARTIN ; merci d avance


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 260 de Gilbert MINGOUT       Lundi 22 Juillet 2013

SUJET : Baptême de Marie AS(T)GIER 18-10-1690 à St-André de Majencoule
Bonjour,
Recherche l'acte de naissance en référence dans le sujet, si possible la photo de l'acte.
à gmingout @ free.fr (le @ sans les espaces)

Merci d'avance

Cordialement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 259 de Benjamin FABREGUE       Samedi 29 Juin 2013

SUJET : recherche d'actes de naissance
Bonjour à tous,
Je suis à la recherche d'actes de naissance pour avancer sur mon arbre :
1) Jean FABREGUE né vers 1763-1766 dans la commune des Plans. Il est dcd à ALAIS en 1853.
2) Marie DELGAS son épouse, née vers 1771 à St Privat des Vieux. Elle est dcd à ALAIS en 1843.
Je vous remercie d'avance pour vos recherches, bon courage, à bientôt de se rencontrer.
Salutations
Benjamin

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 1 Juillet 2013

bonjour,
Nous n'avons pas les actes de ces communes
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Samedi 6 Juillet 2013

Bjr,

Les archives sont en ligne : www.alescevennes.fr culture etat civil.

Cordialement.

J M Falguière.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 258 de ROUMET       Dimanche 16 Juin 2013

SUJET : Base de Bréau
Bonjour,

Avez-vous un lien internet pour que je puisse consulter votre base de Bréau-et-Salagosse, j'y ai de nombreux ancêtres et aucune possibilité de venir à Valleraugue.
je suis adhérente.
Bien cordialement.
Cath.

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 18 Juin 2013

bonjour,
Pour l'instant les mariages avec filiation ne sont pas disponibles dans le site.
Une possibilité : interroger la base de mariage (page accueil) et demander avec Question/Réponse (adhérent seulement) la filiation.
Cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 257 de bernard Gibert       Lundi 3 Juin 2013

SUJET : Françoise Couronne
Bonjour à tous
Permettez moi de poser une question concernant Mandagout
Auriez vous des renseignements sur Françoise Couronne née à Mandagout
Fille de Pierre Couronne et Isabeau Martin
Elle épouse André dit Cayraux Dumas certainement à Montpellier
J'ai la référence du CM: 26 septembre 1592 Montpellier mais pas le Cm lui même

Merci de vos conseils et de votre aide
Bernard Gibert
cpa84@modulonet.fr

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 10 Juin 2013

Bonjour,
La seule chose rencontrée dans nos fichiers est ce testament:
1605 01 05 testament de COURONNE Pierre dit Peyriere de Beaulieu Mandagout, malade, Jeanne et Françoise ses filles mariées une à Montpellier et l’autre à ST.M.de Londres, à Suzanne sa fille 20£ et une robe garnie le jour de ses noces, Pierre son fils , Jean son fils HU - 2 E 73 190 Jean LIRON, notaire de Valleraugue (vue 11 à 13)
La transcription de l'acte reste à faire avec retour de cette transcription à l'association si vous êtes preneur.
Cordialement
Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 256 de Elsie Zastrizny       Mercredi 10 Avril 2013

SUJET : question concernant Bonperrier
Une question insolite concernant Bonperrier dans la commune de Valleraugue.
Papa est né et a habité une partie de son enfance à Fenouillet. Mes grands parents cultivaient aussi des terres à Bonperrier qui est tout proche. Ma grand mère m'a souvent dit que la montagne qui était en face de leur maison de Bonperrier tremblait parfois et faisait entendre un bruit sourd (un peu comme si une rivière roulait des cailloux). Papa se souvient très ben avoir senti et entendu ce phénomène plusieurs fois quand il était jeune et qu'il accompagnait ses parents dans les terres. Difficile de trouver une explication logique. Quelqu'un à Valleraugue a-t-il déjà entendu parler de ce faitqui ne manque pas de m'intriguer?

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 12 Avril 2013

bonjour,
Je pense à une explosion, soit dans une mine (je ne sais pas si des mines étaient exploités près de Bonperier à cette époque , soit lié à la construction ou l'élargissement d'une route.
J'ai personnellement assisté à l'élargissement de la route allant de Valleraugue au col du Pas, au début des années 1950. Nombreux pains de dynamites. Les pierres s'envolent et ensuite roulent dans la pente.
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Samedi 13 Avril 2013

Merci pour cette explication. Ce serait intéressant de savoir s'il y avait des mines dans le secteur de Bonperrier. Je ne pense pas que ce phénomène soit du à la construction d'une route puisque d'après mes grands parents ces bruits et tremblements se produisaient de façon aléatoire et ont duré des années.
Merci en tout cas pour cette réflexion.
Cordialement
Elsie ZASTRIZNY


COMMENTAIRE de J M Falguière      
Dimanche 14 Avril 2013

Bjr,

Selon le livre de Michel VINCENT les mines des Cévennes paru en 2006 il y avait une mine du coté du col de la Serreyrède et une autre à La Valette...

Cordialement.

J M Falguière.


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Jeudi 18 Avril 2013

Merci pour cette info. Je ne sais pas où se trouve La Valette, pouvez -vous me le dire ? D'avance merci. Très cordialement
Elsie ZASTRIZNY


COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Vendredi 10 Mai 2013

Bjr,

La Valette se situe entre Le Mazel et Mandagout.

Cordialement.

J M Falguière.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 254 de SALLES GILBERT       Samedi 6 Avril 2013

SUJET : ACTE DE MARIAGE
EST CE QU IL VOUS SERAIT POSSIBLE DE M ADRESSER L ACTE DE MARIAGE DE MR SALLES JACQUES AVEC FOURNIER LOUISE (PARENTS DE SALLES MAURICE NE EN 1853 )
JE VOUS EN REMERCIE PAR AVANCE , je n'ai pas écrit sur l autre site car je n'ai pas pu rentrer
MERCI D AVANCE


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 12 Avril 2013

bonjour
je vous adresse un èmail
cordialement
Gilles


Le nu n est pas sexy , n est pas attirant. De plus le fond en noir et blanc baasline encore plus.Pour une fois que la cause e9tait juste, c est tristounet !

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 253 de Elsie ZASTRIZNY       Samedi 6 Avril 2013

SUJET : adresse mail
Dans le compte rendu de l'assemblée générale n'y-a-t-il pas une erreur dans l'adresse mail de Mme Hélène Guillaume? J'ai essayé de lui adresser un mail à l'adresse indiquée (helene.guillaume1@orange.fr) mais il revient systématiquement comme non délivré. Merci de repréciser l'adresse.
Cordialement
Elsie Zastrizny

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 8 Avril 2013

bonjour,
désolé : erreur de frappe
Ce n'est pas un un, mais un sept (helene.guillame7)
cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Lundi 8 Avril 2013

Merci Gilles;
Ce n'est pas grave, l'erreur est réparée. Un proverbe dit "il n'y a que celui qui fait rien qui ne se trompe pas".
cordialement
Elsie


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 252 de Elsie ZASTRIZNY       Vendredi 29 Mars 2013

SUJET : Recherche acte notarié
En faisant des recherches à Valleraugue samedi dernier je me suis aperçue que mon arrière grand père paternel Léonce Théophile LAGET de Fenouillet (commune de Valleraugue) avait établi un contrat de mariage le 27/9/1878 (mariage avec Mathilde Marie Ribard le 27/9/1878). Ce contrat se trouve chez Maître Cazalet et J'aimerais en avoir une copie. Ou dois-je m'adresser pour en avoir une?
Merci pour votre aide.
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Samedi 30 Mars 2013

bonjour,
En principe les registres de notaire sont consultables aux AD30 à Nîmes. Celle-ci en cours de déménagement devrait rouvrir en juin
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Samedi 30 Mars 2013

Merci Gilles pour cette info, j'airai faire un touir à Nîmes après le mois de juin.
cordialement
Elsie


COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Vendredi 5 Avril 2013

Bjr,
A condition que les minutes du notaire en question soient déposées aux A D...
Cordialement.
J M Falguière.


COMMENTAIRE de Max LAPORTE      
Jeudi 11 Avril 2013

Bonjour, à ma connaissance pas de maître Cazalet de déposé aux AD30, les registres doivent se trouver en étude bien qu'ils aient plus de 100 ans

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Jeudi 11 Avril 2013

Bonjour,
La chambre des notaires du Gard devrait pouvoir vous dire le nom du notaire actuel qui est dépositaire des archives de Me Cazalet-
Cordialement


COMMENTAIRE de Guy Durand      
Mardi 4 Juin 2013

Bonsoir,
Les minutes notariales de Valleraugue pour l'époque qui vous intéresse ont été déposées aux archives départementales du Gard par Me Alain Cavalier-Bénézet vers 1965.
Je crois que la réouverture des AD à Nîmes est une question de quelques jours si ce n'est déjà fait (365 rue du Forez, derrière le centre commercial des Sept collines), tél. : 04 66 05 05 10.



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 251 de Marie-Claire Lloancy       Mardi 19 Mars 2013

SUJET : Logiciel généatique
Bonjour Gilles,
J'ai bien reçu votre courrier, merci.
Cordialement
M-C


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 250 de daniel CHAMPAGNE       Mercredi 13 Mars 2013

SUJET : mariage BARRAL/SEGONDI
Bonsoir,

Je recherche la filliation du couple BARRAL Louis avec SEGONDI Marie dont le mariage a eu lieu le 29 9 1772 à blandas.

Je vous remercie d'avance.

Cordialement.

Daniel



COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Mardi 11 Juin 2013

Le 29/09/1772 à Blandas mariage de Louis BARRAL, laboureur, fs de Louis et Anne CAUCANAS de Blandas, avec Marie SECONDY fa de feu Jean et de Jeanne CREZEGUT dudit lieu -
Cordialement


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 249 de Marie-Claire Lloancy       Mardi 12 Mars 2013

SUJET : Généatique 2013
Bonjour, je pense acheter un logiciel de Généalogie et je voudrais avoir des infos sur Généatique 2013.
Ma question est : peut on imprimer un arbre avec TOUTES les personnes que je met dans l'arbre, c'est à dire tout les frères et soeurs et leur descendance sur toute les générations avec ce logiciel ?
J'espère que je me suis bien fais comprendre. Merci pour votre aide
Cordialement
M-C L

COMMENTAIRE de Gilles Fournier      
Mardi 12 Mars 2013

bonjour
Dans la création des arbres (ascendants ou descendants) l'option complète est disponible, et dans ce cas apparaissent frères et sœurs avec leur lignée.
Nombreuses possibilités de retoucher (ajout texte, photos, etc. )
Reste le problème de l'imprimante (de nombreuses pages au format A4) ou la possibilité de fournir un fichier PDF à un professionnel qui imprimera l'arbre en continu.Certains adhérents ont utiliser cette possibilités
Si vous optez pour ce logiciel, nous avons des coupons de remise (cout 95€)
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Marie-Claire Lloancy      
Mercredi 13 Mars 2013

Bonjour,
Merci pour l'info, comment faire pour le coupon de remise ?
Et où acheter le logiciel ?
Bonne journée
Cordialement
M-C Lloancy


COMMENTAIRE de gilles FOURNIER      
Jeudi 14 Mars 2013

bonjour,
je vous envoie le necessaire
cordialement
Gilles



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 248 de Clarou       Lundi 11 Mars 2013

SUJET : plancayriel
bonjour,
En 1625, dans le compoix, le mot plancayriel semble désigner un pont pour traverser la rivière; sans doute un pont en planche.
je ne trouve aucune référence à ce mot dans ma documentation.
Merci
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 247 de Elsie Zastrizny       Dimanche 10 Mars 2013

SUJET : recherche acte de naissance des enfants de Louis Victor ATGER
Je recherche si Louis Vitor Atger qui vivait à Bomperrier commune de Valleraugue en 1897 a eu des enfants dans cette commune. Louis Victor Atger s'est marié à Bassurels le 23 septembre 1897 avec Hortense Marie Victor Samson (Chanson). au moment de son mariage il vivait à Bomperrier avec sa mère. Tout renseignement sur ce couple m'intéresse (acte de naissance des enfants éventuels et date de décès en particulier)

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 12 Mars 2013

bonjour,
Vous devriez utiliser la rubrique Question/Réponse pour ce qui concerne la généalogie
Je vous envie les trois actes de naissances
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Elsie Zastrizny      
Mercredi 13 Mars 2013

Un grand merci Gilles pour l'envoi de ces trois actes et.... mille excuses. Je m'étais aperçue que je m'étais trompée en utilisant le forum au lieu de la rubrique "questions réponses" mais il était trop tard pour revenir en arrière, j'avais déjà envoyé ma question.
Très cordialement
Elsie Zastrizny


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 246 de Louis Jacques GRANIER       Vendredi 1 Mars 2013

SUJET : Travaux de Chassin du Guerny
Bonjour chers amis.J'ai bien reçu mes identifiants mais je ne sais pas ce qu'il faut faire et où trouver les travaux de Mr Chassin du Guerny. Pouvez-vous m'expliquer. Merci beaucoup.



COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Mardi 5 Mars 2013

Bjr,

Les travaux de "Chassin du Guerny" sont consultables au local lors des permanences.

Cordialement.

J M Falguière.


COMMENTAIRE de BERNARDI COLETTE      
Dimanche 10 Mars 2013

Planète généalogie sur internet

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 245 de claudie breton       Dimanche 24 Fevrier 2013

SUJET : DEMANDE DE CONTRAT DE MARIAGE
JE VOUDRAIS ENTRER EN POSSESSION DU CONTRAT DE DE CHAPEL CLAUDE ET FORESTIER MARIE CONTRAT DU 14 11 1812 PASSE A lANGOGNE

COMMENTAIRE de Zera      
Jeudi 4 Avril 2013



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 244 de Jacki Gache       Mercredi 20 Fevrier 2013

SUJET : Lieu de Belfort à Blandas
Je cherche des informations sur ce lieu ,en particulier les propriétaires,sur les siècles,19,18 etc.merci d'avance.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 2 Mars 2013

Bonjour Jacki
Sur "les châteaux du Gard " de Marthe Moreau (presses du Languedoc)
" depuis le château de Lavit, on aperçoit les vestiges du castrum de Belfort,juchès sur un sommet d'où la vue s'étend sur la vallée de l'Arre. édifié par les Montfaucon, il fut détruit par les Huguenots en 1584"

les Montfaucon, barons d'hierle restés catholique etaient au cours des guerres de religion affrontés sur le causse de Blandas avec les d'Assas devenus protestants.
le château de Lavit dit aussi d'Assas fut lui aussi incendié par les troupes caholiques.
Contrairement à celui de Lavit, il perdit toute valeur stratègique, dès la paix d'Alès.
Il se peut qu'il est servi d'explotation agricole au 19°, mais vu l'état actuel des ruines, les derniers habitants ont du fuir le lieu depuis longtemps.
Il est situé au nord ouest de la commune,juste au sud du hameau de Perrarines , ce dernier étant fort habité au 19° siècle
Amitiés
Alain


COMMENTAIRE de Jacki Gache      
Dimanche 3 Mars 2013

Bonjour Alain et merci pour la réponse que je vais transmettre ,à mon ami.

Cordialement

Jacki


COMMENTAIRE de Dominique de Roquefeuil      
Mardi 2 Septembre 2014

Le château, village et mandement de Belfort étaient sous la suzereineté et justice haute, moyenne et basse des seigneurs de Roquefeuil. Nous retrouvons mention de cela dès 1227 et ensuite très régulièrement au cours des siècles.
Il était donc une enclave dans la baronnie d'Hierle, comme il en fut de même pour beaucoupe d'autre mas, mandement ou district situés sur les communes de Blandas, Aulas, Arre, Bez, Esparron ou Molières.
Le château n'a pas été construit par les Montfaucon, mais bien avant par les Roquefeuil-Anduze.

En 1227, le château et mandement de Belfort est sous la dépendance d'Arnaud de Roquefeuil, comtor de Nant.
En 1324, le mandement de Belfort est co-détenu par Guillaume de Las Cours, damoiseau, sous la suzereineté de Raymond de Roquefeuil, chevalier, comtor de Nant et baron de Roquefeuil, sous le cens annuel d'une livre de gingembre. Par contre le château n'est pas inféodé à Guillaume de Las Cours. Avant cette date, ces biens étaient inféodés à Bernat Virgile.
En 1344,Guillaume de Coloms (?), gendre de Guillaume de Las Cours, rend hommage à Raymond de Roquefeuil, pour les possessions que son beau-père lui a donné lors de son mariage avec Magne de Las Cours.
13 février 1365 : Ces biens passent à Guillaume de Ferrières, toujours sous la suzereineté d'Arnaud de Roquefeuil.
23 mai 1436 : le château de Belfort est inféodé par Jean de Roquefeuil, à Pierre Allègres (?) seigneur du Pont, habitant d'Aulas. Il est mentionné que le château est sous la directe seigneurie du Seigneur de Roquefeuil qui a aussi la justice haute, moyenne et basse.
17 février 1506 : le château de Belfort est vendu par Pierre Allègre, seigneur du Pont, à Jean de Montfaucon, seigneur de Vissec.
29 juin 1514 : Le seigneur Bérenger de Roquefeuil, baron de Roquefeuil et comtor de Nant, donne investiture du château de Belfort à Jean de Montfaucon, seigneur de Vissec. Jean de Montfaucon reconnaît tenir le château du seigneur de Roquefeuil, sous sa directe juridiction haute, moyenne et basse. Il reconnait devoir au seigneur un cens annuel d'une et demi livre de cire, et tous les devoirs de vassal.
31 juillet 1639 : Antoine Alexandre de Roquefeuil, marquis de Roquefeuil et comtor de Nant, rend hommage au Roi pour le château de Belfort. Me seigneur de Vissec (un Montfaucon) est mentionné comme vassal d'Antoine Alexandre de Roquefeuil dans cet hommage.

Espérant que ces renseignements vous seront utiles. Cordialement


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 243 de CollDucros Marie       Samedi 16 Fevrier 2013

SUJET : informations sur FEVRIER
Mme FEVRIER Denise accepterait elle de me donner des informations sur la
branche FEVRIER (FABRIER )je suis en pleine interrogation car je pense etre partie dans une fausse branche?
Voici ce dont je suis sure
FEVRIER Jean dcd le16/11/1833 ARRIGAS X GUY Marie Eleonore dcd le26/9/1865 ARRIGAS
enfants Marie °23/6/1822 ARRIGAS X DUCROS Louis
X GAL Etienne
X BOISSON Martial
Louis °1/3/1831 ARRE X BRUNEL Elisa

les parents sont ils
FEVRIER Jean X CAVALIER Marie X 2/10/1764
GUY Jacques x JONQUET Anne (là j'ai un grand doute)
MERCI pour tous renseignements.
Cordialement Marie




COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Dimanche 2 Juin 2013

Bonjour,

tout d' abord je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses pour cette réponse tardive : de graves soucis familiaux me mobilisent depuis avril 2012
et je ne suis plus très disponible pour la généalogie.

Notre branche FEVRIER ( FEUVRIER ) est implantée en haute Vienne et y remonte jusqu'en 1600 et quelques.
Je n' ai trouvé aucune relation avec la branche du Gard.
une recherche commune avec Jo Cavalier qui cherchait aussi sur FEVRIER n' a rien donné non plus.

cordialement, Denise


COMMENTAIRE de Marie COLLDUCROS      
Samedi 15 Juin 2013

Vous etes tout excusée. J'étais absente et n'ai pu vous répondre avant. Depuis je suis arrivée a retrouver le vrai couple sur lequel j'avais des doutes et le nom est FABRIER. Désolée de vous avoir importunée, et merci de m'avoir répondu cordialement. Marie

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 242 de Fabienne RENAULT       Samedi 16 Fevrier 2013

SUJET : Identifiants
Bonjour,
A ce jour,je n'ai pas reçu mon code d'accès me permettant de me connecter à votre site.
J'ai communiqué mon adresse mail lors de mon inscription.
Avec mes remerciements.
Cordialement.

Fabienne Malaville RENAULT.

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 19 Fevrier 2013

bonjour et bienvenue
Je vous envoie le code par émail
Cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 241 de CLAUDIE BRETON       Lundi 11 Fevrier 2013

SUJET : RECHERCHE DE CONTRAT DE MARIAGE
qUI POURRAIT ME DONNER LES NOMS DE PARENTS QUI DOIVENT ETRE DANS LE CONTRAT DE MARIAGE DU COUPLE CLAUDE FORESTIER ET MARIE OU ANNE OU MARIANNE ILLAIRE OU HILLAIRE PASSE CHEZ MAITRE MATHIEU LE JEUNE NOTAIRE A LANGOGNE LE 4 NOVEMBRE 1780 ? CLAUDE FORESTIER NE EN PRINCIPE LE 28 AVRIL 1746 A NAUSSAC
L EPOUX EST DIT DE POMEYROLS ( HAMEAU DE NAUSSAC)
l EPOUSE EST DITE DE SSURGEIRES HAMEAU DE LANGOGNE
MERCI D AVANCE

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 240 de Marie Claude Arboux       Dimanche 3 Fevrier 2013

SUJET : Mr De Grignan
Je recherche des renseignements sur un Mr de Grignan qui avait un château à Camprieu lieu-dit Coupiac vers 1800.J'ai trouvé un François Philomène Joseph ° en 1778 et marié avec Mélanie Comtesse de La Rue Mareille.Au niveau date, cela pourrait convenir! Est ce que cette Comtesse a un rapport avec le château de Mareille du Vigan? Je ne saisi pas comment ce Mr de Grignan à atterri à Camprieu
Merci de votre aide
Cordialement Marie Claude

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Mardi 5 Fevrier 2013

Bonjour,
Claude Joseph de LA RUE comte de Mareilles, d'une famille originaire de la Haute-Marne,(° 11/08/1730 Mareilles (52), + 5/08/1799 Le Vigan) se retira au Vigan pendant la Révolution et y mourut - Une plaque sur son tombeau rappelle ses exploits militaires dès ses 17 ans ! ce qui m'a amené à m'intéresser à cette famille -
En 1795 il fait construire un château sur la commune de Camprieu appelé Coupiac-le-Haut pour le distinguer de Coupiac-le-Bas construit en 1881 par un descendant de Louis TEISSIER du CROS à qui le premier château avait été vendu.(ref : Les châteaux du Gard XIX et XXè siècle par Marthe Moreau - Les Presses du Languedoc - 2003 - où l'on trouvera la description de ces deux châteaux pages 30 et 31).
Claude Joseph de LA RUE avait eu de son mariage avec Marie Anne Josèphe HOUZE d'HORZAINE deux enfants : Mélanie Joséphine Fortunée qui épousera François Philogène Joseph de GRIGNAN (1778 - 1753)qui en l'absence de descendance directe adoptera les enfants de son beau-frère Auguste Marie Joseph de LA RUE de MAREILLES et de Charlotte de QUENESCOURT qui ajouteront "de GRIGNAN" à leur patronyme.
François Philogène Joseph de GRIGNAN était né à Istres fs de Jean-Baptiste de GRIGNAN, écuyer, ancien officier, et Anne de GRUEL.


COMMENTAIRE de Marie Claude Arboux      
Mardi 5 Fevrier 2013

Merci beaucoup Mr Deschard pour ces précieuses information Cordialement Marie Claude

COMMENTAIRE de Edith de Paris      
Mercredi 16 Juillet 2014

Un grand merci! Je m'intéresse à la famille de la RUE de Mareilles.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 239 de MARTIN Claude       Mercredi 9 Janvier 2013

SUJET :
Bonjour à tous et meilleurs voeux pour 2013 .

Je recherche les adhérents qui auraient dans leur ascendance des personnes qui seraient venus s'installer dans les Cevennes dans le cadre de la construction de la ligne de chemin de fer TOURNEMIRE-LE VIGAN .Je voudrais connaitre l'importance du transfert de population occasionné par la creation de cette ligne aujourd'hui disparue .Mes grands-parents maternels furent de ceux là . Merci. Claude



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 238 de Josiane RAYNAL-MANUBENS       Lundi 7 Janvier 2013

SUJET : accès au site
Bonjour
Depuis plusieurs jours, j'essaye sans succès d'avoir accès au site. J'entre mon Identifiant puis mon code et rien ne se passe.
Quelqu'un a t'il aussi le même problème ces jours-ci ?
merci d'avance
Josiane

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 8 Janvier 2013

bonjour,
je vous contacte par émail
cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 237 de Marie Claude Arboux       Samedi 5 Janvier 2013

SUJET : voeux
Meilleurs voeux pour cette nouvelle année pour vous et ceux qui vous sont chers
J'en profite pour remercier tous ceux qui donnent de leur temps, qui s'investissent et travaillent pour que l'association fonctionne aussi bien et en plus dans une exellente ambiance!
Amitiés Marie Claude

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 236 de ROMAN Jean Marc       Mardi 25 Decembre 2012

SUJET : Bonne Année 2013
Bonjour
Que cette année nouvelle apporte avec elle
La joie, la santé le bonheur et la prospérité !
Bonne et heureuse année 2013
Jean Marc

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 235 de salles gilbert       Lundi 24 Decembre 2012

SUJET :
je ne peux pas rentrer dans identifiez vous, je mets mon nom mais cela ne marche pas. Hier j'arrivai
merci pour les pièces adressées

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 234 de SALLES GILBERT       Samedi 22 Decembre 2012

SUJET : ACTE DE NAISSANCE ET MARIAGE
EST CE QU IL SERAIT POSSIBLE D AVOIR L ACTE DE NAISSANCE DE mme LAUNE NOELIE née le 08 11 1879 aux plantiers et son acte de mariage avec mrSALLES Maurice François louis le 25 juin 1905 à VALLERAUGUE
Merci d avance

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 24 Decembre 2012

bonjour,
je vous envoie ces actes; pour les questions de généalogie, merci d'utiliser la rubrique Question/Réponse
cordialement
Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 233 de Fabienne RENAULT       Jeudi 20 Decembre 2012

SUJET : Moulin de ROUSSES Lozere
Bonjour,
Il semblerait que mes ancêtres (Maleville,Malleville)aient résidé au Moulin de Rousses vers 1640.
Savez vous s'il existe des documents concernant ce moulin et son histoire?
Avec mes remerciements anticipés,je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année.
F.Malaville RENAULT

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 21 Decembre 2012

bonjour,
il est question du moulin de Rousses et Maleville,dans le document (internet)
rousses48.fr/documents/histoire_de_rousses.pdf
cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Fabienne RENAULT      
Dimanche 23 Decembre 2012

Monsieur Fournier,
Je vous remercie de m'avoir fait connaitre ce document très interessant dans lequel j'y retrouve des noms qui ne me sont pas inconnus(Aures,Rouquette)et surtout Fulcrand Maleville.
Cordialement.
Fabienne



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 232 de françoise Nounou       Mardi 11 Decembre 2012

SUJET : A propos des Laune, pour G. Fournier et C. et P. Gautier
Bonsoir
Je me suis dit que, arrivée à un certain point, rien ne valait le fait de vérifier aux sources et me suis donc intéressée à la paléographie; et je me suis plongée dans le testament de Pierre Laune, en date de 1601, héritière sa femme Marthe Fesquette. L'écriture de Me Jean Liron, notaire de Valleraugue, commence à me devenir, avec beaucoup de temps, un peu plus familière.
Je vous propose la transcription de la première page, en attendant plus ! Cela peut aider à remonter plus loin.
Ne sachant comment vous joindre personnellement, j'utilise ce forum.
j'espère que vous aurez bientôt ce message
Cordialement, dans l'attente de votre réponse
Françoise Nounou

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 231 de jean-Pierre Bouglé       Jeudi 6 Decembre 2012

SUJET : code
Bonjour,
J'ai adhéré à l'AGAC.Pourriez-vous me faire parvenir mon code d'accès afin de pouvoir poser des questions ?

Bien cordialement,
Jean-Pierre
jp.bougle@yahoo.fr


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Samedi 8 Decembre 2012

bonsoir
je fait le nécèssaire
cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 230 de Jean-Philippe Carpentier       Jeudi 22 Novembre 2012

SUJET : LEYRIS NOGARET
Je cherche le contrat de mariage du 14 octobre 1649, Me Chabrier entre David Leyris et Madeleine Nogaret. (Cette dernière est marraine de sa petite fille Marie Vignes en 1681, acte à votre disposition).

Elle est fille d'Antoine Nogaret de la Coste de l'Herm et je cherche sa mère.

Est-ce Antonie Paulet?

Merci.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 229 de Jean-Philippe Carpentier       Jeudi 22 Novembre 2012

SUJET : VIGNES LEYRIS
Je cherche le contrat de mariage du 1 juin 1677, Me Daudé entre Pierre Vignes et Marie Leyris, tous deux demeurant à Chamborigaud (Valmale).
En particulier, je cherche la filiation de Pierre Vignes. Je tiens à votre diposition leur acte de mariage (non filiatif) du 26 juin 1677.
Merci de me communiquer le nom des parents de Pierre Vignes si vous les avez.
Marie Vignes est la fille de David et Madeleine Nogaret.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 228 de nicole capion       Jeudi 15 Novembre 2012

SUJET : MARIAGE CAPION JEAN du VIGAN à MARSEILLE
Bonjour,
Je viens de trouver 1 mariage de CAPION Jean x LALOUSSET Anne à marseille Notre dame des accoules le 09/06/1712 dans les AD13 (page 44) il était du vigan : son père CAPION Jacques x SEVERAC Madeleine. procuration faite chez notaire DELAVAL.
Mais combien y avait-il de CAPION JACQUES au fraissinet entre 1670 et 1700,
mariés avec des SEVERAC (Françoise, Madeleine),et BOUVIER madeleine.
Si c'est le même, !!!!!!!!!!!!! où la la.............
Peut-on m'en dire Plus.
Merci
Nicole

C

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 227 de Pascal PAUTET       Samedi 10 Novembre 2012

SUJET : les noms des femmes (féminisés ?)
Bonjour

j'ai remarqué que souvent les noms des femmes sont mis au féminin:
Roquette fille de Roques
Manoelle fille de Manoel....

concernant le nom André, Marie André est retranscrite Marie Andrieve (Andrieue ?)dans plusieurs actes autour de 1650,1680 à Pompidou 48, et à St André de Valborgne 30
le village d'Auzillargues est écrit Auzillargueve

Avez-vous rencontré d'autres cas semblables où le suffixe eve est ajouté ?
Jacques Deschard sur son site a d'ailleurs retenu le nom d'André pour cette Marie "Andriève"
pour ma part je la rebaptise aussi Marie André.....





COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 12 Novembre 2012

Bonjour,
Jusqu'à la fin du septième siècle les patronymes sont féminisés.
Dans le cas d'ANDRE (ANDRIEU en occitan) le EU final se transforme en EVE au féminin.
FONTANIEU devient FONTANIEVE, etc..
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 12 Novembre 2012

Bonjour à tous
Bonne question, il s'agit simplement de la forme occitane du patronyme. la femme ne prenait jamais le nom de son époux et gardait au féminin le patronyme paternel, ex la "Jacoune" fille du nommé Jacou.
Dans les villages Cévenols cette forme a perdurée oralemment jusqu'au vingtième siècle , puisque je me souviens que ma grand mère nommée uniquement sa voisine une fille d'un nommé BOUDES : la Boudesse
Gilles voulait certainement dire le 17° siècle car c'est jusqu'à cette date les notaires qui pourtant écrivaient Français, nommaient les femmes en occitan, preuve qu'ils devaient bien savoir parler cette langue.
Il faut faire donc bien attention à cette graphie, dans mes débuts, j'avais lu Marie VALETTE pour une nommée Marie VILARETTE,
La retranscription doit évidemment se faire en français, puisqu'à présent nous parlons français et que les générations qui nous succéderont auront certainement oublièes l'occitan et que peut être même hélas, le français sera aussi ....... une langue morte, mais cela est une autre histoire
cordialement
Alain


COMMENTAIRE de Pascal PAUTET      
Lundi 12 Novembre 2012

merci pour ces explications intéressantes !

COMMENTAIRE de guymdurand      
Mercredi 9 Janvier 2013

Evidemment, l'épouse garde toujours les nom et prénoms qu'elle a reçus au baptême, jamais elle ne prend jamais le nom de l'époux, en droit. Ce n'est qu'un usage d'appeler l'épouse par le nom de famille de son époux. Aujourd'hui comme hier et avant-hier.
Dans nos sociétés du sud de la France, la femme est d'abord la fille de son père qui contrôle toute sa vie jusqu'à son mariage. Bien que majeure et "libre" selon les termes juridiques de l'Ancien régime après l'âge de 25 ans, la fille reste toujours sous la tutelle d'un mâle. Dans nombre de civilisations contemporaines, hors d'Europe, il en est ainsi. Si je me souviens bien, les épouses françaises n'ont pu avoir de compte bancaire en propre que vers la fin des années 1960.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 226 de Jacki GACHE       Mardi 6 Novembre 2012

SUJET : Registres Florac
Bonjour,

Pour ceux qui n'ont pas l'information : Sur le site du CDRC (archives de Lozere) il existe 2 registres répertoriés BMS Protestants Florac et Lozere ou on peut trouver des informations concernant Valleraugue et autres paroisses.Exemple : le mariage le 9/12/1742 de Pierre Campredon avec Jeanne Salles, tous deux d'Ardailhès.

Amicalement. Jacki.

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mercredi 7 Novembre 2012

bonjour,
Votre question m'a permis d'essayer le nouveau site des AD48 archives.lozere.fr/, qui fonctionne parfaitement.
il s'agit des cahiers du Pasteur GABRIAC, EDT 061 GG5 1741-1751, et EDT 061 CG6 1751-1760 qui a couvert entre autre la région de Valleraugue.
Releveurs, à vos tablettes.
Cordialement Gilles


COMMENTAIRE de Pascal PAUTET      
Samedi 10 Novembre 2012

attention, il y a des erreurs d'intitulés !
exemple pour Le Pompidou : le registre naissances 1696-1697 est en fait celui des mariages
les naissances sont dans le registre décés
mais on s'en rend vite compte.......

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 225 de Nicolas GALAUP       Lundi 5 Novembre 2012

SUJET : Familles Cévenoles
Bonjour à tous.

J'ai vu qu'il y avait sur le site des "Etudes sur les familles Cévenoles" et notament la famille CHAMBOREDON dont je suis issu.
Comment est-il possible de consulter ces études ?
En vous remerciant.

Salutations cévenoles.
Nicolas

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mercredi 7 Novembre 2012

Bonjour,
A priori, ces études sont consultables lors des permanences, dans notre local, à Valleraugue.
je vais rechercher cet ouvrage, et si c'est faisable l'ajouter dans l'espace adhérent du site
Cordialement
Gilles FOURNIER


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 224 de Jean Pierre Bouglé       Dimanche 7 Octobre 2012

SUJET : date d'un mariage à Le Vigan
J'ai consulté à nouveau les relevés des mariages de le Vigan.
J'ai trouvé le mariage de jacques Valette et Jeanne Peyrenc en 1711 à le Vigan.
Est-il possible d'avoir la date exacte de cet acte?
Jeanne Peyrenc née semble-t-il en 1692 est-elle la fille de Jean Pierre Peyrenc (chirurgien juré, collecteur des impots de Le Vigan et secrétaire du Roy) et de Jeanne de Carrière mariés à Le Vigan le 27-1-1670 ?
Cordialement,

Jean-Pierre Bouglé

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 8 Octobre 2012

bonjour,
Pour les questions liées à la généalogie nous avons un espace adhérant QUESTIONS/RÉPONSES et nous serions très heureux que vous ameniez votre expérience au sein de l'association.
Cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Jean Pierre Bouglé      
Mardi 6 Novembre 2012

Bonjour,
J'ai fais parvenir un chèque à M.Ducros pour adhérer à l'AGAC.
Cordialement,
Jean Pierre


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 223 de Bouglé Jean Pierre       Vendredi 5 Octobre 2012

SUJET : Date exacte d'un mariage à Le Vigan
Possédez vous la date exacte du mariage de Pierre Roures et Madeleine Valette mariés à le Vigan en 1754 ?

Cordialement,

Jean Pierre Bouglé

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Dimanche 7 Octobre 2012

bonjour,
Pierre ROURES, sg de la Martinelle, fils de feu François et de Catherine de MONTMORT, Alès Mariage le 19/12/1754 au Vigan avec Magdelaine VALETTE fille de Jacques et de Jeanne de PEYRENC, le Vigan (contrat Me Aguze)
Cordialement Gilles


COMMENTAIRE de Jean Pierre Bouglé      
Dimanche 7 Octobre 2012

Bonjour Gilles,
Merci pour votre réponse rapide.
Je vous souhaite un bon dimanche.
Cordialement,
Jean Pierre

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 222 de Alain Combes       Samedi 29 Septembre 2012

SUJET : Les notaires protestants avant la révocation
Pour une fois une vraie question
Pourquoi les notaires de notre région (au cours de la seconde partie du 16° et du 17° jusqu'à la révocation)faisaient pratiquement tous partie de la religion dite réformée?
Et cela même dans des fiefs catholiques comme St André Majencoule, Dourbie, Lanuèjols, St Jean des Balmes et Hures la Parade au coeur du causse Mèjean ?
Merci de me répondre, je donnerais ensuite mon avis tout personnel
Alain Combes

COMMENTAIRE de Colette BERNARDI      
Dimanche 7 Octobre 2012

Je me lance pour ce premier commentaire:à cette époque,les protestants étaient beaucoup plus lettré que les catholiques.On lisait la bible dans les foyers les plus simples.Les actes devaient être rédigés en français ce qui a permis aux protestants d'occuper ces charges.Les notaires transmettaient ensuite la succession à un fils.Pour ma part,nous avions dans la famille, encore vers 1630 un Jean Bourit notaire royal au Salt (MOISSAC)puis plus rien car protestant.Je laisse la place à d'autres commentaires......

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 11 Octobre 2012

Pour répondre à madame Bernardi, qui a bien voulue apporter sa pierre à mon édifice et que je remercie
Oui il est vrai que la réforme est mieux passée dans les lieux ou les gens savaient lire et écrire. Cela provient du fait que la réforme est basée uniquement sur la lecture de la bible.Pour exemple le devise (qui ouit la parole de dieu est un homme de dieu). Autre exemple, la bible ouverte sur le fronton de certains temples, seule sculpture permise sur un édifice réformé.
Ce n'est pas un hasard si cette religion est apparue juste après l'invention de l'imprimerie et que le premier livre édité fut une bible.
Mais le fait que les notaires soient majoritairement protestants même en des lieux où la bible n'arrivait est je pense de tout autre nature.
Tous les notaires qu'ils soient catholiques ou protestants devaient c'est évident savoir lire et écrire.
Et même depuis François 1°, ils étaient obligès de rédiger leurs actes en Français ( Parceque le latin étant devenu langue morte, certains notaires ecrivaient leurs registres ..... en occitan.Et pour bien faire rentrer tous ces gens dans le rang, le Français devint langue obligatoire alors qu'ici la langue usuelle était l'occitan
Pour moi il faut voir dans ces notaires protestants une réalité géopolitique, comme l'était le protestantisme, prépondérant en certaines lieux et plus fermement combattu en d'autres. Ces notaires trés influents ayant une forte position stratégique, l'aristocratie protestante s'étaient forcée de placer les siens au maximun d'endroits possibles.
On voit cette position lorsque St Martial, bastion catholique du baron Etiénne de Ganges et dont l'église était la propriété des évêques de Nîmes, fut pris par les protestants. le notaire Valentin Emenard catholique et bras droit du baron de Ganges, fut obligé de fuir St Martial et se réfugia à la Roque bastion catholique aux portes de Ganges.
Cette réflexion est valable en sens inverse. Au tout début de la révocation de l'édit de Nantes, Louis 14 commença par supprimer la charge de notaire à tous ceux faisant profession de la religion prétendue réformée;
On comprend pourquoi ce roi a vite fait d'éliminer ces notaires qui était pour lui un gène à toucher pécunièrement les gens qui ne voulaient pas se convertir .

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 221 de nicole capion       Mardi 18 Septembre 2012

SUJET : ARCHIVE EN LIGNE
Bonjour,

Je viens d'apprendre que la ville d' ALES a mis en ligne l'état civil.
Si toutes les communes du gard pouvaient en faire autant; cela serait formidable.
Bonne journée N. CAPION

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 220 de CAPION NICOLE       Lundi 3 Septembre 2012

SUJET : N° ADHERENTE ???????
Bonjour,
Suite à mon passage et à l'envoi bien avant de mon chèque pour l'adhésion à votre Association, je n'ai toujours pas reçu mon code.
Hé oui je pense que les vacances sont finies pour vous aussi !!!!!!!!!!!!!
Merci encore pour votre accueil au local de l'ASSOCIATION.
Bonne journée, en espérant une réponse rapide !!!!!!!!
N. CAPION

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 13 Septembre 2012

Parler de vacances à un retraité !
Il va valoir que je buche sur les CAPIEU/CAPION de Fraissinet pour me rattraper.
Vous avez du recevoir mon message
Cordialement
Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 219 de GHISALBERTI       Dimanche 29 Juillet 2012

SUJET : Mariage PEIRIERE Fulcrand X SUCHE Dauphine à Blandas, le 17/11/1795 à Blandas
Gilles,
Suite à ma demande de ce matin, au foyer rural, j'ai trouvé que le 09/06/1819 à Blandas, PEYRIERE Pierre, 36 ans,(°ca 1783) de Montdardier, fils de Fulcrand et SOUCHE Delphine a épousé VASSAS Rose °02/11/1786 à Blandas de Jacques et CAMPLO Elisabeth
--SUCHE Dauphine (Delphine) serait fille de Jean et DALBERGUE Félisse
°ca 1749 à Montdardier et + à Blandas le 10/11/1819
--Peiriere Fulcrand, °ca 1744 Rogues, de Fulcrand et JOURDAN Elisabeth + à Blandas le 24/11/1819
Ces renseignements sont-ils exacts ? y-a-t'il une relation entre SUCHE Dauphine et SOUCHE Delphine - il s'agirait de la Gd-Mère au lieu de la mère. Merci



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 218 de MOURIER Patrick       Mardi 24 Juillet 2012

SUJET : Encouragements ......
Quebec le 24/07/2012
Depuis MONTREAL une pensée pour vous tous, pour je l'espère un très bon week-end
prochain, avec beaucoup de monde ! et surtout un taux de reconnaissance, pour notre Association, et de nouveaux adhérents ?
Sincères amitiés
Patrick.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 217 de lloancy marie       Vendredi 13 Juillet 2012

SUJET : Journal de Valleraugue en 1935
Bonjour,

La branche de ma grand mère maternelle est originaire de Valleraugue, et j'y est passé des vacances à la Placette j'usqu'en 1980 environ.

Je recherche des informations sur le décè de mon AGP DUPONT Ernest François.
IL est + le 09/12/1935 à l'age de 57 ans, et peut être qu'il y à eut un evénement qui explique son décé ?
Quel était le journal de cette période, il y à peut être son avis de décé ?

J'espère trouver une réponse sur ce forum.

Cordialement



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 216 de CAPION NICOLE       Jeudi 21 Juin 2012

SUJET : RECH. PATRONYME CAPION
Bonjour,
Je recherche des renseignements sur le couple CAPION Jacques X BOUVIER (bonnier) Magdeleine : ° X + et sur les enfants, dont CAPION Jean mon 6 fois arrière GP, né vers 1677 originaire du mas de freyssinet 30 LE VIGAN, Maitre menuisier à son mariage dans la drôme en 1715.
Merci de votre aide
Cordialement
Nicole CAPION

COMMENTAIRE de CAPION      
Vendredi 22 Juin 2012

Complèment à mon message précédent.
Jacques CAPION à fait une procuration pour le mariage de son fils,
le 23 avril 1715 chez Me BARRAL (BARVAL,;;;) notaire à AULAS 30;
Si vous avez ça dans vos relevés, je suis preneuse.
Merci de votre aide
Cordialement
Nicole CAPION


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 7 Juillet 2012

Bonsoir madame Capion
Vrai piste ou faux frère ?
Le 07/01/1692 cm notaire Planque ( travaux Alain Combes) Jean CAPION fils de Jacques CAPION et François SEVERAC du Fraissinet ( Le Vigan paroisse) avec Margueritte METGE fille de François METGE et Jeanne BOYER du Mazot (Le Vigan paroisse)

Remarque: Je pense que ce sont les Séverac qui était à l'origine au Fraissinet mais beaucoup de Capion dans la paroisse du Vigan( bouliech, paillerols etc)
le Fraissinet et le Mazot sont deux mas proches, situés sur les crêtes entre la vallée de l'Arre et la commune de Mandagout, au dessus de la Terrisse

Je n'ai rien trouvé d'autre.
cordialement vôtre
Alain Combes


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 215 de Mme Zastrizny Elsie       Jeudi 7 Juin 2012

SUJET : etymologie d'un mot
Mon papa? qui est né à Fenouillet près de valleraugue? me parle souvent d'un endroit qu'il appelle "la Méjarié". quelqu'un pourrait-il me donner l'etymologie de ce mot? d'avance merci.
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 8 Juin 2012

Bonjour madame Zastrizny
Pour répondre à votre question, nous n'avons pas trouvé le toponyme la Méjarié sur la commune de Valleraugue, seuleument le terme la Pénariè en amont de Valleraugue près du mas mejean .
Le nom Méjariè par ailleurs connu en Cévennes Lozerienne "bois de la Méjariè" est facilement explicable: Par le suffixe germanique "Hari, Ariè" signifiant proprièté de, et la racine occitane "Miège" milieu.
Il est fort possible que ce terme dérive de la Pénarié, puisque ce lieu dit "la Pénarié" et jusqu'a coté du mas Méjean (mejean = milieu ) La Penarié par la racine préceltique " pen" montagnes , signifie bien le terme proprité des montagnes.
Je pense là , lorsque l'on voit la situation de ces deux mas , situès au milieu des montagnes, que ceci est une explication fort valable!
cordialement vôtre
Alain


COMMENTAIRE de ELSIE ZASTRIZNY      
Dimanche 10 Juin 2012

Merci monsieur Combes pour cette explication. En fait, ce lieu dit "la Méjarié" dont parle mon papa est situé vers Fenouillet et Bonperrier et non pas vers la Pénarié. Mes grans parents habitaient à Fenouillet où ils étaient paysans. Ils cultivaient des terres dans ce secteur à Bonperrier et à la Méjarié. J'essaierai de savoir auprès de papa où se situait exactement ce champ. Toutefois votre explication demeure certainement valable. Très cordialement.
Elsie Zastrizny


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mardi 12 Juin 2012

bonjour,
Dans le compoix de 1625, dans les biens de Jean JOURNET habitant de Fenouillet
(2-595 38) à la combe de Campbernard ......... autre pièce du dit JOURNET nommée la pièce de la Mejarié et Ayrevielle, vallat de lauba entre deux et passant le dit vallat de lauba prenant la pièce de la Mejarié et Ayrevielle contenant castanet (châtaigneraie ), pred ruiné, herm (friche) et rancarède (rochers) treize cestiers une carte (environ 3 ha) outre l'immesurable.
Cordialement Gilles


COMMENTAIRE de Elsie Zastrizny      
Jeudi 28 Juin 2012

Merci monsieur Fournier pour ces détails qui confirment l'exitence de cette terre dont parle papa. Mes grands parents y avaient un champ. Ayant été absente je n'ai pas pu vous remercier plus tôt.
très cordialement
elsie Zastrizny


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 214 de roland.lassale@orange.fr       Lundi 4 Juin 2012

SUJET : Recherce Louse Balsan
Bonjour,
Un de mes ancêtres, Jean Lasalle, a épousé Louise Balsan, de Dourbies, le 8/2/1659, peut-être à Bez. Elle esr écédée avant 1686. Je suis à la recherche de tous renseigements sur elle.
Merci
Roland Lassale

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 213 de catherine       Mardi 22 Mai 2012

SUJET : décès août 1944 Masmejean
Bonjour,
je recherche des informations sur le décès d'un couple en août 1944, probablement à Masmejean.
Henri Lorion, médecin au sanatorium de Ponteils et Bresis, et sa femme Elisabeth Aline Bellan. Ils auraient été tués par un groupe de "guérilleros" parce qu'ils étaient venus en aide à un soldat Allemand blessé.
Parents de 6 enfants, ceux-ci auraient été rapatriés dans leur famille paternelle par l’œuvre Grancher.
Merci pour toute information.


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 24 Mai 2012

Bonjour,
Il s'agit de Masméjean le Bas, commune de Saint Maurice de Ventalon, Lozére, camp de prisonniers organisé par les maquis FTP
Le lycée Chaptal de Mende a fait une étude sur le tribunal militaire FFI (1944) disponible sur le net :

lyceechaptal.fr/telechargement/Concours_de_la_Resistance_2010/Pour_01-03-2010/Cederom_la_Resistance_en_Lozere/_xml/fiches/22360.htm

Aux AD34
1320 W 22 N° 81 049. Maquis de Lozère : enquêtes sur les exécutions commises par les réseaux de Résistance au camp de Masmejean les 22 juillet, 18 août et 11 septembre 1944.

Cordialement
Gilles FOURNIER


COMMENTAIRE de catherine      
Jeudi 24 Mai 2012

Bonjour,
merci pour ces références. Je connaissais celle du lycée Captal, mais pas l'autre.
Les informations que j'ai sur ce couple quand aux circonstances de ces décès m'ont été transmises par M. Henri MARTIN du comité de Génolhac du Souvenir Français.Il avait l'air de dire que c'était un assassinat "pur et dur" et que la population avoisinante était réticente à en parler.
En sauriez vous plus sur ce cas peut être particulier ?
Merci
Cordialement
Catherine Pinault


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 212 de DELHOME Sylvie       Vendredi 18 Mai 2012

SUJET : FONTANIEU CAMPREDON
Bonjour je cherche l'acte de mariage de FONTANIEU Antoine avec CAMPREDON Suzanne à Valleraugue. J'ai les 2 promesses qui d'ailleurs ont des dates étranges. La 1° N°85 dimanche 21 novembre 1813 et le N°85 seconde serais du Dimanche 28 Octobre? je pense mal lire un des actes.

Merci

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 21 Mai 2012

bonjour,
Ils se sont mariés à Saumane le 15/05/1814, et dans l'acte publications les 21 et 28 novembre 1813 à Valleraugue, et le 1 et 8 mai 1814 à Saumane.
Cordialement Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 211 de nicole.capion@orange.fr       Mercredi 16 Mai 2012

SUJET : CAPION Jean maitre menuisier Fraissinet le vigan
Est-ce qu'une personne parmi vous aurez vu dans un acte : Notaire du vigan entre 1680 et 1715 portant le nom ci-dessus inscrit.
Merci de votre aide à tous
Nicole

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 17 Mai 2012

bonjour,
Plusieurs Jean CAPION sont cités dans cette période, et le nom de l'épouse ou le mariage des enfants aideraient a trouver la personne.
Il y a a un CM chez M° Planque le 7/1/1692 entre Jean CAPION fils de Jacques et de Françoise SEVERAC Fraissinet, le Vigan avec Marguerite METGE (la profession n'est pas précisée)
Cordialement
Gilles FOURNIER


COMMENTAIRE de nicole.capion@orange.fr      
Vendredi 18 Mai 2012

Bonjour,
Mon Jean CAPION est venu se marier dans la Drôme en 1715,il n'y a pas le nom de ces parents sur le registre de la paroisse, mais il est cité originaire du mas du Fraissinet Le Vigan
Il est né ~ 1677,(date ° située avec âge du décès dans la drôme)

Il a peut-être un frère Thomas.
Merci de votre aide, cordialement Nicole CAPION


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 21 Mai 2012

bonjour,
Après une rapide recherche, je n'ai rien trouvé de significatif, si ce n'est ce contrat de mariage ci dessus.
Le patronyme CAPION est répandu au Vigan, et à ma connaissance les recherches méthodiques restent à faire.Vous pouvez me contacter site@agac-valleraugue.fr.
Cordialement Gilles




Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 210 de Denise FEVRIER       Vendredi 11 Mai 2012

SUJET : DAVID GAZAN
Bonsoir,

Dans son livre " Les Prédicants Protestants des Cévennes et du Bas-Languedoc "
1684-1700 Charles Bost ( tome 2, page 322-323 )situe David Gazan en Allemagne
ou il serait devenu ministre en Brandebourg.
parmi vous quelqu'un sait-il, s'il vous plait, si il existe d' autre ouvrage qui compléteraient l' oeuvre de Charles Bost et fourniraient des prècisions sur la vie de David Gazan ?
peut-on faire des recherches en Allemagne ?

je n' ai pas considérer cette demande comme une recherche c' est pourquoi je la poste sur le forum ?

bien cordialement, Denise

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 209 de Sylvie DELHOME       Jeudi 10 Mai 2012

SUJET : différence de nom
Bonjour, est-il possible que lors d'un second mariage la veuve est le nom de son 1er époux au lieu de son de jeune fille ? explication : je cherche l'acte de X de FONTANIEU Louis avec FAVENTINES Françoise. J'ai un acte de X en ma possession de FONTANIEU Louis avec VALDAIRON françoise fille de VALDAIRON Marie et Veuve de FAVENTINE Jean. Est-ce bien le mariage que je recherche ?
J'ai également un acte de + de FAVANTINES Françoise Vve FONTANIEU Louis.
Merci

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 11 Mai 2012

Bonjour,
L'usage voulait et veut encore (ex la Sécu) que les femmes gardent leur nom de jeune fille complété par épouse ou veuve de ..
Mais en généalogie on ne peut utiliser les adverbes "toujours" ou "jamais" car on rencontrera, une fois, une exception.
Il reste que le rédacteur de l'acte peut avoir eu un moment de distraction et se tromper de patronyme !
Dans les mariages du XIXè à Valleraugue on trouve quatre enfants de Louis FONTANIEU et Françoise FAVANTINE
Cordialement


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 11 Mai 2012

Bonjour,
Je pense avoir trouvé une explication sans pouvoir en apporter la preuve bien qu'ayant épluché les actes du Désert entre 1740 et 1765 -
Il y a eu une erreur d'interprétation de l'acte de mariage FONTANIEU x VALDAIRON en lisant Françoise VALDAIRON fa de Marie VALDAIRON, veuve de Jean FAVANTINEs, alors qu'il faudrait lire selon moi : Françoise VALDAIRON fa de Marie VALDAIRON veuve de Jean FAVANTINES (x 26/06/1738 à Valleraugue CAR).
Françoise est enfant naturelle car elle est née plus de neuf mois après le décès du mari de sa mère mais comme elle vivait avec les quatre enfants légitimes (Jean, Pierre, Suzanne et Marie) qui, eux, sont des FAVANTINEs les gens l'appelaient aussi FAVANTINEs.
Marie VALDAIRON a dû aller accoucher de sa fille illégitime dans une autre commune ..
Cordialement


COMMENTAIRE de Sylvie DELHOME      
Vendredi 11 Mai 2012

Merci pour ces précisions, d'après vos explications, l'acte en ma possession est le bon.
Amicalement,


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 208 de Alain Combes       Mardi 8 Mai 2012

SUJET : Trépadous et Précoustal
Suite à un article récent paru dans Midi Libre vantant les mérites des hameaux de Précoustal et Trépadous à Arphy, je viens ici rectifier l'origine fantaisiste du mot Trépadous que donnait cet article -

Trépadous signifiant pour eux : endroit où erraient les loups

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 8 Mai 2012

Trépadous = En 1376 ( not ancien d'Aulas) Monsieur Trépatoris au dit mas de Trépator ( prononciation Trepatour)
Du latin Trepator : piétiner qui a donné l'occitan " Trépadou" endroit ou les troupeaux se repose
Il n'y a donc aucun doute il s'agit bien là d'un lieu de repos des ovins et bovins , les loups n'ont rien à voir en ces endroits
D'autre part le terme "Trépaloup" ( valat de l'Aigoual) d'aprés Jacques Astor dans son dictionnaire des noms du midi de la France, semble bien être une mauvaise transcription du mot Trépadous
Il est regrettable que de nos jours encore, malgré de remarquables ouvrages comme ce dictionnaire de Jacques Astor, certains prennent encore de telles fantaisies sur l'origine des noms de lieux
Bien amicalement à tous
Alain


COMMENTAIRE de Christiane Gerbal      
Samedi 12 Mai 2012

J'ajouterais bien volontiers que j'ai souvenance de la mise en place de pièges à loups par le propriétaire d'une maison à Trepadous ,lors d'un camp de vacances avec des adolescents dans les années 1970 (j'étais monitrice !)de crainte que des ados curieux ne visitent le logement déjà en ruine!
PS:Et j'accorde toute ma confiance aux commentaires de Alain !

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 207 de josiane.izquierdo@npmail.fr       Mercredi 25 Avril 2012

SUJET : recherche
je suis une habitante du gard et je recherche sur la base de mariage de lozere un mariage entre astruc elie et clavel julie anne qui est intervenu entre 1865 et 1878 mais je ne sais pas sur quelle commune
pouvez vous m'aider

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 11 Mai 2012

Bonjour,
En raison du prénom du marié, ce mariage doit être recherché dans la Lozère protestante c'est-à-dire au sud du parallèle de Florac. Cela laisse néanmoins un bon nombre de communes.
Désolé et bon courage -

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 206 de Baronnet       Mardi 24 Avril 2012

SUJET : La généalogie de nos ancetres
Bonjour,

Voici le lien d'un nouveau site de généalogie qui permet de voir plusieurs (>30) génération. La plus ancienne famille renseignée remonte jusqu'à 1440 et concerne
REBOTIER Léonard anobli par Louis XI.

Bonne continuation.


COMMENTAIRE de Baronnet      
Mardi 24 Avril 2012

Avec le lien c'est mieux : www.nos-ancetres.fr/

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 205 de Jacki GACHE       Jeudi 5 Avril 2012

SUJET : Terme relaissée
Il m'est arrivé de trouver dans des actes notariés ,la mention unetelle relaissée par untel.J'imagine que le mari es décédé.Merci pour votre avis.Jacki.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 8 Avril 2012

Bonjour monsieur Gaches

Comme il me semble vous avoir répondu pour le terme identique délaissée , la mention signifie bien que le monsieur UNTEL a bien rélaissée la dame UNETELLE pour un départ vers un monde sans retour!

Autre chose je vais aller à la fin du mois à Mende avec Gilles pouer numériser le notariat de Meyrueis, je pense que cela peut être intèssant pour vous en ce qui concerne les Gaches, Gaiches de Ferrussac je vous tiendrais au courant.
cordialement vôtre
Alain


COMMENTAIRE de Jacki GACHE      
Lundi 9 Avril 2012

Bonjour Alain.

Merci pour votre réponse,et bien sur en attente de la numérisation du Notariat de Meyrueis. Cordialement.Jacki.


COMMENTAIRE de Marie Claude Arboux      
Mercredi 11 Avril 2012

Sans aucune certitude de ma part mais je pencherai plutôt que la dame ne convenait pas et que le mari la délaissait: ce serait plus un divorce, une séparation. Si le mari est décédé elle est dite veuve.Qu'en pensez vous?
Marie Claude


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 11 Avril 2012

Bonsoir madame Arboux
En ce qui concerne les divorces ils étaient, (au contraire de nos jours)extrèment rares.
Il s'agissait bien dans le terme relaissé comme délaissé d'une personne dont la moitié avait bien quitté eternellement notre bas monde.
Il s'agissait simplement pour le notaire de montrer un peu de compassion, un peu de pudeur en évitant crument de dire : veuf d'une telle, veuve d'un tel .
Comme quoi les notaires en ces temps là ne manquaient pas de tact voir de tendresse
Cordialement
Alain
Cordialeme


COMMENTAIRE de Marie Claude Arboux      
Jeudi 12 Avril 2012

Merci Mr Combes pour ces précisions
Effectivement après avoir écrit ce petit commentaire, j'ai pensé vérifier sur l'état civil de Dourbies.Pour toutes les personnes délaissées, soit leur 1er mari est décédé soit il avait fait un testament avant leur remariage et j'ai regretté mon commentaire impulsif!
Cordialement Marie Claude


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 204 de Gérard LEAUNE       Mercredi 4 Avril 2012

SUJET : Filiation LAUNE François
Bonsoir.

Je recherche la filiation de mon ancêtre François LAUNE, présent à Orange à partir de son mariage en aôut 1680 avec Jeanne MEVE (ou MEUE). Il est possibvle qu'il ait été marié une première fois vers 1670, toujours à Orange, avec Lucrèce GRIMAUD.
C'était un protestant certainement très convaincu. Je suppose qu'il est venu à Orange qui à l'époque était un refuge pour les protestants.
Il était vraisemblamement au service des nobles qui administraient la principauté.
Rien ne prouve qu'il soit originaire du Gard mais j'ai trouvé dans un acte notarié un Jean LAUNE "ayant quitté le royaume pour fait de religion". Donc cette hypothèse est envisageable.

Merci par avance.
Cordialement.

Gérard Leaune

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 8 Avril 2012

Bonsoir monsieur
Vous avez peut être raison il y a bien un patronyme Laune dans le secteur Valleraugue et la vallée Borgne et plusieurs lieux dits la Laune. D'autre part si Gimaud n'est pas un patronyme courant en Cèvennes Metge et non Mève semble bien de la région ; Je vous tiendrais au courant si je trouve quelque chose.
D'autre par Orange faisant partie à l'époque du Royaume d'Orange était bien un point d'ancrange pour les exilés Cévenols, mais ce refuge ( conditionnel) a été vite controlé et surveillé par le Roi de France
Cordialement vôtre
Alain


COMMENTAIRE de Gérard LEAUNE      
Samedi 21 Avril 2012

Bonjour Monsieur.

Je vous remercie pour votre commentaire.
Le patronyme de Jeanne comporte que quatre lettres il ne peut donc pas s'agir de celui de METGE. Par ailleurs concenant ce nom je de le trouver sur Orange en 1640. Il est donc fort probable que pour elle l'origine soit bien dans le Comtat.Pour ce qui concerne François LAUNE, je viens de trouver aux AD de Vaucluse le mariage d'un Pierre LAUNE en 1677 et de Pierre le vieux en 1676 ainsi que le decès de Joseph de LAUNE en 1664. Mon François n'était pas le seul....Ne trouvant pas de trace de son arrivée sur Orange il me faudrait trouver une trace de son départ ailleurs.
Depuis quelques mois je me suis beaucoup documenté sur l'histoire de la Principauté au temps de Guillaume 3. C'est vrai que les protestants y on été persécutés (vers 1550) puis protégés et encore persécutés par Louis quatorze.
Plusieurs milliers Orangeois se sont exilés en 1703 vers les provinces du nord.
Cordialement.
Gérard


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 203 de Bernard LUCAS       Jeudi 29 Mars 2012

SUJET : Recherche Louis GAUJAC (ou GAUZAC) x Jeanne PLANQUE de Valleraugue et ascendants
Bonjour,
Je suis adhérent du Cercle Généalogique d'Ille -et-Vilaine et bénévole du Fil d'Ariane et de FranceGenWeb en Tarn-et-Garonne.
La piste des ascendants de la branche maternelle de mon épouse s'arrête à Valleraugue (30).
Louis GAUJAC (ou GAUZAC) et Jeanne PLANQUE ont eu un fils prénommé Maurice, né le 25 février 1801 à Valleraugue.
A la mairie de Valleraugue, pas de trace de la naissance, du mariage ou du décès de Louis GAUJAC (ou GAUZAC) et de Jeanne PLANQUE qui ont résidé au hameau de la Salle.
Faut-il chercher dans le Gard autour de Valleraugue ou en Lozère ?
Le mariage ne se trouve pas dans la base des mariages de l'AGAC. Faut-il en déduire qu'ils ne se sont pas mariés dans le Gard mais en Lozère ? Quelle période et quelles communes sont couvertes par cette base des mariages ?
Je suis preneur de toute information me permettant de progresser dans cette recherche.
Quelle association est susceptible de m'aider ?
Bien entendu, l'adhésion ne pose pas de problème s'il y a des éléments pour avancer.
Cordialement.
Bernard LUCAS


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Vendredi 30 Mars 2012

Bonjour,
A ce jour, l'AGAC a l’état-civil de presque toutes les communes de l’arrondissement du Vigan.
je n'ai pas trouvé plus sur Louis GAUJAC x Jeanne PLANQUE.
Une hypothèse : peut-être Jeanne BLANC (naissances).
Merci de poursuivre l'échange sur l'émail site@agac-valleraugue.fr
Cordialement Gilles


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 202 de Alain COMBES       Jeudi 29 Mars 2012

SUJET : Camisards
Une simple petite question: pourquoi ce nom a été attribué aux résistants Cévenols qui ont combattus les Armées du roi Louis 14 ?

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 29 Mars 2012

La réponse est toute simple: comme "camisa" est bien l'occitan du mot chemise c'est bien de combattants en chemise dont il s'agit.
Jusque là tous les historiens sont d'accord, mais après les historiens divergent.
Certain disent qu'à la bataille de Pompignan, les révoltés après avoir envahies Ganges, auraient prit le temps de changer de chemise d'ou le surnom de Camisards.

D'autres y voient la réponse dans le terme occitan "Camisade" attaque de nuit, ce qui correspondrait à ce que ces révoltés avaient l'habitude d'attaquer de nuit pour surprendre l'adversaire.

Personnellement je pense à une raison beaucoup plus logique.
Les troupes régulières royales ne combattaient pas en chemise, mais en tunique , bien différenciée pour chaque régiment. Les milices de bourgeoisies aussi portaient une tunique.
Les bourgeois, les marchands eux portaient , habits et perruques.
Seuls les pauvres paysans, les manants les artisans de l'èpoque allaient tous avec une seule chemise pour simple vétement, et ne portaient que par les grands froids de lourds manteaux de bure.
Donc c'est par simple dérision devant ces combattants en bras de chemise, que les troupes régulières ont donnés le nom de Camisards à cette piétaille.
Voilà une explication logique qui fera plaisir du moins je l'espère à l'ami Deschard

Bien cordialement à tous
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 201 de Claude VASSAS       Lundi 12 Mars 2012

SUJET : décès de Joseph CAVALIER
Bonjour,
Je viens d'apprendre par le mot du président le décès de Joseph CAVALIER.
Cette nouvelle m'attriste profondément.
Par le passé, j'ai souvent fait appel à lui. Je voulais témoigner ici de sa gentillesse et son dévouement, il s'est toujours montré très serviable, la précision et la richesse des renseignements qu'il donnait sans compter m'ont été précieux.
J'espère que ses travaux ne seront pas perdus.

COMMENTAIRE de Gilles FOURNiER      
Samedi 17 Mars 2012

Bonjour,
Jo est toujours présent par ses travaux. Sa famille a mis tout en œuvre pour faciliter le transfert de ses recherches vers le GHP de GANGES et vers l'AGAC, deux associations qui lui tenaient à cœur.
Gilles


COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Lundi 26 Mars 2012

Bjr,

C'est très bien que ses travaux soit dans les mains d'association, d'accord avec ce qu'à écrit C VASSAS, je cherchais parfois pour lui aux AD, je viens de répondre à l'une des ses questions anciennes.

Cordialement.

J M Falguière.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 200 de Alain Combes       Dimanche 4 Mars 2012

SUJET : Forum
Ce site est un forum de discussion: la rubrique des questions réponses à titre personnel est dans l'emplacement réservé aux adhèrents. D'autant plus que le club AGAC de Valleraugue est bien sûr destiné aux personnes recherchant leurs ancêtres dans la région Viganaise et proches alentours et surtout pas de l'autre bout des Cèvennes !
Merci de votre compréhension

Alain Combes

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 199 de FABREGUE Benjamin       Samedi 3 Mars 2012

SUJET : recherche généalogique
bonjour à tous
je suis adhérent au cercle généalogique de bourbon ( ile de le Réunion ). Je suis à la recherche de renseignements sur FABREGUE Joseph né à Alès en 1808. Il arrive à l' ile de la Réunion en 1830, nommé porteur de contraintes. Je recherche son acte de naissance, ou une piste me permettant de retrouver ses parents. Mon arbre s'arrête à sa date de naissance qu'il a déclaré dés son arrivée sur l'ile
Pouvez vous m'aider dans mes recherches
Merci d'avance
cordialement
Benjamin
COMMENTAIRE de FABREGUE Benjamin      
Lundi 5 Mars 2012

je pensais être sur le forum d'une association reconnue!!!!!
dommage


COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Dimanche 11 Mars 2012

Bonjour monsieur Fabregue,

J'ai recherché sur les tables décennales d'Alès de 1792 à 1812 que nous possédons et qui sont disponibles sur la toile, et je n'ai trouvé aucun Fabrègue Joseph né en 1808. Désolé

PC
Président de l'AGAC


COMMENTAIRE de Benjamin FABREGUE      
Dimanche 12 Aout 2012

Bonjour monsieur le Président
Tout d'abord désolé pour mon commentaire du 05/03/2012!!!!

Merci pour vos recherches, la mairie d'Ales aussi ne retrouve rien dans cette période
par contre j'ai retrouvé un Joseph FABREGUE, né à TARABIAS le 18/05/1808
les parents : Joseph FABREGUE et Marie CHAMBOREDON. Le lien existe t-il?
Il me manque toujours le départ de Joseph pour l'Ile de La Réunion sur le bateau ''LA PAIX ''
Encore merci
Benjamin FABREGUE


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 198 de catherine ASTRUC       Samedi 18 Fevrier 2012

SUJET : Recherche ascendants BARNIER
Je désirerais connaître les parents de Marguerite Virginie BARNIER, décédée vers 1879, mariée le 16/06/1827 à Louis DURAND (limonadier, bastier)né en 1803 à Lassalle qui avait comme frères et soeurs : Félix, Lucie,Charles, Félicité, Hippolyte et Delphine.
Merci d'avance pour votre réponse.

Catherine Astruc
catherine@astruc.org

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 197 de jprdelavit@free.fr       Jeudi 16 Fevrier 2012

SUJET : Une famille protestante de Millau
Existe t il des descendants de Estienne Lavit protestant à Millau au 16eme siècle.il aurait eu au moins deux fils Joseph maitre gantier(né en 1610) et Jean maitre verrier...Merci de votre aide

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Mercredi 21 Mars 2012

Bonjour,
Il existe à Millau (Aveyron) un excellent cercle généalogique qui a fait beaucoup de travaux sur sa région et serait donc beaucoup plus à même de vous répondre que notre association centrée sur l'ouest gardois.
Généalogiquement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 196 de Jean-Philippe CARPENTIER       Mercredi 15 Fevrier 2012

SUJET : Mathieu Vignes
Bonjour,

Je suis de Rouen et n'ai que très peu d'ancêtres cévenols, pour l'instant.

Je cherche les ascendants du couple Jean-Pierre Mathieu - Marie Vigne demeurant à Lherm au Collet de Dèze.

Ils se sont mariés avant 1708, date à laquelle ils ont un fils Guillaume et ils ont dû naitre vers 1680.

Je vous remercie de vos renseignements.

Cordialement.

Jean-Philippe


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Mercredi 21 Mars 2012

Bonjour,
En consultant les BMS en ligne sur le site des AD 48 on constate qu'après l'année 1677 on passe directement à 1707 - Comme votre demande semble se situer dans cette lacune, la seule solution semble être de retrouver le contrat de mariage de Jean-Pierre MATHIEU avec Marie VIGNE c'est-à-dire aller aux AD à Mende pour y faire cette recherche ..
Il existe une association en Lozère qui dépouille les minutiers et pourrait peut-être vous orienter.
Généalogiquement


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 195 de Alain Combes       Mardi 7 Fevrier 2012

SUJET : le Rey / les Bertrannenc
La question à savoir si le Rey et les Betrannenc paroisse ST André Majencoules étaient le même lieu j'y réponds sur ce forum afin de laisser de la place libre pour les questions des adhérents

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 7 Fevrier 2012

Grâce à mes recherches toutes personnelles et bien sûr bénévoles sur le notariat du Vigan 17° et 18° aux AD 30 et mes recherches des Etats des NC du pays Viganais 1787 C 280 AD 34, je peux répondre la chose suivante;
Sur la cote 280 fonds de l'intendance du Languedoc, Un seul nom apparait Le REY
en tout 15 familles ce qui en fait un hameau de bonne taille et certainement à grosse majorité protestante, ce qu'a été toujours le Rey , qui possède un temple contairement au Sigal entièrement catholique avec une église !
Sur ces 15 familles , une Abric , deux Dumas , deux fesquet, six Guibal avec les surnoms dans le six cas, une famille Soulier etc
Sur le notariat le nom des Bertrannenc n'est cité qu'une fois 1720 Guibal Etienne fils de + pierre et Isabeau Soulier hors ce Guibal Pierre dit "Milimpe" époux Isabeau Soulier est bien compté dans les 15 familles NC du Rey
Mieux sur les états NC 1687 Abrahamp Dumas époux Jeanne Unal est bien dans les registres du REY
il avait testé en 1675 héritière Jeanne Unal la était indiqué les Bertrannenc
Mais sa mère Guibal Suzanne veuve d'autre Abraham Dumas avait testé en 1656 faisant héritier son fils Abraham, ils étaient indiquès le REY
Il y a d'autres exemples similaires mais il serait fastidieux de noter tout cela ici
Bref tous ces noms qui sont inscrit une fois le Rey, l'autre fois les Bertrannenc démontre l'évidence même Le REY et les Bertrannenc sont le même lieu. Ce lieu était plutôt dit les bertrannenc avant 1687, et trés majoritairement Le Rey après cette date.
Les familles dans les deux cas sont des Dumas, des Guibal et des Soulier. C'est dans les deux des familles protestantes et surtout en cela qu'est basée ma reflexion , c'est les deux lieux de St André Majencoules à majorité protestante
Autre chose si les bertrannenc ne sont pas le Rey j'aimerai bien savoir où il se situerai dans cette paroisse ?
Cordialement
Alain Combes










Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 194 de Alain Combes       Jeudi 2 Fevrier 2012

SUJET : St Hippolyte du Fort
Comme pour toute commune de la région nous voulions numériser les régistres de la ville de St Hippolyte du fort, mais pour le moment la municipalité de cette localité mets un frein à nos ambitions toutes légitimes de pouvoir accomplir ce travail , ci dessous je vous dirais pourquoi ce travail nous est indispensable
Bien amicalement à tous
Alain

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 2 Fevrier 2012

St hippolyte charmante petite ville du Pièmont des Cèvennes, est bel et bien une petite cité, qui à elle toute seule pourrais nous raconter l'histoire du protestantisme en Cévennes. En ce qui concerne les registres protestants d'avant la révocation conservés aux archives municipales, on y trouve de nombreux livres enregistrant les baptèmes, mariages et sépultures de 1571 à 1683!
La serie des baptèmes est pratiquement complète avec une seule interruption de deux ans 1588 et 1589. la serie des mariages est un peu moins représentée , mais complète de 1640 à 1683.
Pour nous simples chercheurs amateurs, ces registres, pour ceux qui veulent étudier l'histoire de leurs ancêtres huguenots ont une valeur que l'on ne trouve pas ailleurs;
Pour le Vigan, par exemple ne figure aucun registre protestant d'avant la révocation.
Meyrueis ne conserve ses registres protestants que de 1665 à 1684.Il faut aller à la SHPF à Paris, pour y trouver quelques bribes de registres concernant l'extrème fin 16 ° siècle
le petit village d'Aulas serait le mieux loti de la région avec une serie de baptème commençant à l'an 1613, mais rien sur le 16°.
Les mormons eux, ont eu la possibilité de photographier ces archives dans les années 1960 et leurs micro films sont biens aux AD 30. Hélas les qualités des images de l'époque ne sont pas comparables avec celles des numérisations de nos jours. De plus les bobines disposés à la lecture aux AD 30 toutes rayées, sont pratiquement illisibles.
Dont voilà pourquoi nous aimerions numériser ces registres qui seraient bien utiles aux adhérents de nos clubs.
Pour la municipalité de cette ville qui n'ouvre à la lecture du public ses archives que deux heures par semaine, cela lui rendrait aussi un bon service. Les amateurs qui se serviraient de ces photos et de nos relevés n'auraient pas à les déranger( car bien sûr numérisation ne va pas sans relevés informatisés trés utiles à la recherche)
En espérant avoir convaicu les lecteurs du bien fondé de notre démarche
Cordialement à tous
Alain


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 5 Fevrier 2012

Ce commentaire ne serait pas complet si nous ne parlions pas des registres notariés de cette petite ville conservés aux AD 30. Avec Gilles , voyant que les autorités municipales n'etaient pas trop disposées à nous laisser travailler, nous nous sommes attaqué à un travail de titans: la numérisation des registres notariaux de St Hippo pour le 18° siècle. Les relevés du Guerny pour ce lieu étant tous antérieur à 1710, nous avons pensé que les actes de cette période seraient les plus utiles. D'autre part les années comprises entre 1740 ET 1760 devaient être faites en priorité. En effet c'est la période charnière où les protestants ne voulaient plus aller à l'église mais certains hésiter encore à se faire enregistrer dans les registres clandestins du désert.
Et c'est là qu'intervenaient les notaires par les contrats de mariages pratiquement indispensables pour les nouveaux convertis.
Donc nous passons avec Gilles un jour par semaine à cette immense tâche et nous avons déjà numerisé 24 registres sur les 200 environs que nous voulons enregistrer , avec un bémol, les AD 30 risquant de fermer, afin de s'installer dans leurs nouveaux locaux.
Aussi nous avons commencé la partie du travail la plus longue mais de beucoup la plus importante le rélevés de tous les actes importants pour nous comprenants une filiation , et c'est ainsi que déjà 6 registres ont été completement étudié et informatisé.
De par ces registres on y apprend deux choses importantes
Premièrement St Hippolyte avait commencer le travail de bas de soie bien avant le Vigan, qui lui au début du 18° siècle était encore tourné vers la fabrication de draps. On y remarque les premiers métiers à tisser les bas que vers 1740, soit un demi siècle au moins aprés St Hippolyte.
Deuxièmement, malgrè la présence du fort et d'une importante garnison de soldat, il semble bien que ST Hippolyte, soit le centre et le départ de la résistance Huguenote dans les Cévennes. Le premier synode du désert se déroule en 1715 aux Montèzes hameau de Monoblet pas très éloigné du fort de ST Hippo. Et sur les contrats de mariage des soit disant catholiques promettant de faire bénir ce mariage à l'église, on trouve dans les dots des fiancées des St Esprits dés 1720. Le st Esprit n'est autre que le nom ancien de la croix huguenote. Pour faire une comparaison encore avec le pays Viganais, les premiers St Esprits de la partie protestante de ce pays Viganais n'y apparaissent que vers 1730.
C'est dire combien cette petite ville de St Hippolyte, malgré son statut de ville de garnison, était bien le fer de lance de la renaissance pacifique protestante. Il faut dire que les quartiers ouverts de la ville, les bourgs de Croix Haute, Mandiargue et du vidourle, quartiers d'artisans, fabricants de bas, de laine et autres, hors de la ville et du Fort ont largement contribués à cet essort.
Voilà ce que je voulais dire de ce très attachant bourg Cévenol et de sa mèmoire écrite.
bien cordialement
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 193 de Nicolas Galaup       Jeudi 26 Janvier 2012

SUJET : Déportés de Saumane et l'Estrechure
Bonjour à tous.
Sait-on ce que sont devenus les protestants déportés de ces 2 villages en 1703 ?
Ils ont été amenés à Perpignan mais après ?
Exil, galères, Tour de Constance, abjuration, retour dans les Cévennes ?
Qui en saurai plus ?
Merci.
Nicolas

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 28 Janvier 2012

Pour ces déportations vous avez entièrement raison de dire; ils ont été amenés à Perpignan et aprés.
les Historiens qui ont travaillés sur la guerre des camisards parlent, avec précision de tous les évenements qui se sont déroulés en Cévennes, mais oublient bien souvent d'essayer de savoir ce qui est advenu, de ces pauvres gens. Ces pauvres gens qui n'étaient ni des riches exilés au refuge, ni des camisards réfugiés à Genève. Dans nos clubs de généalogies, nous sommes surtout des gens de terrains et nous travaillons essentiellement sur les registres du coin. En ce moment, je travaille sur ST Hippolyte, et j'ai trouvé beaucoup d'élements, simplement sur le notariat, concernant la résistance protestante, mais surtout après la guerre des camisards. Et il apparait que St Hippolyte, malgré le fort, et les garnisons des dragons, était bien un point central de cette résistance souterraine.( le premier synode d'Antoine Court s'est bien tenu aux Montèzes, un lieu pas si éloigné que cela du fort de St Hippolyte.
Si jamais je retrouvais quelques documents sur ces déportés, je vous le ferais savoir
Cordialement
Alain


COMMENTAIRE de Nicolas Galaup      
Samedi 28 Janvier 2012

Merci Alain !

COMMENTAIRE de gilles Fournier      
Dimanche 29 Janvier 2012

bonjour,
le Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français, Volume 154
relate ces événements à l’occasion de l'inauguration de la plaque en souvenir du brûlement et de la déportation de 1703, le 7/08/305 à Sauman.
" le 30 mars 1703, après le brûlement de Saumade, 265 personnes furent déportés jusqu'en Roussillon."
... "ils rejoignent ceux de Mialet à Anduze, sont conduits au fort de Saint Hippolyte , à la citadelle de Montpellier, puis par la mer à Perpignan " ...
Un notaire André RIEU, déporté a recueilli quelques testaments (CHABBAL, AUSSET, )
" La libération des survivants interviendra au cours de l'année 1704".

Avez vous un patronyme à rechercher ?
cordialement Gilles




COMMENTAIRE de Nicolas Galaup      
Dimanche 29 Janvier 2012

Non, personne en particulier.
C'était juste de la curiosité quant au sort de ces malheureux.
Ils ont donc pu regagner Saumane l'année d'après (certainement après avoir abjuré ?) ?
Cordialement
Nicolas

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 192 de Rosemary CALAZEL       Lundi 23 Janvier 2012

SUJET : Mariage Jean ou Pierre CALAZEL X Elisabeth MIALANE Trèves 26/11/1798
Bonjour, je cherche une PN de ce mariage qui concerne nos Sosa 128/9. Ils sont tous deux de Dourbies, mais le mariage a du avoir lieu à Trèves en tant que Chef-Lieu du Canton (en 1798) Il n'est que mentionné sur les registres de Dourbies. Cette photo ne fait pas partie des PN que j'avais faites en 2006 un peu au hasard à Trèves.
Merci si quelqu'n a ça, sinon je monterai à Trèves la faire, mais je suis a 2 heures de voiture.
(Par ailleurs, j'ai perdu (encore) mon code d'accès Gilles)
Amicalement, Rosemary

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 191 de Françoise PAUT       Vendredi 20 Janvier 2012

SUJET : A l'attention de Pascal PAUTET
Bonjour Pascal
j'ai consulté votre arbre ROQUES sur GénéaNet ; je vous suis très reconnaissante de m'avoir communiqué votre identifiant et je vous remercie ; j'ai découvert ainsi tout un pan de ma lignée et je suis très contente. Nous sommes donc "cousins" !
Cela vous intéresse-t-il de savoir que Dhély ROUSSET (l'épouse d'Achille Marcellin ROQUES est décédée à Sommières, chez sa fille, le 27-03-1961.Amélie Sophie ROQUES est décédée à Nîmes, le 30-08-1971 : elle a eu 2 enfants (avec Marcel PAUT ): Raymond PAUT (Sommières,27-12-1912/ Nîmes, 10-05-1990) et Paulette PAUT (Sommières, 07-01-1915/07-03-1933)puis 4 petits-enfants.
Amicalement
Françoise

COMMENTAIRE de Jean Claude CARRIER      
Mercredi 25 Janvier 2012

J'ai les photos des tombes de vos ancêtres à Auzillargues: Louis Marcelin Roques, Sophie Etienne son épouse, et Achille Roques leur fils.
Si elles vous intéressent voici mon Mail.
jeanclaude.carrier@orange.fr


COMMENTAIRE de Pascal Pautet      
Lundi 30 Janvier 2012

Merci Françoise pour ces infos qui m'intéressent effectivement
voici mon email pascal.pautet@sfr.fr
salut Jean-Claude !

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 190 de izquierdo       Jeudi 12 Janvier 2012

SUJET : RECHERCHE
je suis a la recherche d'une de mes ancetres CLAVEL Julie anne épouse ASTRUC Elie ; ce dernier est né au vigan le 8 decembre 1850 et je n'arrive pas à trouver cette femme. avez vous une trace d'une publication de mariage à ces noms ou d'autres renseignements qui pourraient m'aider

je vous remercie de me répondre

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 189 de Philippe Boulon       Dimanche 8 Janvier 2012

SUJET : St-Jean de Valériscle: Guillaume Dalverny + Marie Arsac /Jean Dugas +Marie Sous
Bonjour !
J'aimerais connaître dates et lieux de naissances,mariages et décès des couples :
Guillaume Dalverny / Marie Arsac : parents de Jean Marc Dalverny
Jean Dugas / Marie Soustelle :parents de Julie Dugas
Jean Marc Dalverny et Julie Dugas s'étant marié à Saint-Jean de Valériscle le 22/12/1800.
Bien cordialement
Philippe Boulon
Antibes



COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 9 Janvier 2012

bonjour,
nous travaillons essentiellement sur l'arrondissement du Vigan, et pour l'instant nous n'avons rien concernant St-Jean de Valériscle.
cordialement Gilles


COMMENTAIRE de Philippe Boulon      
Mercredi 18 Janvier 2012

Merci quand même !!!!

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 188 de jacky Sarrut       Lundi 2 Janvier 2012

SUJET : Bonne Année!

Meilleurs vœux pour toute l'équipe de l'AGAC en lui souhaitant de faire de fructueuses recherches!

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 187 de Nicolas GALAUP       Lundi 26 Decembre 2011

SUJET : Article : "la Famille Castanet de Massevaques"
Bonjour et Joyeux Noêl à tous !

Il existe un texte "la Famille Castanet de Massevaques", écrit par Hugues CAMILLE, paru dans la revue "Le Soc" (février 1939).
Il semblerait que cet écrit se trouve à la bibliothèque du PN des Cévennes à Génolhac.

Savez-vous si c'est consultable ou mieux "achetable" ailleurs ?

Merci et Bonnes Fêtes !
Nicolas

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 3 Janvier 2012

Bonjour monsieur Galaup
Je ne connais ni monsieur Hugues Camille, ni la revue en question. Cependant si vous pouvez aller à Génolhac, il n'y a aucune raison pour que vous ne puissiez consulter cet écrit; Et surtout si vous exposez vous propres motivations. Je ne pense pas qu'ils vous interdiront aussi de numériser ce texte, qui je pense ne doit pas être volumineux.
A mon avis, vous trouverez sur cette famille plus de renseignements à la SHPF rue des ST Pères à Paris ou aux AD 48 à Mende.
avec mes meilleurs voeux de bonne année
Cordialement
Alain


COMMENTAIRE de Nicolas Galaup      
Mercredi 4 Janvier 2012

merci Alain !

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 186 de fuster       Samedi 24 Decembre 2011

SUJET : fete

BONNE FETE A TOUS
FUSTER

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 185 de Pascal Pautet       Samedi 24 Decembre 2011

SUJET : Noël
Bonnes fêtes à tous les AGACiens, et particulièrement aux bénévoles qui nous donnent autant d'informations

Pascal Pautet

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 184 de Marie Lise Carles       Mardi 20 Decembre 2011

SUJET : surnom
J'ai rencontré plusieurs fois dans ma généalogie des personnes portant le surnom de "goujou" .Auriez-vous une idée de l'origine de ce sobriquet ?
J'ai noté que la plupart étaient menuisiers , y aurait -il un lien avec ce métier , s'agit-il d'un outil utilisé dans cette corporation ?
merci pour votre aide
marie Lise Carles

COMMENTAIRE de Roselyne MARTIN      
Mercredi 21 Decembre 2011

Bonsoir, en effet le gouge est un outil de menuisier, de sculpteur ou de graveur. Cordialement Roselyne

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 183 de Jacki GACHE       Vendredi 16 Decembre 2011

SUJET : Née de parents inconnus
Je viens de relever un acte de mariage sur Bourbon-l'Archambault.La mariée est dite de parents inconnus.Cependant elle a un prénom : Magdeleine et un nom Lachaume.Elle a été élevée par un dénommé Claude Sadde.Cet acte est de 1793( état civil). Elle est donc née sous l'ancien régime.Quelqu'un connait-il

l'existence

,d'une procédure d'attribution d'un nom et d'un prénom en la matière.Merci.Jacki.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 17 Decembre 2011

Pour moi cette mariée née de parents inconnus est trop belle, trop belle pour que je reste sans réagir.

Je suis plus intéressé par des cas comme cela, que de longues lignées de sang bleu. Ces enfants nés de père et mère inconnus demandent de longues enquêtes passionnantes qui parfois ont un heureux dénouement. Pour les gens de la haute, faute de preuves ADN, on ne saura jamais dans bien des cas qui est le père de qui. Et lorsque dans ces familles le patriarche, bien souvent dominateur pourvu qu'il soit en bonne condition physique prenait la place de son fils héritier dans le lit conjugal; le notaire pour désigner cela , usait et abusait de la formule suivante,: mangeant à la même table le même pain, et buvant le même vin . Le reste n'était pas mentionné mais il faut savoir lire entre les lignes. Bien souvent était ausi inscrit: legs à la belle fille épouse du fils héritier. Et avec ceci qui suivait : pour ses bons services rendus! Voilà qui ne laisse planer aucun doute . Chez ces gens là on avait le temps à penser à ces choses là, et l'on ne s'en privait pas. C'est pour cela que je préfère avoir pour ancêtres d'humbles travailleurs qui n'avaient pas le temps ni les moyens de tous ces libertinages! Je vous dirai ensuite, comment faire pour essayer de retrouver les parents dit inconnus


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 17 Decembre 2011

Assez bavardé revenons à nos moutons , ou plutôt à l'humble bergère de Bourbon l'Archambault.

D'abord il faut que vous essayer de retrouver la date de naissance. Ensuite mentionner les villages ou se trouve ce patronyme "La Chaume" il n'est pas là , nommer au Hasard? Il peut être le nom du père, de la mère ou autre?

Enfin regarder de près ce Claude Sadde, il n'as peut être pas été désigné tuteur de l'enfant pour rien;

C'est surtout sur les registres notariaux que vous risquez de trouver les traces des parents.

Sur ces registres sont souvent indiqués convention pour crimes de gravidation; du latin " gravidus" le français gravide : état d'être enceinte! Bien souvent sur ces actes, le coupable de cet état de fait était assigné à payer une pension , pour nourrir l'enfant. Bien souvent il essayait de s'en décharger, en disant qu'il n'est pas seul sur l'affaire; Dans le but évident de payer le moins possible; Et bien souvent prétendant" éviter les procés dispendieux" le notaire en traitant cette affaire à l'amiable coupait la poire en deux et cela arrangeait tout le monde, surtout le notaire qui se servait au passage!

Dans le nord de la Drome, j'ai même vu une généalogie dont l'enfant naturel prend le patronyme de sa mère . le curé indique la raison , il y a deux hommes qui disent avoir connu ensemble la mère de l'enfant, et ne sachant pas s'il est de l'un ou de l'autre partagent ensemble les frais pour élever l'enfant. Cette histoire est authentique et mèriterait bien d'aller aux AD 26 prendre la PN de l'acte

A Valleraugue nous avons un cas, commun à plusieurs membres du club, d'une fille naturelle nommée Noguier du nom de sa mère, mais qui aprés son mariage avec un certain Gazan , se fit appeler Michel .

Bien que il y ait eu ,à cette époque à Valleraugue, plusieurs familles Michel, nous n'avons encore rien retrouvé. Pour mon arbre personnel ce n'est pas grave, j'ai simplement ajouté fièrement, père inconnu. D'autres n'ont pas tant de scrupules.Certaines personnes que je connais, ayant dans leur arbre des enfants naturels ont vite d'y ajouter une ascendance imaginaire. Aprés tout chacun ses gouts!

Voilà de toute façon une question qui m'a permis de dire simplement ce que je pensais sur cela

Donc encore merci monsieur Gache d'avoir posé cette question, si Bourbon l'Archambault était le Vigan, je vous aurai volontier aidé à résoudre cette énigme

Cordialement

Alain


COMMENTAIRE de Jacki GACHE      
Lundi 19 Decembre 2011

Le 19 Décembre 2011.Merci Alain pour tous ces commentaires toujours judicieux.Poursuivant mes recherches sur Madelaine Lachaume,servante domestique,j'ai trouvé son extrait de naissance .Elle a été baptisé le 12 Mai 1772.Ont lui a donné le surnom (dixit l'acte,sans autre précision.)de Lachaume.Elle est fille de père inconnu et de Jeanne Ribard,selon le rapport de Jeanne Fournier,la sage femme. Lachaume semble ètre utilisé pour un lieu-dit dans cette région de l'Allier.Beaucoup de naissances sans père ou parents connus dans cette région,beaucoup de serviteurs ou de 'locataires'?de très grandes différences de condition avec notre région des Cevennes.Cordialement.J.Gache

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 19 Decembre 2011

Merci monsieur Gache pour ces précisions sur ce cas

Si le nom de Lachaume est un nom de lieu, il est fort possible que ce nom de lieu a donné un patronyme Lachaume.

Vous devriez vous orienter vers ce nom, car pourquoi n'a t on donné à cet enfant le nom de sa mère Jeanne Ribard ( à noter que ce patronyme bien que sans rapport ici avec les Cévennes est très courant à Mandagout et à Serres).

Cependant vous devez regarder les notariats du coin de l'époque, vous trouverez certainement quelque chose.

Il est vrai que dans la France du nord, pays de droit oral ,les paysans fréquentaient moins les notaires que dans le midi, pays de droit écrit.



Mais il ne faut jamais désespèrer, Gilles est en train de nous trouver le vrai nom du père de la fille Noguier , dont je parle plus haut.



Il suffit de beaucoup de patience et avec cela, on finit toujour par trouver

Bien cordialement



Alain



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 182 de Philippe Boulon       Jeudi 8 Decembre 2011

SUJET : recherche sur Malons et Elze
Bonjour à Tous,
J'aimerais savoir si dans les relevés de Malons et Elze on peut trouver :
-le mariage de Jean Celestin Régis et Cecile Dolhadille (avant 1809)
-la date de naissance de Jean Joseph Lucien Régis (1809 ou 1808-1810)
cordialement
Philippe Boulon
Antibes
pboulon@club-internet.fr

COMMENTAIRE de Philippe Boulon      
Jeudi 22 Decembre 2011

Je cheche aussi le mariage de Jean Joseph Lucien Régis (leur fils ) avec Sylvie Rose Masmejean entre 1836 et 1841 à Malons et Elze ou aux environs : Aujac,StAndré Capcèze , Cubières, Altier.
Donc j'ai besoin de votre aide pour trouver une piste pour Cécile Doladilhe et Sylvie Rose Masméjean dont les patronymes viennent probablement de villages à l'ouest de Malons, donc :Aujac,StAndré Capcèze , Cubières, Altier, Poucharesses,Pied de Borne.
Je vous remercie beaucoup !
Bien cordialement
Philippe Boulon
Antibes

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 181 de jackie Anton       Dimanche 4 Decembre 2011

SUJET : demande d'actes sur VALLERAUGUE
Bonjour,

Est il possible d'obtenir l'acte de° de Marie TEULON(NE) qui serait née le
01/01/1702. à Valleraugue
et son acte de X ( s'il s'est passé à Vallerauge ?) avec Jean CAZALET de Laroque.
Je n'ai pas la date du X mais le 1er enfant est François née en 1729 à Laroque.

Merci et bon dimanche
Cordialement
Jackie ANTON

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 180 de jackie Anton       Dimanche 4 Decembre 2011

SUJET : demande d'actes sur VALLERAUGUE
Bonjour,

Est il possible d'obtenir l'acte de° de Marie TEULON(NE) qui serait née le
01/01/1702. à Valleraugue
et son acte de X ( s'il s'est passé à Vallerauge ?) avec Jean CAZALET de Laroque.
Je n'ai pas la date du X mais le 1er enfant est François née en 1729 à Laroque.

Merci et bon dimanche
Cordialement
Jackie ANTON

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 179 de Alainj Combes       Vendredi 2 Decembre 2011

SUJET : Origine des mots RAIOL et RAIOLETTE
C'est encore la saison où l'on mange volontier la bonne soupe de "cébe raiolette" que certains nomment oignons doux St André
Comme l'origine de ce mot est assez contreversée , je vous livre ci-dessous ma propre vision de la chose

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 2 Decembre 2011

Beaucoup de personnes encore déduisent un peu trop facilement le terme "raiol" dérivé directement de l'occitan Royal, autrement dit le pays raiol serait le pays des partisans du Roi et donc "cébe raiolette " oignon du pays royal

C'est aller un petit vite en besogne. Sur le dictionnaire Français occitan de christian Laux le mot roi est dit "rei" le mot royal est dit " réial"
Sur le dictionnaire Louis Alibert ( le nect plus ultra en matière d'occitan)
"rei" signifie roi et "reial" royal
Ce mot "rei" est directement issu du latin "rex" de même que "reial" est issu directement de "régalis".
l'occitan n'est que l'enfant préféré de sa mère : la langue latine

Dans tout cela , dire que le mot "raiol" est le même que "réial" est aller un peu vite en besogne
De plus un patronyme de la montagne de l'Aigoual "Reilhan" atteste la présence du "rei" et non du "rai" dans la région.
Reilhan avec la racine "rei" et le suffixe "anicum" appartenant à , signifie bien : propriété royale.

Mais il y a un autre mot occitan qui se rapproche plus de ce terme " raiol"
Sur le dictionnaire Alibert
" Raia" raie, bande, rayure;
Dans ma jeunesse j'ai bien souvent entendu mon grand père dire
" Vai asségar las cèbas a la raio"
Je vais arroser les oignons à la raie. C'était donc la manière dont été plantés ces oignons pour pouvoir les arroser plus facilement avec une sorte de grande pelle plate dite ; "l'asségadouire"
D'ou cela coule de source , le nom donné aux oignons arrosés de la sorte, les oignons "raiolettes".

En ce qui concerne le pays raiol, dont certains ont cantonnés cette appelation aux trois villages de ST André, St Martial et ND de la Rouvière , c'était au départ une appelation du pays des Cévennes . Et il faut dire que cette nomination désignait surtout les vallées de la Cévennne Lozeriennes.
IL suffit de monter sur la corniche des Cévennes pour comprendre ces vallées qui descendent parrallele aux crêtes entre l'Aigoual et le Lozère formant de profondes vallées.
d'où le nom de " pais raiou" bien attribué à ces Cévennes
Je n'en dirai pas plus sur ce nom, chacun étant libre de penser comme bon lui semble.
Il est cependant regrettable que ce mot la "raiolette" qui sentait si bon le terroir Cévenol soit à présent éclipsé par un autre mot " l'oignon doux saint André", surtout que le coin des oignons doux c'était et c'est surtout ..... St Martial.
Et ce qui est regrettable aussi, pour une banale histoire de clocher, la perte d'un joli petit mot authentique de notre langue maternelle!
Bien cordialement à tous
Alain


COMMENTAIRE de René Domergue      Dimanche 2 Avril 2017
    Bonsoir,
    Je travaille depuis longtemps sur la vie sociale et le parler en pays de Nîmes (et au-delà). En fasant des recherches sur les mots faisse/acol/traverssier/bancel je suis tombé sur le site de l’oignon doux des Cvennes. Quelle ne fut pas ma surprise de voir que le mot raiolette n’y figurait pas cébe non plus d’ailleurs. Je partage votre déception.
    Ceci étant, cela m’a permis de lire votre article. En effet l’explication de raiol par royal n’est pas cohérente (mais comme elle est recopiée d’un livre à l’autre, la majorité des gens ont fini par la trouver naturelle). Lorsque j’ai rédigé une page à ce sujet j’ai penché vers l’interprétation de Pierre Mazodier, dans son dico sur le parler en pays d’Alès (Paroles d’ici). Raiol, habitant des raias, ou vallées encaissées. Il resterait à savoir quand le nom de raiol a été inventé, et si à ce moment-là le mot raia était pratiqué en Cévennes...
    Votre hypothèse est séduisante. En fait elle s’accorde plus qu’elle ne contredit la précédente, avec le thème de l’écoulement de l’eau. Du côté de Toulon le mot raiou est associé à des noms de lieu en relation avec des rivières, le plus souvent avec leur embouchure. Ce qui va dans le même sens.
    ... A moins que ce ne soient des rivière royales !!!
    Cordialement, et bravo pour votre article.
    Avez-vous d’autres publications de cet ordre ?
    On se rencontrera peut-être cet été car en tant qu’auteur je suis invité à la fête du livre de l’Espérou.
    René Domergue

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 178 de ARBOUX Marie Claude       Lundi 28 Novembre 2011

SUJET : CAPITAINE DE PAROISSE
Chez le notaire Falvet de Dourbies j'ai trouvé à la date du 21/08/1520 Captanage de Pierre Blanc de Caucalan pss Dourbies Ce Pierre Blanc ancêtre en ligne directe avait un fils Alexandre qui était aussi capitaine de paroisse.
En quoi consiste ce titre? Peut être a-t-il un lien avec la religion prétendue réformée, mais en 1520 cela me semble bien tôt
Merci pour les infos Marie Claude

COMMENTAIRE de gilles fournier      
Mardi 29 Novembre 2011

bonjour Marie Claude,
Il doit s'agir du responsable de la police municipale. Vers 1600, on trouve le sergent à Valleraugue avec sans doute les mêmes fonctions( c'est lui qui, les jours de marché fait la criée ( appel d'offre bail de la taille, etc.)
cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 30 Novembre 2011

Oui , gilles a raison, ce capitaine n'as rien a voir avec le protestantisme. Il s'agissait de l'officier de police municipale. Il s'occupait surtout de la garde de nuit. c'est lui qui disait : Braves gens de la ville dormez il est deux heures et tout est calme!
A Aulas le capitaine était un nommé Arnal en 1647, il habitait prés de la porte de l'horloge et devait s'occuper de celle ci
au 18 ° siécle on disait le lieutenant de Maire
cordialement
Alain


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 2 Decembre 2011

Bonsoir,
Il existait aussi, peut-être un peu plus tard, des capitaines de bourgeoisie qui commandaient les milices bourgeoises - genre de supplétifs mal formés mais qui pouvaient assurer des missions statiques - ces capitaines n'avaient rien de commun avec les officiers des armées du roi qui étaient presque exclusivement nobles.
Cordialement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 177 de caizergues christiane        Lundi 21 Novembre 2011

SUJET : adresse mèl
mon email est:cris;;;

nouvellement inscrite ,je vous envoie mon adresse comme vous me l'avez demandé.




COMMENTAIRE de gilles FOURNIER      
Mardi 22 Novembre 2011

bonjour et bienvenue,
Je viens de vous adresser un mail
cordialement Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 175 de Nicolas Galaup       Samedi 19 Novembre 2011

SUJET : Accès au site
Bonjour à tous.
Nouvel adhérent à votre association, je n'ai malheureusment toujours pas reçu le code me permettant de me connecter au site, notamment pour consulter les bulletins ...
En vous remerciant pour votre aide.
Nicolas

COMMENTAIRE de gilles fournier      
Lundi 21 Novembre 2011

bonjour et bienvenue dans l'association.
Je viens de vous envoyer vos codes.
Cordialement Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 174 de jackie anton       Lundi 14 Novembre 2011

SUJET : Mon inscription et mot de passe
Bonjour,

Hier j'étais à Nimes et j'ai renouvelé ma cotisation pour 2012 auprès des exposants au stand de L'ACGC.
J'ai signalé que je pouvais entrer dans le site et j'ai donné mon mail :
jackyvesanton@yahoo.fr contre un mot de passe et ce matin je ne peux toujours pas entrer dans le site.
Pouvez vous m'aider et me dire ce que je fais de Travers ?
Bonne journée. Cordialement
Jackie Anton

COMMENTAIRE de jackie anton      
Mardi 15 Novembre 2011

Bonjour,

c'est Ok : je peux entrer
Merci et bonne journée.
Cordialement

Jackie anton


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Vendredi 2 Decembre 2011

Bonjour,
Vous parlez de votre cotisation à l'A.C.G.C. alors que vous êtes sur le site de l'A.G.A.C.!
Où est l'erreur ?
Bonne soirée -


COMMENTAIRE de jackie anton      
Dimanche 4 Decembre 2011

Pardon M. Deschard.

Un peu perturbée pour rentrer dans le site j'ai confondu les sigles....
Mille excuses.

Bon dimanche

Jackie ANTON

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 173 de Daniel        Dimanche 13 Novembre 2011

SUJET : Archives
Bonjour,
Je recherche désespérément des archives des registres de mariage de l' 1'église réformée de France de Vézénobres des années 1868 date de mariage de mes arrières grand parents, pour remonter à leurs parents.
Par des généalogistes du Canada, confirmé par par des archisviste d'Ales que de telles archives n'existent plus.
Auriez vous une piste à me soumettre.

Merci
D.ROUSSEL

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Vendredi 18 Novembre 2011

Bonjour Mr Roussel
Votre question est très intéressante car elle concerne les archives protestantes d'aprés 1789 conservées dans les temples. Ces archives sont intéressantes surtout au plan affectif pour savoir surtout les parrains et les marraines de vos très proches ancêtres et pour savoir aussi en cas de mariages mixte la religion de chacun;
Je ne connais pas le cas de Vézenobre car mes recherches sur la grande majoritée de mes ancêtres se situe sur la paroisse d'Aulas Bréau en pays Viganais; J'y ai découvert ainsi que les parrains et marraines de ma mère et de mon père étaient leurs propres parents, je n'ai pu aller plus loin car la concierge était pressée et peu serviable .
Je crois d'ailleurs que c'est une généralité et qu'en général les personnes ayant les clés de ces dépots qui paradoxalements sont à la porté de tous, ne sont guère disponibles envers les généalogistes amateurs;
D'ailleurs il m'a été refusé de consulter les archives antérieures à 1850;( je voulais savoir si une de mes arrières grand mères née en 1842 avait été baptisée au temple ou à l'égise.
Pour votre cas je vous conseille de passer par le président du conseil presbytèral de votre paroisse ceux ci en principe sont plus accueillants que les personnes qui détiennent les clés;
Ce président en principe vous dira si ces registres sont manquantes, je pense qu'il y doit y en avoir beaucoup vu le peu d'intéret que beaucoup de protestant ont pour leurs archives cultuelles.
Je pense aux archives du temple de Milhaud qui sont dans une petite salle attenante au temple dans un placard ne fermant pas à clef. Et comme ce temple sert aussi de salle communale n'importe qui peut rentrer dans cette salle!

Si vous cherchez un mariage ou la cérémonie civile vous serez suffisante il faut que vous consultiez aux AD 30 non pas le registre mariage , mais le registre déclaration de mariage. Ces déclarations existent en micro film pour tout le département. Vous ne les trouverez pas en mairie, car elles ont été versées aux AD 30; Vous serez bien renseigné puisque elles indiquent aussi les mariages ayant eut lieu dans la commune de l'autre conjoint.

Bien sûr si vous voulez savoir impérativement si vos ancêtres se sont mariés à l'église ou au temple et que ces registres paroissiaux sont manquants au temple de Vézenobre il vous reste une solution : aller aux archives de l'évéché de Nîmes, si ces archives ne comportent pas le nom vos arrières grand parents c'est qu'ils se sont mariés au temple de Vézenobre.

Mais je pense que pour votre cas c'est aux AD 30 que vous trouverez la solution à votre problème
Cordialement vôtre
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 172 de Alain Combes       Dimanche 6 Novembre 2011

SUJET : le Coumbet nouveau est arrivé
Je viens de terminer mon troisième ouvrage sous l'égide du club de l'AGAC, dont le président viens de me permettre d' en faire la publicité.
Le dicton jamais deux sans trois est ici bien réel.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 6 Novembre 2011

Suite de ce message

C'est un ouvrage plus léger, plus facile à lire que les deux autres.
D' aprés les écrits de registres notariaux des archives départementales, j'y apporte mon point de vue et mon grain de sel.

Voilà dans une manière qui se veut humoristique de quoi réjouir tous ceux qui jugent la généalogie un peu trop austère et sans saveur.
Ce petit ouvrage sera mis en valeur au stand de l'AGAC samedi et dimanche 12/13 novembre aux journées généalogiques de Nîmes au stade des Costières.

De plus,comme une cerise sur le gâteau, vous pourrez compter sur ma présence, si vous souhaitez en acquérir un exemplaire et je me ferai un plaisir de vous le dédicacer.


COMMENTAIRE de Roselyne MARTIN      
Mardi 15 Novembre 2011

Bonsoir, étant en voyage je n' ai pas pu acheter vos deux derniers livres...comment puis je faire ? cordialement Roselyne

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 171 de Alain COMBES       Dimanche 9 Octobre 2011

SUJET : Les prédécesseurs de la réforme
Suite à mes reflexions sur les sectes antérieures à la réforme je vois que cette discussion en a intéressé plus d'un, donc le cher ami Jacques, et je viens ici livrer mes conclusions

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 9 Octobre 2011

Oui les siècles précédants la réforme, l'église fut traverser de graves crises et de nombreuses dissidences. En plus des Cathares et des sectes franciscaines ne reconnaissant plus l'autorité de l'église, il y avait bien sûrs les Vaudois créer par Jean Valdo vers 1190 , dits "les pauvres de Lyon" ou les "bonshommes" . Ces derniers prêcher pour un idéal de pauvreté, ils furent pourchasser comme les autres. Bien que leur présence était attesté à Montauban, qui devint ensuite une place forte protestante, leur présence fut quasi nulle en Cévennes, mais ils avaient fait des adeptes dans le Vivarais et surtout le Dauphiné; Les vaudois qui restaient encore au 16° siècle adherènt au Synode de Chanforan aux idées de la réforme ;
Ces dissidences avaient entre elles un point commun, elles étaient surtout d'accord pour être avant tout contre l'autorité Papale; Ainsi d'ailleurs que les protestants qui eux nommés les catholiques : Les papistes.
Mais si en Cévennes les dissidences antérieures au protestantisme n'eurent que peu de prise (mis à part peut être les Fransiscains dissidents) il y avaient pas mal de personnes qui bien que deumeurer catholiques, avaient de forts griefs contre l'autorité papale .

Et cela depuis l'invasion du Languedoc par le roi de France avec l'appui du pape, sous le couvert de croisade contre les Albigeois; Suivant l'adage "tuez les tous dieu reconnaitra les siens" les envahisseurs du roi de France,ne se limitèrent pas aux Cathares. Dans la région Viganaise, les châteaux de Roquedur, du Caladon et de Roquedur tombèrent sous les coups de l'armée royale, et pourtant pas de Cathares dans la région.

La baronnie d'Hierle qui avant l'invasion était composé de petits fiefs indépendants fut accordé par le roi aux Bermond de Sauve,aprés la soumission des Bermond à Saint Louis lors des accords de Joppé.
Et la paroisse d'Aulas pour conserver ses droits immémoriaux sur la montagne d'Aulas dut verser aux Bermond une forte somme d'argent en échange de conserver ses droits. Ces droits furent donc transcris dans une charte dite charte d'Aulas; Les Bermonds et leurs succésseurs les barons d'Hierle voulurent plusieurs fois revenir sur cette charte, mais chaque fois les habitants d'Aulas conservèrent leurs privilèges;
Aussi en Cèvennes terre pourtant en apparence bien catholique, les cévennols avaient maintes raison d'en vouloir au pouvoir royal et au pape qui avait favorisé et aidé cette invasion du midi de la France par les barons du Nord.
Donc dans notre région il y avait bien un levain anti papisme que ne demanda qu'a s'épanouir avec la réforme


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 9 Octobre 2011

Suite à mon article sur les prémices de la Réforme
Contrairement à ce quev prétendaient certains, la réforme n'est pas du sud dans les Cévennes, du moins dans les Cévennes Viganaises .
Elle n'est pas venu par le souffle du marin mais par celle du Rouergue, ainsi nommé le vent venu de l'ouset qui apporte dans le pays Viganais une petite pluie fine trés persistante.
Les faits sont indéniables quand on voit des notables du Sud Aveyron venir s'installer en masse dans les villages commes Bréau au tout début de la Réforme . Ces bourgeois étaient tous fabricants et marchands de draps, ils professaient tous bien sûr la nouvelle religion; Pour le reste il faut bien dire que les cévenols ont dans leur grosse majorité à ces idées nouvelles.

Le reste n'est que de la géo politique , deux exemples bien différents , Aulas et St Martial
Aulas nous l'avons vu avait été donné aux Bermond par le roi St Louis. Bien souvent les barons d'hierle voulurent rogner sur les droits des habitants de ce lieu qui à l'époque était une petite ville ; Les habitants avaient donc un entier ressentiment contre les autorités religieuses et politiques;
Aussi à la réforme c'est tout naturellemment que ces habitants d'aulas adhérèrent à celle-ci. le baron d'Hierle à l' époque Henry de Montfaucon sieur de Vissec lui resta catholique et se retira en son château de Vissec aux portes du Vigan
St Martial avait lui deux co seigneurs, l'un était l'évêque de Nîmes qui avait à St Martial sa résidence d'été et l'autre était noble Etiènne baron de Ganges qui lui aussi était resté catholique; Donc St Martial était resté farouchement catholique.
Mais ce fait est tout a fait relatif et ce Village bien que majortairement catholique fut occupé par les protestants au cours des guerres de religion. le notaire Eménard dut partir et se réfugier à la Roque et à la révocation de l'édit de Nantes subsistaient quand même une trentaine de familles protestantes dans ce village;
Bien évidemment à l'édit de tolérance plus aucune minorité protestante dans cette localité;

Voilà donc les rapports entre Catholiques et protestants dans notre région; Dans la région Viganaise,il ne faut pas dire systématiquement le Causse était catholique et la montagne granitique protestante, cela est beaucoup plus subtil,Montdardier sur le Causse était protestant et Arrigas en Cévennes était catholique; Dans les petites villes les habitants devaient faire obligatoirement partis de la même religion, de peur que les habitants de l'autre religion ouvrent les portes à leurs correlégionnaires. Ainsi subsiste à Aulas une liste d'abjuration du papisme.
Dans les campagnes les rapports de force se faisaient, suivant les victoires et les défaites des seigneurs des deux camps. Ainsi les troupes de l'Evêque de lodêve écumant le Causse de Blandas celui ci resta catholique, mis à part Montdardier tenu par les Ginestoux protestants.
Et les nobles protestants de Meyrueis, où même le pasteur combattait dans les troupes tenait à leur merci une bonne parti des Causses noir et Méjean. Voilà ce que l'on peut dire sur cette époque où les pauvres paysans n'avaient que le choix de se convertir à la réligion de son seigneur.
J'espère que cette étude vous aura bien interréssé, et que vous pouvez evidemment apporter vos sugestions et vos contradictions
amicalement à tous
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 170 de Jacki GACHE       Jeudi 6 Octobre 2011

SUJET : Remerciements
Il ne s'agit pas d' un testament, du moins je l'espère,mais je voudrais aujourd'hui,témoigner de ma reconnaissance aux responsables de l'association,et à tous ceux(ils se reconnaitront) qui m'ont aidé dans mes différentes recherches.J'aurais souhaité trouver par ¨mes propres moyens tout ce que vous tous m'avez apporté.Hélas l'éloignement ne facilite pas les choses.Certes j'avais pu avancer dans mes recherches lorsque dans les années 1960,il m'arrivait de venir sur Nimes ou Montpellier.J'aurai peut-ètre la possibilité de venir sur Valleraugue en Novembre , de rencontrer certains d'entre vous,et donc de dire de vive voix tout le bien que je pense,de l'Association, de l'ensemble des travaux réalisés par les uns et les autres.
Cordialement à tous.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 169 de Robert JEANJEAN       Mardi 4 Octobre 2011

SUJET : archives départementales de la Lozère en ligne

Bonjour,

L'AGAC m'avait indiqué un site : "nlawriw.free.fr/AD48/" par lequel j'ai pu opérer des recherches, en ligne, dans les registres paroissiaux de la lozère.

Je n'arrive plus à entrer sur ce site ? pouriez-vous m'indiquer un autre moyen, un autre site pour continuer mes recherches en ligne.

Par avance merci.


Robert JEANJEAN

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 6 Octobre 2011

bonjour,
Ce site fonctionne, je viens de le vérifier ( une panne temporaire ?)
nlawriw.free.fr/AD48/
Bonnes recherches
Gilles FOURNIER

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 168 de Alain COMBES       Lundi 3 Octobre 2011

SUJET : Encore une réflexion sur les origines du protestantisme
Et pour une fois ce n'est pas dans nos Cévennes que je vais retrouver ces racines mais en Corse, chez des moines Franciscains dissidents les Giovannali de Saint Jean de Carbini
C'est pas de chez nous me direz vous, et pourtant, des moines Franciscains dissidents il y en avait aussi en Cévennes dans le couvent Franciscain de Ganges notamment!

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Lundi 3 Octobre 2011

Ces moines de l'ordre des Franciscains, jugeant l'autorité papale contraire à ce que devait être la vie de l'église s'opposèrent au papes dans les années 1350, alors que ceux ci était établis à Avignon.
Ils étaient pour des principes de pauvreté contraire à la vie que menaient les grands de l'église. En Italie ce mouvement fut nommé : les Fratelli, en France : les Spirituels ou Béguin, et en Corse, comme ils étaient installés dans l'église de sant Giovanni de Carbini (Saint Jean Baptiste de Carbini) ils furent nommés les Giovannali.
Ils pronaient une vie de pauvreté dans le respect de la parole du christ.Ils étaient pour la vie en communauté et le partage des richesses. Ils furent jugés sévèremment par l'inquisition et accusés de mener une vie de débauche et de se partager leurs femmes . Ces accusations étaient classiques de la part des autorités papales, les templiers de même furent accusés de débauche afin d'être mieux excommuniés
Ils furent bien sûr excommuniés et vivement combattus; D'abord par le pape Innocent VI en 1354, puis par le pape Cévenol Urbain V en 1362; Ce pape eut la réputation d'être le plus sévère à combattre les diverses hérésies de l'époque, les vaudois en Dauphiné et les Franciscains dissidents en Corse.
Les Giovannali furent pratiquement tous assassinés, quelques survivants se rétirèrent dans la Castegniccia, prés d'Alésani, ou ils se retanchèrent; A la fin du siècle dernier subsistait une tour nommée la tour des Giovannali qui menaçant ruine, fut arasée à la hauteur du premier étage. Mais hélas, la aussi, ils furent poursuivis et annéantis.
la Corse fut donc nettoyée pour toujours de toute hérèsie , et quand la réforme apparue deux cent ans plus tard, elle n'eut aucune prise en cette terre, comme ailleurs dans la grosse majorité de l'Italie.
La magifique église romane de Carbini, qui paradoxalement est une des rares églises romanes de Corse en parfait de conservation deumeure le seul témoin de ce passé tragique.
C'était un ensemble religieux complexe avec une église majeure en magnifique appareillage de granit, et un campanile isolé à cinq étages qui se dresse encore dans le ciel Corse. entre les deux on aperçoit le soubassement d'une église plus petite, San Quilico qui fut arasée lors du massacre des Giovannali.

Donc la corse par la volontè d'un pape Cévenol fut lavée à jamais de toute contamination d'hérésies.
Quoique que, mais cela est une autre histoire que je vous raconterais ci-dessous.


COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Lundi 3 Octobre 2011

Un temple protestant en Corse
Dans la montagne Corse, dans la région des Alta Rocca, non loin des célébres aiguilles de Bavella, à 800 M d'altitude se situe le charmant village d'Aullène,(Aud'é en corse); Et dans ce village, près de la mairie, sous la route,en face du bistrot se niche ...un temple protestant.
Un temple protestant de la fin du 19°, avec son petit clocheton,ses nombreuses fenêtres, ses inscriptions "au christ sauveur, dieu est avec toi etc, etc.". Presque un temple Cévenol en pleine Corse et certainement l'unique temple réformé de Corse.
J'ai voulu en savoir plus et j'ai monté les quatre marches du bistrot pour renseigner auprés du cafetier. Et là, le brave homme, un corse bien typé, trapu, le cheveu ras et l'oeil brillant m'as raconté une histoire bien corse.
Le maire du village et ses amis s'étaient fachés avec le curé et les pratiquants du village.
Alors ils ont fait venir du continent un jeune pasteur, se sont tous convertis à la religion de Calvin, et ont fait construire ce temple qui dénote dans cette terre catholique.
Tout cela pour dire au curé, c'est moi qui commande ici et je change de religion pour te faire ràler. En quelque sorte un Pépone et don Camillo en pleine montagne Corse, mais là le Pépone n'était pas communiste mais simplement protestant. Et puis le pasteur est parti à la guerre de 14, le maire avec l'âge est devenu plus raisonnable et la religion protestante vite oublié.
le temple reste , un peu à l'abandon, mais encore bien debout. D'aprés notre ami le cafetier, il vient d'être racheté par la mairie, la toiture sera refaite , les inscriptions bibliques rafraichies et il fera une magnifique salle des fêtes.
Enfin c'est ce que m'a dit mon interlocuteur, apparemment trés fier que son café soit situé juste en face d'une perle rare, un temple protestant!
Cette histoire est celle que m'a racontée le cafetier. Sur le guide vert qui m'a fait découvrir cet édifice la réalité est tout autre. Ce village d'Aullène n'est situé qu'à une quinzaine de Kilomètres de Carbini, et d'après eux aucun doute. les braises des Giovannali couvaient encore dans les esprits des habitants des environs. Et là, au dixneuvième siècle elles se sont soudain rallummées non loin du lieu mythique de Carbini, pour un temps bien court il est vrai.
Malgré l'histoire bien marrante de notre cafetier, il faut bien reconnaître que ce n'est pas que sur un simple coup de colère d'un maire que des gens ont adhéré a une religion. Certainement que le souvenir des Giovannali, croyance ayant beaucoup de points communs avec les réformées était encore vivace il y a un siècle.
En descendant de là à Carbini j'ai fait une remarque intéréssante. Le petit cimitière abandonné auprés de l'église qui bien postérieur de beaucoup aux Giovannali est bien différend des autres cimitières corses. Ces derniers sont très exubérants, de veritables palais abondamment ornès, et le plus humble berger qui à toute sa vie vécut dans une sordide masure repose pour l'éternité dans un château de rêve.
A Carbini rien de tout cela, simplement des petites croix de pierres sur une simple levée de terre, un vrai cimetière d' huguenot.
Donc je conclu de tout cela, qui si le souvenir des Giovannali est vivace en Corse, c'est bien dans le terreau encore frais des Fransiscains dissidents de Ganges et d'ailleurs, que les idées protestantes ont put envahir les Cévennes.
Hélas chez nous en Cévennes il n'y a pas d'église de Carbini encore debout , pour nous rappeler l'époque où les moines Cévenols se dressaient contre le pape qui pourtant à cette époque était aussi.... Cévenol!!


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Samedi 8 Octobre 2011

Merci à Alain Combes de nous faire connaître un aspect caché de la spiritualité corse.
En première lecture, un peu trop rapide, j'ai cru qu'il était allé en Corse comme missionnaire pour faire revivre cette paroisse réformée un peu isolée dans ce village d'Aullène. Mais j'ai compris que c'était l'historien qui avait affronté les éléments marins et que, comme Saint Paul, il aurait pu faire naufrage et cela pour améliorer notre culture.


COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Dimanche 9 Octobre 2011

Que mon cher ami Jacques se rassure, sur le Ferry boat en cas de naufrage, je n"'étais jamais bien loin des canots de sauvetage et il faut dire que nous avions une mer d'huile.
Pour le reste j'étais surtout aller dans l'ile de beauté pour y apprécier les douceurs de l'été indien. La recherche pour moi du souvenir des Giovannali n'était pour moi que la cerise sur le gateau, et pour savoir surtout si ces sectes fransiscaines étaient en analogies avec celles des Cèvennes où notamment à Ganges il y avait aussi des Franciscains dissidents.
Cette étude m'a surtout permis de rencontrer une personne fort sympathique, le cafetier du bistrot "le relax" à Aullène;
Ce personnage qui a trois heure de l'après midi s'est permis d'interrompre la conversation, pour aller a sa cuisine et revenir avec deux énormes cotelettes qu'il a englouti devant moi en continuant son récit. Et le plus beau est venu quand il m'a déclaré tout de go :
Ces nationalistes ils disent tous "pinsuti fora" Français dehors, et bé ce sont les deux seuls mots qu'ils connaissent de la langue Corse, ils feraient mieux au lieu de placer des bombes de retourner à l'école et de l'apprendre le Corse!
Le "pinsutu" que je suis a tout fait approuver ce point de vue, et dans ce pays , ou soit disant l'étranger n'est apprécié que dans la mesure où il ne vient ici que pour dépenser son argent, cela m'a donné du baume au coeur qu'il y avait là aussi, de braves types.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 167 de ALAIN combes       Vendredi 23 Septembre 2011

SUJET : les origines du protestantisme en Cévennes
Bonjour
Je vous avez dit l'autre fois que je vous parlerai du livre du pasteur JAS relation Cathares et Protestant voilà mes humbles déductions

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Vendredi 23 Septembre 2011

Il s'agit du livre des nouvelles presses du Languedoc " CATHARES ET PROTESTANTS" du pasteur Michel JAS

Ce dernier essaye de démontrer par la Génealogie que les Cathares sont les ancêtres directs des protestants; Il faut dire que son éssai est particulièrement concluant deux exemple
Pierre HUNAUD sr de LANTA chef réformé en 1667 de la région de Toulouse est le descendants directs des Hunaud de Lanta comptés comme hérétiques en 1232
Mieux Pierre de BOUVILHA Sr de Saussens cités comme cathare étant devenu parfait en 1222 posséde comme ascendant direct Antoine de Bonvila cité comme réformé en 1672
Et si pour d'autres patronymes Bonnet, Calmel, Maurel etc cités dans les deux cas étant plus communs la parenté n'est pas évidente, pour ces deux cas du moins il y en a d'autre la filiation ne fait aucun doute

Autre chose plus troublante la juxtaposition des cartes , l'une montrant les implantations Cathares au XIV siécle et les paroisses protestantes du XVI siècle l'évidence est criante.
Bien que la présence protestante est bien plus clairsemé ( pour cause de persécutions) que celle des cathares elle est bien présente.
Plus fort on remarque bien une ligne serrée entre la montagne noire et les Cévennes d'implantations protestantes . Ces paroises sont celles du sud Rouergue reliant le pays castrais à la région le Vigan Meyrueis.
En principe les Cévennes n'était pas une terre Cathare, mais il se peut qu'il y ai eut d'autres courants religieux et surtout sans être Cathare , au moment de la guerre des Albigeois les Cévennes ont elles aussi résistées à l'invasion des Rois de Frances et de par là aux Papes qui ont entrainés le pouvoir royal dans cette aventure.
Donc ces cartes prouvent bien qu'en Cévennes Viganaises du moins, le vent de la Réforme n'était pas le marin venu du sud et du bas Languedoc, mais le Rouergue venu de l'Ouest .
Bien sûr aussi, par la fabrication et le commerce des draps, comme beaucoup le prétende d'ailleurs ,en disant que l'hérésie suinte dans la laine. Il est à noter qu'au village de Bréau, qui ne prit de l'importance qu'au moment de la Réforme, l'on trouve des familles de marchands drapier, les Quatrefages, les Vivarés , les Du Benoit proviennant de St Jean du Bruel en Rouergue. Ainsi probablement les Nogaréde d'Arphy et Aumessas provenant probablement de la Vallée de la Sorgue , ou une trés riche lignée de marchands drapier Nogaréde, apparentée aux Nogarède d'Arphy a perdurée jusqu'à la révocation.
je tacherai de mieux expliquer cela une prochaine fois
Amicalement à tous
Alain


COMMENTAIRE de Roselyne MARTIN BANABERA      
Mardi 27 Septembre 2011

Bonjour, toujours très documenté......cordialement

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Samedi 8 Octobre 2011

Ce n'est pas parce que ce livre est écrit par un pasteur qu'il s'agit d'une parole d'évangile !
Dire que qu'à quatre siècles d'intervalle on retrouve les mêmes patronymes prouve seulement que certains patronymes n'ont pas disparu entre temps.
Pour les cartes, on peut seulement remarquer que certaines régions sont plus promptes à critiquer ou à se rebeller contre le pouvoir en place, laïc ou religieux, ou que ces régions étaient gérées d'une façon plus douce que certaines autres où les dissidents étaient exécutés sans tergiverser et avant que la résistance ne se propage !
Si on qualifie de protestants tous ceux qui au fil des siècles se sont détachés de l'église catholique, on peut alors imaginer que les cathares ou les vaudois sont des pré-protestants.
En définitive, la thèse du pasteur Jas me semble bien hasardeuse quoique plaisante !


COMMENTAIRE de Michel Jas      
Mercredi 14 Mai 2014

Pierre Hunaud de Lanta, qui était fier de "descendre d'un diacre Albigeois", se rendit célèbre en 1561-1562... Si nous considérons l'inventaire de l'inquisition de Carcassonne (édité par Alexandre Germain) il y eut des cathares (hérétiques de type docète) condamnés encore en 1422... La première réforme humaniste qui découvrit des sources moins négatives à l'égard des anciens hérétiques date des années 1530 ! Je vous propose de rejoindre mes réflexions historiques sur la page internet : "Cathares et Protestants" ! Amitiés et à bientôt

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 166 de Bruno MAUREL       Mercredi 21 Septembre 2011

SUJET : Besses et famille MAUREL
Bonjour,

Aprés un petit tour aux archives du Gard, j'ai consulté quelques registres et j'ai découvert votre association.

je souhaite venir sur Valleraugue pour consulation des BMS et autres dépouillements de notaire de Ponteils et Brésis en amenant ma participation.

En effet j'ai débusqué un lieu d'origine " besses" qui pourrait être un hameau de Ponteils, mais en parcourant votre forum, je découvre que d'autres lieux perdus pourraient avoir ce nom. Qulequ'un aurait-il listé les hameaux du Gard à travers les dépouillements d'archives?.

Ma recherche porte sur MAUREL Francois marié à Nimes en 1604 originaire de "Besses" fils de Jaulme x PEYROLLE Catherine

Merci et bonne continuation

Cordialement

Bruno MAUREL

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 165 de Nicolas       Mardi 20 Septembre 2011

SUJET : Castanet de Massevaques
Bonjour à tous.
Je suis tombé par hasard sur votre forum et je me dis que vous pouvez peut-être m'aider.
L'un des mes ancêtres se nomme Jean CASTANET (né avant 1668 à Massevaques, mort le 24/06/1705 à Rousses).
Je me demande s'il n'aurait pas un lien avec le célèbre camisard Henry (ou André ?) CASTANET, lui né à Massevaques en 1674 (ou 1673?) et roué vif à Montpellier en 1705.

Mes seules donnés : mon Jean CASTANET a une soeur Jeanne, il a épousé une Marguerite LIEUTARD qui lui a donné 7 enfants.

Pourrait-il être un cosuin germain, un oncle au camisard ?

Merci de votre aide !
Cordialement
Nicolas



COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Vendredi 23 Septembre 2011

Bonjour Monsieur Nicolas
En principe les réponses précises de généalogies sur ce site sont dans les questions réponses de la partie adhérent du club et réservé aux membres du club.
Toutefois comme il s'agit de la généalogie du Camisard et comme cette généalogie qui se trouve dans le n°25 du club est tirée de mes recherches personnelles je vous accorde exceptionnellement une petite dérogation
donc:
lE 30/09/1664 not gély à Meyrueis ( mes rech pers) de Jacques CASTANET de Massevaques fils d'autre Jacques et Louise AURES avec Margueritte COMBET de Gatuzières,il a une soeur Jeanne épouse Antoine PAGES
Ce Jacques CASTANET époux COMBET est bien le père du camisard ( voir le livre BOSC sur les camisards le bapt d'henry est en photo)et de votre ancêtre époux LIEUTARD son frère ainè. Je ne possède pas son cm avec margueritte LIEUTARD
mais il est cité sur le dict des Camisards de Pierre ROLLAND

Jeanne CASTANET est l'épouse d'Antoine PAGES de Masevaques et est citée ainsi que son mari comme marraine des enfants de Jean époux LIEUTARD aprés la révocation

D'autre part cette jeanne est la descendante de nombreuses personnes du club dont moi même!la fille du couple PAGES CASTANET étant x à Valleraugue

Pour résumer votre ancêtre Castanet ép Lieutard est bien le frère ainé d'Henry le camisard et neveu de Jeanne Castanet

Nous sommes donc apparentés de fort, fort loin il est vrai, mais cela valait bien une réponse
Cordialement vôtre
Alain


COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Vendredi 23 Septembre 2011

J'avais oublié certaines précisions
Henry Castanet est né le 08/07/1673 bapt le 23 du dit mois ( prot Vébron) fils de Jacques et Margueritte Combet, prés par Antoine Pagés et Suzanne Lieutard tous de Massevaques
Sur CM Castanet- Combet les parents de Margueritte sont Tristan Combet et Jeanne Saumade de Jontanels à Gatuzières


COMMENTAIRE de Nicolas Galaup      
Mardi 27 Septembre 2011

Merci beaucoup Alain pour cette dérogation et les infos qui vont avec !
C'est adorable !
Nous sommes donc cousins ..
Bine cordialement
Nicolas


COMMENTAIRE de Nicolas GALAUP      
Mardi 27 Septembre 2011

Bizarrement, sur une plaque posée sur les murs de l'ancienne école de Massevaques, il est écrit André (et non Henri) Castanet né en 1676 (et non 1673).

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 3 Octobre 2011

Bonjour
Effectivement, sur la plaque de l'école des Rousses, se lit André Castanet. Evidemment le vrai nom du camisard est bien Henry Castanet, mais ce n'est qu'un détail. les personnes du 19° siècle, qui voulaient surtout remettre en valeur le souvenir de leurs ancêtres camisards n'attachaient pas grande importance à la précision historique qui est de rigueur, un peu trop hélas, chez les érudits de nos jours!

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 164 de Eslie Zastrizny       Vendredi 16 Septembre 2011

SUJET : Culte de St Géraud
Quelqu'un aurait-il quelques éléments historiques concernant le culte de St Géraud (St Giral) dans les Cévennes? Il semble qu'un Mont porte ce nom vers Dourbies. Sait-on à quel moment ce culte est apparu?
Merci d'avance.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 16 Septembre 2011

Bonsoir
Il s'agit bien du pic du ST Guiral à la limite du gard et de l'Aveyron , son flanc sud est sur la commune d'Alzon et son flanc nord la commune de Dourbie
J'ai en ma possesion le livre d'Adrienne Durand Tullou ; Religion populaire en Cévennes : le culte à St Guiral (annales du milieu rural 1981)
Ce livre répond à toutes les questions que vous vous posez. J'ignore si l'Agac posséde ce livre. Il ne doit plus être en édition depuis fort longtemps
Mon exemplaire, assez abimé mais encore parfaitement lisible date de 1987; Pour la date du pélérinage à ST Guiral celui ci remonte à la contre réforme.

Mais ce culte à St Guiral, ayant lieu chaque année le Lundi de pentecote est basé sur la légende des 3 frères chevaliers, tous issus de la famille des Roquefeuil.

"Ils aimaient tous les 3, une jeune damoiselle des alentours, Iréne de Rogues habitant le château d'Esparon surmontant la vallée de l'Arre. Elle n'arrivait pas à savoir lequel des trois serait son mari, aussi nos preux chévaliers partient en croisade.
A leur retour, la belle Irène était morte. Alors les trois frères devinrent ermites , habitant chacun un sommet différend; Ils allumaient un grand feu la nuit de la Pentecote, jour anniversaire du décés de la belle pour se correspondre".

les noms des sommets varient suivant le conteur et la version n'est pas la même, si ce conteur est situé en Rouergue ou au bas pays; Cela n'est qu'une lègende, au grand honneur de la famille des Roquefeuil.

Hors les Roquefeuil , ont souvent travesti la vérité historique pour leurs avantages personnels ex; la donation de l'abbaye du bonheur avec un acte daté de 1020 alors que cette abbaye n'a été crée qu'au milieu du 12° siècle

Hors il est fort possible bien qu'ayant appartenu aux Roquefeuil, et bien que la présence d'une forteresse est incontestable, ce lieu situé à 1370 métres d'altitude ne serait en fait été habité qu'à la belle saison comme estive.

Il aurait bien eut bien sûr en ce lieu une chapelle certainement pré romane et de ce fait antérieure au château.
Adrienne Durand Tullou démontre que cette légende s'est construite à partir de croyances paléo chrétiennes christianisées. Elle indique d'autre part la présence en ce lieu d'un oppidum Gallo Romain.

Il y aurait par là un culte des hauteurs et d'autre part le ramassage ce jour là, par les participants à ces pélerinages, d'une fleur "la caumenha" autrement dit la renoncule à fleur d'aconit, sensée guérir les troupeaux de plusieurs maux dont la stérilité des brebis.

Je pense avoir satisfait votre curiosité, et que vous comprendrez comment, comme en beaucoup d'autres endroits, la religion chrétienne s'est formée à partir de cultes plus anciens.

Cordialement
Alain


COMMENTAIRE de ELSIE ZASTRIZNY      
Mercredi 21 Septembre 2011

Merci monsieur Combes pour cette réponse, je vais essayer de trouver le livre d'Adrienne Durand Tullou auquel vous faites allusion et qui doit être passionnant.
Cordialement
Elsie ZASTRIZNY


COMMENTAIRE de Dominique de Roquefeuil      
Mercredi 27 Janvier 2016

Ce ne sont pas les Roquefeuil qui "ont travesti la vérité pour leurs avantages historiques" à propos de la création du prieuré de Notre-Dame du Bonheur mais la famille Faventines qui avait racheté la terre de Roquefeuil en 1775.
En ce qui concerne la Légende des 3 Ermites (ou des 3 frères), l'origine historique est bien liée à la famille de Roquefeuil et d'Anduze. En effet 3 membres de cette famille (2 frères + le fils de l'un deux) abandonnent leur vie de seigneur laïc et rentrent quasiment en même temps à l'abbaye de Bonneval (situé en Rouergue près d'Espalion). Cela se passe en 1161, 1164 et 1165. Leur frère cadet, Bertrand d'Anduze avait épousé Adélaïde de Roquefeuil, et leur fils Raymond sera la tige de la famille de Roquefeuil, toujours existante. La famille d'Anduze et de Roquefeuil tenait à l'époque la plupart des villages et forteresses (y compris Esparon, Rogues ou Cantobre)où cette légende des 3 Ermites se racontent de génération en génération. Il y a donc bien une origine historique à cette légende.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 163 de Alain Combes       Jeudi 1 Septembre 2011

SUJET : Recherches infructueuses aux AD 30
Suites à mes recherches hier matin aux AD 30 je vous en donne ci-dessous le résultat

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 1 Septembre 2011

j'avais à vérifier 4 actes des relevés du Guerny

- 2e 79/89 not Daudé : reconnaissance de dot d'Etienne Faissat du Vigan du 29/07/1629
Le registre allant de 1625 à 1640 j'ai regardé méticuleusement de 1625 à 1633
Résultat : aucun acte pour Etienne Faissat pour cette pèriode

- 2e 78/180 not Vivens :le 19/01/1630 codicille de Marie Aubrassi ép André Faissat du Vigan
Résultat: registre non communicable

Pour St Jean du Gard

- not Soubeiran : cm Baudoin-Chantegrel décembre 1677
Résultat: registre non communicable


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 1 Septembre 2011

Suite recherches AD 30 sur des relevès Du Guerny
- 2e 58/435 notaire Cabrit le 01/01/1663 testament de Jean Baudoin de St Jean du Gard, ce registre va de 1655 à mars 1663
résultat: aucun test à la date indiquée et sur la rubrique générale, une seule mention d'un nommé Jean Baudoin vers 1656, il s'agissait d'une vente sans filiation et peut être même pas le Jean Baudoin recherché
- J'ai voulu alors le registre suivant de ce notaire,le 2e 58/436 commençant à mars 1663
Résultat: registre non communicable


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 1 Septembre 2011

Résultat final
4 actes que je ne pourrais jamais retrouver, 3 registres "non communicable", 2 dates erronées, et une demi journée de perdue.

De perdue aux AD 30 alors que par cette belle matinée ensoleillée, les sous bois Cévenols devaient sentir bien fort... l'odeur des champignons.

J'attends avec impatience vos réflexions sur la question et je vous dirai comment je réagis contre cet état de fait . Il est bien évident que je ne mets nullement en cause la directrice des AD30, elle est entièrement dans son role de conservateur, et elle doit conserver les documents abimés!


En attendant vos réactions
Bien amicalement à tous
Alain


COMMENTAIRE de Pascal Pautet      
Jeudi 1 Septembre 2011

Prendre soin des documents est nécessaire
Avoir des documents que plus personne ne peut consulter...c'est aussi utile que de ne plus les avoir
Une oeuvre d'art se voit
Un livre fermé ne sert plus à rien....

Il me semble que les généalogistes connus des archivistes pourraient avoir accés à ces documents, surtout s'ils appartiennent à une asso.

Ainsi les archives sortiraient de l'oubli....

Et un jour , suite à un incendie, une inondation, un accident lors d'un déménagement, un registre disparaîtra à jamais. Qu'aura-t-on gagné ?

Je ne considère pas que laisser des gens "sérieux" consulter un vieux manuscrit est injuste.
C'est utile (surtout à l'ère de la photo numérique...)

P Pautet


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 3 Septembre 2011

Bonjour monsieur
Je vous remercie de prendre part à ce débat
Bien sûr qu'il serait intèressant de pouvoir au moins numériser ces documents, avec à la rigueur l'aide d'un employé qualifié des archives, pour au moins les clubs de la région concernée.
Et d'autre part, pour un acte bien précis, comme ceux pris dans les relevès que j'ai cités plus haut, a la rigueur avec l'aide d'un archiviste le chercheur habitué des AD devrait pouvoir consulter cet acte, ne serait ce que pour voir que cet acte existe vraiment et n'est pas trop détérioré. Dans certains livres bien abimés, certaines pages sont lisibles sans trop abimer le reste.
Le cas est différend pour certains cantons comme Sumène ou Alzon où toutes les minutes des notaires ont été micro-filmés. Ces dernières ont été alors sytématiquement classées "non communicable", ce qui est vraiment regrettable. En effet certains personnes comme moi, ayant la vue abimée, ont de réelles difficultées à lire par micro film ces registres.
Mais on ne peut tenir rigueur à la directrice d'avoir justement trop de rigueur, puisque c'est pour cela qu'elle a été nommée.
Lorsque en consultant les livres et que l'on aperçoit certaines indélicatesses comme parfois certaines pages arrachées au cutter, ou certaines actes soulignés entièrement au crayon, je comprend la réaction de la responsable des archives.
Mais ce que je ne comprends pas ce qu'une certaine personne est usée et abusée de ces précieux registres en toute impunité pendant de longues années pour son compte personnel.
Il est vrai que maintenant les travaux de ce personnage sont grâce à internet à la portée de tous, mais il faudrait alors qu'ils soient fiables.
Par ce forum je démontre qu'il en est loin d'être le cas. Personne n'est parfait, j'ai fait pour ma part des erreurs, ayant travaillé à une époque sans numérisations, mais lorsque je me suis trompé je me fais un point d'honneur à rectifié.

Merci, monsieur Pautet, d'avoir parlé de ces numérisations, qui permettent aux clubs d'exister pour le plus grand plaisir de ceux ne peuvent se déplacer aux AD.
Mais il faudrait pour cela d'autre part que les clubs de généalogie soit plus coopératifs entre eux,et plus d'entente entre ces clubs et les AD . Mais cela est une autre histoire et dépasse le cadre de ce commentaire. Et aussi sont bien au-dessus de la tête de simples hommes du terrain, je devrais dire ici du terroir, que nous sommes.
Bien amicalement
Alain



COMMENTAIRE de Roselyne MARTIN BANABERA      
Dimanche 11 Septembre 2011

Bonsoir, je me rends souvent dans les mairies pour faire des recherches et je peux dire que cela dépend des employées de mairie. Je voudrais ici remercier la Mairie d' AVEZE 30 en la personne de son maire M. Panafieu et sa secretaire qui ont mis à ma disposition les archives.....et un accueil chaleureux, on ne peut pas en dire pareil du secrétaire de mairie de Molières Cavaillac......Cordialement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 162 de Alain Combes       Mardi 30 Aout 2011

SUJET : La consanguinité dans les mariages en Cévennes
Comme monsieur Pautet viens d'aborder un vaste sujet sur les mariages entre cousins je vais tacher d'y répondre assez brièvement

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 30 Aout 2011

la consanguinité quasi inexistante avant les persécutions était trés présente en Cévennes au cours du 19 ° siècle, surtout dans les hameaux les plus reculés. j'en parle en connaissance de cause, j'ai rencontré plusieurs de cas de mariages entre cousins germains dans mon propre arbre.

de plus mes grands parents maternels étaient mariès entre cousins issus de germains, c'est à dire que mon grand père avait comme beau père son propre cousin germain. Ce fait a facilité mes recherches de ce cotè là, puisque un quart de la généalogie de ma grand mère est dans celle de mon grand père!


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 30 Aout 2011

Je pense surtout en ces temps où la grosse majorité de ces mariages étaient des mariages arrangés,dit de raison, étaient surtout le fait de pauvres propriétaires terriens. Cette raison était bien sûr avant tout une raison d'argent.

Ces pauvres gens craignant surtout de voir leur petite propriétée se morceller et ne valoir plus grand chose.

D'ailleur un dicton Cévenol dit ceci :

Cousi qué cousi l'aucelou gasa al niou "Cosin que cosin l'acelon gasa al niu" :

Cousin que cousin l'oisillon va droit dans le nid!



Ces mariages entre parents étaient beaucoup plus rare avant la révocation de l'édit de Nantes.



Mais à cette époque ces mariages consanguins étaient fréquents parmi les nobles et c'est pour éviter cela que furent crées les pourcentages de consanguinité à ne pas dépasser en cas de mariages entre cousins



COMMENTAIRE de Pascal Pautet      
Mardi 30 Aout 2011

les actes notariés de l'époque sont révélateurs : le lopin de terre doit rester dans la famille, pas question qu'il parte dans la famille de la belle-fille si le fils décède...

en cas de remariage l'aieul faisait porter par écrit que son lopin de terre irait à ses petits-fils !!! (quelques sous ou rente pour les petites-filles....)



en quoi l'édit de Nantes a-t-il eu un impact sur la consanguinité ?


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Dimanche 18 Septembre 2011

Impact de l'Édit de Nantes sur la consanguinité ?

Pour éviter les conséquences néfastes des mariages consanguins (dont notre ami Alain Combes ne semble pas souffrir !), l'église catholique avait institué des interdictions de mariage entre cousins jusqu'à la quatrième génération : c'est-à-dire les cousins ayant des arrière-arrière grands parents communs. Pour passer outre, les dérogations étaient données par le pape qui avait donné délégation aux évêques dans leur diocèse sauf pour les cas de parenté très proche ou personnages très importants. La demande était établie par le curé de la paroisse avec arbre généalogique à l'appui et il y avait des frais de dossiers dont on pouvait être exonéré. La procédure refroidissait parfois les futurs fiancés.

L'église réformé a supprimé ces tracas en limitant l'interdiction aux frères et soeurs,(conservée dans le code civil) - Cette église n'ayant pas une structure hiérarchisée, il aurait été difficile de savoir qui pouvait autoriser d'éventuelles dérogations : s'il avait fallu attendre la réunion d'un synode les futurs mariés auraient dû attendre longtemps -

L'impact économique de ces interdictions a entrainé la paupérisation des catholiques par morcellement des propriétés alors que l'inverse se produisait pour les protestants par les mariages entre cousins.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 5 Octobre 2011

je n'avais pas lu le commentaire de notre cher ami Jacques et comme je suis personnellement cité, je m'empresse d'allonger la sauce.

Evidemment , bien que mon grand père et son beau père (qui était pour moi mon "reire gran") étaient cousins germains, je suis d'accord avec lui: je suis normalement constitué.

Où je ne suis plus d'accord avec lui, c'est quand il donne l'esclusivité de ces cousinages aux protestants. J'ai dans ma propre généalogie du coté catholique ( car je possède dix pour cent environ de catholiques dans mes ancêtres) un mariage entre cousins germain, mariage passé devant monsieur le curé et non devant un pasteur.

A chacun de penser ce que bon lui semble. Pour moi,il s'agissait avant tout de gens humbles, n'ayant pas les moyens de se payer une dot, et que s'ils ne convolaient pas en justes noces avec la cousinette,ils restaient sur la touche .

D'ailleurs il y a un dicton Cévenol sur la question:

"Poulit quan naisso, ritche quan té marido, brabo quan muouré et coulhoun lou resto dé ta bido"

Jolie quand tu nais, riche quand tu te marries, brave quand tu meurs et couillon tout le re'ste de ta vie!

"Riche quand tu te marries", c'était bien la triste vérité; Si les pauvres filles de l'époque, n'avaient pas un petit cousinet pas trop regardant sur la bourse désespérément vide de la prétendante, beaucoup auraient achevé leur vie en célibataire!




Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 161 de Pascal Pautet       Samedi 27 Aout 2011

SUJET : Florac et les protestants
Bonsoir

J'avais vu sur généanet que des protestants d'Auzillargue (Saint André de Valborgne) s'étaient mariés à Florac.
J'ai parcouru les archives en ligne des années 1740 à 1750 de Florac, et j'y ai découvert un grand nombre de baptêmes et mariages d'habitants d'Auzillargue.
Les baptisés avaient parfois 6 semaines....
La plupart des noms de ma généalogie y figurent (Roques, Grefeuille, Rousset, André....)

les quelques mariages protestants du "désert" que Gilles m'a indiqués sont postérieurs (1770)

Y avait-il plusieurs lieux religieux pour les protestants, ou la ville de Florac a-t-elle été fuie par les protestants qui se seraient réfugiés dans le désert ?

Y a-t-il d'autres villages où les protestants de SAV avaient coutume de se rendre ?

merci

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Mardi 30 Aout 2011

Bonjour et merci pour cette communication qui m'apprend que Florac dans les débuts du Désert avait permis aux protestants irréductibles de renouer avec les rites de leur religion -
Pour la période 1760/1766 environ le pasteur Méjanelle a parcouru toute la région autour de St André de Valborgne pour baptiser et bénir les mariages - Au fil des années le nombre des pasteurs augmentant, ils se déplaçaient moins et les fidèles devaient attendre moins longtemps leur passage pour recevoir les sacrements.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 30 Aout 2011

Bonjour et merci monsieur Pautet pour avoir lancé ce débat fort intéressant.
Hélas pour vous je ne vous parlerai pas spécialement de St André, je n'ai pas étudié ce village pour cette période, mais les baptêmes clandestins ont eu lieu de la même façon dans toutes les Cévennes;
Suite à la réorganisation des églises réformées par Antoine Court, dans la façon dont se sont déroulés ces actes, il faut distinguer trois périodes:

La première eut lieu, vous l'avez très justement souligné, de 1740 environ à 1750; Là,les baptêmes et les mariages clandestins, au début très rares, commencent à concerner un grand nombre de nouveaux convertis. Ces adhésions à la religion protestante, malgré les dangers, se font selon les circonstances et parfois loin du domicile des " irréductibles". Bien sûr les baptisés pouvaient avoir six semaines, voire deux ou trois mois.

La deuxième concerne la période 1751-1755, période vraiment décisive que j'ai particulièrement étudiée pour St Hippolyte du Fort.
En 1751 les autorités catholiques, voyant leurs églises désertées par les NC, voulurent reprendre en main le "petit troupeau égaré"; Il est alors mis en marche le système des baptèmes sous condition et les BMS catholiques de l'époque sont surchargés de personnages qui n'avaient pas remis les pieds depuis bien longtemps dans une église. Parfois les enfants baptisés avaient plusieurs années, un de mes ancêtres a été baptisé à l'âge de huit ans: parrain un dragon et la marraine une jeune dame catholique de la paroisse qui n'avait aucun rapport avec la famille et qui ne savait pas signer!
Ces baptêmes sous condition étaient déjà en usage depuis plusieurs années mais de façon sporadique. J'en ai relevé un pour mes ascendants en 1741.
Mais en 1751 ils sont devenus systématiques.
Alors la réaction de l'équipe du prédicant Court ne se fit pas attendre. Les prédicants se relayèrent de paroisses en paroisses, et baptisèrent tous les enfants des NC à domicile:des bébés ayant deux ou trois jours maximum, et bien souvent nés le jour même. Les autorités religieuses ne purent lutter devant une telle concurrence déloyale, et bientôt baissèrent les bras.
( Voir en 1755 le premier synode national des églises réformées tenu à la Valette paroisse de Valleraugue où les services de sa majesté bien que parfaitement renseignés fermèrent les yeux)
la troisième période commence donc en 1755 et là, les derniers protestants hésitants, bien souvent les bourgeois qui jouaient sur les deux tableaux, se ruèrent à leur tour vers les cérémonies religieuses du désert; les baptêmes se firent plus tardifs pour certains à l'âge de six mois et dès cette époque sont pratiquement conservés tous les BMS clandestins protestants en Cévennes.

Ensuite dès 1760 commencent les temps meilleurs de la tolérance.
Les travaux personnels dont je parle plus haut sur cette période sont visibles à l'AGAC.
Merci encore Mr Pautet et bonne journée.
Alain


COMMENTAIRE de Pascal Pautet      
Mardi 30 Aout 2011

c'est moi qui vous remercie pour ces informations et pour toute l'aide que l'AGAC m'apporte.
Réflexion toute personnelle :à force de trouver tous mes aîeux dans le même hameau je me demandais s'il n'y avait pas un souci de consanguinité
Dans les Hautes Alpes les moines de Durbon épluchaient les généalogies à chaque mariage pour y parer.Les habitants ne "migraient" pas (ce qui a facilité mes recherches..)
Dans les Cévennes le protestantisme a sans doute favorisé les déplacements et les rencontres de familles.
Concernant ma généalogie , je constate qu'à plusieurs reprises des "cousins" se marient entre eux, cousins installés à SAV, Pompidou, et st privat de vallongue. Une sorte de circuit fermé sur plusieurs générations.
Et tous les états civils que l'AGAC m'a communiqués sont effectivement dans mon "arbre"

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 160 de Alain Combes       Samedi 20 Aout 2011

SUJET : Encore les noms de lieux
Ce forum étant resté désespèrement vide depuis ma derniere intervention au mois de Juin je viens relancer la machine. Avec une fois encore un sujet capital en Génèalogie les noms de lieux, car chaque nom de lieux, de mas aide énormément à retrouver les diverses branches de chaque famille, à l'endroit exact ou elles ont vecues.

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Samedi 20 Aout 2011

Quand vous consultez par exemple sur Génénaét des généalogies diverses, et que vous voulez savoir si la personne qui a enregistré cet arbre, a effectué ce travail elle même, il vous faut regarder deux choses.

premièrement comment cette personne a établi son arbre? Si la branche paternelle de cet (auteur) ne dépasse pas ou de peu la révolution, et de que d'un autre elle vous parle énormément de ses (ancêtres) dit nobles, en les faisant bien remonter jusqu'à Berthe au grand pied, n'allez chercher plus loin. Cette personne a passer plus de temps a copier bêtement les relevés du Guerny, que d'étudier dans la grande salle des AD 30!

deuxiémement regarder si cette personne a bien mentionner dans ses dit travaux, les noms de chaque lieu dit, chaque mas. Si ce n'est pas le cas, il est préférable pour vous de ne pas enregistrer ces travaux si vous êtes assez rigoristes, à moins que vous ayez le temps et les moyens , comme je le mentionne plus haut d'aller faire un tour aux archives départementales. En effet si ces toponymes ne sont pas mentionnés, c'est que la personne qui a effectivement fait ces recherches n'a pas pu correctement les lire.
Car vu les diverses appelations, les changements de ces noms de lieux, et le fait que cinquantes hameaux différents peuvent porter le même toponyme, il faut être, comme on dit du terroir pour ne pas se perdre dans tout ce fouilli.
Et ce n'est pas les personnes du genre de monsieur Du Guerny, qui ont parcourues les Cèvennes Viganaises de long en large, pour effectuer ces dit travaux.
Je reviendrai plus tard, sur cette étude, car personnellement j'ai pu retrouver une partie de mes ancêtres en étudiant puis en remarquant le nom précis d'un hameau qui de nos jours porte une autre appelation.
Cordialement à tous
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 159 de Alain Combes       Mardi 28 Juin 2011

SUJET : On en apprend tous les jours
En feuilletant les BMS protestants d'AULAS J'ai relevé une petite anecdote qui peut intéresser tous ceux qui ont lu mon ouvrage, ainsi que tous ceux qui trouvent un attrait à ces temples d'avant la révocation.

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Mardi 28 Juin 2011

Donc ,dans le registre protestant d'Aulas de 1612 à 1681 on peut lire dans la suite de l'acte de baptême de Margueritte Nogarède fille de Jacques et Elizabeth Finiels datée du 18 OCTOBRE 1637 l'inscription suivante

" Ce mesme jour on a commencé à prescher au temple nouveau"

Je ne sais si à cette époque il y avait une inauguration pour un tel batiment comme pour les églises qui elles étaient consacrées. Qouiqu'il en soit les protestants d'Aulas ont bien eu à partir du 18/10/1637 un temple bien à eux, contrairement à certains qui prétendaient qu'ils s'étaient servis de l'église jusqu'à la révocation;
Grâce au compoix d'Aulas de 1647, j'avais noté ce temple sur mon étude "Quand les archives nous racontent Aulas" et je ne m'étais pas trompé sur la date de création de ce temple puisque j'indiquais qu'il avait été construit entre 1629 et 1647 §


COMMENTAIRE de Julie NOGAREDE      
Jeudi 22 Septembre 2011

Monsieur,
Je viens de découvrir votre message concernant votre publication sur "Quand les archives nous racontent Aulas". Pouvez-vous me dire où je pourrai me procurer cet ouvrage svp ?
Merci beaucoup par avance.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 20 Octobre 2011

Bonjour mme Nogarède
Je n'avais pas vu votre question, en espèrant que vous regarderez votre question je m'empresse d'y répondre
Mon ouvrage, entièrement au bénéfice du club est en vente au siège du club à Valleraugue
Si vous pouvez venir aux journées généalogiques de Nîmes,j 'y serais et je me ferais un plaisir de vous le dédicacer
cordialement
Alain


COMMENTAIRE de Nadine NOGAREDE      
Dimanche 30 Octobre 2011

Bonjour, J'ai commencé mon arbre généalogique, avec beaucoup de difficultés, et j'ai des doutes quant à l'exactitude des données recueillies, je me suis arrêtée en 1776, je suis issue de la branche NOGAREDE émile épouse jeanne DORIN fils de Moïse NOGAREDE. je vous remercie d'avance de votre réponse. Cordialement

COMMENTAIRE de Merci      
Samedi 5 Novembre 2011

Merci Monsieur Combes pour votre réponse. Malheureusement, je n'habite pas la région et ne pourrait m'y rendre. Je viendrai à l'occasion l'acheter directement à l'association.
Merci et continuez ainsi vos travaux, c'est remarquable ! Bravo.
JN.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 158 de Alain Combes       Dimanche 26 Juin 2011

SUJET : les années avant la révocation en Cévennes
Vu la diffusion rapide de la réforme en Cévennes dans les années 1550 Certains se demandent s'il n'existait pas en Cèvennes des foyer cathares, vaudois ou autre permettant l'évolution rapide de cette réforme; Ci dessous je vais tacher d'y répondre dans la limite de mes humbles moyens!

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Dimanche 26 Juin 2011

Oui certains prétendent que des cathares se seraient réfugiés en Cévennes ce qui n'est pas absolument prouvé, et d'autres avancent aussi que des vaudois aux idées très proches de celles de Calvin et luther auraient perduré dans les vallées cévenoles comme ils l'ont fait dans les vallées alpines. Bien que dans la ville de Montauban il y eu une communauté vaudoise fort active, rien ne permet d'affirmer que dans les Cévennes il en fut ainsi; Par contre, dans les couvents Franciscains de la région, notamment celui de Ganges passait un certain courant religieu proche de la réforme; Ce courant vite réprimé par l'inquisition fut nommés les béguins ou dit : les spiritueux, il pronait des idées de pauvreté, de partage et ne reconnaissait l'autorité Papale;
Il eu donc une répercution certaine dans les Cévennes, tant et si bien que le pape Cévenol Guillaume de Grimoard : Urbain V, se trouvait être, parmi les papes d'Avignon celui qui a le plus combattu les diverses soit-disant hérisies. Et il est fort possible que 200ans plus tard ces idées soient encore vivaces chez certains Cévenols. Ces courants Franciscains dit hérétiques étaient présent en Italie sous le nom des "Fraticelli" et en Corse sous le nom des " Giovanelli- Ghuvannali". Dans cette ile , le couvent de Carbini était dirigé par cette communauté des Giovannelli, qui pronait des principes d'égalitès très poussés; Cette secte fut bien vite réprimée par le sang et fut exterminée par les toscans maîtres alors de la Corse;

Pour revenir aux " Franciscains" de Ganges, j'aimerai bien en savoir un peu plus, ou se trouvait leur couvent? ont ils étaient persécutés? par qui? et est-ce qu'il y a une étude les concernant directement?
Merci d'avance aux personnes qui pourront m'en dire un peu plus sur cette question
Alain Combes


COMMENTAIRE de guy durand      
Dimanche 31 Juillet 2011

est-ce un lapsus ? ces Franciscains sont appelés "spirituels" (et pas spiritueux ! ils prônaient d'ailleurs un retour sévère à la règle de François qui ne leur permettait pas ce genre de fantaisies.
Ils se sont laissé tenter par les prédications de Joachim de Flore annonçant la venue imminente du règne de mille ans de paix et de bonheur annoncé dans l'Apocalypse (le millénarisme, qui n'a rien à voir avec l'an mil ou l'an deux mil, au passage).
Le bon Jean XXII les livre à l'Inquisition en 1317, plusieurs sont morts sur le bûcher à Marseille et Aix. Il y a plusieurs articles sur le sujet dans des revues (très) spécialisées d'études franciscaines.

Quant aux Vaudois, ils se sont ralliés à Calvin au synode de Chanforan (dans les vallées de Savoie, aujourd'hui italienne) en 1532. C'est au cours de la même réunion qu'ils ont décider de faire éditer la bible en français d'après les manuscrits grecs. La première est parue en 1540, due à Briçonnet et Lefèvre d'Etaples, vous connaissez bien sûr la suite...


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 20 Aout 2011

Oui spiritueux et spirituel sont exactement la même Chose,il s'agit simplement d'une traduction à peu près identique du mot latin "Spiritus" esprit. Ce qui les rapprocherait un peu plus des protestants. N'oublions pas les sermons de Claude Brousson, le premier grand prédicant et ses discours sur la colombe. Et d'autre part le premier nom de la croix huguenote au 18° siècle, ce bijoux Cévenol crée par un bijoutier Nimois nommé Maystre était bien nommé ST ESPRIT.
Ce qui m'interrésserait surtout, serait de savoir si Ganges était vraiment un foyer de cette secte, et ou se trouvait exactement ce couvent Franciscain soit disant rebelle ?
A propos du rapport des ces influences religieuses en Cévennes le pasteur Michel Jas spécialiste protestant des Cathares vient justement de sortir un livre sur les patronymes Cathares présent en Cévennes. Il me tarde de lire ce livre très intèressant pour moi qui porte un vif intérêt aux patronymes de notre coin des Cévennes et bien sûr je vous ferais part de mes impressions!

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 156 de guillaume       Vendredi 17 Juin 2011

SUJET : croix huguenote
je viens d'apprendre en consultant internet que la croix huguenote a été créée par un orfèvre Nimois du nom de Maystre vers 1688.
par ailleurs j'ai trouvé un Pierre Maystre orfèvre à Nîmes dont le fils Louis se mari le 7/3/1769 à Aulas avec Marthe Dupin .
Quelqu'un aurait- il des renseignements plus complet sur cette famille Nimoise et son origine autres que ce qui se trouve sur internet ?
Merci à tous.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 21 Juin 2011

Dans mon nouveau livre publié par l'Agac se trouvera tout un article sur ce sujet , et le CM complet de ce couple.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 22 Juin 2011

Je ne comprends pas pourquoi une telle question puisse t elle être posée, puisque dans le bulletin n° 16 du club page 4 à 8 , article le St Esprit j'avais déjà répondu entièrement à cette question, il y a plusieurs années?

Pourquoi donc aller chercher sur internet ce qui est depuis longtemps dans le club?
Ce n'est pas la peine que je fasse des articles dans ce bulletin s'il ne sont pas lus, et que dans mon nouveau livre cet article figurera en bonne place!

Pour la diffusion de cette croix elle n'est apparue dans les Cévennes Viganaises que bien après 1720 et non en 1688.
Quant à savoir l'origine des Maystre, elle bien Nîmoise et n'as rien à voir, du moins à la révocation, avec les Maystre de la région Viganaise!


COMMENTAIRE de guillaume      
Samedi 25 Juin 2011

Pourquoi Alain toujours ces réflexions désobligeantes. Crois tu que je garde sur ma table de nuit tes écris pour m'en servir de bible? surtout quand ils ont plusieurs années selon tes propres dires?
Je viens de lire le bulletin. Cela m'a fait penser en lisant les contrats de mariages que j'en avais un dans ma généalogie et je viens de le ressortir. Il concerne le mariage de Louis Théron ( celui qui a donné le nom de la ferme à la Poujade à Bréau) et Marie Cabanis tout deux de St Bonnet, Lasalle, le 20 Fructidor an treize.
Il est dit que la future épouse apporte une croix de malte d'or et une bague aussi d'or qu'elle a en tout pouvoir, le futur époux déclare l'avoir vu et reconnait l'or....... laquelle fixation ne pourra être considérée comme vente de la future épouse à son futur époux en sorte que lesdites dorures resteront propre à la future épouse ..... libre d'en jouir et disposer, il n'y aura pas de communauté de biens entre les futurs époux....

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 155 de Elsie Zastrizny       Lundi 6 Juin 2011

SUJET : signification d'un mot
Lors d'une de mes promenades à Villevieille, près de Sommières, j'ai remarqué une rue qui porte le joli nom de rue de la "coustourelle".Que peut signifier ce nom? Quelqu'un connaît-il sa signification? D'avance merci.
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Robert JEANJEAN      
Jeudi 9 Juin 2011


Bonjour Madame,

J'ai pris connaissance de l'étymologie de ce nom dans une étude toponymique déposée en tant que mémoire de maîtise à l'université Paul Valéry de Montpellier :

Coustourelle vient du latin "costa" qui signifie côte ou pente, ça a donné en occitan "costo".
Ce mot est suivi d'un suffixe latin "ar" + d'un diminutif "ella", ce qui signifie : petite côte ou petite pente.

On peut trouver le mot "Costerelle" à Villevieille et Coustourelles" à Sommières.

Robert JEANJEAN


COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Vendredi 10 Juin 2011

Bonjour madame Zastriny
N'ayant pas consulté le Forum depuis un certain temps veuillez excuser mon retard à répondre.
Monsieur Jeanjean a raison pour la première partie il s'agit bien d'une pente, d'une montée provenant du latin "clivius" pente,( dict latin larousse)qui a donné le français déclivité
par l'occitan "costa" ancienne graphie "cousta" graphie francisée, quoique en nouveau occitan classique ce mot s'écrive "còsta" donc doit en principe se prononcer "costa" cela donne en prononciation moderne "coste" . Mais la prononciation avec "ou" est valable avec le diminutif " coustet-coustou"


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 10 Juin 2011

COUSTOURELLE suite
Pour la suite d'abord il faut noter que le mot coste s'adresse en premier lieu à une partie de la route en pente, Cap de cote, pied de cote, bout de cote, Pratcoustavols (les prés de la cote d'Aulas)donc en parlant ainsi d'une rue , je pense être (dans le bon chemin)


COMMENTAIRE de Elsie Zastrizny      
Vendredi 10 Juin 2011

Merci monsieur Jeanjean et monsieur Combes pour ces explications. Il est vrai que la rue de la Coustourelle à Villevieille est au sommet d'un petit plateau où se trouve le village avec nécessairement des côtes. J'invite ceux qui ne connaîtraient pas Villevielle à découvrir ce village avec ses rues anciennes pleines de charme, son château et de nombreux éléments historiques, sa végétation méditerranéenne (de splendides acanthes en fleur en ce moment)et un panorama magnifique sur la plaine environnante. Ceux qui, comme moi, se sont contentés jusqu'à présent de passer à Sommières peuvent faire le détour ils ne seront pas déçus.
Cordialement
Elsie Zastrizny


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 10 Juin 2011

COUSTOURELLE Fin
Pour la suite du mot il faut se référer au dictionnaire des patronymes et toponymes du midi de la France de Jacques Astor
L'auriol de l'ancien franco provençal "oriol", le français orée et l'occitan "aurelle,aurelle" tous venant d'une racine latine "ora" rebord. Ce terme signifie bien limite, rebord du plateau, limite
Donc textuellement " la petite cote de la rue en limite du plateau" comme quoi un jolie mot en occitan peut être l'équilavent de toute une phrase en Français
Bien amicalement
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 154 de guillaume       Vendredi 3 Juin 2011

SUJET : nom Rocabiol
Bonjour, je travaille sur la recherche des habitants du Caladon à Aumessas.
En 1550 Jean Rocabiol a une maison en solié couverte de lauze et un pailhier couvert de paille plus un patis.
Donc il est bien installé sur le rocher!!
j'ai ensuite trouvé les descendants nommés Roquabille, Roquevialle pour terminer par Roqueville ils disparaissent du lieu au profit des Campredon et des Fabres par mariage de filles... Bon ceci dit auriez vous l'origine du nom?
villa du rocher? maison dans le rocher? cela correspondrait a Caladon?
Je n'ai retrouvé ce nom en nulle part serait-il uniquement issu du Caladon?
Tous les autres noms des habitants du lieu sont connus sauf cette famille ?
Merci de votre contribution

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 10 Juin 2011

Patronyme ROCABIOL
sur " Dictionnaire des Noms de Familles du Midi de la France" de Jacques Astor

ROQUES : de la racine prè indo européenne "Ròca" roc, roche,tout comme l'Espagnol "Roca" et l'Italien "Rocca".
Les fortications étant bien souvent été construites sur des hauteurs rocheuses, cette Roque a fini par désignée la hauteur fortifiée, puis le chateau lui même. Ex La Roque près Ganges, Roquedur, Roquefort..... etc.

En ce qui concerne Biol il s'agit du Rouerguat BIOL, BIOLE. Et comme le terme est bien rouerguat (Aummessas était bien en zone Occitane du Rouergue)
Il faut bien lire ici Roque Viale, rien que vers le Vigan le terme serait différend et se proncerait :Roque Vieille

Toujours sur le dict. Astor
VIALA: dérivé du latin " villae" l'occitan moyenageux "Villare" signifie ferme, domaine a donné les noms suivant: "Viala,villaret,Vialard,Vielle et Vieille, Ce terme à désigné indifférement, ferme, hameau puis village par extension des maisons
Donc le terme désigne textuellement:
La ferme du château!
ATTENTION. Des Roques ainsi que des Vialles, des vieilles il n'y en pas seulement qu'à Aumessas, ces noms très communs se trouvent par centaines dans tout le midi.
D'autre part il n'est pas obligé que cette ferme soit obligatoirement collée au rocher sur lequel domine le château. Cela peut être une dépendance de ce château située à des lieues de celui-ci.
Aussi il se peut que les Rocabiol soient issus du Caladon, mais il y a aussi
de fortes chances qu'ils puissent venir .... D'ailleurs
D'autant plus que comme il n'y avait là qu'une unique famille Roquevialle dans le coin il se peut que l'origine de ce patronyme ne soit pas le Caladon , mais qu'il soit originaire de beaucoup plus loin ......... comme par exemple du Rouergue!
En espèrant que cette définition sera bien comprise, et que mon nom ne soit pas mélé à des explications plus ou moins farfelues !
Alain


COMMENTAIRE de guillaume      
Vendredi 17 Juin 2011

merci pour ces explications et sans commentaire pour le reste.
Depuis j'ai trouvé ce qui pourrai être l'origine, en fait je n'en sais rien de sûr :
Il y a un mas Rocabié à côté de Trèves.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 153 de Alain Combes       Vendredi 27 Mai 2011

SUJET : Un registre en Occitan ancien : les Rec Féodales not Gailhard d'Aulas 1 e 1558
Un mercredi du début de ce printemps 2011, en feuilletant aux AD 30, je suis tombé sur un registre de notaire de l'an 1488, unique pour moi car il était écrit entièrement en occitan; Comme l'ami Gilles était aussi ce jour là aux archives, j'en ai profité d'y faire numérisé , ce qu'il s'est empréssé de faire gentiment Ensuite certaines expressions étaient pour moi intraduisibles. Alors j'ai envoyé deux ou trois textes à une vieille connaissance amie, une des plus experte en calligraphie de notre région. Elle me renvoie ces textes déchiffrés, avec ce petit mot; Je te laisse le soin de traduire en français tu le feras avec plaisir et mieux que moi . Voici le résutat ci-dessous :

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 27 Mai 2011

Texte en Occitan
"Blase de las Valz e Peyre de la Torral de Buon recognoc a mon dit senhor la occhena part de Alquan sextuat en la montanha del dit senhor de Yirle confronta el cap an Huguet Gallari e el pe e an las vimg leyrier an Peyre Marti e de l'autre Leyrier lo Serre del Salet e dal donna per sa part de ces e lo cart de tous los frutz e doux fromatges espondadas que se fa en la cabana , per costume cabana"
Ce qui se prononce ainsi:
( Blasé dé las Vals é Péyré dé la Toural dé Buoun récougnous a moun dit séignour dé Yérlé la oucchéna part dé Algan , séchtuat én la moutagno del dit Seignour dé Yérlé, coufrounta él cap ambé Huguét Gallariu é el pé é un las vimg leyrier lou Sérré de Salét é dal douna per sa part dé cés é lou cart de tous lous frutchs é dous froumatgés éspoundadas qué sé faou én la cabano per coustumé cabana)


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 27 Mai 2011

"Blaise De Lasvals et Pierre de La Tourral de Bions reconnaissent à mon dit seigneur d'Hierle la huitième part (du lieu dit) Algan situé en la montagne du dit seigneur d'Hierle confronté de chef avec Hugues Galary et de pied et de l'un des cotés avec Pierre Martin (Marty) et de l'autre coté avec le serre (la montagne) de Salet et il doit donner pour cela le quart de tous les fruits et deux fromages affinés qui se font en la cabane selon la coutume habituelle (de la cabane)"

Notons que c'est un occitan relativement tardif tout empreint d'une graphie francisante ( les Y, Z et X n'ont pas de place dans l'occitan classique des troubadours.
Cette reconnaissance féodale a été établie afin que le seigneur d'Hierle reprenne des droits sur la paroisse d'Aulas. De fait la montagne qu'il prétend ici sienne et qui de fait depuis les temps immémoriaux appartient à la communauté de la paroisse et le restera jusqu'à la révolution;
les prétentions ici édictées ne sont jamais étaient mises en application, et les nombreux procès que les seigneurs d'Hierle ont fait à maintes reprises à la communauté d'Aulas ont été toujours gagnés par cette communauté. En effet une charte datée de 1245, faisait respecter leurs acquis.


COMMENTAIRE de guillaume      
Vendredi 17 Juin 2011

au sujet des Lasvals je suis tombée un jour de recherche sur Noble Adhémar de Lasvals vivant en 1465 seigneur de Vederier de St Paul de Mus dioc du Puy et de ses 3 enfants: Elip, Henri et Bertrand... faisant des affaire dans notre pays...

Louis d'Assas ép en 2ème noce en v 1440 Marguerite de Baux (ceci est connu) sa fille Louise d'Assas épouse Jacques de Torelle ( de la Tourral, de la Tour) de Dourbies mais peut être as- tu déjà tout ça ..

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 152 de Alain COMBES       Samedi 7 Mai 2011

SUJET : Retour de cure
Certains, ne voyant pas d'article à mon nom pendant un bon mois , ont peut être cru que j'avais disparu pour de bon qu'ils se rassurent j'étais simplement parti en cure .

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 7 Mai 2011

Et pour moi cure en Lozère signifie pour moi des recherches certains après midi aux AD 48 à Mende (en dilettante car la cure ce n'est pas loin s'en faut de tout repos et j'en sors relativement fatiguè)
Cette année mes recherches ont été couronnées de succés
Il faut dire que cette fois j'avais emporté dans mes bagages tout un appareil de numérisation de qualité extra ; Made in france et hyper doué en informatique : c'est le modéle Gilles de la marque Fournier.
Pour les adhérents vous pouvez voir en question réponse le résultat de ces travaux sur la famille TURC; En trois fois rien il a trouvé le truc pour remonter la famille TURC d'une génération.
Ils étaient de Vébron et de confession réformée, aussi je vais vous donner mes impressions personnelles sur l'origine de Jean Pialot époux de la fille Turc


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 7 Mai 2011

Donc, comme on retrouve cette famille Turc sur Vébron, avec Gilles nous avons noté un certain Jean Pialat à Vébron vers 1630 , mais aussi vers 1590 sur le notariat Gely de Meyrueis mais indiqué habitant Salgas à Vébron.
Il est donc fort probable que le Jean Pialat de Vébron se soit transformé en Jean Pialot à Camprieu ;
Camprieu étant un village dont l'occitan est le rouergat et en rouergat le A est souvent dit O ; A Camprieu le "plan" se dit "Plo" , la "Sagne" se dit la "Sogne" comme en Rouergue , contairement à Vébron où l'occitan est plus Cévenol. Il faudrait donc chercher de ce coté l'origine des Pialot , la où de nombreux généalogistes amateurs sont encore à la recherche d'un éventuel CM : Pialot Turc.
Cette piste n'en est qu'une parmi d'autres, elle a le mérite d'être logique dans la mesure où le patronyme Pialot n'est connu qu'à partir de Camprieu et que par contre le patronyme Pialat est connu dans toutes les Cévennes et courant dans tout le midi de la France
Amicalement à tous
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 151 de Robert Peladan       Samedi 7 Mai 2011

SUJET : Pelatan ou Palatan
(Intervention un peu tardive suite aux messages de Jean-Marc Pelatan, Jean Palatan, et Alain Combes).
A l'origine, le "peladan", après avoir délainé les "pelades" (dépouilles d'ovins), en traitait la peau. Cristallisé par l'usage, puis par l'écrit, ce patronyme, comme tous les autres, a subi des transformations.
L'interprétation donnée par le Trésor du Félibrige ("paladaïre") rejoint celle des nordistes descendus en pays protestant par carence de clercs, pour faire de la copie dans une contrée dont ils ne connaissaient ni comprenaient la langue. Les compoix, recensements, estimes et autres documents officiels ont vu fleurir des "Paladan", "Palladan", ... à la suite de la propre imagination de ces copistes, qui constataient que les porteurs de ce nom étaient paysans, et remuaient la terre. C'étaient donc des "paladan" (de "palado", pelletée de terre en latin médiéval), mais ceci ne pouvait guère perturber les intéressés auxquels l'illéttrisme rendait ces documents inaccessibles. Même si certaines de ces formes se sont quelquefois fixées, les entorses ont été la plupart du temps éphémères, et aujourd'hui encore à Euzet où ne subsistent plus d'indigènes, ainsi que dans toute l'Uzège, l'orthographe originale est pérennisée, et elle a généralement bien voyagé en France durant les siècles écoulés sans subir d'avaries de transport.
Deux points resteront en suspens: 1 - En Lozère, ce patronyme a connu, voici fort longtemps, une scission, puisqu'il revêt deux formes ("d" ou "t"),
2 - La terre n'étant pas extensible, et le mouvement naturel tendant à suivre le fil de l'eau, la dispersion s'est faite de la Lozère vers la plaine. Or, déjà au XV° siècle, ceux d'Euzet avaient essaimé vers Uzès, Alès et Nîmes. Il sera donc bien hasardeux de remonter plus loin et tenter de trouver un lien entre eux et ceux d'amondaou.
Si les variations orthographiques peuvent se comprendre, il est par contre un sacrilège impardonnable: l'ajout de l'accent aigu sur la racine "pelade", emploi de plus en plus répandu sur internet,cette langue d'Esope où certains confient à la disposition de chacun le résultat de recherches sérieuses auxquelles ils ont parfois consacré une vie, et dont les données sont pillées, déformées, maladroitement reproduites par des personnages peu scrupuleux qui n'hésitent pas à signer le fruit de leur larcin.
Ceux de nos ancêtres qui, le coeur lourd, ont dû quitter la terre de leurs aïeux pour préserver autant leur sécurité que leur foi et qui, au Refuge, ont traversé depuis la Suisse les pays germanophones n'ont pas eu ce handicap de l'accent aigu. Le lieutenant censeur de la Royal Air Force, homonyme à la signature lisible, qui, voici ... un certain temps, visait mon courrier, tout autant que les porteurs de ce patronyme à Liverpool, sont au moins à l'abri de ce virus.



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 150 de Chantal P       Mardi 3 Mai 2011

SUJET : St Roman de Cordières
Bonjour,

Je recherche l'acte de naissance d'un de mes ancêtres :

IMBERT Joseph né le 27/04/1755 à St Roman de Cordières.

Merci d'avance pour votre aide.

A bientôt.
Chantal

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 149 de Robert Peladan       Samedi 30 Avril 2011

SUJET : Arnassan
Réponse au message n° 78 du 27-05-2010 de Monique Dumond
Dès avant 1490, des Arnassan vivaient à Saint Jean de Ceyrargues et, à Vézenobres, existait un mas Arnassan, dont les habitants se sont dispersés dans les villages environnants. C'est dans ce secteur que vos recherches doivent être orientées.
Pour l'époque qui vous intéresse, il n'y a pas de documents pastoraux, plus d'écrits curiaux, mais des actes notariés pourront vous guider.
Dans le Var catholique, il pouvait sembler normal pour un curé de faire abjurer quelqu'un arrivant des Cévennes, sans que l'efficacité de cette précaution soit garantie: en marge d'un acte dont l'encre était à peine sèche, la même main ajoutait parfois la mention suivante: "cette abjuration n'a tenu que jusqu'à la consommation du mariage".


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 147 de Alain COMBES       Mardi 12 Avril 2011

SUJET : BMS protestants au désert
Suite à l'excellente question ci dessous pour savoir si certains mariages à l'époque étaient ou n'étaient pas protestants, je vais ci-dessous vous donner mes propres réflexions sur cette période troublée de nos Cévennes

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Mardi 12 Avril 2011

Tout d'abord la date 1760 est intéressante , c'est justement à cette époque précise que les autorités religieuses et administratives commencent à relacher leur répression à l'encontre des protestants
A partir de cette date les derniers hésitants franchissent le pas et tous les nouveaus convertis sont baptisés et marièes : au désert!
Comme Gilles le dit bien c'est sur les registres qu'est indiqué la mention église réformée; Bien sur il y aussi les formules qui diffèrent; Sur certains registres du désert ,Aulas par exemple est inscrit la formule " l'église sous la croix en Languedoc"; Avec une telle inscription c'est sûr vos ancêtres ne devaient pas être ....... très Catholiques !
Une autre remarque , à cette époque les registres protestants sont remarquablements mieux tenus que les Catholiques, avec une écriture très belle et régulières, à rendre jaloux tous les clercs de la religion Romaine.
Ce type d'écriture se rencontre à Aulas mais aussi à Aumessas, St Laurent et Valleraugue; Ce style d'écriture est nommé par certains "l'écriture Genevoise" était elle apprise à Genève ou dans les écoles du désert, nul ne le sait; Elle simplement frappante dans la mesure où ces registres clandestins ont été écrits à la hâte, dans quelques coins perdus de la montagne Cévenole.
A mesure que l'époque de tolérance se précise l'écriture superbe de l'église du désert se relache , et en 1788 à l'édit de tolérance les registres des prédicants sont aussi mal tenus que ceux des prêtres!
Voilà ce que je peux dire afin de reconnaître l'identité religieuse de nos ancêtres à l'époque;
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 146 de pierre Atger       Mardi 29 Mars 2011

SUJET : demande d'aide
bonjour,grace à lAGAC j'ai trouvé en 1760 le mariage d'un mien à St andré de
Valborgne (antoine atger x marie Broussoux)classé RPR.Le document ne fait pas mention de Pasteur.Est ce un mariage protestant?Sur ma lancée:dans les locaux de Valleraugue(AGAC)il me semble avoir entendu:
Quand Demoiselle est devant un nom à coup sur c'est une protestante ! Quid?

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mercredi 30 Mars 2011

Bonjour,
C'est un mariage protestant : l'acte de mariage, le 8 janvier 1760 est dans le cahier des BM protestants de Saint André de Valborgne. Curieusement, il n'y aucune mention ni signature du pasteur officiant.
Le terme de demoiselle n'apparaît pas dans cet acte, mais votre question reste posée.
Un moyen pour vérifier la religion
dans un mariage catholique on trouve la mention - sans empêchement ...ni canonique- , absente lors d'un mariage protestant.
cordialement
Gilles


COMMENTAIRE de atger pierre       
Mercredi 30 Mars 2011

merci gilles fournier,bon à savoir;Patger

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 145 de DANIEL Alfred       Dimanche 27 Mars 2011

SUJET : mariage EVESQUExTRIAIRE, avant 1860
Je cherche le mariage à St André de Majencoule:
EVESQUE jean louis, cultivateur
x
TRIAIRE Marie Mélanie

Avant 1860 leur fils EVESQUE gaston louis ° le 3/12/1860 à St André de Majencoule.
Fred DANIEL
derfleinad@wanadoo.fr

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mercredi 30 Mars 2011

bonjour
6 février 1760 à Saint André de Majencoules mariage Jean Louis EVESQUE, cultivateur né à Saint André de Majencoules le 17/10/1837 fils de Jean, cordonnier et de Victoire ACCARIES domiciliés à la Coste, Saint André de Majencoules & Marie Mélanie TRIAIRE née le 20/09/1839 à Saint André de Majencoules fille de Joseph, cultivateur et de feue Marie Victoire JULIAN décédée le 19/04/1854
cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 144 de chantal       Jeudi 24 Mars 2011

SUJET : Acte de mariage chez le notaire
Bonjour,

Je recherche le contrat de mariage des grands-parents de mon grand-père maternel.
Ils se sont mariés en 1880 à St Bonnet de Montauroux. Le notaire est Maître COUVE.
Les archives de Lozère m'ont dit qu'il fallait aller sur place pour consulter.
Mais je suis de Marseille et çà m'est difficile !

Il y aurait-il un autre moyen ?

Merci d'avance pour votre réponse.

Chantal

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mercredi 30 Mars 2011

Bonjour,
Désolé, il faut aller aux AD de Mende,pour consulter les registres de notaires.
cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 143 de Claude VASSAS       Dimanche 20 Mars 2011

SUJET : Réflexion dur les contrats de mariage
Bonjour,
Je vous livre une petite réflexion à propos des contrats de mariages.

Sur un acte de 1731 à St Laurent le minier, le curé écrit que les futurs sont « munis de la dispense de degré de parenté des parties accordée par Monseigneur Illustrissime et Révérentissime Monseigneur évêque d'Alais pour Monseigneur son grand Vicaire... », formule rituelle qui traduit bien la préoccupation du curé et son allégence. Il ne nous dit rien des parents des futurs.

Nous sommes ainsi tous confrontés un jour ou l’autre à la déception d'un mariage non filiatif.
Face à cette difficulté, quel espoir avons nous de trouver un contrat de mariage ?

Pour y répondre, je viens de me livrer à une petite statistique sur mon propre ficher.
Je précise que la zone concernée c’est le Gard, l’Hérault et l’Aveyron, et ceci pour un seul patronyme.
Je m’en suis tenu à la période où la question se pose le plus souvent, c’est à dire entre 1650 et 1750 et j’ai choisi un siècle complet. J’ai enregistré 333 mariages sur cette période.
Avant 1650 on trouve essentiellement des CM et peu de BMS, après 1750 les registres sont généralement complets et la question ne se pose pas (sauf quelquefois en pays réformé).

Donc, entre 1650 et 1700, sur 128 mariages, j’ai 73 CM (donc près de 60 %), et dans 27 cas j’ai trouvé à la fois un CM et un mariage religieux (soit 20%)
Entre 1700 et 1750, sur 205 mariages, j’ai 74 CM (donc environ 36%) , et dans 46 cas (22%), j’ai les deux.

J'ai été surpris par le grand nombre de CM pour lesquels je n'ai pas trouvé le mariage religieux. Cela s'explique par les lacunes des registres et les registres perdus du désert.

L’échantillon est sans doute trop faible et mes données trop incomplètes pour en tirer des conclusions généralisables. Je me contenterai de dire que j’ai eu presque une chance sur deux de trouver un CM.
Pour bien faire, il faudrait analyser la situation sur une paroisse donnée pour tous les mariages. Je ne sais pas si quelqu'un a fait un jour ce travail.

Je ne saurais en conclure que seulement un mariage sur deux était contractualisé devant notaire. J’imagine qu’il devait y en avoir bien plus, mais que les minutiers sont perdus ou n’ont pas été dépouillés. La situation est probablement différente selon les habitudes locales. Il me semble que les populations réformées même pauvres recouraient plus systématiquement au contrat, cela reste à vérifier.
Il faudrait aussi comptabiliser les mariages que je n’ai pas trouvés. C’est un peu plus difficile à évaluer, mais pour cette période ils ne sont pas très nombreux .
Il n’en est pas de même avant 1650, il faudrait alors confronter les CM trouvés en rapport aux mariages cherchés. Les chances de trouver un CM sont alors beaucoup plus faibles, surtout parce que bien des minutiers de cette époque ont disparu .

Heureusement, lorsqu’on ne trouve rien, il existe encore des moyens de contourner la difficulté. Les baptêmes (les parrains et marraines sont souvent les grands parents) et aussi les sépultures sont alors d’un grand secours, mais la recherche systématique d'un contrat apporte bien des satisfactions par les informations vivantes qu'on y trouve.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 142 de guillem       Mercredi 9 Mars 2011

SUJET : famille Raimond de Sauve et Raymond comte de Toulouse
bonjour
j'ai lu dans le livre "Sauve antique et curieuse cité" de Jean Germain à la page 234 :
"Depuis le temps des premiers Bermond, la viguerie de Sauve appartenait par hérédité à la famille des Raimond, issue de celle des comtes de Toulouse..."

je descend de cette famille Raimond "alias de Sauve" connaissez vous le liens avec les Raymond de Toulouse ?

merci
guillem

PS :
Guillaume Raymond x1329 Marie de Fressac on eu
Guillaume Raymond x ? on eu
Hugon Raymond alias de Sauve=av1412 x Dragonette des Gardies on eu
Catherine Agnete Raymond xEnv1410 Pierre Auriol
...

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 11 Mars 2011

Je viens vous faire une réponse toute personnelle et qui n'engage que moi. Depuis trente ans que j' étudie l' histoire de mes humbles ancêtres Cévénols, j'ai d'abord essayer de retouver toutes les branches me concernant et sans oublier de rechercher ceux qui pas assez riches pour aller chez le notaire ont laissé peu de traces les consernant; Et de pouvoir les retrouver grâce à un simple testament, une humble reconnaissance de dot, n'en est que plus méritoire.Aussi j'ai fini par arréter mes recherches à l'année 1551, ou grâce à l'étude de Mr de Guerny Sur l'états des maisons de la Viguerie Le Vigan Meyrueis, j'ai pu en retrouver pas mal; Et d'autres part, vu l'état des parchemins,la graphie difficile des textes, le latin etc il est difficile de faire soi même et personnellement de telles recherches, réservées aux spécialistes ;

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 11 Mars 2011

Donc comme vous l'aurez compris, les recherches de telles généalogies ne sont pas ma tasse de thé.
Pour le Club de Valleraugue il est surtout spécialisé dans la recherche des ancêtres de ce village et de ses environs dont le pays Viganais. D'autre part, ce club répond en principe, à des questions précises de généalogies uniquement à l'intèrieur du site dans la partie réservée aux adhèrents!
Mais si quelqu'un a étudié l'histoire de la famille des Bermond il vous répondra volontiers .
Ce que je sais des Bermond par rapport à la région Viganaise est que aprés qu'ils soient rendu aux rois de France suite à la croisades des Albigeois ils ont obtenu der la part des rois de France , la terre d'hierle comme preuve de leurs fidélités envers ceux - ci; la terre d'hierle était le nom ancien du Pays Viganais et le village d'Aulas le chef lieu de cette terre d'Hierle ! Avant l'occupation du midi de la France par les capétiens, la région était gouvernée en partie par les Roquefeuil, en partie par des petits seigneurs locaux et en partie par des communautées paroissiales comme Aulas de type pastoralismes comme on en retrouve dans les pyrénnées qui étaient pratiquement autonomes.


COMMENTAIRE de guillem      
Samedi 12 Mars 2011

merci pour votre réponse
bonne continuation
guillem


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 141 de Raymond MONTEILS dit Mirayca       Lundi 28 Fevrier 2011

SUJET : Modalité de Participation et de consultation des travaux
Bonjour,

Toutes les personnes contactés par moi, qui reviens après 30 ans vers ma passion de l'histoire et des hommes qui l'ont faite, touts me cites l'AGAC, alors que vous dire si ce n'est que j'aimerais savoir comment consulter vos travaux, comment puis-je être utile à votre groupe -bien que je pense qu'en un premier temps c'est moi qui vais "me goinfrer" de vos savoirs-,comment peut on exposer les problèmes, difficultés que je rencontre et dont peut-être certains d'entre vous ont la ou les solutions ou une approche????
C'est donc en vous remerciant d'avance que je vais consulter votre onglet Travaux mais j'en suis géné si je n'ai pas votre assentiment...

Chaleureusement
Raymond

(Est-il possible par prudence et discrétion de n'utiliser que le prénom ou le pseudonyme sur les communications publiques ?)


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 28 Fevrier 2011

bonjour,
Attention, ce n'est pas l'Eldorado. Encore beaucoup de photos et de relevés à faire, et beaucoup de registres sont manquants.
Si vous n'êtes pas trop loin, le calendrier des réunions et disponible sur la page d'accueil du site.
Sinon voir l'onglet Association/adhésion.
Libre à vous de choisir votre signature pour questions, réponses et communications
par contre votre émail m'est indispensable, mais il sera masqué.
Cordialement
Gilles FOURNIER


COMMENTAIRE de Raymond,      
Dimanche 13 Mars 2011

Merci de votre réponse et excusez moi de n'avoir pas répondu plus tôt mais je croyais que la ou les réponses m'arriverais sur ma boite... Ne le dites pas, je le pense : je suis un imb.....?
Malheureusement je suis à prés de 1000km et les montagnes me cachent les lumières de la Cévenne...
L'Association a t'elle un bulletin ? et que puis-je consulter par le Net ?
Si je choisit un relevé à faire, puis-je être guidé ? Y a t'il nes PN disponibles permettant de le faire ? sur quel village ? ce serait formidable s'il y avait quelque chose dans un rayon de 20km autour de VAGNAS (07)...
Merci de vos éclaicissements, je consulterais le Forum régulièrement. Raymond



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 140 de Bruno Compan       Dimanche 20 Fevrier 2011

SUJET : Recherche les actes;
SALENDRES Marie Louise née à St André de Majencoules en 1867? elle est une fille de Jean-pierre né le 15/01/1829 et de Marie COMBES née ver 1830? ce Jean-pierre serait le fils de Jean-pierre né le 18 floréal an10 (08/05/1802)et de Adèle rosine SALENDRES né le 23/03/1809,Adèle serait la fille de François SALENDRES et de Roseline ROCOPLAN.
Cordialement
Bruno

COMMENTAIRE de BERNARDI C olette      
Mercredi 23 Fevrier 2011

Je pense que la demande des actes se fait sur questions/réponses.Sur Généanet,une personne sous le pseudo de :ebras 1, a des détails qui peuvent vous intéresser.Vous tapez Salendres et 30.Cordialement Colette.

COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Dimanche 27 Fevrier 2011

Bonjour Bruno
Merci de rentrer dans la rubrique Questions - Réponses pour voir ce que j'ai trouvé.
PAtrick-Charles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 139 de Elsie ZASTRIZNY       Mercredi 16 Fevrier 2011

SUJET : Recherche sur un ancien métier
En poursuivant mes recherches dans le département du Cantal j'ai trouvé un métier que je ne connais pas. Il s'agit de la profession de "sandoulière". Qui peut me dire en quoi consistait cet ancien métier?

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 17 Fevrier 2011

Bonjour,
dans le dictionnaire des patois du Dauphiné (books.google)
SANDOULE. Bardeau, volige, planches minces dont on se sert pour couvrir les toits au lieu de tuiles ou d'ardoises; du lat. scandula. Echandole ou essandole en français.
J'imagine que la sandoulière était celle qui tranchait le bois?
cordialement
Gilles FOURNIER


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Jeudi 17 Fevrier 2011

Merci pour votre explication. Effectivement j'ai vu beaucoup de toits avec des bardeaux dans les hautes Alpes.Je n'avais pas du tout fait le lien avec ce terme de "sandoule". Je suppose? comme vous? que "la sandoulière" devait couper ces petits morceaux de bois que l'on plaçait ensuite sur les toits. Nos amis Suisses appellent ces bardeaux des tavillons et le métier de "sandoulière" est pour eux celui de "tavillonneur".
Cordialement et encore merci.
Elsie ZASTRIZNY

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 138 de Alain Combes       Lundi 7 Fevrier 2011

SUJET : Le patronyme TURC du coté de Meyruiès
Suite à l'émission régionale de Télé samedi soir sur la 3, qui décrivait l'habitat rural du causse Méjean au- dessus de Meyrueis, je tiens à vous expliquer ce nom porté par une agricultrice du Valgalier , afin de ne pas vous méprendre sur l'origine de ce patronyme

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Lundi 7 Fevrier 2011

TRUC : il s'agit là tout simplemment de l'inversion( fréquente en occitan) de la consonne R sur la voyelle la précedent.
Comme GARNIER = GRANIER, BERTRAND = BRETAN, TOURCELIER= TORCELIER Etc ...
Donc TURC est bien l'inversion du R sur le U du toponyme TRUC.
TRUC en occitan ancien signifie mamelon, sommet pointu dépassant d'un plateau,émminence.
Donc issue comme son synonyme SUC, d'une racine pré-indo-européenne Tr-ukk, Ts-ukk, T-ukk . Elle serait même d'après Alain NOUVEL ( NLTH) d'origine Ouralo Altaique , c'est à dire introduite par des peuplades venues de la Sibérie - occidentale.
Donc un nom qui n'a rien à voir envers une quelconque "Tête de Turc" et encore moins d'un "truc , machin, chouette" . Il s'agit simplemment d'une hauteur de notre région Causses & Cévennes!
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 137 de Alain COMBES       Dimanche 30 Janvier 2011

SUJET : Les Cousins (version occitane)
Grâce à ses nombreux suffixes l'occitan est une langue qui peut, par exemple en généalogie, être particulièrement précise en matière de degré de parenté des personnes qui se disent : cousins !
En réponse je vais tâcher de vous expliquer un peu tout cela

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Dimanche 30 Janvier 2011

En occitan le terme "cousi" écrit "cosin" signifie cousin. Ce terme désigne les cousins germains des parents et grand parents des habitants d'une "maisounade" ou "oustalade" en français maisonnée.En parler populaire les cousins se disant germain et cousins second. Ces derniers seulement dans le cas où l'aieul ou (l'aieule) est toujour là, entouré des siens.
Pour designer les autres ancêtres plus éloignés, on peut employé un diminutif. Ainsi pour les cousins troisième et les cousins second qui viennent moins souvent car l'aieul qui était pour eux très proche est décédé on peut donner le terme "cousinet" et au féminin "cousinette".
Pour les cousins se disant cousin quatrième on peut employer l'expression "cousinettou" féminin " cousinettoune" Pour tous les autres qui sont des cousins vraiment éloignés on peut dire plutôt que le terme français cousin qui là ne se mérite pas, le terme général:
"cousinettounet" et "coussinettounette" qui veut bien dire très, très, très petit cousin .
Et tous les généalogistes amateurs lançant du " cousin" à n'importe qui !
feraient bien d'apprendre l'occitan pour pouvoir prononcer le mot, il est vrai assez difficile à prononcer "cousinettounet"
Alors et vous pouvez me répondre, il y a-t-il une seule au monde qui peut d'un seul mot désigner le dégré de parenté de cousins jusqu'à la cinquième Genération ?
Vraiment, l'occitan ne mérite pas d'être une langue morte!
Bonne journée à tous
Alain



COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 31 Janvier 2011

En restant dans le même sens de l'occitan au service de la généalogie, je vais vous parler du terme tellement en honneur chez certains, le mot "COUSINADE"
Ce terme pourtant même en honneur dans toute la France,n'est pas sur le Larousse. Ce n'est pas normal, alors que tant de mots Anglais rentrent chaque année dans ce même dictionnaire ( il est vrai que mon Larousse est datée de l'an 2000, et que depuis cela a put changer) .
Il est vrai que sur ce Larousse il existe le terme " COUSINAGE" mais ce dernier nom signifie plutôt : Parentée entre cousins, alors que
COUSINADE "cousinada" signifie avec le suffixe collectif "ada-ade) reunion de cousins
Au départ il s'agissait de la réunion de parents assez proche, ne dépassant jamais les cousins second ou troisième de l'aieul ou (l'aieule) encore vivant
Les gens du Magreb ont un mot à eux formidable pour ce terme: "TOUTE LA SMALA" !
Mais toute ces réunions de pseudo cousins que l'on voit proliférer de nos jours, ont souvent un but beaucoup plus mercantile qu'une simple rencontre de parents réunis dans le seul but de faire connaissance!
L'occitan, c'est une langue qui en toute occasion possède une expression convenant à la circonstance; Ainsi avec le péjoratif "asse", peut nous indiquer le terme "COUSSINADASSE" pour une assemblée de cousins vraiment éloignès.
Et le double suffixe péjoratif "arasse" Ce qui signifie; une réunion qui n'a aucun sens, une assemblée de n'importe quoi.
Alors! elle n'est pas belle , la langue occitane ?
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 136 de Patrick-Charles Ducros - Président de l'AGAC       Mardi 25 Janvier 2011

SUJET : Remerciements de voeux pour 2011
Bonjour à tous

La période de présentation des voeux arrive bientôt à terme, aussi, je ne peux que me joindre à vous pour remercier au nom de tous, les "Bénévoles" qui au cours de cette année ont eu la gentillesse de répondre aux questions, de transmettre les "PN", d'écrire des histoires pour le bulletin et autres, en bref d'être aux petits soins, pour vous satisfaire avec les moyens qu'ils ont.

Cette passion qui est dévorante prend beaucoup de temps, mais nous pouvons nous targuer que l'attente pour avoir une réponse est assez brève à 90% des cas. Bien sûr nous ne pouvons répondre à 100% de vos questions, car ce cas, nous serions certainement une sorte d' Archives Départementales ....

Je vous souhaite donc, au nom de toute l'équipe qui forme la locomotive de l'association, une excellente année 2011, qu'elle soit sereine et pleine de bonheur.

Merci pour vos voeux que nous avons reçu soit par Email, soit par courrier ou autres, ces petits mots nous touchent.

Amitiés à tous
PC Ducros
Président de l'Association des Généalogistes Aigoual-Cévennes

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 135 de FERRIER PATRICK       Mardi 25 Janvier 2011

SUJET : FAMILLE FERRIER
je suis le fils de MR FERRIER YVES ET petit fils de MR ET MADAME FERRIER ROGER du canton de st sauveur camprieu gard.
je voudrais connaitre un peu plus l'histoire de ma famille mais aussi l'histoire de mon village ou je vien d'aquerir une maison au hameau dit LES MONTS.
j'aimerai connaitre depuis quand ce village existe sont histoire ses traditions.
je suis née en 1966 et je connais ce village et ces habitant depuis mais je voudrais remonter plus haut dans les années.
Merci par avance

COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Mardi 25 Janvier 2011

Bonjour Patrick
Les données que vous indiquez sont trop courtes.
Avez vous le livret de famille de vos grand-parents? Nous avons dans nos relevés des actes du 19ème siècle qui concernent la famille FERRIER
Nous avons sur Camprieu une adhérente qui est tout à fait compétente pour vous raconter l'histoire du village. Je la contacterais pour savoir si elle est d'accord pour vous rencontrer.
Cordialement
PC


COMMENTAIRE de Marie Claude Arboux      
Vendredi 28 Janvier 2011

Bonsoir J'habite à Camprieu et je suis l'hadherente dont parle Mr Ducros et il se trouve que je suis aussi votre petite cousine; je peux vous renseigner sur la généalogie de votre famille et sur l'histoire de St Sauveur Camprieu; Je contacterai votre papa
Cordialement


COMMENTAIRE de patrick ferrier      
Samedi 29 Janvier 2011

Je vous remercie tous d'avoir repondu a mon message.
Je prendrai contacte avec MARIE CLAUDE ARBOUX pour plus ample renseignement sur notre famille.
Merci beaucoup


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 134 de MARTIN Claude       Samedi 22 Janvier 2011

SUJET : recherche ascendants
Bonjour Je recherche les ascendants de MARTIN Pierre et MARTIN Antoinette mariés le 29/04/1688 à MANDAGOUT .Merci d'avance .

COMMENTAIRE de MARTIN Claude      
Samedi 22 Janvier 2011

Je me suis trompé de case .Ne pas tenir compte de ma question que je transfère sur Questions - réponses


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 133 de Marie Valentin       Vendredi 21 Janvier 2011

SUJET : Actes de mariage
Bonjour,

Je recherche l'acte de mariage du couple Emile Auguste Fernand PERES Antoinette Marie Léonie BOSSY du 22/1/1856 à Nîmes
celui de Jean ANTHOUARD et Marie Anne CAYROL (CAIROL) du 29/11/1753 au Vigan
et le dernier de David ANTHOUARD et Suzanne PORTAIL du 12/5/1785 au Vigan
Merci de votre aide.

COMMENTAIRE de marie valentin      
Samedi 22 Janvier 2011

Bonjour,
Je viens de recevoir l'acte de mariage ANTHOUARD CAYROL.
Un grand merci pour votre efficacité et votre rapidité.
Bien cordialement


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 132 de Pascal PAUTET       Mercredi 12 Janvier 2011

SUJET : microfilms
Bonsoir

faisant des recherches sur le département 92 Hauts de Seine, il m'a été proposé de transférer des microfilms dans les archives de mon département (isère)

savez-vous si les archives du Gard proposent de tels "prêts" de microfilms ?

merci

P Pautet

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Mercredi 12 Janvier 2011

Bonsoir,
Le prêt inter archives existe aussi même dans le Gard - mais je sais que la collection entière n'est pas disponible - le plus simple est de vous renseigner directement en fonction de la localisation de votre recherche -
Cordialement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 131 de Alain COMBES       Samedi 8 Janvier 2011

SUJET : Les "Valadas" Occitanes
Suite à la réponse de Mme Zastrizny élargissant la question occitane aux vallées Italiennes, connaissant à peu prés bien le sujet, je suis ravi d'orienter la discussion vers ce secteur

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 8 Janvier 2011

Madame Zastrizny a raison, le parler des vallées vaudoises est bien un parler Franco provençal, ou du moins un parler nord occitan, c'est le dialecte de la région des Escartons, c'est à dire de Briançon.
J'ai été plusieurs fois dans les vallées vaudoises, dont une fois jeune retraité quinze jours à la "Forestaria" de Torre Pélice pour étudier les temples de la région.
C'est un pays par sa population nous rappelle les Cévennes puisqu'il y a ici, bien qu'en Italie des protestants , les Vaudois. Et des protestants qui comme en Cévennes portent la croix huguenote.
En principe pour un meilleur Occitan, il faut descendre plus bas vers le val Vairata, le Val Maira ou vers le val Stura de Demonte
Hors j'ai passé cet été en Val stura, à Vinadio et Demonte et j'ai été tres déçu. Alors que là, il y avait des drapeaux Occitans de partout personne ne parlait notre langue commune . Et mieux dans le magasin qui ne vendait que des gadgets occitan la serveuse était ..... Anglais
le marchand était occitan,il comprenait mais le parlait trés mal, puisque au lieu il disait pour dire oui ..... OK


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Mardi 11 Janvier 2011

Nous étions cet été à Torre Pellice où nous avons logé à la Forestiera Valdese (excellent accueil pour un prix imbattable en Italie) et nous avons aussi visité les temples vaudois de ces vallées reculées, en particulier celui de Pra del Torno que vous avez dû voir. Ce temple domine le paysage au fond d'une vallée perdue et, effectivement, devant l'entrée il ya a une fontaine avec une splendide croix huguenote. Le paysage de cette région évoque bien celui de Cévennes avec des vallées reculées et sauvages et.... des châtaigners.
Ce qui nous a surpris c'est que nous avons eu du mal à localiser le monument de Chanforan qui a été édifié près du village de Serre en souvenir du rassemblement qui a eu lieu dans les années 1500 lorsque les vaudois ont rejoint le monument de la réforme. Les populations du lieu n'avaient pas l'air de connaître ce monument. Heureusement j'ai une assez bonne connaissance de la langue italienne et je suis peu peu têtue (comme tout bon cévenol) et j'ai réussi à trouver.
Je ne connais pas le vallées que vous évoquez plus au sud. Ce sera peut-être une occasion de voyage puisque nous effectuons chaque année un séjour dans la région de Briançon (valllée de la Clarée).
Cette omni présence de l'Anglais est bien regrettable à mon avis. Alors que nous avons la chance de posséder une si belle langue!!


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 130 de Alain Combes       Dimanche 2 Janvier 2011

SUJET : L' OCCITAN
Comme l'arrivée impromptue et inattendue d'un individu se permettant à parler en Anglais sur notre site Cévenol m'a permis de m'exprimer dans la langue de nos ancêtres Cévenols je vais un peu m'étendre sur ce sujet
Le dialecte occitan local de la Viguerie Le Vigan Meyrueis

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Dimanche 2 Janvier 2011

La création de notre occitan est une très vieille histoire. Elle remonte au temps des grandes invasions, au temps du diocèze d'Arisistum. Cet évéché qui fut englobé plus tard,pour la plus grande partie dans l'évêché de Nimes était ce qu'on nommait, au point de vue administratif: La Viguerie Le Vigan Meyrueis.
Et c'est là, au moment de la création des langues occitanes, que se forma un parler local, avec ses influences et ses originalitès.
Pour moi il est faux de parler de l'occitan comme une langue unique issue directement du latin avec des racines celtiques et des mots d'emprunts aux envahisseurs germains.Il ne faut pas oublier que l'Occitan comprend plusieurs langues ; l'Occitan mais aussi le Provençal,l'Auvergnat, le Gascon,le Limousin, le Rouergat, le Gabale l'Occitan du val d'Aran, le Nissarte et l'Occitan des Valades Italiennes
Donc en réalité cela est beaucoup plus compliqué que cela.
Déjà au temps des Romains existaient ici et ailleurs des langues déjà mélangées et complexes , avec des racines pré indo européennes, préceltiques ,ibères ici, ligures ailleurs et chapeautèes par nombreux dialectes celtes: Ruthène, volque, gabale, Arvernes etc;
Puis les langues germaines des envahisseurs ne furent pas comprises partout de la même façon: Ainsi les mots Arnaud, Grimaud se dirent parfois Arnal, Grimal.
Et de plus les parlers Wisigothiques étaient differents de celui des Francs.
Aussi lièes entre elles par ce ciment qui fut le Latin se forma la, ou plutôt les langues Occitanes. Cette langue qui s'écrivait devint le plus beau des langages, dont usaient et abusaient les troubadours et qui devint la plus belle expression pour parler ..... d'amour!
Et pour déclarer sa flamme aux femmes ne vaut il pas mieux lui chanter ces vers ?
"Se mon amor sabia volar , (bis) Coma la perdric grisa, Lon la lon la, Coma la perdric grisa " Si mon amour savait voler comme la perdrix grise etc
Que de lui déclarer bêtement : Je aime vous " I love your"!
Bref la langue Occitane ancienne s'écrivait un peu comme le Français de l'époque avec quelques différences ; le U latin prononcé ou, s'écrivait o et se prononcer ou;
Le ill s'écrivait lh;
Quand Mistral remit l'occitan littéraire à la mode il conserva le LH mais écrit ou pour le O occitan ex Nougarède pour Nogaréde
Quand Alibert au 20° siècle écrivit son dictionnaire il revint à la graphie ancienne en ajoutant des ' un peu partout,ainsi l'occitan est riche de deux graphie : la graphie classique et la graphie Mistralienne. Quand on sait que nos amis lozèriens voulurent écrire leur parler Gabale on réalise pourquoi ils le font en graphie mistralienne : chez eux le A se dit souvent O, le L se dit parfois G ainsi la table " la taula" chez eux "la tauga" et de plus ils disent comme en auvergne pour cheval "chabal" et non "cabal"
Nous dans notre région , on subit plusieurs influences, pourtant certains prétendent que derrière l'Aigoual, dans les hautes vallées de la Brèze et du Bétuzon allant vers Meyrueis, se parlait l'occitan le plus pur qui soit, trés prés du langage des troubadours! Cela est compréhensible dans ces coins reculées ou se rencontraient encore il y a 50 ans des femmes (ou des hommes)aux cheveux noirs comme le jai et aux yeux brillants comme la braise, et aussi au même endroit des hommes (ou des femmes) aux yeux gris et aux cheveux légèrement roux
la principale particularité du parler d'ici est que le V se dit souvent B Ainsi on ne dit pas pour le Vigan ; lou Vigan. on dit Lou Bigan . On ne dit pas pour Valleraugue; Valarauga; on dit Balarauga
Autre particularité bien d'ici on appui sur le T final ainsi le fameux," j'ai été" qui provocant la colère des instits de l'époque se disait "je suis été" se disait en prononciation locale "sio estatt" et autre ex : le portail fermé se prononçait : lou pourtal barrrattt ; j'exagère même pas
Autre particularité le A qui se prononce en Rouergat et Gabale O est ici en zone frontière Ainsi se dit "Lavanha" et non "Lavonho" comme en rouergue mais on dit lou plan à Sumène Bréau et Cavaillac "la plana" alors qu'à Mars on a " lou plou" et sur la commune de Bréau mais sur la montagne du Lingas "lou plo dé l'ourtigués" et "lou plo del souls"
Donc ici on a un parler Occitan aux diverses influences, occitan central de Montpellier par le voisinage des garrigues et de la Séranne, du parler des Cévennes centrales par la vallée Borgne, du parler Rouergat après Alzon et au dessus de l'Aigoual des influences Lozèriennes
Un dernier mot sur le vocabulaire pour montrer cette pluralité : le mot blaireau peut se dire comme en Cévennes "Tais" et comme en Rouergue" Rabas"
Voila vous en saurais grâce a cet humble exposé un peu plus sur la langue de nos ancêtres dont j'ai été encore témoin dans le temps hélas lointain de ma jeunesse !


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Jeudi 6 Janvier 2011

Cet "humble exposé" concernant la langue occitane est passionnant et combien vrai! L'historien Fernand Braudel aimait à dire que la France se nomme diversité mais je crois qu'on peut le dire aussi de la langue occitane avec ses nombreuses variantes.Il suffit parfois de changer de vallée pour que les mots ou expressions ne soient pas tout à fait les mêmes.
Cet été nous avons fait un voyage dans les vallées vaudoises pièmontaises (région de Torre Pellice)où l'on parle bien sûr l'italien mais aussi le piemontais et même dans certaines vallées (val d'Angrogna) un dialecte proche du franco provençal (variante de l'occitan) qui ne se parle que dans cette vallée.
Personnellement je trouve la langue occitane souvent plus imagée et beaucoup plus vivante et suggestive que le français. Votre remarque concernant la façon de déclarer sa flamme l'illustre bien.
Très cordialement
Elsie ZASTRIZNY


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 129 de jacky SARRUT       Dimanche 2 Janvier 2011

SUJET : Bonne Année !

Bonne Année à toute l'équipe pour le travail de recherche effectué et dont

l'aide amicale m'a permis de bien progresser.

et à Alain Combes dont les rubriques impertinentes m'enchantent !

Avec tous mes remerciements!

Jacky


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 128 de Alain COMBES       Samedi 1 Janvier 2011

SUJET : VOEUX DE NOUVEL AN ...........EN OCCITAN !
Comme me l'avait demandé madame FEVRIER, ci dessous ses voeux en Occitan (dialecte de l'Aigoual en graphie Mistralienne)

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Samedi 1 Janvier 2011

D'abord excusez le doublon, j'avais fait un double clip

" Unisses lous mieus mercejaments per tout lou trabalh partéja é vous manda lous mieus bots lous mai calourous per l'annada nova"
Danisa Febrièr
il est bon d'ajouter
" Amistousament a toutes" amicalement à tous
Je m'arrête là pour aujourd'hui, un bon repas m'attend

ALAIN


COMMENTAIRE de FEVRIER Denise      
Samedi 1 Janvier 2011


Mille merçis Alain, j'espère que les repas ont été succulents.

Amistousament


COMMENTAIRE de Sylvitans      
Dimanche 2 Janvier 2011

Hello ! I'm new on this forum, hope to talk to you soon :)
I love carsn seotons and tuning, and you ?


COMMENTAIRE de alain combes      
Lundi 3 Janvier 2011

Taisa te bourrica , pos pas parla francès come tout lo moundo aici

COMMENTAIRE de MARTIN Claude      
Samedi 22 Janvier 2011

Nous pardonnerons l'offense de sylvitans par ces quelques vers de BIGOT :
Lo perdon grandis , la vengença abaissa.
Voui ,a quau nos estrifa dei grifas e dei maissas
Voui , a quau nos maudis alonguem nosta man
Vejaqui ço qu'es béu , vejaqui ço qu'es grand!

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 127 de Alain COMBES       Samedi 1 Janvier 2011

SUJET : VOEUX DE NOUVEL AN ...........EN OCCITAN !
Comme me l'avait demandé madame FEVRIER, ci dessous ses voeux en Occitan (dialecte de l'Aigoual en graphie Mistralienne)

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 126 de villeneuve nicole       Vendredi 31 Decembre 2010

SUJET : Voeux et félicitations
Bonjour a tous
peu présente cette année mais toujours épatée par le travail fourni par tous les responsables, je souhaite a tous dirigeants et adhérents une très bonne année 2011, santé, joie et bonheur. Beaucoup d'autres "expos" malgrè le travail et de nouvelles découvertes généalogiques.
Amicalement a tous
Nicole

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 125 de Pascal Pautet       Vendredi 31 Decembre 2010

SUJET : Voeux et remerciements
Bonjour

Je souhaite à tous les membres de l'asso mes meilleurs voeux pour 2011.

Je remercie vraiment les bénévoles qui font vivre cette asso, et qui répondent chaque semaine à mon flot de questions.
Bravo aussi aux photographes qui ont fait un travail remarquable de "recopie" des actes.

Pascal

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 124 de FEVRIER Denise       Jeudi 30 Decembre 2010

SUJET : Voeux et remerciements,
Bonjour à tous,
je joins mes très vifs remerciements pour tout le travail partagé et je vous adresse mes voeux les plus chaleureux pour la nouvelle année.
j' aurais donné beaucoup pour venir au moment de l'exposition mais l' année à
été un peu difficile...........
Si Alain Combes veut bien traduire le message envoyé à CavalierJo je l'en remercie vivement, et, le mien en Occitan ce serait ?
Amicalement,

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Vendredi 31 Decembre 2010

BONSOIR (un bon soir de la ST Sylvestre)
Avec à mon tour tous mes voeux pour l'année qui arrive, chère madame et cousinette ( de trés loin) Denise, je me fais un plaisir à vous traduire ces voeux (en ma lenga mairale) dans ma langue maternelle!
Traduction du message à JO (inspiration provençale)
" Bonnes fêtes de Noèl et de l'an qui vient , Bonne année bien grenue
Et que si nous ne soyons pas plus, Que nous ne soyons pas plus "
N'est ce pas la plus belle des langues, celle de l'amour et des troubadours?
Remarque./ Le "Ada" dans annada et granada exprime la contenance, il faut donc comprendre
" que ce soit bon (pour vous) tout au long de l'année et (que vous ayez) de bonnes récoltes"
mot en exemple: "dimanchada" qui signifie " toute la longueur du repos du dimanche" . Reconnaissez que l'expression est bien plus poétique que le mot anglais bien débile et qui ne veut rien dire ; Week End = semaine fin
Même en Français on aurait put dire " dimanchée"
Hélas en nos tristes jours c'est la langue de " Wall Stree"= Rue Mur, qui domine notre pauvre planète !
Pour la réponse à cet Anglais ( des Iles ou d' ailleur)dont je me demande ce qu'il venait faire dans ce forum) j' y donnais simplement ma pensée sur sa présence en ces lieux:
" Quant à l'autre niais j'y répond en occitan classique :Va t'en chier à la vigne et porte nous la clé"
En occitan cette expression fait nettemment moins vulgaire que sa traduction en français et peut se dire même chez le beau monde !
On peut aussi traduire ainsi : Va te faire voir ailleurs!
J'espère que notre langue maternelle, décrite ici sous toutes ses facettes vous aura séduite
Hélas il est tard, l'heure du révéillon s'approche, j'essayerai de faire la traduction de vos voeux............. L'année prochaine
Bien amicalement
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 123 de Jacki GACHE       Mercredi 29 Decembre 2010

SUJET : FILLUZAIN
Dans un relevé DU GUERNY , je trouve l'expression suivante : 'et outre ledit Jean OLIVIER fils de Gabrielle son filuzain'.Quelle est la signification de ce terme?Merci d'avance.Jacki.

COMMENTAIRE de Jacki GACHE      
Dimanche 2 Janvier 2011

Je pense à l'hypothèse suivante.FILUZAIN pourrait signifier Fils Ainé.Merci pour les commentaires,et bonne année à tous.Jacki.En région parisienne temps toujours froid et gris.

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Mercredi 12 Janvier 2011

Bonsoir,
Le filuzain est le petit fils et filleul du testateur - Et souvent l'un des aînés des petits enfants puisque les grands parents étaient parrains et marraines, au moins, des deux aînés et si ces enfants avaient la chance de survivre aux premières années. Il y avait aussi la filuzaine bien sûr -
Dans l'extrait cité : le testateur a une fille Gabrielle qui a épousé un Sieur OLIVIER dont l'enfant Jean est filleul de son grand père .
Cordialement


COMMENTAIRE de Jacki GACHE      
Lundi 17 Janvier 2011

Merci pour la précision.Cordialement.Jacki.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 122 de Cavalier Jo       Jeudi 23 Decembre 2010

SUJET :
Joyeux Noël à Tous
Meilleurs vœux pour 2011
Cavalier Jo


COMMENTAIRE de sales tips      
Vendredi 24 Decembre 2010

hello i am new here! wish your have nice day

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 24 Decembre 2010

Adiou Jo ;
Iéu té disé tan bé
"bounas fèstas dé Nadal é dé l'an qué ven,
Bouna annada bé granada
é sé qué sem pas mai,
qué séguéssem pas mens.
quant a l'autra Tarnagas qué té parlé aici en Englèse, ieu i disé en Occitan classica
" VA T'EN CAGAR A LA VINHA E PORTA NOS LA CLAU"
Je suis certain que JO comprendra mon chaleureux message et je le remercie de tout coeur du sien.
Cependant si d'autres personnes du club qui hélas ne comprennent plus la langue de leurs ancêtres Cévenols , s'ils veulent la traduction, je me ferais un grand plaisir d'être leur interpréte
Encore bonnes fêtes à tous
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 121 de ROMAN Jean Marc       Mercredi 22 Decembre 2010

SUJET : Un grand merci à l’AGAC

Bonjour
Vous ayant sollicité par de nombreuses questions durant encore toute
cette année (et c’est pas fini), je tenais à remercier toutes celles et ceux
qui donnent de leurs temps pour que l’AGAC reste LA référence dans
ce département et surtout dans ce pays Cévenol auquel je me sens très attaché.
Je vous souhaite à tous ainsi qu’à vos familles de bonnes fêtes de Noël et mes
meilleurs vœux de bonheur et de santé pour 2011.
Amicalement Jean-Marc

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 120 de Alain COMBES       Vendredi 17 Decembre 2010

SUJET : Famille EZTHARZY au Vigan
Ayant fait aidé par Gilles dee recherches sur cette famille d'aristocrates Hongrois au Vigan au 18° et 19° siècles
Et j'en tire ci dessous les conclusions personnelles suivantes

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Vendredi 17 Decembre 2010

En remontant les ancêtres du commandant Ferdinand ESTHERAZY, le vrai traître de l'affaire Dreyfus, on arrive à son grand père Jean Marie WALSIN ESTERHAZY fils naturel de la Comtesse Marie Anne d'ESTERHAZY de GALANTHA et certainement dont le père était le Marquis de GINESTOUX (° le 07/05/1767 BMS cath le Vigan)
une recherche Tchèque donne Marie Anne d'ESTERHAZY mariée en 1742 avec ?
Je pense personnelement plutôt à une naissance vers 1740 j'expliquerai ci- dessous ce choix


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 18 Decembre 2010

Suite Esterhazy (véritable orthographe , prononciation Hongroise Echter radji) la langue hongroise très difficile à comprendre pour un habitué aux langues latines, est dite langue agglutinée. Elle ne se rapproche qu'à la langue Finnoise et de loin encore.
Cependant le mot "haz- hazy" signifie Maison, donc le terme ESTERHAZY signifie probablement: la maison des Ester, ce qui veut dire " de la lignée des Ester"
Personnellement, je pense que la mère de Jean Marie WALSIN ESTERHAZY est bien Marie Anne ESTERHAZY de GALANTHA dont voici la date de naissance ci- dessous, ainsi que l'a inscrit Gilles
Cath le Vigan le 12/10/1741 de Marie Anne ESTERHAZY née le 09/10/1741 fille du trés puissant et magnifique comte Valentin d'ESTERHAZY mestre de camp des Houzards du roi, et de demoiselle Philippe de La NOGAREDE de La Garde du Vigan
présentée par ses aieux maternel Jean de la NOGAREDE Sr de la Garde, et son épouse Marie Anne de LAUTAL Sr de Roquan
Je pense que la généalogie Tchèque est fausse car elle aurait eu son fils Jean Marie aprés 45 ans et que d'autre part elle porte bien le prénom de sa marraine et grand mère Marie Anne de LAUTAL


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 18 Decembre 2010

Suite ESTERHAZY
Sur les BMS cath le Vigan, on retrouve le mariage suivant le 09/06/1740 du
Comte Valentin ESTERHAZY fils du magnifique Seigneur Antoine ESTERHAZY général des armées de l'empire de Hongrie et d'Anne NIGRELLI avec Dlle Philippe de la NOGAREDE fille de Jean de la NOGAREDE Sr de la Garde et dame Marie Anne de LAUTAL Sr de Roquan du Vigan
Ainsi c'est bien ce Valentin ESTERHAZY lui fils d'un général Hongrois, d'une des famille dirigeantes de ce pays qui débarqua au Vigan en l'an 1740.
Ce qui prouve que le Vigan était une petite ville, riche et prospère à l'époque;
Elle possédait une bourgeoisie trés aristocratique et qui avait même ses entrées à la cour du roi de France. Cette classe dirigeante y avait construit tout une serie d'hotels particuliers. le plus célébre est le château d'ASSAS oeuvre du fermier général de FAVENTINES fut construit sur les plans d'architectes parisiens, et dans le style des beaux hotels particuliers de la capitale.
Cette bourgeoisie, bien sûr catholique ( je pense que le mot royaliste conviendrait mieux) avait pris la place de la petite noblesse protestante du pays, dont la majorité des membres avait fuit le pays à la révocation.
Il serait trop long de faire ici une étude sur cette nouvelle élite, la plus part étant de noblesse récente.
Cette aristocratie perdura au Vigan jusqu'à la fin du 19° siècle, et elle inversa notablement les rapports religieux et politique dans cette petit ville . Ainsi le Vigan, qui était à forte majorité protestante avant la révocation, à l'édit de tolérance fut majoritairement catholique, et l'influence royaliste s'y fit ressentir tout au long du 19° siècle.
Le chef de file de cette élite royaliste était au début du 19°,le baron de LARCY, Charles Paulin de SAUBERT,d'une famille anoblie au 18° Siècle seulement.
Donc pour achever cette étude, je dirais simplement un mot sur le commandant ESTERHAZY, le traître de l'affaire DREYFUS. Il n'était pas né au Vigan et son père non plus, mais cette étude démontre qu'il avait des racines profondes dans la petite cité Cévenole.
Ainsi, le Vigan qui posséde deux héros célèbres, le chevalier d'ASSAS et le sergent TRIAIRE posséde, comme à l'envers du décor, l' homme qui laissa envoyer en prison à sa place, le captitaine DREYFUS



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 119 de Jacki GACHE       Jeudi 16 Decembre 2010

SUJET : SERHALOR
Dans plusieurs actes du 16ème ou 17ème Siècles,certaines personnes sont citées comme Serhalor ou Sarhalor.Je recherche la signification de ce terme.Merci.

COMMENTAIRE de Marie Claude Arboux      
Vendredi 17 Decembre 2010

Dans le "dico" Languedocien Français de l'ABBE DE S ...édité en 1756
SERALIO ou SARALIO est une serrure et donc votre homme serait sérrurier
C'est une possibilité Bonnes Fêtes Marie Claude


COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Dimanche 19 Decembre 2010

Bonjour
suite à la réponse ci-dessus je tiens à ajouter les remarques suivantes
sur le "dico" occitan- français de Louis ALIBERT : "sarralha" serrure,"sarralhar" fermer avec une clef, "sarralhièr" serrurier

Dans le dico occitan- français (dialecte gévaudanais) de l'école Gabale (en graphie mistralienne mais proche du parler de l'Aigoual):
"Sarralho" serrure,"sarralhièr"serrurier!

Dans les deux cas deux R et un H, celui-ci après le L formant le ill français.
Le RH comme dans le mot serhalor n'est pas occitan. Aussi je pense qu'il s'agit là d'une mauvaise lecture ou d'une mauvaise interprétation par l'écrivain non occitan.
Aussi pour mieux comprendre ce mot, j'aimerais savoir les termes exacts de ces actes
Bien amicalement
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 118 de Robert JEANJEAN       Jeudi 16 Decembre 2010

SUJET : acte de naissance
Bonjour,

J'ai en mains un acte de naissance établi dans le département du Nord en 1918. La mère et l'enfant son clairement identifiés, pas le père. La déclarante est l'infirmière qui a accouché la mère.
Dans la marge il est inscrit que la mère reconnait l'enfant en 1922.

La naissance et sa déclaration ont eu lieu le même jour, donc pas de problème de ce côté.

Je ne comprends pas cette reconnaissance ultérieure. La reconnaissance va de soi, me semble-t-il, par la déclaration de naissance à l'état civil.

Quelqu'un peut-il me donner son avis ?

Dans cette attente et avec tous mes remerciements


Robert JEANJEAN


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 117 de Sylvia Maurin-Deloye       Lundi 13 Decembre 2010

SUJET : Recherches mariages et ou contrats de mariage
Bonjour,
Je recherche Les actes et ou les contrats de mariage de:
- CAZALET Pierre X MOURET Gabrielle le 19/03/1608 au Vigan.
- CAZALET Jean X FERRIER Jeanne le 12/06/1678 à Saint Laurent le Minier.
- FERRIER Jean X FOUQUIER Isabeau le 15/05/1616 à Saint Laurent le Minier.
Merci pour votre réponse.
Cordiales salutations. Sylvia Maurin-Deloye.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 116 de Roselyne MARTIN       Samedi 20 Novembre 2010

SUJET : recherche
Bonjour je recherche toujours JEAN MARTIN né en 1802 , il a vécu à MARS en 1878.
Son fils Jean Benjamin MARTIN s'est marié à Molières en 1878 avec LAPORTE Aline Marie. Merci de me donner des informations, cordialement Roselyne

COMMENTAIRE de Le webmaster      
Mercredi 24 Novembre 2010

bonjour,
je me suis permis de transférer votre demande, dans Question/Réponse (N° 29) espace plus adaptée aux recherches généalogiques.
En souhaitant qu'un chercheur trouvera.
Cordialement Gilles Fournier


COMMENTAIRE de re Webmaster      
Mercredi 24 Novembre 2010

erreur de frappe il s'agit de la question N° 1029

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 115 de Pascal PAUTET       Jeudi 18 Novembre 2010

SUJET : Les châtaigniers du désert
Bonsoir

vu ce week-end à la télévision "Les châtaigniers du désert" (dans les cévennes)

il m'a semblé lire dans le générique de fin que ce film a été tourné à Valleraugue ?


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 19 Novembre 2010

Il a été tourné à Valleraugue, mais aussi dans toute la région, le chateau de Roquedols à Meyrueis( que pour les exterieurs car l'intérieur de ce château est entièrement vide. On y aperçoit d'autres lieux , la luzette avec le tombeau d'André Chamson père de l'auteur, l'église de ST André de Majencoules, etc ....De très belles vues.
Un bémol cependant le col du perjuret n'est absolument pas celui du film, et le château (Roquedols)où lequel dans le film est situé à une heure de marche, est en réalité au minimum 15 heures et encore en courant dans la montée des 4000 marches.
Cependant Valderon indiqué comme étant Valleraugue, existe bien . Le Valdeyron est bien un hameau de la vallée du Clarou, commune de Valleraugue.
Donc si les paysages étaient remarquables, le roman est bien différent.
Les sentiments religieux et les différences croyances sont bien caricaturisés. Caroline Huppert ne doit pas bien fréquenter les cultes, mais enfin la fille d'André Chamson qui a écrit le roman aurait pu la conseiller.
A part au musée du désert, les psaumes ne sont pas souvent chantés au temple, et d'autre part le seul cantique moderne chanté dans ce film a été cité comme étant le psaume 123.
Mais surtout prétendre qu'à Valleraugue une femme pasteur serait mal accepté en tant que femme ce n'est pas absolument la vérité;
Soeur Fabienne qui depuis longtemps a été pasteur à Valleraugue, a toujours été en grande estime par les protestants de ce lieu.Et que le pasteur actuel est aussi une femme Catherine Josse et très estimée , elle aussi!
Alors dire qu'à Valleraugue un pasteur femme serait mal vu c'est vraiment prendre les paroissiens de ce village pour des retardés !
Aussi dans nos Cévennes, le problème actuel n'est plus la question religieuse mais la désertification de notre région. Région qui n'est pas la seule dans ce cas ! Alors pourquoi parler de folklore, quand on se dit aimer un pays qui se meurt!
Bien amicalerment
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 114 de Roselyne MARTIN       Mercredi 3 Novembre 2010

SUJET : Les notaires
Bonjour, je suis à la recherche des notaires : FERRIERE MOURGUE du VIGAN.D'avance je vous remercie, cordialement

COMMENTAIRE de BERNARDI Colette      
Dimanche 7 Novembre 2010

Bonjour,j'ai appelé il y a quelques années les notaires en place au Vigan qui n'ont pas su me donner de réponse(c'était pour Mourgues ,un CM du 24/02/1890,donc assez récent,pour mon grand-père de Valleraugue qui se mariait à Marseille où il était venu travailler au PLM)Si une piste se présente ce serait volontiers.Cordialement.Colette.

COMMENTAIRE de Roselyne MARTIN      
Vendredi 12 Novembre 2010

Bonjour,demain j'irai au salon de la généalogie et j'essaierai d'avoir ces renseignements et bien d'autres Cordialement

COMMENTAIRE de BERNARDI Colette      
Vendredi 12 Novembre 2010

Et moi aussi!A demain !Colette.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 113 de Alain       Mardi 2 Novembre 2010

SUJET : Généalogie
peut on savoir l'ascendance de Honoré DURAND père, fils et petit fils maître Artisan Forgeron à Laguiole 12210 ?

COMMENTAIRE de Alain Combes       
Mardi 2 Novembre 2010

Auto Réponse

" Vous allez me dire comment quelqu'un qui à part le pays Viganais
Ne s'y connait en généalogie pas plus loin que le bout de nez,
vient faire sur ce plateau d' Aubrac noir de basalte et solitaire
l'aride Causse et la verte Cévenne sont pour lui ces seules terres !
Cette famille de Durand, le fils ,le papa et le pépé tous que des Honoré
Allez le Cévenol, longtemps cherchez et recherchez, jamais vous trouverez §


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 2 Novembre 2010

Réponse Suite

Et bien si, le Viganais a trouvé les " prédécesseurs" de cette famille de coutelliers de Laguiole:

Son pére était nommé aussi Honoré DURAND, qui se disait lui même :Honoré du Causse, qui était quand vivait, agent d'assurances sur le Causse de Blandas à Rogues.

Le père de ce dernier , aussi DURAND mais peut être pas Honoré?
cultivait sur le rebord des Gorges de la Vis , juste sous le très réputé cirque de Navacelles, un vin blanc très réputé aussi par tous les connaisseurs du coin,
si réputé que les curés des alentours l'avaient choisi comme vin de ... messe !

Et sa mère me direz vous?
Sa mère elle était, institutrice à Rogues, mais aussi archéologue , ethnologue
et surtout écrivain, le plus célèbre écrivain du Causse, qui aimait passionnément ce bout de plateau hostile.

C'était la grande "intellectuellement parlant" la trés grande Adrienne , Adrienne DURAND TULLOU, la gardienne du Causse !

C'est pour cela, que je vous donnais la première partie de ma réponse en vers.
Ainsi le marchand de couteau de Laguiole avait comme mère l'Adrienne.

Avec une lame si aiguisée, celà vous ....... en coupe un coin!
A moi aussi.
Avec une telle mère,très férue en pierres plantées, cromlechs, dolmens et autres mégalithes je verrais plutôt son fils
.... en Obélix livreur de menhirs!
Alain


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 2 Novembre 2010

Alors qu'en pensez vous?
La grande prêtresse du Causse de Blandas, ne l'ai-je pas bien ........honorée?

fin §

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 112 de Sylvie DELHOME       Dimanche 31 Octobre 2010

SUJET : Double mariage
Bonjour je souhaiterais avoir une explication à propos d'un double mariage.
J'ai trouvé à Valleraugue le mariage de Jean NOUGUIER fils de Jean et de Catherine COMBES avec Marie SALTET fille de Pierre et Magdeleine VERDIERE le 07/12/1759 (acte N°436)et le 15/12/1760 (acte N°410) avec la signature du même Pasteur. Comment cela est-ce possible ? Est-ce Normal ?
Merci de votre aide.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 31 Octobre 2010

Le fait de trouver deux actes est entièrement normal dans la mesure ou les prédicants du désert tenaient parfois plusieurs registres.
Il se peut aussi que comme l'époque dite "de Tolérance" commençait justement vers 1760, ce pasteur rassuré par les évenements refit un nouveau registre.
A moins que le pasteur a tout simplement oublié qu'il avait déja enregistré cet acte sur un autre cahier.
Aprés tout à l'époque il fallait mieux enregistrer deux fois le même mariage que d' oublier de l'enregistrer.
Alain Combes


COMMENTAIRE de Sylvie DELHOME      
Dimanche 31 Octobre 2010

Merci beaucoup de votre réponse, je ne connais pas trop les habitudes et autres sur cette région et sur les protestants.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 111 de Alain Combes       Dimanche 31 Octobre 2010

SUJET : La pêche miraculeuse
Bonjour à tous
Comme ce forum devrait être aussi un échange d'idées, permettez moi de m'en servir pour vous livrez quelques réflexions personnelles qui n'engage que moi.

Certaines personnes doivent considérer la généalogie comme un sport halieutique, puisque quand ils reçoivent des réponses à leurs questions ils s'écrient joyeusement: la pêche est bonne !

Aussi je vais vous livrer en réponse mes propres sentiments. Des sentiments tout empreints d'une entière générosité, puisque bien sûr je ne suis qu'un humble généalogiste amateur, amateur évidemment car exclusivement " Bénévole".

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 31 Octobre 2010

Voilà ma réponse
Si donc la pêche a éte miraculeuse dans le vivier d'un club de Généalogie c'est que quelqu'un à alimenter ce-dit vivier. Ce vivier là ou un autre, puisque comme à la pêche on prends plus de poissons en étant multi-carte.

toutes ces associations font appel donc à des bénévoles qui comme moi livre gratuitement et entièrement tous leurs travaux à ces clubs.
Pour moi plutôt que la pêche, la généalogie me fait penser à l'échange de timbres postaux que se faisaient les gamins à l'école. Et simplement sans regarder la différence de la valeur et la quantité de timbres échangés.
Tout simplement on donnait à l'autre les timbres qu'il n'avait pas et lui de même vous donnait le surplus de sa collection.

Et si les collectionneurs en herbe était un garçonnet et une fillette, le petit recevait en prime et sans arrière pensée de la petite fille un petit bisou plein d'amitié et de tendresse.

Voilà mes réflexions sur ce sujet,et ce que devait être la généalogie, hélàs nous ne sommes plus des enfants!
Amicalement à tous
Alain


COMMENTAIRE de Cavalier Jo      
Mardi 2 Novembre 2010

Bonsoir
Il y a beaucoup de pêcheur mais peu de poisson
Amicalement
Cavalier Jo


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 110 de Pascal PAUTET       Vendredi 29 Octobre 2010

SUJET : obligations militaires, guerres...
bonjour

de 1800 à1902 je ne trouve que très rarement la mention "dégagé des obligations militaires", comme si très peu de jeunes gens avaient accompli leurs obligations militaires
alors:
-soit ils se mariaient avant d'accomplir leurs obligations militaires
-soit ils n'étaient pas concernés....

d'autre part lors des décés je n'ai jamais eu la mention "mort à la guerre"

je doute que tous mes ancêtres soient passé au travers des guerres (napoléoniennes, 1870, ...)

qu'en est-il pour vous ?
y a-t-il un moyen de retracer l'histoire des appelés (j'ai un ancêtre décoré de la médaille militaire en 1870 : mention sur son acte de décés, mais je n'ai pas obtenu de réponse du service gérant les médaillés)

merci


COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Mardi 2 Novembre 2010

Bjr,

En consultant les registres du 19éme siècle on trouve parfois la transcription du décès d'un militaire mais également de civil si l'officier de l'état civil du lieu du décès à suffisamment d'information quant au lieu de naissance ou de résidence du défunt.

Pour en savoir plus voir le site mémoire des hommes.

Cordialement.

J M Falguière.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 109 de Alain Combes       Vendredi 8 Octobre 2010

SUJET : Patronyme NOALHAC
Suite à une question qui m'a été posée au mois de septembre à Valleraugue, je vais tacher d'y répondre en espèrant que la personne qui m'a posé cette question regarde le forum

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 8 Octobre 2010

ce patronyme est issu évidement d'un nom de lieu : En haute Lozère à la limite du Cantal, dans l'Aubrac se trouve le Village de Noailhac, il n'est pas le seul à porter ce nom, et l'on retrouve en zone Nord occitane et en limousin la forme Noailles. En pays Viganais,avec le suffixe plus méridionnal "Anum-an" on trouve à Roquedur l'église St Pierre de Noalhan, comme dans Marseillan , Pignan, Lédignan, etc.
Donc Noalhac avec le suffixe gallo romain d'appartenance "Acos" et la racine "Nogus" noyer, signifie donc : la propriété aux noyer, donc un synonyme de nogaréde, nogaret ou nouzerand.
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de fabienne Blanc      
Lundi 25 Octobre 2010

Merci d'avoir pris le temps de me répondre en détail.
Amicalement. F Blanc


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 108 de renee.peraud@wanadoo.fr       Lundi 4 Octobre 2010

SUJET : documents sur NOTRE DAME DU BONHEUR
Bonjour à tous ,
Dans quels documents ou livres je peux trouver des infos sur l'abbaye de Notre
Dame du Bonheur (BONAHUC )et plus particulièrement sur les naissances et les mariages ? et aussi sur la ferme auberge :la barraque de Miquel .
Merci cordialement RENEE .

COMMENTAIRE de Gilles Fournier      
Mardi 5 Octobre 2010

bonjour,
"Bonahuc, au coeur des cévenne" par A. DURAND-TULLOU et Y.CHASSIN du GUERNY (1983 imprimerie des Cévennes) retrace l'histoire de Notre Dame du Bonheur :1002 à 1791.
L'AGAC à numérisé les BMS et divers documents relatifs à Notre Dame Dame du BONHEUR.
Cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 107 de Roman Jean Marc       Lundi 27 Septembre 2010

SUJET : Mas de Puéchagut et métairie de la Broue.
Bonjour à tous:
1 question:merci de bien vouloir m'indiquer ou se trouvait la métairie de la Broue
(certainement pas très loin du col de la Broue,environ 1km après le mas de Puéchagut)lieux ou mes aïeuls habitaient après leur mariage:
ARNAL Pierre et MICHEL Marie le 7/4/1828 à BREAU et SALAGOSSE.
2 question:serait-ce possible de savoir qui étaient les propriétaires du mas de
Puéchagut ou sont nés plusieurs de mes aïeuls:MICHEL (Victoire 12/2/1805,Maurice
12/4/1806,J-Antoine 11/12/1807,Noé 1/1/1810)et bien d'autres.A t'il toujours
appartenu à l'ONF ou se le sont ils accaparé .
Merci en tout cas pour votre réponse.
cordialement ROMAN Jean Marc.

COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Lundi 27 Septembre 2010

Bonsoir Mr Roman
La métairie de la Broue se trouve au col de la Broue à 100 m du col en direction du Minier , c'est actuellement l'hôtel des Cascades d'Orgon dit aussi la baraque de Ribaud. Sur l'un des derniers bulletins de l'AGAC je parle de cette maison, dans l'article sur les conquistadors de l'Aigoual au 20° siècle, je ne suis pas sûr que cette maison appartienne contrairement à la "Villa Lily" à présent à Willy Abric, fils de " l'Américain"
Quand à la ferme de Puechagut sous l 'ancien régime, elle était depuis le 17° siecle une ferme dépendant directemment du baron d'Hierle, et le régisseur au 18° siècle en était Pierre de Roussy , elle employait des fermiers qui étaient au moment de la capture de camisards à Puech Agut : Etienne Mahistre qui fut pendu au Vigan et Jean Vignes qui réussit à s'enfuir.
Je ne sais qui en était les propriétaires aprés la révolution, aprés bien sûr les eaux et forêts l'acquirent ( au prix fort ou pour une bouchée de pain çela non plus je ne saurais vous le dire
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Lundi 27 Septembre 2010

Bonsoir Mr Roman
La métairie de la Broue se trouve au col de la Broue à 100 m du col en direction du Minier , c'est actuellement l'hôtel des Cascades d'Orgon dit aussi la baraque de Ribaud. Sur l'un des derniers bulletins de l'AGAC je parle de cette maison, dans l'article sur les conquistadors de l'Aigoual au 20° siècle, je ne suis pas sûr que cette maison appartienne contrairement à la "Villa Lily" à présent à Willy Abric, fils de " l'Américain"
Quand à la ferme de Puechagut sous l 'ancien régime, elle était depuis le 17° siecle une ferme dépendant directemment du baron d'Hierle, et le régisseur au 18° siècle en était Pierre de Roussy , elle employait des fermiers qui étaient au moment de la capture de camisards à Puech Agut : Etienne Mahistre qui fut pendu au Vigan et Jean Vignes qui réussit à s'enfuir.
Je ne sais qui en était les propriétaires aprés la révolution, aprés bien sûr les eaux et forêts l'acquirent ( au prix fort ou pour une bouchée de pain çela non plus je ne saurais vous le dire
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Roman Jean Marc      
Mardi 28 Septembre 2010

Merci Alain pour toutes ces explications toujours aussi
précises et perspicaces.
Bien amicalement Jean Marc


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 106 de Alain COMBES       Vendredi 24 Septembre 2010

SUJET : Surnoms en Cévennes
Bonjour
Suite à la trés intéressante question sur les Surnoms, je voudrais vous expliquer le pourquoi de ces surnoms:
Quand vers l'an 1100 le système actuel de noms avec prénom chrétien, les parents prirent l'habitude de caser leur propre prénoms à leur fils ou fille aînés, et les enfants suivant écopèrent du prénom des grands parents ou des oncles et les tantes; Avec un but évident que comme ils n'auraient pas pratiquement pas droit à l'héritage paternel, ils glaneraient de ci de là un peu de monnaie en provenance du pépé ou du tonton. Et pourtant il était encore loin le temps des..... tontons d'Amérique.
Aussi ce système fut vite saturé , beaucoup de cousins même éloignés étaient doté du même nom et prénom, personne ne savait plus qui était qui , Alors les surnoms, ici l'on dit les sobriquet arrivèrent à la rescousse.
Il y avait les surnoms en rapport avec un toponyme ex:Nogarède dit " la Baume"
Ceux issu d'un patronyme ex: Combes dit "Bragouze"
Ceux issue d'une profession ex: Martin dit " Teissier" autre Martin dit "Teulaire"
Ceux occitan vraiment intraduisibles en français ex : Martin dit "Bistansson" Teissonnière dit "Candale"
Et enfin les surnoms moqueurs ( ils n'étaient pas à l'époque les plus nombreux) ainsi Martin dit "Fidèle" un sacré coureur de jupon, ou Doulcet dit " Mignon" qui avait un visage plutôt ingrat!
Certains de ces prénoms sont encore de nos Jours en usage, car bien sûr le fils héritait entre chose du surnom de son père, ainsi Nogarède dit "La Baume" à Arphy et Combernoux dit " le Perdigal" à Aumessas
je vous parlerai ensuite des surnoms du 19° et 20° siècle;
Alain

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 24 Septembre 2010

Suite : Les Surnoms plus récents
Au début du 19° et jusqu'au milieu du 20° siècle les surnoms en Cévennes connurent une période faste : Dans chaque village absolument tous les habitants portaient chacun comme une étiquette leur surnom personnel; Et comme certains plutôt d'un gout douteux , ne volaient pas trop haut, et comme l'on dit bien en dessous de la ceinture.
Ainsi à Molières, une personne à qui l'on avait mis, devant son jardin qui lui servait de coin d'aisance, une superbe statue de la vierge, fut vite surnommée "Cul béni".
Et même certains étaient même méchant, ainsi une femme qui était née boiteuse était nommée "la Canarde". Il faut dire donc , que là pratiquement tous ces surnoms étaient du genre moqueur.
Ils étaient aussi tellement exclusifs que certains ne connaissaient pas ni le prénom, ni le nom de leur voisin, ils connaissaient par contre parfaitement .... leur sobriquet.
Je posséde une photo de mariage entre gens du village d'Arphy et je peux citer le surnom de tous. il l'y avait là :
POUTEQUE, RABISSE, NICOULE,PETARD,BOUREILLE,CHAPEAU, CAGAVER,SACHIPA,MIGNON et son père CHAPEAU, le CONTINENT et sa moitiée la CONTINENTE,le TONKIN, RABISSE et sa RABISSOUNE, LAURETTE et son fils LAURETTOU,BOUREILLE,la belle TITITI et son frère la MERLUSSE,SAUSSISSOT sans oublier le RABINAT. voilà une belle brochette et encore j'en passe.
Bref certains furent bien soulagés, quand vers les années 70 devant l'arrivée en masse des "ESTRANGERS" les Cévenols autochtones pour montrer entre eux leur solidarité et leur fraternité finrent des'appeler rien que par leur prènom!
Et je pense moi aussi, malgré le certain cachet pittoresque de ces surnoms il en est est mieux ainsi!


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Dimanche 26 Septembre 2010

Ce commentaire est très intéressant et vivant. J'avais remarqué que dans les familles cévenoles les même noms et prénoms revenaient constamment mais je n'avais pas pensé que cela pouvait être pour des questions d'héritage.
Dans la famille Chanson c'est très vrai en tout cas et dans la même génération plusieurs personnes portent le même nom et le même prénom. Le prénom de Pierre en particulier est très fréquent, sans doute le "patriarche" de la famille. Celui de Louis revient aussi très souvent par référence, je pense, au galérien. Mon grand père s'appelait Albert Louis en souvenir de ce martyr de la foi.
Pour les Vallerauguois: mon papa qui est né à Fenouillet dans la commune de Valleraugue se souvient qu'il y avait à Valleraugue quand il était petit un homme que l'on appelait "lou tchi" (le chien, je ne suis pas sûre de l'orthographe) et un autre "lou pendulaïre".
Cette pratique des surnoms perdure quand même un peu en Cévennes. Dans l'entreprise alésienne où je travaille les surnoms sont encore nombreux. Il y a "la bélugue" (c'est l'électricien), "la daille", "ventrêche", "grille pain", "roule à gauche", "béni oui oui", "le rabin" etc.... chaque surnom faisant allusion à une anecdote, à un comportement ou à une particularité physique.
La généalogie n'est-elle pas passionnante? elle permet de découvrir beaucoup plus qu'une simple liste de dates de naissance, de mariage ou de décès.
Cordialement
Elsie ZASTRIZNY


COMMENTAIRE de Pascal PAUTET      
Lundi 27 Septembre 2010

Bonsoir

quel lien faites-vous entre les prénoms et l'héritage ?
les parents ne transmettaient-ils pas leur héritage à leurs enfants (sauf contrat notarié) ?
Auguste, fils de Léon, petit-fils de Auguste héritait-il de son grand-père ?
et son frère Jean n'avait rien ?
j'ai du mal comprendre ...non ?


COMMENTAIRE de Alain COMBES      
Mercredi 29 Septembre 2010

Bonjour
Ce n'était qu'une boutade, l'enfant si vous préfèrez "recoltait" le prénom de son père.
Pour les héritages sous l'ancien régime c'était le droit d'ainesse qui prévalait. l' aîné (en principe car il y eut des dérogations à la règle) conservait la maison ou l'exploitation famillale s'il y en avait une. Les filles touchait chacune une dot, et les garçons "puinés" comme on disait alors se contentaient des restes; En général on tachait de leur apprendre un mêtier. s'ils n'avaient rien ils partaient à l'armée, faire leur tour de Françe ou se faire embaucher comme saisonniers.
le droit des aînés n'étaient pas sans contreparties , il fallait que le couple héritier s'occupe du survivant des testateurs " buvant le même vin et mangeant le même pain" Quelle belle fille de nos jours supporterait tous les jours le beau père ou la belle mère
Cette question m'a permis de répondre à des choses qui bien souvent à l'époque étaient bien différentes par rapport à la vie que nous menons actuellement;


COMMENTAIRE de Pascal PAUTET      
Jeudi 30 Septembre 2010

me voici "rassuré" !!

dans la lignée du sujet "héritage", comment faut-il interpréter les contrats de mariage passés par des "promis" aux 18 eme et 19 eme siècles ?
puisqu'il y avait une règle/tradition (cf ci-dessus), pourquoi certains promis passaient-ils devant notaire ?
pour apporter une entorse à la règle ?
je n'ai récupéré qu'un seul contrat de mariage de ma généalogie (hautes alpes) où je vois qu'un aïeul a protégé sa descendance car un de ses fils s'est remarié (il a évité que son lopin de terre passe dans la famille de la promise du 2eme mariage)
avez-vous des explications sur les raisons de ces contrats ?


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 105 de Elsie ZASTRIZNY       Mardi 21 Septembre 2010

SUJET : demande de signification d'un surnom
J'ai relevé dans les registres de la paroisse du Pompidou une famille où, de père en fils, les hommes ont porté le surnom de "devèze" . Exemple/ Louis Arnal dit "devèze". Que peut signifier ce surnom? Pour moi la devèze est un endroit plat en haut d'une colline. Et on trouve ce toponyme dans plusieurs commune des Cévennes.
Cordialement
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 21 Septembre 2010

Bonsoir
sur le dict de Jacques Astor des "Noms du midi de la France" P 288
LA DEVEZE :
le latin "defensus "à donné le français ancien "defens" et l'occitan "devés" donc: terre seigneuriale interdite à la chasse pour les manants, et aussi: prés communaux interdit à la pature des troupeaux provenant des villages voisins (cette défense s'appliquer sur les montagnes cévenoles aux troupeaux transhumants et seul les gens du pays pouvaient y faire paître leurs bêtes
Le féminin dévèze est de même signification mais par le latin féminin miédiéval "défensa";
Je connaissai ce terme mais j'ai préféré m'en référer au dict de Jacques Astor qui est une véritable bible en la matière
En ce qui concerne le surnom il est courant que ce surnom provienne d'un patronyme ancien ascendant
Ainsi pour mon patronyme COMBES j'ai COMBES dit "Gazandou" d'une ancêtre Joséphine GAZAN, mais plus anciennement aussi COMBES dit "BRAGOUZE" Bragouze patronyme d'une famille de Gatuziere et COMBES dit "MARTIN" Martin patronyme de Sérigas à Meyrueis
Donc il est pratiquement certain que vous rencontriez de ce coté là un ancêtre nommé DEVEZE patronyme très courant, le tout savoir à quelle époque car les surnoms se transmettaient de père en fils et cela sur plusieurs siècles!
Bien amicalement Alain


COMMENTAIRE de Elaie Zastrizny      
Mercredi 22 Septembre 2010

Merci monsieur Combes pour ces explications toujours précises et très bien documentées.
A propos de surnom je puis raconter une anecdote amusante. Dans une paroisse de la Lozère il y a une famille à qui un surnom assez rigolo a été attribué (permettez mois de taire le nom de la dite paroisse et de la famille en question par respect pour les descendants s'il en existe encore). Un de leurs ancêtres a fait la guerre de Crimée et est revenu vivant mais le malheureux a attrapé une maladie intestinale avec les conséquences que l'on peut imaginer... Pas très charitable la population du lieu lui avait attribué le surnom de "cacagne". Untel dit cacagne. Comme vous le dites très justement les surnoms se transmettent de père en fils. Mais comme c'est pratique tout de même de distinguer les individus le fils s'est vu attribuer le surnom de "cagagnette". Untel dit "cagagnette". On ne s'arrête pas lorsqu'on est si bien lancé, le petit fils s'est vu, lui, attribuer le surnom de "cagagnou". Belle lignée. Cela fait partie des perles rares que l'on découvre en faisant de la généalogie.
Cordialement et encore marci pour votre réponse.
Elsie


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 104 de Pascal PAUTET       Lundi 20 Septembre 2010

SUJET : exploitant agricole
Bonjour

selon les actes (d'une même époque et d'une même commune), je lis :
-cultivateur (et souvent propriétaire cultivateur)
-agriculteur

ces deux mots avaient-ils des sens différents au 19 eme siècle ?

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 21 Septembre 2010

Bonsoir
Ces deux termes sont typiques du 19° siecle pour désigner un petit propriétaire vivant de ses terres, il y avait aussi le propriétaire Foncier (celui qui paie des contributions foncières)
Peut être le propriétaire Foncier et le propriétaire cultivateur étaient un peu mieux lotis ou plutôt en donnant cette appellation (d'origine non garantie) se croyait mieux loti et plus riche que les autres.
tout cela de toute façon signifie à peu prés la même chose!
des paysans peut être pas à la misère noire, mais qui "bossaient" durement pour gagner leur croute de pain sec!
J'y ajouterai les travailleurs de terre et les journaliers, cela ils travaillaient pour les autres , et eux les pauvres gens sans terre travaillaient pour les plus riches, pour les bourgeois et les notables trimaient toute leur vie pour finir en crevant de faim.
"pauvre Martin,pauvre misère"
On peut ajouter aussi à ces appellations le Patronyme issu de toponyme "JOURNET " terrain qui se travaille dans une journée et "CARTAYRADE" grandeur de terrain que l'on trouve dans une carte, la carte étant aussi la surface de terre que l'on peut labourer dans un certain temps.
Ces deux termes avaient du par la suite probablement désigné aussi l'un le travailleur travaillant à la journée et l'autre travaillant à la carte.( ne pas confondre avec la carte du restaurant)
Il ne vaut pas oublier que toutes ces appelations sont interchangeable.
Ainsi des propriétaires cultivateurs pouvaient pour certains jours aller travailler chez les autres pour arrondir ses fins de mois et devenir ainsi un travailleur de terre.
Et même plus certains qui n'avaient que peu de terres pouvaient aller s'embaucher à l'usine comme faiseur de bas ou bassier et travailler sa terre après sa journée à l'usine.
Tous ces termes étant bien ambigus, on peut désigner le cévenol du temps jadis comme un : TRAVAILLEUR POLYVALENT


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 103 de corinne       Lundi 20 Septembre 2010

SUJET : Mariage LAVIE / ST ETIENNE (vers 1878)
Je recherche désespérément la date et le lieu de mariage des grands-parents de mon grand-père. Ce couple a vécu à Saint-Sauveur de Cruzières (07) mais je n'ai aucune trace de leur mariage en Ardèche et je présume qu'Anaïs Clémence LAVIE a épousé Alphonse Camille SAINT-ETIENNE dans le Gard où elle a dû naître vers 1858. Alphonse Camille SAINT-ETIENNE est né à Saint Sauveur de Cruzières.

Je vous remercie de m'avertir si au cours de vos recherches généalogiques vous avez "croisé" mes aieuls.

Corinne
familleperrot@yahoo.fr

COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Mardi 21 Septembre 2010

Bjr,

Je pense qu'il vous faut commencer par trouver la date et le lieu du décès de l'époux et de l'épouse et vous procurer la copie de l'acte qui en principe vous donneras dates et lieux de naissance respectifs ainsi que l'ascendance, la date de naissances des enfants de se couple se révéleront fort utile aussi pour affiner la fourchette de recherches, ensuite il faut chercher à la mairie des deux époux ou aux archives départementales le mariage ou les publications du mariage car si l'épouse à déménagée après sa naissance et pas l'époux vous devez trouver cela m'est arrivé récemment.

Cordialement.

J M Falguière.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 102 de Elsie ZASTRIZNY       Samedi 18 Septembre 2010

SUJET : Message monsieur Alain Combes concernant la généalogie d'André Chamson
Je viens de lire votre message. C'est avec grande joie que je recevrai les photos que vous avez fait sur le Mont Chanson cet été. C'est très gentil à vous d'y avoir pensé. Voici mon mail personnel pour que vous puissiez me les envoyer: e.zastrizny@orange.fr
Concernant la généalogie d'André Chanson je partagerai avec grand plaisir les découvertes que j'ai fait ou celles qui m'ont été apportées par d'autres généalogistes qui m'ont aidée. J'ai de façon certaine tous les ancêtres d'André Chanson à partir de Claude Chanson et Marie Florac. Je sais que c'est à la suite d'une erreur survenue en 1836 que le nom Chanson est devenu Chamson. Le premier Chanson à porter le nom de Chamson est Louis Jules Chanson né le 27 novembre 1836 à Générargues. C'est dans cette commune que le nom a été mal écrit et est devenu Chamson. C'était le grand_père d'André Chamson.
Concernant les parents de Claude Chanson époux de Marie Florac à ce jour je n'ai pas trouvé de document l'établissant de façon certaine mais j'ai la quasi certitude qu'il s'agit de Pierre Chanson et Suzanne Arnal dont on trouve les noms dans la liste des nouveaux convertis de Saint Flour du Pompidou vers 1697. Leurs enfants sont cités : Pierre, Jean (né en 1685 j'ai trouvé son acte de baptême)Louis (qui sera galérien) Claude et Antoine. Ce couple aura un autre fils prénommé Estienne, né après 1697. On trouve son acte de mariage dans les archives de Florac 1MI EC 061 ART 6 PAGE 41
La descendance de Claude Chanson et Marie Florac est très bien connue puisque Claude Chanson a fait baptiser ses enfants catholiques et on trouve tous les actes dans la commune de Gabriac où il vivait (hameau du prunet). Le premier fils de Claude Chanson(Jean Antoine Chanson) est né le vendreedi 14 novembre 1821 à Gabriac. On peut supposer que son père avait au moins vingt ans à sa naissance. Il est donc impossible qu'il y ait eu une autre génération entre Claude Chanson époux de Marie Florac et Claude Chanson le frère du galérien. Je pense donc que le frère du galérien Claude Chanson (né entre 1686 et 1697)et qui a épousé Marie Florac est l'ancêtre D'André Chanson.
Il serait trop long d'expliquer dans ce forum les éléments qui m'ont fait penser que cette famille est originaire du Cantal. Bien sûr je vous les communiquerai avec plaisir. Allez vous souvent dans les locaux à Valleraugue? Nous pourrions peut-être nous y rencontrer et faire ainsi connaissance. Je suis en pré retraite à partir du premier octobre (ouf!) Je serai donc plus libre pour venir dans les locaux de l'association. Je suis libre la première quinzaine d'octobre (après je dois subir une petite intervention chirurgicale). Si vous pensez vous y rendre dans cette période faites moi signe et j'essaierai de venir et d'apporter mes documents.
Vous évoquez une revue où est parue récemment une généalogie d'André Chanson. Je ne la connais pas. Que signifie ce sigle? ou peut-on se la procurer?
Cordialement et à bientôt je l'espère.
Je précise encore que j'aide volontiers toute personne qui en ferait la demande. J'ai moi même été aidée par d'autres généalogistes et je trouve absolument normal d'aider moi aussi les autre lorsque je le peux.
Elsie Zastrizny

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 101 de Robert JEANJEAN       Jeudi 16 Septembre 2010

SUJET : Généalogie


Merci à Monsieur Fournier. Merci pour l'indication du site qui me permet de consulter maintenant les AD 48.


Robert JEANJEAN

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 100 de Elsie ZASTRIZNY       Mercredi 15 Septembre 2010

SUJET : Message pour Florence Garcia concernant la généalogie de la famille Chanson
J'ai pris récemment connaissance de votre demande concernant la famille Chanson du Masaribal. Il semble que nous avons des ancêtres communs. Je ne vous ai pas répondu plus tôt car j'étais absente au mous d'août, ensuite je n'arrivai pas à utiliser le forum. Gilles fournier a eu la gentillesse de tout réparer.
Pierre Chanson époux de Jeanne Reversat est un de mes ancêtres. Il est l'arrière grand-père de mmon arrière grand père.
Merci de me donner un peu plus de renseignements concernant vos ascendants dans le famille Chanson et je verrai si je peux vous aider. Il convient d'être assez prudent car, comme dans beaucoup de famille cévenole, il y a des prénoms en cascade qui reviennent très souvent. Dans la même génération il n'est pas rare de voir plusieurs personnes porter le même nom et le même prénom. Ainsi les Pierre Chanson sont légions. Dans cette famille les prénoms de Pierre, Louis, Jean, Antoine ou Claude reviennent constamment chez les hommes. chez les femmes ce sont les prénoms de Marie, Louise et Suzanne.
Cordialement
Elsie Zastrizny

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 17 Septembre 2010

Bonjour Mme Zastrizny et merci d'être à nouveau des nôtres.
Etant allé à Chaudes Aigues pour des renseignements à propos d'une cure thermale, je suis passé par Montchanson (tout à coté de Chaudes Aigues) .
j'ai pris quelques photos de Montchanson que je peux vous faire parvenir si vous le désirez.Le clocher du hameau (en biais par rapport à l'église et très pointu)est très pittoresque!
D'autre part, le bulletin de la SHPF vient justement de publier une généalogie de André Chanson mais qui est sans réference dés Jean époux Suzanne Philip et ne descend pas au dessous de Claude époux Marie Florac(sans référence pour ce dernier)
Aussi auriez vous la gentillesse de nous faire parvenir les complements que vous possédez ( pour l'usage du club de Valleraugue) Je pense que vous trouverez comme nous normal à ce que le club de généalogie de la commune où est enterré l'écrivain possède l'ascendance la compléte possible de ce dernier.
En connaissant votre amabilité et votre gentillesse merci par avance
Amicalement vôtre
Alain





Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 99 de Gilles Fournier       Mercredi 15 Septembre 2010

SUJET : incident
bonjour à tous,
Merci de m'avoir signaler la panne.
Je pense que tout fonctionne à présent
Gilles

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Mercredi 15 Septembre 2010

et l'ajout de commentaire fonctionne
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 98 de ROUX EVELYNE       Lundi 6 Septembre 2010

SUJET : DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS
Bonjour

Pourrkiez-vous me dire comment fonctionne le site ? et comment faire pour consulter vos actes sachant que je suis en franche comte et ne pouvant pas me deplacer.
Avez-vous les releves sur papier des communes ? et que veux dire informatise ou numerise dans votre liste.
Je vous remercie d'avance pour les reponses
Cordialement
Evelyne

COMMENTAIRE de Le webmaster      
Mardi 7 Septembre 2010

Bonjour Evelyne,
la base de mariage environ cent mille actes,non filiative permet de rechercher les patronymes et les lieux.
nous utilisons informatisé lorsque le relevé de la commune existe (fichier excel)et numérisé dans le cas ou nous avons photographié l'état civil de la commune.
Si vous adhérez à l'AGAC:
accès à quelques (peu pour l'instant, mais on y travaille ) relevés (Valleraugue, etc)
Si mariage présent dans la base, disponibilité sur demande des éléments contenus dans le relevé (filiation, etc.) et photo de l'acte si disponible.
Une rubrique Question/Réponse.
Cordialement
Gilles FOURNIER


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 97 de Alain Combes       Vendredi 3 Septembre 2010

SUJET : les " Pierrelettes"
Pour des recherches qui ne sont pas généalogiques, et c'est pour cela que je pose cette question sur le forum, j'aimerais avoir les renseignements suivants.
C'est à propos d'une bande de mauvais garçons qui sévissait encore à l'Espèrou au début du 20° siècle à la façon des petits nobles pillards du moyen âge ou des "chauffeurs" de la fin du 18° Cette bande de "loubards" était surnommée "les Pierrelette", des Dupont et des Reilhan entre autres . Quelqu'un peut peut me donner les noms et les prénoms de ces personnes et me dire les principaux " méfaits" de ces sinistres individus qui je crois surtout rançonner les voyageurs de passage.
Pour pouvoir éclairer ma lanterne merci d'avance Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 96 de Robert JEANJEAN       Jeudi 2 Septembre 2010

SUJET : Généalogie


Bonjour,

Je souhaiterais consulter les archives départementales de Lozère en ligne, notamment les registres paroissiaux de quelques communes et les pièces d'état civil. je suis complètement perdu dans le dédale du site et ne parviens pas à aboutir.

Quelqu'un, un usager de ce site pourrait-il me donner le "mode d'emploi".

Par avance merci

Robert JEANJEAN

COMMENTAIRE de Le webmaster      
Jeudi 2 Septembre 2010

bonjour,
je vous suggère d'utiliser le site //nlawriw.free.fr/AD48/ très simple d'emploi
clic sur visionner les registres
Choix de la commune et du registre par menu déroulant
cordialement
Gilles FOURNIER



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 95 de Rocal38       Vendredi 27 Aout 2010

SUJET : famille Roques Allier
Famille maternelle originaire du Gard et de la Lozère ,je me lance dans l'inventaire de mes aîeux et la recherche de leur mode de vie (St André de Valborgne , St Privas de Vallongue)

Un passage aux archives du Gard m'a permis de "déblayer" le terrain.
Des généalogistes présents aux archives m'ont conseillé de vous rejoindre , conseil déjà donné par lgw30)

Donc me voici "virtuellement" puisque je suis grenoblois

J'ai envoyé deux mails aux personnes mentionnées dans "où nous joindre", mais j'ai l'impression qu'ils ne sont pas passés
Je vais attendre un peu en lisant le forum !

à plus

COMMENTAIRE de le webmaster      
Dimanche 29 Aout 2010

bonjour,
Nous pourrons vous aider pour Saint André de Valborgne; par contre à ce jour rien sur St Privat de Vallongue.
Vous pouvez me contacter à l'adresse 'site@agac-valleraugue.fr'.
Cordialement
Gilles FOURNIER


COMMENTAIRE de JC CARRIER      
Dimanche 5 Juin 2011

Mon arrière grand mère s'appelait Adrienne Léonie ROQUES née ALLIER née le 26 Janvier 1867 , décédée le 27 janvier 1963 et ayant vécue à Saint André de Valborgne.Somme nous cousins? J'ai un arbre généalogique de ma famille.
jeanclaude.carier@orange.fr


COMMENTAIRE de JC CARRIER      
Dimanche 5 Juin 2011

Mon Mail est jeanclaude.carrier@orange.fr

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 94 de Florence Garcia       Mercredi 21 Juillet 2010

SUJET :
j'ai des ancêtres du nom de Chanson né au Mazaribal au Pompidou.J' ai vu que Elsie ZASTRINZY travaille sur ce patronyme, pouvez vous m'orienter dans mes recherches ? J'ai deux branches de CHANSON. Une : Pierre x Marie VAUQUIER , ce Pierre est fils d'un Pierre CHANSON.
L'autre branche s'arrête à Pierre Chanson x Jeanne REVERSA. 18ème siecle.Sont-ils parents.
Merci
Amicalement
Florence Garcia

COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Lundi 20 Septembre 2010

Merci de lire la réponse adressée plus haut concernant la généalogie de la famille Chanson du Masaribal.
Cordialement
Elsie ZASTRIZNY

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 93 de Alain Combes       Vendredi 16 Juillet 2010

SUJET : Cévenne oh ma Cévenne, qu'est ce que l'on dit de toi
Dans le dernier bulletin de l'AGA,page 2 dans l'article, non signé ( Vous avez dit "Cévennes"?) on lit en tête d'article:" Le nom Cévennes aurait été donné par Jules César...... il baptisa alors ce pays montagneux "Au sept veines" d'où le nom de Cévennes par déformation.
Qu'est ce que l'ami "Jules" viens faire dans cette galère? De plus je ne savais pas que le brave homme savais parler français, langue en vogue 1200 ans seulement après la mort de notre brave " Jules".
Il est vrai que André Chamson dans son livre "le chiffre de nos jours" voulait absolument que le grand "Julius Caesare" est trainé ses semelles, pardon ses spartiates dans les rues du Vigan.
Mais tout de même!de là à y faire dire n'importe quoi! Rassurez vous, chers lecteurs cet article n'est pas de moi.
Alain

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 16 Juillet 2010

Je sais que je raconte souvent dans cette revue (sous l'oeil bienveillant de l'ami Patrick )des galéjades certes, mais pas des bétises.
S'il en était ainsi je dirais que le mot Cévennes: vient de l'occitan "cebe" qui veut dire oignon avec le suffixe collectif "enna" autrement dit : le pays des oignons"
cette définition réjouirai sans nul doute les gens de ST Martial , mais elle est comme l'autre :"fantaisiste"!
Personnellement je préfère citer Jacques Astor dans son dictionnaire des noms du midi de la france p 228 ("cebennae montes" par jules César (et non sept veines)"kemmena ore" d'aprés le géographe grec Ptolémée). Ces formes présentent toutes un radical "kem,cem,ceb" et le suffixe gaulois"ena.La racine préceltique "Kem" signifie : courbure , montagne arrondie. Cette racine a donnée le celte "cem" dos.
Dont il est trés raisonnable de dire que le nom Cévennes désigne une chaîne de
montagnes aux formes douces, ce qui semble coller à la réalité
Aprés cette mise au point nécessaire , bien amicalement à tous
Alain



COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 17 Juillet 2010

En relisant mon article je m'aperçois que j'ai peut être, emporté par mon esprit critique, poussé le bouchon un peu trop loin.Il est vrai cependant que l'auteur de l'article, aurait du, dans son article, cité le nom de "l'historien?" qui a décrété que le mot Cévennes a été "inventé" par l'illustre empereur. Comme cela les reproches se seraient reportées sur l'auteur de cette trouvaille et non sur celui qui a relaté simplement ce qu'il avait lu.
je pense toutefois ne pas avoir trop faché l'auteur de l'article et si cela était le cas qu'il reçoive mes plus sincères excuses.
le grand " Jules" auquel on vient de retrouver une trés belle statue à Arles dans les eaux boueuses du Rhone,doit bien se marrer dans sa tombe en apprenant qu'il savait parler Français avant tout le monde.
Pour terminer je pose une question.
Doit on, lorsque un auteur d'article dit des choses sujettes à caution, remettre les choses dans le droit chemin ?
Vous êtes invités à donner sincèrement votre avis.
Amicalement à tous
Alain


COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Lundi 19 Juillet 2010

Bonjour,
pour ma part c'est oui, en donnant les sources à contrario sans villenpider
celui qui relate une lecture en effet : j'inviterai ce dernier à diffuser sous forme de question au spécialiste..............
Amicalement, Denise


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 27 Juillet 2010

D'abord merci à madame Fevrier de bien vouloir répondre à mes interrogations.
Spécialiste c'est beaucoup trop d'honneur, je suis simplement un peu plus curieux que certains et m'intéresse à des choses qui pour eux n'ont aucune valeur. Tout jeune je lisais une rubrique"Onomasticos" qui paraissait sur "MIDI LIBRE" le quotidien local.Déjà à cette époque, à la dite rubrique, un certain Alain Nouvel expliquait trés bien l'origine des noms, et il parlait déjà à cette époque des racines pré-indoeuropéennes.
Aussi je ne comprends pas qu'encore de nos jours certains s'entêtent à raconter la-dessus des histoires les plus fantaisistes.
Comme vous le dites ces gens là devraient, en donnant des définitions fantaisistes, ajouter à la suite un grand point d'interrogation, ex : (les arabes sont bien passer au Vigan en venant par le col portant leur nom, le col des Mourèzes, autrement dit "des Maures")
il faudrait ajouter:(Est il sûr que les arabes soit passer par le Vigan ? "Mourèze" provient il bien du mot "Maures" ???)
Et même, à la rigueur, proposer sa propre définition.
("Mourèze: par l'occitan "Maoure", marne et le suffixe collectif "ésa" signifie plus certainement : terrains marneux. Il est donc fort problable que les arabes ne soient jamais passés au Vigan, lieu qui n'existait pas encore à l'époque où du moins à son emplacement actuel)
J'espère que mon explication a satisfait tous les curieux ( ils ont raison de l'être) qui regardent ce forum!
Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 92 de Sylvie DELHOME       Dimanche 11 Juillet 2010

SUJET : Valdeyron
Bonjour, en venant faire des recherches à Valleraugue, J'ai visité ce charmant village et sur une façade j'ai apperçu un ancien "café imperial tenu par Valdeyron". Serait-ce possible de savoir qui était les propriétaires ?
Merci

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 91 de Denise FEVRIER       Vendredi 25 Juin 2010

SUJET : familles cévenoles
Bonsoir à tous,

merci de bien vouloir m'indiquer comment consulter les généalogies des familles
cévenoles de la rubrique bibliotèque.

amicalement, Denise

COMMENTAIRE de Gilles Fournier      
Lundi 28 Juin 2010

Bonjour,
Ces généalogies ne sont consultables que dans notre local à Valleraugue.
Cordialement
le webmaster


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 90 de Alain Combes       Lundi 21 Juin 2010

SUJET : En Occitan Quand le C se dit CH
Pourquoi à Valleraugue le cheval "en lenga nostra" se dit "Cabal" et tout à coté dans le Val Borgne on dit "Chabal"?
En langage savant cela se dit : ligne isoglosse de séparation du C et du CH!
Pour expliquer plus simplement dans l'occitan existe un bon fond de langue celtique.
Et c'est bien connu chaque tribu n'en faisait qu'à sa tête, ainsi d'un coté les Volques et les Ruthènes prononçaient C, et de l'autre les Gabales et les Arvernes disaient CH !



COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 21 Juin 2010

Suite de l'explication de l'Occitan C ou CH
Dans le dictionnaire Français- Occitan Gévaudanais de "L'Escolo Gabalo" une carte indique bien cette limite!
A Meyrueis,La Canourgue, ST Germain du Teil, St Urcize on dit C
A Florac, Ste Enimie, Nasbinals et Chaude Aigues on dit CH!
Plus haut en Auvergne c'est la cime même du Cantal qui fait frontière.
Versant Aurillac on dit "Cantal"
Versant "chaint" Flour on dit "Chantal"
En espérant ne pas vous avoir "raser" par ces explications indispensable à la compréhension à la langue de nos origines.
Amicalement à tous
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 89 de le webmaster       Lundi 21 Juin 2010

SUJET : test
test


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 88 de Elsie ZASTRIZNY       Samedi 19 Juin 2010

SUJET : Migration des populations du Cantal vers les Cévennes
Merci à monsieur Alain Combes pour sa réponse à ma question sur la migration des populations du Cantal vers les Cévennes et pardon d'avoir tant tardé à répondre. Grâce à un acte notarié (daté de 1658) j'ai découvert que la famille Chanson du Mas Aribal sur laquelle je travaille depuis des mois est probablement originaire du Cantal, de la paroisse de Sarrus (qui n'existe plus aujourd'hui mais qui est devenu la commune de Fridefont). D'autre part Je me suis aperçue (d'après d'autres actes) qu'il y a eu plusieurs familles de cette région qui sont venues s'installer dans les Cévennes. Tous originaires du même secteur du Cantal (Fridefont, Lavastrie). Plutôt qu'une migration de pauvres gens vers des régions plus favorisées ne peut-on pas penser que ces personnes ont émigré pour des régions religieuses? Il est possible qu'elles aient été victimes de persécutions à cause le leur foi car elles étaient dans une région qui était un bastion catholique. Les Cévennes ont certes un climat plus clément que le Cantal mais je ne suis pas sûre qu'elles aient été beaucoup plus riches. C'est ce qui m'a fait penser à cette question religieuse.
Merci en tout cas pour votre réponse.
Cordialement
Elsie ZASTRIZNY


COMMENTAIRE de Alain Combes       
Dimanche 20 Juin 2010

Bonjour madame Zastrizny
Bien sûr il y eu vers 1660,1680 des réfugiés protestants en Cévennes.Ils venaient de Marvéjols et de la terre de Peyre, où le seigneur Astorg de Peyre ayant abjuré,poursuivait ses anciens coreligionnaires.
Hélas, je ne pense pas , qu'il se trouvait des protestants dans la région que vous indiquez, les abords du barrage de Granval.
les Cévennes, n'étaient certes pas une région riche, mais tout de même moins misérable que les confins du Cantal, de la Margeride, de l'Aubrac et du haut Rouergue. Et les pauvres travailleurs exilés étaient bien content de se retrouver en Cévennes pour manger de bonnes soupes de châtaignes.
Je connais bien le barrage de Grandval pour y avoir éffectué, cet automne une superbe mini croisière avec déjeuner dansant au fil de l'eau ; Finalement ce petit voyage romantique vers les ruines d'Alleuze , valait pour moi une croisière le long du rhin, ou les lacs du Canada au cours de l'été indien.
Pourquoi aller bien loin, alors que l'on a pareil en France?
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Dimanche 20 Juin 2010

Merci pour votre réponse. Je me posais cette question en essayant de comprendre le pourquoi de ce déplacement de population. Certainement il ne faut y voir que la recherche de conditions de vie meilleures. En tout cas j'ai appris avec plaisir qu'on pouvait faire une mini croisière sur le lac de Grandval. Cela me donne encor plus envie d'aller découvrir cette région que j'ai traversé mais que je connais très mal.J'espère pouvoir la visiter prochainement à la recherche des lieux où ont vécu mes ancêtres. Et pourquoi pas faire une mini croisière....
Cordialement
Elsie ZATRIZNY


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 21 Juin 2010

Bojbour Madame Zastrizny
Cette excursion sur le barrage de Grandval, par une belle journée d'arrière saison dans toute sa superbe parure automnale est vraiment sublime.
Mais je viens surtout pour vous dire que gràce à vous, le lieu d'origine des "Chanson" est certainement l'endroit que vous signalez.
Voir sur le site "partie réservée aux adhérents" ma réponse
Bien cordialement vôtre
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 87 de Alain Combes       Samedi 19 Juin 2010

SUJET : les usurpateurs
Usurpateurs; nom donné aus moyen âge aux personnes qui se donnaient de faux titres de noblesse ,l'usage de faux étaient courant à cette époque (voir la datation erronné de la donation de l'abbaye du Bonheur par les Roquefeuil)
De nos jours les "usurpateurs" sont des pseudo- généalogistes qui tiennent absolument à avoir du beau monde parmi leurs ancêtres.
Il est très simple , par internet et ordinateur, de changer juste le nom d'un homonyme et d'arriver jusqu'a Pépin le bref.
Ainsi les sources de Mr du Guerny (ces dernières fiables malgré tout) sont changées en références Mr du Pipeau.
Mais pourquoi donc vouloir s'approprier la descendance d'un certain Pépin dit "le Bref", quand on mesure un mètre quatre vingt dix?
D'autres ce qui est plus grave,s'accapare le travail des autres et signent des oeuvres simplement "piquées" sur internet où ailleurs!
Vous ne verrez pas celà à l' AGAC, c'est pour celà que je me suis permis de mettre ces quelques mots.
Les oeuvres signées Alain Combes sont entièrement le travail de votre humble serviteur. Ainsi que celles marquées "Coumbet Darfio". Ce dernier terme est indiqué pour faire plus couleur locale.En quelques sortes, un label de qualité, pur produit avec la garantie " Montagne Viganaise"
En espèrant ne pas vous avoir lasser, bonne "dimanchade" ( week end en occitan) à tous.
Alain

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Dimanche 1 Aout 2010

En quelque sorte une A.O.C.
Mais celle-ci donnée par le Ministère de la Culture !
Cordialement


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 86 de Serge BOUVARD       Mercredi 16 Juin 2010

SUJET : Notaires Lozére
Bonjour à tous,
Pour info suite à la question posée sur les relevés Du Guerny, on en trouve
de nombreux en ligne à cette adresse :
www.planete-genealogie.fr/Languedoc/
Concerne les notariats de: Ales, Alzon,Anduze,Aulas, Bagnols sur
Cèze,Barjac, Beaucaire,Calvisson,Cavillargues, Compeyre, Lasalle, St
Hippolyte,Les Vans, Lodève, Montpellier, Nismes, Sauve, St Ambroix, St André
de Valborgne, St Geniès de Malgoirès,St Jean de Maruèjols, St Jean du
Gard,Sumène, Uzès, Vallabregue, Valleraugue, Le Vigan, Vézenobre.
Je me suis amusé à informatiser celui de Valfrancesque (48)- Vallée
Française-.
Notariat: 1800 actes : CM, Testaments, divers.
La zone d'activité de ce notariat correspond à peu près à l'actuelle
communauté de communes de la Cévenne des Hauts Gardons à laquelle on
ajouterait Saint Germain de Calberte.
En ligne sur www.assogeneasen.com

Amicalement
Serge


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 85 de le webmaster       Mercredi 16 Juin 2010

SUJET : Dysfonctionnement forum
bonjour à tous,
Pour éliminer les adresses de site douteux, j'élimine systématiquement les messages contenant le mot 'h t t p' (sans espaces).
Par contre l'adresse www.assogeneasen.com est acceptée
En espérant que cette contrainte ne vous gênera pas trop.
Cordialement
Gilles Fournier

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 84 de le webmaster       Mercredi 16 Juin 2010

SUJET : Test
bonjour


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 83 de Alain Combes       Vendredi 11 Juin 2010

SUJET : Bulletin N° 10
Bonjour
Dans la liste des bulletins mis à la disposition des adhérents sur site, plusieurs N° sont manquants . Le N° 10 qui comprend deux de mes articles m'intéresserait particuliérement. Peut-on réparer cet oubli et combler ce petit trou?
Merci d'avance
Amicalement
Alain

COMMENTAIRE de le webmaster      
Dimanche 13 Juin 2010

Bonjour
Ce n'est dû à Anastasie tenant ses grands ciseaux,mais plus simplement à l'absence de support informatisé pour ces anciens bulletins.
Des réception,(format PDF souhaité) je les intégrerai dans le site.
A vos scanners!
Cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 82 de jean palatan 24 rue cité foulc nimes       Vendredi 11 Juin 2010

SUJET : commentaire sur le message de JM Pelatan du 16.1.2010
J'ai remonté ma généalogie jusque vers 1620 a Euzet les Bains.A cette époque le nom de notre famille apparait dans les textes avec les orthographes PELLADAN et/ou PELATAN.En 1715,notre ancêtre Samuel,installé a Nimes adopte et signe PALATAN (notamment dans les actes de bapteme et mariage de Paul Rabaut).

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 81 de pierre Atger       Vendredi 11 Juin 2010

SUJET : demande d'aide
en 1599 Isaac CORRIGIER est mort d'une "exécution par supplice" à Mende.
Impossible de trouver les raisons.....merci d'avance.patger


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 11 Juin 2010

Bonjour monsieur
La réponse à votre quetion ne peut être trouvée que à Mende et aux AD 48. Et comme le siège de notre club est à Valleraugue, dans le gard, nos recherches sont plutôt orientées vers le canton de Valleraugue et le pays Viganais,donc vers Nîmes et les AD 30.
Cependant le prénom Isaac désigne probablement une origine protestante. Hors les troupes Huguenotes du capitaine Merle ont pris, saccagé et pillé au cours des guerres de religion en 1581 la ville de Mende. Aussi, il ne fallait pas bon de se dire partisan de Calvin dans cette ville. La ville voisine de Marvéjols en fit les frais en 1586, et les 3/4 des protestants de cette ville furent exterminés par les troupes du duc de Joyeuse, dans des violences sans communes mesures avec ce qui s'était passé à Mende.
Voici donc une hypothèse possible à votre éxécution, mais bien sûr il vous reste d'aller à Mende pour affirmer ou contredire ces dire.
Amicalement
Alain Combes


COMMENTAIRE de pierre atger      
Samedi 12 Juin 2010

merci monsieur alain combes .Quand je me suis inscrit à l'AGAC j'etais persuadé
que mes ancetres etaient de Valleraugue mais en fait ils etaient des "refugiés"
de la Lozere.En lisant les propos de certains ils(mes ancetres)n'etaient pas les seuls.encore merci:je n'ai pas de reponse mais une solide piste qui me donne espoir et me rassure.patger


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 15 Juin 2010

Monsieur Atger
Pour les Atger de Lozère, étes vous entrez en contact avec monsieur Bernard Atger relieur de livres, (sur l'annuaire à Gallargues le Montueux 30 et de plus est bien collègue avec l'ami Gilles). Ce monsieur est un érudit trés compétent, et a étudié toutes les branches Atger du Gévaudan. D'autre part s'il ne connait pas l'histoire de cet Isaac Atger il en sera fortement intéréssé, mais il se peut aussi qu'il connaisse dans tous ces détails ce fait divers.
Bien amicalement
Alain


COMMENTAIRE de pierre Atger      
Dimanche 20 Juin 2010

je decouvre ce dimanche soir votre 2° commentaire,bien sur que je vais le
contacter.Remerci M. alain Combes.Patger

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 80 de Elsie ZASTRIZNY       Dimanche 6 Juin 2010

SUJET : Migration des populations du Cantal vers les Cévennes
Plusieurs relevés d'actes des notaires me semblent prouver qu'il y a eu dans les années 1600 une migration des populations du Cantal vers les Cévennes.Quelqu'un aurait-il des éléments sur cette page d'histoire ou du moins sur les relations qui unissaient ces deux régions à cette époque?

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 7 Juin 2010

Bonjour.
La migration des populations est une question intéressante dans le sens où elle nous indique le lieu d'origine de nos ancêtres. Personnellement je penserais que cette migration là, s'incrit dans le cadre des mutations de gens venant de la montagne ( pauvre et sans ressource) vers le bas pays (plus prospère).
Dans le cas du Cantal, il faut y ajouter, la haute Lozère, la haute Loire et une partie du Puy de dôme. En ce qui concerne Aulas, un nommé Pierre Achart d'Auzon en Haute Loire arrive à Aulas en 1614, avec femme et enfants. Pour s'installer marchand dans ce lieu entièrement protestant, il abjure (le papisme)la religion catholique en février 1615.
Je ne pense pas qu'il faille y voir là une période bien précise. A toutes les époques les regions montagneuses arides se sont dépeuplés au profit de la plaine plus fertile . Certains en passant par les Cévennes trouvant en ces lieux un climat plus clément et du travail pour vivre ce sont arrétés ici sans désirer aller plus loin.
Mais il est vrai que dans le même temps de nombreux cévenoles émigrèrent vers le Bas Languedoc pour aller travailler dans les vignes ou autres.
l'inverse c'est à dire quelqu'un du pays venant vivre en Cévennes était chose extrément rare. Il est vrai que le gros des mouvement de populations ce faisait en général sur une échelle plus réduite, de vallée en vallée. Pour la région Viganaise, il y eut fin 18°,19° et début 20°, une forte ruée des gens de la montagne catholique, Dourbie, Lanuéjols ainsi que les gens du Causse noir vers les vallées ou se trouvaient à l'époque un fort potentiel de travail à cause des filatures.
Et c'est ainsi que bizarrement que certains villages comme Aulas, qui étaient restés avec une population presque entièrement protestante malgré les persécutions, étaient devenus à majorité catholique entre les deux guerres.

En ce qui concerne les nouveaux changements de populations en Cévennes, ou l'apport de personnes étrangères à la région a considérablement fait revivre nos montagnes, cela est une chose bien différente et dont je ne vois pas l'intéret d'en débattre ici.

En éspèrant que ces quelques notes sur la migration en Cévennes auront été pour vous intérressantes
Bien amicalement
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 79 de Alain Combes       Vendredi 28 Mai 2010

SUJET : complément de réponse au surnom "Téraille"
Afin d'éviter toute confusion, et de ne pas encombrer le site questions-réponses , je donne ici quelques précisions sur le terme occitan "teralhar". le dictionnaire Alibert P 658 mentionne à ("terralhar": remuer, transporter de la terre), Le nom occitan pour piocher étant lui" foire".
Il s'agit donc bien dans le cas du surnom "Téraille", d'une personne qui une lourde "desca" corbeille sur sa terre montait de la terre dans les " faissas" traversiers, pour remplir les murets de terre afin de cultiver un pays tout en pente.
Ce surnom est donc un vibrant hommage à nos vaillants ancêtres cévenols qui
par leur travail opiniâtre ont façonnés nos montagnes et en ont laissés l'empreinte de leurs durs labeurs.
Et comme dit si bien la chanson de Jean Ferrat " Avec leurs mains dessus la tête ils avaient montés des murettes jusqu'au sommet de la colline"
Bien amicalement
Alain

COMMENTAIRE de Elsie ZASTRIZNY      
Lundi 31 Mai 2010

Merci pour cette très intéressante explication qui me permet d'imaginer encore un peu mieux la vie de mes ancêtres. La généalogie est vraiment passionnante et permet des découvertes enrichissantes à tout point de vue.
Cordialement
Elsie


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 78 de monique Dumond       Jeudi 27 Mai 2010

SUJET : ARNASSAN protestant vers 1550
Bonjour,
je voudrais savoir s'il existe des registres de naissances protestantes à Nîmes aux alentours de 1550.

Je recherche David ARNASSAN dont j'ai le CM le 21.5.1575 dans le Var à Besse sur Issole.

Protestant ,il a abjuré lors de son mariage.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 77 de Elsie ZASTRIZNY       Samedi 22 Mai 2010

SUJET : Acte en ligne
Message pour M Gilles Fournier: vous avez eu la gentillesse de m'envoyer l'acte de mariage de Galtier x Jeanne Chanson extrait des registres du pasteur Bourbon mais comme je n'ai pas encore l'habitude d'utiliser le site je ne sais pas ou je dois le récupérer. Merci de noter mon adresse mail car je ne suis pas sûre de vous l'avoir laissée: e.zastrizny@orange.fr. Pardon pour mon ignorance et encore mille merci.
Elsie ZASTRIZNY

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 24 Mai 2010

Envoi effectué à la bonne adresse;
Cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 76 de Alain Combes       Samedi 22 Mai 2010

SUJET : Le temps des Morilles
Bonjour
Comme la généalogie amène à tout, je vais vous parler d'un fruit de saison .... les morilles. Il faut dire que s'il fallait faire la généalogie de ces champignons là, ce ne serait pas de la tarte. les morilles on ne sait jamais où, quand et comment cela sort de terre, de plus on est jamais sûr de les retrouver l'année prochaine. Assurément si les morilles étaient des personnes humaines ce seraient des enfants trouvés, nés de père et de mère inconnus. Si vous voulez en savoir plus sur cet oiseau rare, vous aurez un bel article là-dessus sur le prochain bulletin de l'AGAC.
De plus pour faire saliver notre cher président, il y a, à la fin de l'article une bonne recette de morilles ..... en potage!
Bon appétit à tous!
Alain

COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Dimanche 23 Mai 2010

c'est merveille qu'il s'en trouve encore . En velouté oui mais pas en tarte non!
merci Alain pour toutes ces histoires qui animent et complètent super la généalogie.
Amicalement, un tout petit commentaire pas bien nécessaire mais qui donne le degrès de ma jubilation en parcourant ce site.
Denise


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 75 de Alain Combes       Samedi 15 Mai 2010

SUJET : Généalogie en Gévaudan
Bonjour à tous , vous qui regardez le forum de l'AGAC ;Non je n'étais pas mort mais simplement en cure et pour moi cure = Bagnols les Bains = AD 48 Mende = recherches généalogiques paternelles.Sans CM , sans testaments (ou si peu)et avec beaucoup de trous dans les registres notariaux j'avance doucement mais sùrement ( deux générations et en dépassant la date de 1600 en trois ans de recherches)
Et c'est pour cela que je prends la parole sur ce forum : avec beaucoup d'effort et de patience en généalogie rien d'impossible, à condition d'effectuer ses recherches soi-même car il faut le dire on est jamais mieux servit que par soi même !( il est vrai que Mr Du Guerny n'a jamais dépouillé les registres de Meyrueis, ce qui en ajoute plus de valeurs)
Et je pense à l'ami Pelatan qui a je pense beaucoup à découvrir à Meyrueis lui aussi!
Et puis j'ai fait du tourisme généalogique en terre de Peyre vers Marvèjols vers mes ancêtres FOURNIER et VIGNES qui ont souffert des persécutions religieuses trés dures en haut Gévaudan." pays de Gévaudan, pays de tyrans . Au lieu de partir loin vers Genève ou ailleurs ils se sont réfugiés ... en Cévennes, et avec les protestants locaux , ils ont résistés, l'union fait la force.
Alors j'ai flané dans les ruines d'un hameau ou mes ancêtres étaient nés.J'ai ensuite dominé la terre de Peyre , depuis le rocher du dit nom de Peyre véritable St Guiral en plein Gévaudan . D' aprés le panorama au sommet, on distinguait plein Sud un petit monticule avec un peu de ciel bleu ..... l'Aigoual!
Puis en redescendant de ce haut pays, parmi les couleurs vert pastel du printemps naissant et le jaune d'or des jonquilles et autres pissenlits, dans les gorges dites "de l'enfer" je me suis cru ...... au paradis!
Alors je pensai à un certain Giscard qui a délaissé ses ancêtres Giscard de Marvèjols eux aussi et à l'époque protestants eux aussi.A ces ancêtres là il leur préféra des incertains D'Estaing.
Tant il est vrai que Giscard ... quel destin !

COMMENTAIRE de Jean-Marc PELATAN      
Dimanche 16 Mai 2010

Bien le Bonjour,

Quelle belle chose, une cure qui remet en forme le corps ..... et l'esprit !.
Il est vrai que la région s'y prète bien surtout en cette saison.
Bon retour à la maison cévenole, Alain !.

Pour la visite dans ton "antre généalogique", ce sera sans problème.

Bien amicalement à toi et à tous.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 74 de Robert JEANJEAN       Dimanche 9 Mai 2010

SUJET : volumes notariaux de Y DU GUERNY
bonjour,

Dans sa lettre du 6 mars 2010 M.Patrick-Charles DUCROS indiquait que 25 nouveaux volumes sur les notaires par Y DU GUERNY étaient venus se rajouter à ceux déjà détenus dans les locaux de l'AGAC à Valleraugue.

Quel est le contenu de ces volumes ? actes notariés, autres ?

Je suis à la recherche d'un acte de mariage entre mes aïeux, Estienne JEAN et Elisabeth (ou Isabeau) LACAN établi en 1723 ou 1724 par Maître Claude DURANC notaire à Sauve.
Ces ouvrages peuvent-ils m'aider ? Par avance merci


Robert JEANJEAN

Marseille

COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Mardi 11 Mai 2010

Bonjour Robert

Il s'agit du notariat complet (CM - Testament- ect...) du Vigan(plus de 7000 pages) par M. Du Guerny.
Le notariat de Sauve du 13ème au 17ème est à votre disposition dans nos locaux
mais ne correspond pas à la periode que vous recherhez.
Cordialement

PC


COMMENTAIRE de robert JEANJEAN      
Mardi 11 Mai 2010



Merci à M. DUCROS pour sa réponse.


Robert JEANJEAN


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 15 Mai 2010

Bonjour
Les relevés Du Guerny comportent trés peu de 18° siècles , d'autre part les relevés du Guerny les plus récents sont les plus sujets à errreurs et les plus contestables.
Une question: le registre du not Duranc de 1723- 1724 est il lisible aux AD 30 ?


COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Mardi 25 Mai 2010

si personne ne va bientôt aux AD 30 cette question peut être posée à :
Raymond Wallart, bénévole FDA et FGW pour le Gard.
Il acceptera certainement de regarder en faisant des recherches pour les asso.
voici son adresse mail : raymond.wallart@orange.fr
je peux aussi faire l'intermédiaire si vous voulez.
Amicalement, Denise

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 73 de pierre atger       Mercredi 7 Avril 2010

SUJET : formule souvent employé par le curé d'hispagnac(jurantis levuandis)pour mariage.
je crois savoir de quoi il retourne mais j'aimerais:
-etre sur de l'orthographe
-signification exacte et historique...
2° question:les liasses notariales de Chassin du Guerny de la lozere sont elles
consultables au local de l'AGAC à Valleraugue?Pour moi c'est aussi éloigné du 74
mais sans doute plus sympa à Val.Merci

COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Dimanche 18 Avril 2010

Bonjour,
Pourriez-vous donner les références d'un acte comportant cette formule pour tenter de mieux la replacer dans son contexte.
Ce matin j'ai posé la question à un prêtre âgé pour qui cette phrase est restée de l'hébreu !
Cordialement


COMMENTAIRE de Jacques Deschard      
Dimanche 18 Avril 2010

Bonsoir,
J'ai recherché un acte et il fallait lire :
"servatis servandis" qui signifie "ayant observé ce qui devait l'être"
Cordialement


COMMENTAIRE de pierre atger      
Lundi 19 Avril 2010

merci beaucoup(et aussi pour votre fiche:dualisme religieux -impossible de me le
mettre en tete je l'ai donc photocopié sur mon bureau,il m'aide beaucoup...)patger.



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 72 de Alain Combes       Dimanche 28 Mars 2010

SUJET : photos ou pas photos
Bonsoir
Un peu néophyte en informatique, je suis un peu dépaysé par le fait suivant.
Nombreux adhérents à qui l'on répond aux questions demandent en plus et obligatoirement, une copie de la photo de l'acte retrouvé.( Un peu comme la caissière de Super Marché qui vous rends un ticket de caisse pour preuve de votre achat)
Moi qui a étudié la plus grande partie de ma généalogie sans internet ni ordinateur (j'ai débuté cette dernière en 1984) je suis un peu dépassé par cet évenement.
Alors dois reprendre tout mon travail, y ajouter tous ces photos d'actes, et puis exposer ces dernières un peu comme le chasseur qui arbore toutes les cornes de ses trophées.
Bien sûr on est encore en république et chacun est libre de faire ce que bon lui semble.
Ne comptez pas sur moi pour traiter ( en ces temps de Pâques )ces personnes là de Saint Thomas, lui qui ne croyait que ce qu'il voyait.
Cette numérisation a du bon.
les personnes éloignés du pays peuvent travailler chez eux sans venir dans la région. Mieux ils peuvent informatiser ces actes pour le club et ils auront là une bonne occasion de renvoyer l'ascenseur.
Pour finir cette histoire j'ai cependant une pensée pour la petite Charlotte privée elle de moyens informatiques et qui ne pourra jamais retrouver la trace de son grand oncle, le cannonier.
Quand à moi mes recherches resteront dans cet état; travail à la main travail de Romain.Il n'y a pas photo! Je ne suis qu'un pauvre artiste et comme tous les artistes je travaille .......sans filets !
Amicalement à tous
Alain

COMMENTAIRE de Jean-Marc PELATAN      
Lundi 29 Mars 2010

Bonsoir,

En dehors de l’aspect pratique pour la consultation, j’ai, en ce qui me concerne beaucoup de plaisir à voir et revoir ces bribes de temps passé. Ces images sont pour moi des photos au même titre que celles que nous prenons lors des évènements familiaux.
Lorsque j’ouvre ces documents sur mon ordinateur, je me sens, pour un instant, au milieu de ces aïeuls dont nous ne connaîtrons jamais le visage et la physionomie. Les signatures frêles et hésitantes des gens présents, (ou même celles absentes des personnes illettrées) sont un peu comme si le ou la signataire et tous ceux évoqués posaient leur main sur mon bras pour dire je suis et j’ai toujours été là, par delà les années et l’oubli.
Et même après des années de consultation ce sentiment est toujours le même (il est d’ailleurs encore plus fort avec les documents originaux).

Je ne collectionne pas les actes numérisés pour les exhiber. Je les joints dans mon logiciel de généalogie comme je joins la photo des membres de la famille pour lesquels j’ai des clichés.

Bien amicalement à Alain et à tous.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 30 Mars 2010

Comme dit si bien Jean Marc les sentiments que l'on peut éprouver sont toujours plus fort avec les documents originaux, surtout quand on les a cherchés en vain soi même pendant longtemps.
La généalogie c'est un peu comme la recherche de la truffe " tuber melanosporum". Rien ne vaut la trouver soi-même dans la garrigue avec les moyens les plus simples, comme par exemple en observant les mouches qui vont pondre leurs oeufs sur les truffes mûres. Hélas avec les conditions climatiques actuelles il y a longtemps que la "tuber melanospororum" sauvage a désertée nos campagnes trop sêches.
Il y a quinzes ans j'aurais pu vous faire gouter pour la réunion du mois de février à Valleraugue, une bonne omelette truffée, et je vois d'ici que notre cher président regrette de ne pas s'en lêcher les babines!
Les regrets sont superflus, et fautes de truffes, un bon chercheur se rabat sur la recherche de .......ses ancêtres!
Amicalement à tous
Alain


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 30 Mars 2010

Explications sur la mouche truffière
L'insecte dit "mouche à truffes" est en réalite un diptère tufficole "Helomysa tubiperde" qui est reconnaissable à ses ailes allongées , décorée chacune d'une ocelle brune. Guidé par l'odeur, cet insecte va pondre ses oeufs sur les truffes qui en murissant effleurent le sol.
Ce moyen de recherche permet de ne ramasser que des truffes mûres qui ont du parfum, au contraire du chien qui sent même les truffes immatures à quarante centimêtres dans le sol : mais qui ont beaucoup moins de gout!



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 71 de GRANIER André       Vendredi 26 Mars 2010

SUJET : bibliographie
J'ai consulté hier à Valleraugue dans la collection "divers" un document : "Eglise Réformée d'Aulas-Bréau sous la Croix en Languedoc", manuscrit, dont l'auteur est, je crois, Alain Combes.
Page 47 il donne des détails sur Isabeau Plantier(ancêtre de mon épouse).
Je désirerais entrer en contact avec l'auteur (Alain Combes ?)pour lui en demander les sources, en particulier sur la mère d'Isabeau : Marie Bastide épouse de Plantier Antoine.
Merci pour l'accueil chaleureux et l'aide particulièrement efficace que nous avons reçus hier !
André Granier

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 28 Mars 2010

Bonjour
Effectivement, l'étude sur la paroisse d'Aulas Bréau déposée à l'AGAC est bien mon travail personnel. C'est bien sûr un manuscrit, car à l'époque je ne travaillais ni sur ordinateur ni par internet.
Mon père étant originaire de Bréau, et ma mère d'Arphy ces recherches sur cette paroisse me concernaient directement. Et surtout celles au sujet de l'assemblée de Mouzoules surprise par les dragons en 1742.
(Les maçons ayant construit en 1942 le monument commémorant cette assemblée situé au col même de Mouzoules étaient mon père et mon oncle).
Pour votre question, posez la dans l'espace adhèrent du site, moi ( ou un autre adhérent) auront le plaisir de vous répondre.
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 28 Mars 2010

Complément de réponse
Isabeau Plantier étant née vers 1710 à Arrigas c'est vers ce village et à cette époque aux environs de 1700, qu'il faut orienter vos recherches. Bastide (ancien catholique)étant un patron courant à Arrigas. (mas de la Buguière, mas de la Fabrègue par exemple)



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 70 de Denise FEVRIER       Mardi 16 Mars 2010

SUJET : les patronymes,
Bonjour,
Est-ce que Alain Combes peut me dire si la signification des patronymes reste la même quand l'ortographe change :
mon exemple : Février, Feuvrier, Férier ?
en Haute Vienne qui parle Occitan aussi d'après ce que la bénévole de FDA m'a dit.
de quoi vient Février et ses modifications ?
merci .

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 17 Mars 2010

Certains mois de l'année, peuvent avoir servi de patronyme (mois de naissance de la personne qui porte ce nom).
On trouve donc FEVRIER , mais aussi GENOIER, GENOYER occitan de Janvier, et ABRIL, APBRIL occitan de Avril.
le Limousin fait bien parti du patrimoine occitan, comme l'Auvergnat, le Gascon ou le Provençal et du temps d'Aliènor d'Aquitaine la culture occitaine remontait jusqu'à Poitiers.
le patronyme FEUVRIER est bien issue de FEVRIER. Mais pour FERIER la définition de ce terme est plus délicate, il peut s'agir aussi d'un dérivé de FERRIER, endroit où l'on trouve du fer.
Bien amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Jeudi 18 Mars 2010

Bonsoir Alain,
merci beaucoup pour la réponse. Pour Férier que je ne trouve qu'une fois il s'agit peut-être d'une simple faute d'orthographe commise par la personne qui a rédigé l'acte.
Amitiès, Denise


COMMENTAIRE de cavalier jo      
Mardi 23 Mars 2010

Bonsoir
Je trouve dans ma Branche FEVRIER , FABRIER ,FAVRIER pour la même famille
Cavalier Jo


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 28 Mars 2010

Bonjour JO
Ton commentaire s'ajoutant à celui de madame Fevrier, je ne l'avais pas remarqué;
Pour Favrier il peut s'agir du mot Fevrier prononcé par une personne parlant surtout occitan,il faut dans ce cas regarder le mot le plus anciennement trouvé.(en occitan février se dit " febrièr".
Pour Fabrier il peut s'agir du même mot en occitan local.( le V étant souvent prononcé B en Languedoc notamment en pays Viganais)
Exemple Balat pour Valat, Balarauga pour Valarauga, lou Bigan pour lou Vigan
Mais il peut y avoir là télescopage avec le terme Fabrié, Fabrier issue de Fabre; forgeron
les noms de mètier en occitan prenant souvent le suffixe "iè" "ier" : Fournièr,Boucatièr, Banastièr etc!
Aussi le risque de confusion des deux termes est bien réel.
Et la conclusion peut être différente.
Dans ma généalogie, j'ai la patronyme Fabrier, Fabriè (protestant 17° sur Aumessas et mas de Peyraube à Arrigas)et n'ayant jamais rencontré la variante Fevrier, Favrier, je pensais plutôt retrouver là un forgeron ! Mais plusieurs explications peuvent être parfois valable et cela en est un cas exemplaire.
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Jacky SARRUT      
Lundi 29 Mars 2010


bonjour à tous! pour continuer avec "Février"

Sur un acte que vous m'avez envoyé,j'ai trouvé le mariage de Marie Février fille de Guillaume Février du Vigan, sans mention du métier, et d'Elisabeth ? ou Marie Capion, avec Guillaume Allibert le 17 Brumaire an V.

Par la suite lors de la naissance ou décès de leurs enfants, je note l'orthographe Févrié, ou Fébrier ( la prononciation a peut-être guidé l'agent d'état civil!)

Bien cordialement !

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 69 de Jean-Marc PELATAN       Lundi 15 Mars 2010

SUJET : Le féminin des noms propres ?!
Bonjour à tous,
Je me suis aperçu, en visionnant les registres religieux en ligne, (vous me direz qu’il était grand temps depuis que consulte ces livres !) que lors de la rédaction des actes, les patronymes étaient féminisés lorsque ce dernier concernait une femme ou jeune fille. Je parle en particulier des registres protestants.
C’est ainsi que PALATAN devenait PALATANE, MARTIN devenait MARTINE, BERTRAND devenait BERTRANDE etc., etc., en obligeant le chercheur à une gymnastique intellectuelle supplémentaire car tour les noms ne subissaient pas systématiquement ce traitement orthographique. Pendant longtemps j’ai pensé que c’était, sur certains actes, une « mauvaise » habitude graphique des rédacteurs. Pour d’autres j’ai carrément assimilé le nom comme celui d’une nouvelle famille. Je vais donc revoir mon lexique patronymique personnel.
Quelqu’un peut-il me dire, Alain Peut-être, qu’elle fut l’origine de cette pratique, pour quelles raisons ? Cette coutume fut-elle générale ou localisée, et pendant combien de temps eut-elle cours ?.
Bien cordialement.
Jean-Marc.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 17 Mars 2010

Bonsoir
Les noms propres ont été crées aux 11 et 12°, à une époque ou dans le midi de la France, il se parlait occitan et occitan uniquement.Les rois de France ont apportés le français dans leurs bagages lors de la croisade des Albigeois mais la vulgarisation du Français ne se fit que progressivement en partant de l'élite. Ce qui fait qu'aux 17° et 18° même les notaires parfois mélangeaient encore des expressions , des habitudes occitanes dans leurs écrits, la féminisation des patronymes en étant un exemple.
Cela explique que parfois l'on trouve " Marie Bertrand" et parfois "Marie Bertrande"
Cette féminisation étant une caractéristique de la langue occitane ex: TEULONE prononciation TEULOUNE, la fille de TEULON prononciation TEULOU.
Il est évident qu'au moyen age elle était la régle d'usage, ce n'est qu'aprés François qui obligea tous les notaires de France, même ceux du midi à transcrire leurs actes uniquement dans la langue en usage à la cour, le Français. Auparavant les actes étaient composés parfois en occitan, le plus souvent en latin.
Il ne faut pas oublier que l'occitan étant au centre des langues dites Romanes est beaucoup plus proche du latin que ne l'est le Français.
Le chercheur n'as pas donc à faire de gymnastique intellectuelle pour se retrouver dans ces variations des patronymes.
Simplement il doit se mettre dans la peau des notaires de l'époque. Pour leur langage ils étaient encore de culture latine, le Français n' était pour eux qu'une langue d'importation et ils penchaient encore vers l'occitan leur vrai langue maternelle.
Pour moi, mon grand père maternel parlait uniquement l'occitan. Et ma grand mère paternelle disait en parlant de sa voisine " la BOUDESSE " et non la fille de monsieur BOUDES. Aussi ces choses là sont pour moi toutes naturelles!
Amicalement ALAIN



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 68 de LOUIS ALBE       Mercredi 3 Mars 2010

SUJET : Famille albe
Bonjour

J'ai pu remonter la famille ALBE jusqu'en 1540 mais je suis bloqué et ne trouve plus aucune information, deux ALBE auraient vécu à AULAS . Il s'agit d'Etienne marié à Barral Douce Péreaufère( sûrement d'Aulas) et de Jolly, certainement tous les deux maréchal de forge...après on les retrouve à St Jean de Fos...si vous avez la plus infime information...merci d'avance

Cordialement

LOuis ALBE

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 6 Mars 2010

Bonjour

En principe les questions concernant les ascendances particulières des personnes sont posées sur les questions réponses de l'espace adhèrent du site
Cependant pour ce cas, il n'y a pas à Aulas ce patronyme ALBE, ni en 1551 (états des maisons d'Aulas de Chassin du Guerny) ni sur le Compoix d'Aulas de 1568, et encore moins par la suite.
Le patronyme BARRAL est cependant courant à Aulas, vous avez du avoir vos sources sur les travaux anciens de du Guerny, pouvez vous nous indiquer des dates prècises?
Cordialement Alain



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 67 de Jean-Marc PELATAN       Samedi 27 Fevrier 2010

SUJET : Un conseil SVP
Bonjour à toutes et à tous,

Dans les recherches sur mon patronyme, je me retrouve avec un parent qui après son mariage en 1901 sur Meyrueis ne laisse plus de trace. En effet, je n'ai pas retrouvé de naissance d'enfants dans les années qui ont suivi cette union. Il n'y a pas non plus en marge de son acte de naissance ou de celui de son épouse (elle aussi originaire d'une commune à coté) les informations éventuelles sur leur décés. Aucun renseignement non plus, à ce que j'ai pu voir, sur des communes ou certains de notre famille s'étaient déplacé auparavant.
Ma maigre expérience de généalogiste se bornant à la consultation des actes d'état civil disponibles à la consultation, j'avoue ne pas savoir vraiment dans quelle direction orienter mes recherches.
Les amis plus expérimentés pourraient-ils me donner quelques conseils qui pourraient débloquer cette situation.

Par avance merci.

Bien cordialement.

Jean-Marc

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 28 Fevrier 2010

Bonjour
Dans le cas d'une généalogie remontante c'est dans les années les plus proches de nous qu'il est difficile de trouver la personne que l'on cherche. et encore à présent on peut remonter à moins de cent ans la recherche sur état civil.
Pourquoi ne pas regarder sur les listes de recensement ?(pour Meyrueis aux AD 48) ,elles sont établies chaque 10 ans à partir d'environ 1870 et vont jusqu'à plus de 1930.
Elles vous indiqueront à peu près la date ou ce couple à quitter Meyrueis!Et si le couple a réellement habiter Meyrueis la composition de cette famille!
Amicalement
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 66 de monique Dumond       Dimanche 21 Fevrier 2010

SUJET : prénoms anciens
Bonjour,

je viens de trouver dans les notaires en ligne :

CM Antoine VALLAT et Berthomine GUIBAILDE 1572

T Barthelemye GUIBALLE ...de Antoine VALLAT 1580

Ce peut-il que Berthomine et Barthelemye soient l'écriture
du même prénom? J'ai déjà rencontré Berthomienne et Berthomieu ...

Y existe-t-il un ouvrage sur les patronymes et les prénoms anciens
de la région ?
Cordialement,
monique


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 24 Fevrier 2010

Bonsoir Mme Dumond
Voyant que vous portez de l'intérêt aux patronymes et à la graphie des prénoms anciens, aussi je m'empresse de vous répondre, dans la mesure de mes humbles connaissances !
Nos ançêtres parlaient occitan, le Français n'est ici qu'une langue apportée par les Rois de France, au 13° siècle il est vrai, mais la création des patronymes actuels de nom de famille et accompagné du prénom de baptême date du 11°/12° siècles, donc ces patronymes et leurs prénoms sont occitans.
Juusqu'au milieu du 17° et parfois aprés (c'est selon les notaires ces noms étaient écrits en occitan( malgré l'édit de François 1° recommandant aux notaires l'usage exclusif du français dans les actes.
Berthomine et Berthomieu ( prononcés Bertoumioune et Bertoumiou ) ne sont que le féminin et masculin occitan de Barthélèmy) le th n'est que le début de la Francisation du mot!
Les patronymes occitans étant féminisés (GUIBAILDE- GUIBALDE-GUIBALLE) n'est que le féminin de (GUIBAILH-GUIBALD- GUIBAL)autrement dit " la fille à Guibal"
Je continuerai tout à l'heure mon explication
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mercredi 24 Fevrier 2010

Re Bonsoir
L'ouvrage le plus complet et de loin, traitant des patronymes et toponymes d'origine occitane, étudiant plus de 17.000 noms, est le "Dictionnaire des Noms de Familles et Noms de Lieux du Midi de la France" de Jacques Astor 2OO2 imprimerie Maury à Millau !
Personnellement, j'ai fait une petite étude sur "Les patronymes et toponymes du pays Viganais et Cévennes Meridionales" qui est en version simplifiée sur ce site
Sur le dictionnaire Astor: GUIBAL/GUIBAUD p 1013
dans les patronymes d'apport germanique : WIG ; valeur guerrière et BALD . audacieux
j'ajouterais seulement comme pour Arnailh-Arnald- Arnal et Arnaud, Grimailh-Grimald-Grimal et Grimaud ,
Guibailh, Guibald, Guibal est la forme occitane et Guibaud la forme nord-occitane
( la limite linguistique ,occitanie, nord-occitanie passe par la cime de l'Aveyron, la pointe nord de la Lozère et le sud de l'Ardêche)
En éspèrant avoir satisfait votre curiosité!
Amicalement
Alain


COMMENTAIRE de monique Dumond      
Jeudi 25 Fevrier 2010

Bonsoir Mr Combes,

et grand merci pour ces informations .
Je vais me rapprocher tout d'abord de votre ouvrage sur le site ;je pensais qu'il ne concernait que la toponymie pour laquelle j'ai bénéficié du travail des élèves de Dourbies sous les conseils de leur instituteur Mr DELOR. Je pense
d'ailleurs qu'ils sont allés chercher leurs sources dans votre livre ...
On trouve à peu près les mêmes terminaisons en Provence, mais je préfère me renseigner auprès des personnes qui savent pour être sûre que je ne fais pas d'erreur .
Avec les transcriptions des Notaires , l'handicap de l'écriture ancienne disparait et j'ai entrepris la lecture des registres ; je suis enthousiasmée
par tout ce que l'on découvre dans ces textes sur le quotidien de nos anciens .
Et j'ai hâte de pouvoir aller consulter les registres originaux !
Alors encore merci pour votre aide.
Amicalement,
Monique


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 65 de Alain COMBES       Vendredi 12 Fevrier 2010

SUJET : André et Henry CASTANET ne font qu'un !
Comme Gilles avait été questionné par plusieurs personnes, sur une plaque commémorative du village des Rousses portant le nom du camisard André Castanet (et non Henry) voici ma réponse.
Dictionnaire des Camisards (Pierre Rolland) page 85
"CASTANET henry (acte de naissance dans Bosc 3- page 605)né le 8 7 1673 de Massevaques ( les Rousses) est nommé André CASTANET par le prédicant GAUBERT"

Le prédicant qui le nomme ainsi est Jean GAUBERT (relations Court) natif lui, comme moi du petit village d'Arphy.
J'éspère que tous ceux qui comme moi ont parmi leurs ancêtres Jeanne Castanet, la tante du célèbre camisard seront content de cette réponse
Amicalement à Tous
Alain




COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Vendredi 19 Fevrier 2010

Merci de me dire si le Dictionnaire des Camisards se trouve dans le commerce.
En espèrant y trouver des renseignements détaillés ( filiation entre autres) sur David Gazan dit "La Jeunesse" prédicant mort à l'hopital et son frère Jean arrêté.

sur François Vivent, prédicant puis ministre du culte assasiné dans les Cévennes.
j'aimerai trouver leurs histoires sans parti pris !



COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Lundi 22 Fevrier 2010

Je viens de lire ce livre de Jean-Paul CHABROL sur François Vivens et je pense qu'il correspond à votre demande.
Il est fils de notable Valleraugois et nous possédons connaissons sa généalogie

sans pub : les coordonnées du lives

Fiche détaillée : François Vivens prédicant au désert
Auteur Jean-Paul Chabrol
Editeur Alcide
Date de parution novembre 2009
Collection Decouverte

cordialement Gilles
ISBN 9782917743089
Illustration Pas d'illustrations


COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Mardi 23 Fevrier 2010

Un grand merci Gilles.
Je vais m'empresser de chercher ce livre.

Quant à la généalogie de la famille Orain n'est-il pas possible de m'envoyer simplement la photocopie de la plaquette ?
Je cherche des descendants Gazan et Alain combes indique que sa tante ou sa grand'mère.......y figure. On trouve peut-etre d'autres renseignements sur les enfants, petits et arrières petits enfants de Pierre X Victoire Rouel.
Amitiès, Denise Février


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 64 de monique Dumond       Mercredi 10 Fevrier 2010

SUJET : le canonnier de 1925
Charlotte ,

ce n'est pas suffisant pour commencer à chercher ...
Il me faut au moins son nom !
L'endroit où il est né et une date approximative ,le nom de son épouse ...etc
enfin tous les renseignements que vous avez.
Vous êtes gentille de me proposer des douceurs pour mon aide mais je ne veux rien ...On ne peut continuer à occuper ce forum pour des échanges personnels .
Et sans coordonnées pour vous joindre mes recherches éventuelles ne serviront à rien .
Cordialement
monique

COMMENTAIRE de Le Maire de la Commune de Madame Figasse      
Mercredi 10 Fevrier 2010

Madame Dumond,

Je constate ce jour que Madame Figasse utilise le matériel de la commune, en l'occurrence l'ordinateur, à des fins personnelles. C'est en relevant le courriel de la Mairie que j'ai constaté que l'ordinateur était resté en fonction sur la page de votre site et que j'ai pris connaissance de la correspondance qu'entretient Madame Figasse pendant ses heures de vacations. Il est bien évident, et je pense que vous le comprendrez aisément, que je ne peux autoriser l'utilisation du matériel communal pour de la correspondance privée. Dès demain je vais donc demander à l'intéressée d'arrêter immédiatement cette utilisation personnelle.
Regrettant d'avoir à prendre une telle position mais comptant sur votre compréhension, je vous prie d'agréer, Madame Dumond, l'expression de mes sentiments distingués.
Monsieur Gilles Vausgrenier, Maire.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 11 Fevrier 2010

Quel dommage! pour une fois où l'on faisait la publicité des produits du terroir!
Cela sentait si bon le thym et la lavande!
Monsieur le maire n'est certainement pas originaire du Midi!
Il aurait pardonner à cette novice qui devait se servir pour ses besoins personnels du materiel de la mairie pour la première fois! sinon il n'y aurait vu que du bleu! ( fromage bleu pur chèvre)!
Aussi j'aimerais bien avoir l'adresse de la ferme,car comme dit le renard dans la fable ....... cela vaut bien d' acheter un fromage, sans doute !


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 11 Fevrier 2010

Quel dommage! pour une fois où l'on faisait la publicité des produits du terroir!
Cela sentait si bon le thym et la lavande!
Monsieur le maire n'est certainement pas originaire du Midi!
Il aurait pardonner à cette novice qui devait se servir pour ses besoins personnels du materiel de la mairie pour la première fois! sinon il n'y aurait vu que du bleu! ( fromage bleu pur chèvre)!
Aussi j'aimerais bien avoir l'adresse de la ferme,car comme dit le renard dans la fable ....... cela vaut bien d' acheter un fromage, sans doute !


COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Jeudi 11 Fevrier 2010

Bravo pour le SUPER COMMENTAIRE ALAIN COMBES,
pour avoir l'adresse de la ferme cela va etre difficile maintenant !

Peut etre que si cette dame avait demandé l'autorisation tout simplement.........aux heures de fermeture de la Mairie ?
si il y a 50 employées .................on peut comprendre la réaction du maire ne pensez-vous pas ?




COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 12 Fevrier 2010

Bien sûr que la petite Charlotte aurait put agir autrement, et Monsieur le maire le lui faire gentiment remarquer.
Mais pourqoi a-t-il porté le débat sur la place pubique (pardon sur notre Forum ouvert à tous)?
J'éspère que Charlotte ne sera pas trop gravement sanctionnée et que Mr le maire sera indulgent! après tout elle voulait simplement en savoir plus de son grand oncle cannonier qui avait si bien servi notre patrie.
Je voudrais enfin saluer la gentillesse, le dévouement,la patience et le désintèressement de madame Dumond . Merci madame, vous avez prouvé qu'il existe encore des généalogistes toujours prêts à rendre service bénèvolement!
Sur ce j'éspère l'affaire close, et pour relever le débat je vais parler ailleurs d'autrres choses.
Certainement il n'y avait pas là, matière à faire........tout un fromage !

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 63 de Charlotte Figasse       Dimanche 7 Fevrier 2010

SUJET : à madame Dumond pour service
Chère Madame Dumond, il me semble avoir compris que vous habitez Tamaris dans le Var. Je recherche des informations sur mon arrière grand oncle qui était marin au 5è dépot des équipages de la flotte en 1925.
Aux archives, on refuse de me communiquer des renseignements à cause de la date trop fraiche mais on m'a dit que si une personne se présente pour moi on lui remet les papiers que je désire. Pouvez-vous y aller et en échange je vous envoie des produits de ma ferme (mais pas d"animaux vivants, trop cher pour l'envoi). Autrement tout ce que vous voulez du genre fromage de brebis, miel de chataignier, eau parfumée de lavande, etc. Merci de me dire si vous voulez bien. Mes grosses amitiés à tout le monde chez vous, et à vous aussi bien sûr. Charlotte.

COMMENTAIRE de Dumond Monique      
Mardi 9 Fevrier 2010

Bonsoir Charlotte, c'est bien volontiers que j'irai chercher les papiers dont vous avez besoin.De quelles archives parlez-vous ? Archives Municipales ou SHM,
(service Historique de la Marine ? Les 2 sont à Toulon , donc aucun problème .

J'ai été bénévole FDA , et je pense que l'aide entre généalogistes est naturel .
Votre plaisir sera donc ma récompense ...


COMMENTAIRE de Charlotte Figasse      
Mardi 9 Fevrier 2010

Bonsoir chère Madame Dumond, je vous suis très reconnaissante de la réponse que vous m'avez faite de pouvoir aller en dehors de ma présence rechercher des papiers sur mon arrière grand oncle. Juste ce que je sais c'était qu'il était canonnier de marine et qu'il a été médaillé de guerre pour ses combats au detroit des dardanelles. D'ailleurs tout le monde dans ma famille l'appel le canonnier à cause de ces prouesses pour tirer juste (c'est cala parait il que racontait les officiers qui commandait les opérations maritimes à cette époque et sur ces bateaux envoyés pour défendre la France). Alors si vous pouviez m'avoir ses papiers, je suis interessé par ceux de naissance et de décès et de son mariage avec sa femme, bien sûr aussi tous ses faits de guerre qu'il a effectuait et aussi les medailles reçues pour ces combats aux dardanelles et pendant la guerre de Crimée. Si vous pouvez me l'obtenir comptez bien que je vous enverrais unn gros paquet contennant fromage de brebis, genre roquefort mais sans appelation, des chataignes en quantité quand arrive la saison et aussi plusieur pots de miel au gout de chataigne. Merci d'avance de ce gros service. Acceptez chère Madame Dumond mon meilleur souvenir pour toute votre famille, croyez que par ce geste de m'obtenir ces précieux papiers je vous suis trés reconnaissante. Charlotte Figasse.

COMMENTAIRE de monique Dumond      
Mercredi 10 Fevrier 2010

Bonjour Charlotte,
pouvez-vous me donner votre E-mail afin que nous continuions nos échanges qui ne concernent pas directement le forum de l'AGAC en privé...
cordialement
monique


COMMENTAIRE de Charlotte Figasse      
Mercredi 10 Fevrier 2010

Trè chere Madame Dumont. C'est trè volontier que j'aurais donné mon adresse mais là je suis sur l'ordinateur de la mairie que j'utilise pour consulter les adresses sur pagesblanches.fr, parce que mon travail c'est de faire le mailing de la lettre de la mairie mensuelle aux administrés, et pour ça je consute avec Gougoul les pagesblanches.fr quand il revient des NPAI (=ne sont plus à l'adresse précédente), et si je vous donne le nom de message d'ordinateur où vous pouvez m'écrire, comme c'est le maire qui contrôle toutes ces choses je peux me faire eng... (voyez un peu la suite). Donc ça n'est pas raisonnable de risquer une eng... du maire pour juste avoir une correspondance privée qu'on peut avoir sur cette place faite juste pour les généalogistes de Valleraugue. Je suppose que si vous voulez une conversation privée c'est pour m'indiquer les quantité de fromage, chataigne, miel que je vous aie promi. Je tiendrait parole soyé sans crainte, dès que j'auraiy ressu les papiers demandé. Si vous pouvé me dire quant à peu près je pourrait les avoirs, davance merci. Et encore une fpois 1000 merci davance pour le dérangement que ca vous fait d'allé de Tamaris à Toulon pour me chercher ces papiers. Je voit que sur les courriers d'avant qu'on sait envoyé, figure toutes les indications pour faire au mieu touytes les recherches sur cette arriere grand oncle, donc nul besoin de vous repeter les indications personnelles de sa carrière et de ses fait de guerre. Grand merci à vous pour toute la sympathie que vous avais de me lire et d'aacepter ma demande. Je vous envoi encore une fois un grand bonjour du pays à vous et toute votre famille. Charlotte


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 62 de Alain Combes       Lundi 1 Fevrier 2010

SUJET : Patronymes et toponymes
Sachant que mon livre "patronymes et toponymes du pays Viganais" édité est fort regardé, je voudrais dire une chose;
La connaissance de la toponymie locale est souvent sujette à caution et à dicussion, chacun voulant donner parfois sa version personnelle d'un lieu
"Il n'y a qu'à voir certain cherchant désespérement un moulin ....à eau sur les crêtes Cévenoles au lieu (Escouto se pleou) en prétendant que le (meunier) du coin attendait la pluie tomber pour faire tourner la roue à aube,alors que juste au dessous, les vallées des Gardons roulent leurs grandes eaux.
jE ne parlerais pas du col des Mourèzes qui aurait vu déferler les hordes mauresques sur le Vigan avec au dessous le mas de Régis chateau fort du roi de ces dits "maures" ( à l'époque on ne disait pas maures mais Sarrazins)
Pour mon étude, je me suis servi surtouit du dictionnaire Astor (un monument de référence en la matière)et aussi de mes connaissances du terrain, et ma connaissance assez développée de notre langue maternelle, mon grand père ne savait parler Français mais avait un accent en occitan inégalable!
Celà bien sur j'ai dut peut être donner des définitions inexactes et sujettes à discussion, nul n'est infaillible et surtout pas dans la définition des mots .
Aussi ceux ou celles qui ne sont pas d'accord avec ces définitions , ou que d'autres pensent que j'ai omis de parler de certains toponymes ou patronymes locaux, doivent se faire un plaisir de donner leurs avis et leurs sujestions; Je suis prêt à discuter de tout cela, de la discussion jaillit la lumière!
Et je pense que la direction acceptera cette discussion à ce sujet, et orientera les personnes qui se posent des questions sur mon étude ou sur d'autres noms de la région à venir ici exposer leurs propres définitions;
Si la direction de l'AGAC le permet,c'est avec grand plaisir que je leurs répondrais!
Bien amicalement à tous Alain


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 61 de FALGUIERE J M       Lundi 25 Janvier 2010

SUJET : Recherche par patronyme dans Questions Réponses
Bjr,

Un coup de chapeau à notre web-master pour avoir ajouté la possibilité de rechercher par patronyme (et par mot clé commune par exemple) je viens de tester et cela marche, permet de vérifier si la question à déjà été posée ou les membres qui s'intéressent au même patronyme et faire remonter les questions oubliées.

Cordialement.


COMMENTAIRE de Denise FEVRIER      
Lundi 25 Janvier 2010

oui,oui voici un deuxième coup de chapeau pour cette nouveauté.

un autre petit perfectionnement s'il vous plait et si il est possible :
sur les bulletins :
la possibilité au bas de chaque page de revenir au départ ?
merci, amicalement Denise Février


COMMENTAIRE de le web-master      
Mardi 26 Janvier 2010

Bonjour,
Je viens de modifier la recherche par mot clé de manière à ne pas prendre en compte les patronymes des personnes qui posent ou répondent aux questions.
Pour ma part, j'ai des résultats corrects.

Pour le bulletin, le menu Affichage permet de choisir Mode de lecture ou Mode Plein écran.
Avec Mode le lecture un bandeau gris s'affiche sur la gauche de la page
Un clic sur les deux feuillets blanc affiche les icônes de chaque page qui permettent une navigation rapide dans le document.

Cordialement
Gilles FOURNIER


COMMENTAIRE de FALGUIERE J M      
Mercredi 27 Janvier 2010

Bjr,
Une très bonne idée que le complément pour éviter de retrouver toute les questions posées par une personne qui porte le patronyme sur lequel on effectue des recherches ou qui à répondu à des questions.
Cordialement.



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 60 de Jean-Marc PELATAN       Samedi 16 Janvier 2010

SUJET : PELATAN ou PALATAN ?!?!?!
Bonjour,

Juste une petite digression pour réchauffer le forum et cette période de froid et de neige.

Je reviens partiellement sur le message d'Alain au sujet des patronymes pour évoquer cette particularité que j'ai trouvée dans ma généalogie (période fin 17° début 18°).

En effet, alors que je menais, tambour battant (!!!), ma remontée dans ma lignée patronymique PELATAN, je suis tombé sur des personnes dont le nom différait d'une lettre (A au lieu d’un E). J'ai tout d'abord, bien sûr, cru qu'il s’agissait d'une autre famille. mais la façon dont s'imbriquaient les deux noms m'amenèrent rapidement à comprendre qu'il s'agissait bien de mes aïeuls. Actes portés sur PALATAN avec des signatures PELATAN, actes portés sur PELATAN avec des signatures PALATAN, actes ou apparaissaient (inscrits par le même rédacteur) les deux noms en même temps, tout est là pour ne pas savoir aujourd'hui quel fut à l'origine la bonne orthographe. Aujourd'hui, évidemment, c'est le patronyme PELATAN qui a cours. Mais cela a t-il été toujours le cas ?. Je n'en suis pas certain bien que les patronymes identiques de la région étaient plus PELATAN que PALATAN. Et quelles causes engendraient ces différences ?. Il y avait, je pense, pour expliquer cette originalité la prononciation en patois qui pouvait créer un quiproquo amplifié par l'analphabétisme des personnes concernées qui ne pouvaient demander des rectifications au moment de la rédaction de l'acte. Pourtant, pourquoi les même rédacteurs qu'ils soient curés ou surtout Pasteurs utilisaient les deux écritures alors qu'ils devaient connaître un minimum les personnes et devaient avoir en tête leur nom ? .

On connaît bien pour en avoir quasiment tous des exemples que l'orthographe des noms dans l'état civil est sujette quelques fois à caution, mais quand on tombe dans sa propre généalogie comme dans mon cas sur une variante cela met du piment dans les recherches !.

Amicalement à tous


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 19 Janvier 2010

Bonjour Jean Marc et merci pour cette question pertinente et sujette à caution

(dict nom lieux et familles midi de la France) jacques Astor: ne parle que de Palatan et le donne du même sens que Palejaire par pala, pelle;terrassier (se fiant au TDF mistral) Paladan, palatan : travailleur à la pelle
J'en pense différemment dans (mes patronymes et toponymes du pays Viganais)
étude éditée par l'AGAC;
Je ne parle au contraire que de Pelatan, pensant que le terme Palatan étant une mauvaise compréhension de l'occitan.Les notaires ou les pasteurs parlant mal l'occitan local traduisaient parfois autrement les mots de personnes parlant un occitan fort prononcé.
Donc pour moi la signification est différente;
Par "pel" peau et tan du verbe "tanar" tanner , je vois là un mot du sens pelletier, pellecuer, pelissier, qui se dit aussi autrement "blanquier"
Mon père et mon grand père étaient maçons occitans et parlaient pour terrassiers toujours de "palejaires" et jamais "paladan",Ce terme de Mistral serait donc plutôt d'origine provençale que Cévenole,
Il est donc probable que les deux termes est donné un patronyme; Mais dans notre région où le travail de la peau était très prèsent dans nos petites cités Cévenoles et Caussenardes,j'opterai plutôt pour un synonyme de pellissier
De toute façon dans les deux cas ,il s'agit là d'un patronyme issu d'un nom de métier
Question trés instructive et je répondrai volontier à de telles questions sur les patronymes
Bien amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Jean PALATAN 24 rue Cité Foulc Nimes      
Mardi 1 Juin 2010

J'ai remonté ma généalogie jusque vers 1620 a Euzet les Bains.?A cette époque le nom de notre famille apparait dans les textes avec les orthographes:Pelladan ou Pelatan,indifféramment.En 1715 mon ancêtre Samuel,installé a Nimes adopte et signe du nom de PALATAN

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 59 de Jean-Marc PELATAN       Mercredi 6 Janvier 2010

SUJET : Ressources en documents
Bonjour et meilleurs voeux à toutes et tous,

Depuis le début de mes recherches généalogiques, j'ai utilisé exclusivement les documents religieux ou de l'état civil conservés en Mairie de ma ville d'origine ou numérisés sur le site des archives départementales de la Lozère. Il serait peut-être judicieux aujourd'hui que j'élargisses mes investigations sur d'autres lieux de ressources.
La ville de Meyreueis dépendant dans le passé des diocèses d'Alais, j'aimerais savoir s'il peut y avoir aux archives départementales de Nîmes des éléments intéressants permettant d'approfondir mes connaissances familiales voire d'essayer de remonter encore un peu plus dans le passé de ma généalogie. Si oui quels seraient ces documents.

Par avance merci pour la répose.

Bien cordialement.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Jeudi 7 Janvier 2010

Bonjour Jean Marc
Ta question est très pertinente car jusqu'à la révolution Meyrueis faisait parti des diocèses de Nimes puis d'Alès comme le Vigan et comme le Vigan de la Viguerie le Vigan- Meyrueis; Hélas je n'ai jamais personnellement rien trouvé; Pour les notaires, il y a bien de 1590 environ à 1680 un notaire dit Bordarier dit de Meyrueis, mais en fait sur le notariat du Vigan et travaillant uniquement sur Lanuèjols et Camprieu. j'avais commencé à faire des relevés, j'ai abandonné ne trouvant rien sur Meyrueis,
Quand à la serie féodale E il n'y a rien non plus.
Et comme à Mende les AD ne sont guère mieux loties (pour Meyrueis) c'est vraiment décourageant!
" En se donnant à la Lozère à la révolution nos ancêtres se sont mis dans une drôle de galère";Ils y ont tout perdus et même encore maintenant ils vont perdre un député sur les deux qu'ils avaient!
Il faut prendre la chose avec philosophie et humour!
"la généalogie c'est comme la truffe (tuber melanosporum) plus c'est rare plus cela a de la valeur!"
Bien amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Jean-Marc PELATAN      
Vendredi 8 Janvier 2010

Bonjour et merci encore, Alain, pour tes nouveaux renseignements généalogiques. Je vais alors me tourner vers les actes qui me manquent (suite à un déplacement de la personne dans une commune hors Lozère). Je garderai en moi le rêve que la découverte fortuite d'une petite zone brûlée sous un chêne m'apporte une superbe truffe !.

A ce sujet (pas celui des truffes mais celui des personnes "expatriées")et vu la saison qui n'est pas spécialement propice aux déplacements routiers jusqu'à Valleraugue, j'ai une liste d'ascendants qui sont partis de la vallée Meyrueisienne pour d'autres cieux (Saint-Sauveur des Pourcils, St-Jean du Bruel, Ganges). J'ai vu que ces communes avaient été numérisées par l'association. Est-il possible que j'adresse mes demandes de copies informatiques d'actes à l'association et comment fait-on pour joindre d'éventuels fichiers à ces mêmes demandes ou a des communications diverses.

Toutes mes amitiés.

Jean-Marc.


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Samedi 9 Janvier 2010

n'étant pas dans le bureau de l'AGAC, mais simple cheville ouvrière, je ne sais pas si ces copies sont disponibles, c'est au bureau directeur à répondre à de telles questions . Chaque club a ses propres méthodes de travail, aussi je ne sais quoi en dire.
IL est quand même intéressant de poser de telles questions.
Bien amicalement
Alain


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Samedi 9 Janvier 2010

Bonjour,
En plus des rubriques Questions/réponses et de ce forum, vous pouvez contacter l'association par Email et bien sur y joindre des documents.
site@agac-valleraugue.fr
C'est moi-même qui recevrait ce courrier.
Amicalement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 58 de Alain Combes       Vendredi 1 Janvier 2010

SUJET : l'origine des Patronymes
Bonsoir et bonne année à tous les membres de l'AGAC et en premier les habitués de ce Forum
Tout d'abord pour répondre à Mr Pelatan son patronyme paternel (Pelatan Peladan) semble surtout provenir de la partie Lozérienne des vallées des Gardons, Meyrueis étant sur les franges de cette régions.
Pour les patronymes Valés -Belon ,il faut regarder vers Meyrueis mais aussi vers la partie jouxtant Meyrueis des Causses noir et Mejean plutôt catholique car il s'agit certainement ici d'une famille Catholique.
Je voudrais aussi parler du patronyme "Pialot" cher au regretté Mr André. Pour moi aucun doute il s'agit bien du patronyme Pialat transmis en dialecte Rouergat! (tout comme le languedocien "lavagne" donne le Rouergat "lavogne" "Pialat" signifie "Pialot").
Cependant je pense qu'il faut chercher l'origine de ce Pialot bien à l'intérieur du Rouergue ou dans la partie Lozérienne à influence Rouergate vers la Canourgue et l'Aubrac!
Ces quelques réflexions grace à la différence des divers parlers occitans, car notre langue maternelle est une langue très riche dans sa pluralité!
Avec encore beaucoup de bonheur à tous pour la nouvelle année
Amicalement
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 57 de Jean-Marc PELATAN       Jeudi 24 Decembre 2009

SUJET : Données sur des registres de Meyrueis
Bonjour,

Lors d'un contact téléphonique avec M. DUCROS, quelques jours avant mon adhésion à l'association, ce dernier m'avait parlé du travail effectué par un membre de l'AGAC sur des registres antérieurs à ceux qui sont "traditionellement" consultables (registre protestant de 1665 numérisé).
Ces documents ont peut-être un lien avec l'article d'Alain COMBES publié dans le dernier bulletin au sujet de registres subtilisés.

Ces document plus anciens peuvent être, je pense, essentiels pour étoffer mon travail sur la généalogie des PELATAN du Villaret.

Quelqu'un pourrait-il me dire si (et comment)je pourrais éventuellement accéder à quelques informations, peut-être consulter des relevés ?.

Je vous en remercie d'avance et souhaite de bonnes fêtes à tous.

Bien amicalement.


COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Vendredi 25 Decembre 2009

Bonjour Jean Marc,
avez vous eu le mail du 22 ou 23/12 vous transmettant des liens pour les relevés sur Meyruis (provenant de Serge Bouvart)?
merci de me répondre sur mon e-mail pour que je puisse vous les renvoyer au besoin.
amicalement, Denise
et de trés bonnes fètes à vous aussi


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Vendredi 25 Decembre 2009

Bonjour à tous et joyeuses fêtes
Etant encore indisposé, je n'ai pu répondre de suite à la question de Mr Pelatan; Ces documents ne sont pas certainement les mêmes dont disposent Mme Fevrier.
Les documents en question sur mon article sont; baptêmes Meyrueis: 1587/1592,mariages sans filiation 1587/1592,baptêmes 1642/1646. Ces documents étaient détenu au début du 20° siècle par un certain Gely de Costelongue, descendant des notaires Gely et à l'époque président du conseil presbytèral.Les deux pasteurs de Meyrueis à l'époque en froid avec ce monsieur, réussirent par l'intermédiaire de son propre fils à les subtiliser et à les envoyer à la SHPF où ils étaient en sommeil.
Ces documents ont une grande valeur historique mais peu exploitables.Pas de pelatan dessus et trés peu de Combes.Pour ma génealogie j'y rencontre seulement un baptême le 25 12 1587 d'un fils de mon ancêtre Valentin Lavabre, ce qui en fait le plus ancien baptême protestant de mon arbre généalogique;(sujet d'un article sur le bulletin de l'AGAC)
J'ai remis la disquette de ces documents à Mr Chambon,historien de Meyrueis et conseiller presbytéral, et je suis particulierement fier de ce juste retour des choses!
Bien amicalement à tous,merci de communiquer sur ce forum et encore joyeuses fêtes
Alain


COMMENTAIRE de Jean-Marc PELATAN      
Samedi 26 Decembre 2009

Bonjour,

Aie !. Cette réponse, s'il est vrai qu'elle situe très bien les choses, m'attriste. J'aurais bien aimé y trouver un PELATAN, surtout pour Jean, point de départ de mes recherches et pour lequel j'ai une date calculée de naissance en 1601.

Ma quête dans ce passé s'arrête t-elle ici ?. Qu'en pensez-vous, Alain ?. Y a t-il des documents qui puissent suppléer même partiellement à cette impasse ?.

Quoi qu'il en soit, j'ai exploité l'adresse internet donnée par Denise FEVRIER et Serge BOUVARD. En consultant les données avec bonheur, j'ai constitué un petit fichier (format Excel)de "relevé des relevés" d'actes notariés dans lesquels un PELATAN du Villaret est mentionné.
Comment peut-on joindre des documents informatiques pour les mettre à disposition de l'association ou pour vous les faire parvenir ?.

Bien chaleureusement à tous.


COMMENTAIRE de Gely Ophélie      Dimanche 21 Mai 2017
    Bonsoir , Étienne faces et Véronique gely sont sur l'arbre de jean gely costelongue il sont aussi sur mn arbre pas fini Étienne fages parent jean pierre fages mère jeanne janeton paradan famille decuyer , mn arbre à montrait que mn ancêtre étai un seignieur et possède le domaine du massibert l'arbre des costelongue s'arrête à Véronique aide moi à remplire cette arbre

COMMENTAIRE de jipé      Mardi 21 Novembre 2017
    à l'attention d'Ophélie Gely
    bonjour,
    lorsqu'on a une question à poser on ne la poste pas en commentaire d'une autre question (très) ancienne.
    généalogiquement
    @+jp

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 56 de Jean-Marc PELATAN       Dimanche 13 Decembre 2009

SUJET : Question pour Alain COMBES
Bien le Bonjour,

En repassant ma généalogie, j'ai retrouvé le mariage (10 mars 1813) d'un Antoine PELATAN (° après la bifurcation de "ma" branche) avec une Victoire COMBES (que j'ai longtemps pris pour COMBER car il y avait des difficulté de déchiffrage sur les actes)fille de David et de Jeanne POUGE de MALBOSC (commune de Fraissinet de Fourques). Ces personnes font-elles partie de votre famille.

Bien amicalement.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Dimanche 13 Decembre 2009

Bonsoir Mr Pelatan
Bien que le grand père de mon grand père était de Meyrueis, ma branche Combes principale est bien issue de la ville même de Meyrueis quartier de l'église ( d'abord rue de l'église pour la branche mère, puis les prés nouveaux où ce dit grand père du mien est nè le 23 2 1618) c'est je pense la plus ancienne branche à Meyrueis ville dès 1507;branche de tisserands
Une autre branche Combes(dict Marty)qui est aussi parmi mes ancêtre était au 17° et 18° siècle au corps de ville et au faubourg du pont vieux était en 1507 à Coste Gozon (Combes Jean dit Marty) ; branche de meuniers.
La branche dont vous parlez est elle bien de Malbosc, sous le col du Perjuret au dessus de Gatuzières et curieusement dans la paroisse de Fraissinet de Fourques, branche certainement la plus nombreuse et aussi protestante que les autres.
D'autres branches sont moins importantes et dont je n'est pas la place pour parler ici.
Pour moi aucun doute , toutes ces familles Combes ont la même origine locale; En effet sur le compoix de 1507, une partie du hameau des Oubrets est nommée : lo mas de las Combas, et il faut voir dans ce mas situé sous les combes descendant de Prat Peyrot le toponyme d'ou provient le patronyme Combes.
Très certainement mes origines paternelles sont bien là, sous l'Aigoual.
Bien amicalement
Alain Combes

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 55 de Alain Combes       Jeudi 10 Decembre 2009

SUJET : rèponse au message de Mr Pelatan de mercredi
Bonsoir Mr Pelatan
En fait j'ai consulté deux compoix à Meyrueis, celui de 1507 et celui de 1668,mais cela 4 OU 5 livres différents.
c'est grace à eux que j'ai appris que ma branche paternelle est certainement la branche Combes la plus ancienne sur la ville de Meyrueis même.
Si vous avez des difficultés pour consulter ces compoix,téléphoner avant à Mr Philippe Chambon tél 04 66 45 61 23, en vous recommandant de ma part.
En ce qui concerne mon coté maternel, le plus récent ancêtre à être né dans la paroisse de Meyrueis est Paul Jean Jean né en 1783 aux Rousses de Meyrueis et Grand père d'Adeline Atger mon arrière grand mère. Mais étant donné les très nombreux cousinages entre le hameau des Rousses à Meyrueis et celui de Précoustal à Arphy tous mes ancêtres de Précoustal proviennent des Rousses, des Poujols, Jean, Atger, Campredon et même les Poujols de Ferrussac.
Aussi quand vous en serez à l'ancien régime vous pouvez me contacter nous avons certainement plusieurs branches communes;
Pour répondre à Monsieur Pierre Mouriès en le remerciant de se préoccuper de mon état de santè, ses remarques m'honore beaucoup, mais je ne suis qu'un humble Cévenol de terrain qui aime son pays et qui tiens à faire connaître la vie misérable et parfois tragique de nos aieux (en y ajoutant autant que possible un peu d'humour car la vie de nos jours est moins marrante que du temps de notre jeunesse).
Bien amicalement
Alain

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 54 de Alain Combes       Dimanche 6 Decembre 2009

SUJET : Copie du CM GAZAN - NOUGUIER
Bonjour
Je réponds ici à la question de Mme Février car je pense que le FORUM est fait pour de telles questions.
j'ai donné cette copie dans les propes mains de notre cher président qui doit se charger de les diffuser à qui de droit.
Bien Amicalement
Alain

COMMENTAIRE de Denise Février      
Mardi 8 Decembre 2009

Merçi Alain, Patrick-Charles Ducros a répondu affirmativement.Il m'enverra le relevé dès que possible.
Amitiés, Denise

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 53 de Jean-Marc PELATAN       Dimanche 6 Decembre 2009

SUJET : Premier message d'un nouvel arrivant.
Bien le bonjour à tous,

A l'occasion de mon adhésion à l'association, je tenais à vous saluer et à vous dire le plaisir que j'ai de voir (par le site internet pour le moment)le travail que vous accomplissez. J'espère pouvoir donner un deuxième souffle à mes recherches grace à vos conseils et informations précieuses.

Mon adhésion correspond quasiment avec l'édition du n° 23 du bulletin qui contient un fort intéressant article sur les documents subtilisés. En effet, mon ascendance se situe bien sur Meyrueis et les information données génèrent de l'espoir pour remonter peut-être un peu plus avant cette date "fatidique" de 1665 (premier registre accessible en consultation publique).

En ce qui concerne les PELATAN (PALATAN) de Meyrueis, j'ai eu l'occasion de converser par mail avec Denise FEVRIER sur l'aspect chaotique des éléments qui peuvent être trouvés sur les premiers registres toujours à Meyrueis.

Comme Serge BOUVARD, je suis d'accord pour estimer qu'Antoine (°~1683 +1756) est le fils de François. Je garde toutefois un léger doute, bien que nous sachions tous que l'âge porté sur les actes de décés était approximatif, car si le calcul fait naître cet Antoine en 1683, aucun acte ne mentionne le fait et il faut donc bien qu'il y ait eu une erreur lors de l'établissement du constat de décés car nous avons un Jean PELATAN nait de François et Marie Reilhan en 1684 (ce qui correspondrait bien à un premier enfant)et Marie en 1698 (date calculée)soit avec un écart de 14 ans avec son premier frère. Mes recherches n'ont pas fait état d'une autre naissance en 1685 qui est la dernière année avant le trou constitué par l'absence de registre directement consultable à ce jour.

A très bientôt

Bien cordialement à tous


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Lundi 7 Decembre 2009

Bonjour et bienvenue Mr Pelatan au club de généalogie de l'Aigoual, l'Aigoual n'est-il pas le trait d'union entre Meyrueis d'un coté, Valleraugue et le haut pays Viganais de l'autre?
Pour François Pelatan il faut signaler qu'il était habitant de la ville même de Meyrueis en 1684 à la naissance de Jean et aussi sur les états NC Meyrueis Février 1687 AD 48 ( mes rech. pers. aux AD 30)ou il est dit au faubourg du Pont Vieux de la dite ville : François Palatan, Marie Reilhan et un fils Jean.
Antoine serait donc né aprés 1686? mais les dates de décés disant ": agé d'environ x années" , l'environ peut dépasser sans problème une dizaine d'années
Il faut dire que sur ces relevés aussi ce couple est le seul couple Pelatan pour toute la paroisse de Meyrueis !
Il existe je crois aux AD 48 trois notaires pour cette période et un seul a fait l'objet de relevés systématiques et l'AGAC possèdent ces relevès.
Pour ma part mon patronyme Combes est originaire de Meyrueis probablement sur le compoix de 1507 ( Combes Etienne faubourg de l'église) . Du coté maternel
aussi mon arrière grand mère Atger est issue des Rousses de Meyrueis (nombreuses branches Jean jean, Poujols, Martin, Campredon etc)
Aussi pour l'instant j'avais orienté mes recherches aux AD de ces cotés là.
Cependant effectuant une cure à Bagnols les bains début mai, j'irais aux AD 48 pour essayer de voir entre autre, un éventuel cm Pelatan- Vignes ou Pelatan Reilhan, bien sûr à condition que mon état de santè me le permette.
Amicalement Alain


COMMENTAIRE de Denise Février      
Lundi 7 Decembre 2009

Bonsoir Alain,
Avez vous la réponse de Serge Bouvart question 693 ?

En vous souhaitant une amèlioration de votre santé,
Amicalement,Denise Février


COMMENTAIRE de Jean-Marc PELATAN      
Mercredi 9 Decembre 2009

Bonjour Alain,

Merci pour ces précisions sur la situation généalogique des PELATAN de cette période.
Ma vision actuelle d'apprenti généalogiste (j'ai commencé il y a quatre ans)s'est faite au travers des registres religieux ou d'état civil uniquement et il faut le dire, je n'ai pas d'autres éléments. Par exemple, je n'ai appris l'existence de 3 compois de Meyrueis que cet été et je n'ai pas eu le temps de les consulter. Le seul coup d'oeil que j'ai pu donner (car une autre personne les consultait) m'a montré un Pierre PELATAN (???). N'étant pas dans les meilleures dispositions pour relever les éléments, je n'ai pas de date. Il faudra donc que je me penche sur ces documents dès que possible(léété prochain sans doute).

Au sujet de votre ascendance, j'ai de mon coté mon arrière grand-mère paternelle qui était une ATGER née en 1854, fille de Jean et de Mélanie MEZIN de Meyrueis. Je n'ai pas remonté cette branche et ne sais donc si l'on peut faire un rattachement avec votre arrière grand-mère. Les aux autres noms, bien sûr, me parlent. Ma grand-mère paternelle (ma branche maternelle est originaire d'au dessus de Mende) est une Poujol (Berthe)fille de David et de Eugénie MARTIN de Ferrussac, mon arrière arrière grand-mère est une Martin (Delphine) fille de Jean et de Suzanne POUJOL de Rousses (Meyrueis)et mon arrière arrrière arrière grand-mère est une JEAN JEAN (Marianne) fille de Jean et de Jeanne GACHE de Ferrussac !!!. Que dire de plus !.

Je reviendrai bientôt sur vos informations à propos des PELATAN.

Bien amicalement.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 52 de Alain Combes       Samedi 5 Decembre 2009

SUJET : Relevés des actes notariaux
Bonjour
Madame Dumond a raison, un forum c'est fait pour s'en servir.Je m'en sers suite à nos problèmes sur un certain acte de mariage (an 1652 Dourbie) où il y avait plusieurs erreurs de traduction. Il est vrai qu'un acte assez ancien demande parfois à être traduit ce qui demande beaucoup de temps et de patience au releveur.
Pour vérifier chaque donnée, il y a bien sur les actes photographiés en ce qui concerne les BMS, l'agac en possède déjà pas mal donc bien sûr Dourbie.
Pour les minutes notariales c'est un autre problème, il faut aller aux AD et photographier chaque page, un travail long et fastidieux.
Assez proche des AD 30, je veux bien allez vérifier ceux de la famille (Rogiè, Noguié)- Laurent quand mon état de santé me le permettra.
Je veux bien rendre ce service et je le ferais chaque fois à condition uniquement que ces actes concernent aussi ma généalogie ou ses abords, ce qui est normal du moment que je suis concerné.
Je voudrais ajouter que les fameux relevés du Guerny qui apparaissent à présent un peu partout, possèdent eux aussi leur lot d'erreurs et ne sont pas à cent pour cent fiables et méritent eux aussi d'être controlés.
Afin d'eviter beaucoup d'erreur je m'arrête personnellement à la date de 1551 et ne descends pas au-delà, mais il est vrai que j'ai encore beaucoup de branches s'arrètant au 17° ce qui n'est déjà pas si mal.
Bien amicalement
Alain



COMMENTAIRE de monique Dumond      
Samedi 5 Decembre 2009

Pour avoir fait des relevés de CM ,je sais combien il est facile de faire une erreur d'interprétation; une lettre mal écrite aussi peut tout changer ...

Mais quel bonheur lorsque le relevé nous met tout de même sur la piste et que la recherche devient palpitante .Et lorsqu'on peut comparer ses idées et ses trouvailles ça débloque quelquefois plus vite les situations .
Alors Merci à tous ceux qui partagent leurs recherches avec générosité .

Et si je peux me permettre ,une bonne santé à vous, MR Alain Combes .
Amicalement
monique
monique


COMMENTAIRE de Pierre Mouriès      
Mardi 8 Decembre 2009

On peut faire confiance à Madame Dumond qui est une personne censée et sérieuse. Elle est, de plus, très experte et je dirais même expérimentée. J'en profite pour souhaiter un prompt rétablissement à M. Alain Combes. Des hommes tels que lui représentent un puits de science et de mémoire. On en a besoin...


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 51 de DENISE FEVRIER       Dimanche 29 Novembre 2009

SUJET : les questions "perdues"
Tout en sachant bien que si personne ne répond à une question c'est que tout le monde ignore la réponse ! je me demande si il ne faut pas faire remonter les questions"perdues" : quelqu'un peut avoir les informations depuis ?
merçi,
amicalement.

COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 1 Decembre 2009

Bonsoir Madame Fevrier
Je ne suis pas pas dans les sphères dirigeantes du club poue être habilité à vous répondre. Bien sûr il faudrait faire quelque chose pour les questions restées sans réponse, mais bien sûr certaines et mêmes toutes si l'on fait un recul dans le temps, toutes un jour seront "perdues" comme vous dites !
Pour le 18° siècle dans ma généalogie, j'ai 4 ou 5 question perdues
- Le père de la Nouguier- Michel
- Un Mazel d'Arphy qui a épousé une vraie Genevoise Jacqueline Dunant et qui profitant de la tolèrance est revenue de Suisse en 1784 avec sa Suissesse et ses 2 filles ( il me faudrait aller à Genève pour voir la suite)
- Un CM not Barral Sarran- Servel du 12 8 1720 , par malchance des registres Barral à cette époque , seule l'année 1720 est manquante aux AD 30
- plus un ou deux cas isolé du tout début du 18° vers ST Laurent le Minier
LE 17° est par contre le siècle ou j'ai le plus de questions "perdues"? mais tout a une fin et afin d'eviter les erreurs j'arrète toutes mes recherches à la date 1551!Donc avant cette date plus de questions "perdues"
Bref il ne faut pas se désolé pour une question qui n'arrive pas à trouver réponse et c'est un peu comme en amour un de perdu dix de retrouvés. Si en généalogie vous n'êtes pas trop gourmand à demander l'impossible , pour une question perdue , à celle d'aprés vous aurez en réponse cinq à six générations.
Peut -être bien qu'il faudrait faire ressortir quand même les questions sans réponse.
A mon avis le bulletin conviendrait mieux, car tout les membres du club ne sont pas des internautes,du moins je le pense, et pour poser des questions ils sont un peu les parents pauvres de ce club !
Merci pour avoir écrit à ce forum ( un parent pauvre lui aussi)
Toutes mes amitiés
Alain Combes



COMMENTAIRE de Denise Février      
Mercredi 2 Decembre 2009

Bonsoir Monsieur Alain Combes,
merçi de votre réponse et contente de voir que vous ètes de nouveau en pleine forme.
Pour poser des questions sur les bulletins sans passer par internet quel est le processus s'il vous plait ?
le bulletin n'est pas édité !(ce n'est pas un reproche)
j' accepte bien de ne pas avoir toutes les réponses et comme vous le faites remarquer une manque mais une autre fournie plétores de données. Mais ce serait dommage de garder un "trou" si quelq'un peut le combler, non ?
de plus un "trou" ne peut-il engager sur une fausse piste (saut d'1 ou plusieurs individus entrainant une confusion ?

Nouguier-Michel : ah!ceux là !!!!!!!

bien amicalement, Denise Février

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 50 de Monique Dumond       Dimanche 29 Novembre 2009

SUJET : Nouvelle adhérente
Bonjour à toutes et tous,

nouvelle adhérente depuis le salon de Nîmes ,je réside dans le Var où un de mes ancêtres(aagp) est venu faire son service militaire à Toulon et y a fondé une grande famille (8 enfants);en remontant par le 13(Pélissanne),puis le 34(La Roque-Aynier),le 48 (Chirac) je suis arrivée dans le Gard à Dourbies qui semble être le berceau de mes MOURIÈS .
Je me suis déplacée sur leurs traces dans le Gard et comme ce fut émouvant ...

Que puis-je faire pour aider dans l'Association?

Dans le Var, j'ai un grand nombre de relevés sur lesquels je peux renseigner
Bien volontiers .
Cordialement
Monique



COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 1 Decembre 2009

madame Dumond
Dans le stand de l'AGAC au salon de Nimes était exposé mon travail "Patronymes et Toponymes du Pays Viganais et Cevennes Meridionales" vous auriez vu page 83
MOURRIER:- patronyme à Dourbie où est situé le " Mas Mourrier", commun dans d'autres paroisses Cros, Monoblet à Arphy le mas du Monna (signification) en occitan le "morié" prononciation "mouriè" désigne le mûrier noir sauvage, qui était au moyen âge cultivé pour ses fruits, bien avant la venue en Cévennes du mûrier blanc lui utilisé pour nourrir les vers à soie.
-Vous pouvez madame être assurée que votre patronyme est très probablement issu du mas Mourrier de Dourbie.
Mon étude démontre par ailleurs que les deux tiers de patronymes cévenols proviennent directement du nom de lieu d'où ils sont issus.
Et si les livres d'estimes de 1551 avaient été conservé sur la paroisse de Dourbie il y aurait certainement un monsieur Mourrier au mas du dit Mourrier à Dourbie.
-Pour la deuxième partie de votre question, je ne suis pas habilité pour y répondre, cependant vous avez pris votre carte à l'AGAC et c'est déjà un bon moyen pour soutenir le club.
Dans les temps anciens, ce n'était pas comme aujourd'hui avec l'invasion des Cévennes par les néos - ruraux. Les pauvres paysans s'éxilaient en masse pour trouver une vie meilleure, en ville et au bas pays . Rare était l'inverse nos rudes Cévennes étant terre d'exil et non d'accueil!
D'autre part ne croyait pas que je fais de la publicité pour mon livre, il est entièrement édité uniquement par et pour le club.
Merci encore pour avoir réveillé ce forum bien endormi
bien amicalement Alain Combes



COMMENTAIRE de Monique      
Mardi 1 Decembre 2009

bonsoir Alain Combes

J'ai effectivement feuilleté votre ouvrage au Salon .

La branche varoise des Mouriès remonte par le hameau de Valdebouze ;une autre commence au mas de Lafon .Jusqu'à présent ils ne sont pas encore passés par Le Mourrier...J'ai été très attirée par ce hameau qui conserve encore quelques beaux vestiges et les énormes châtaigniers sur le chemin de Lafon .
La généalogie ,pour moi ,n'est pas la course aux générations .Je m'intéresse beaucoup à la vie que menaient nos ancêtres et ainsi certains me deviennent plus "familiers" .
Jacques MORIES,venu de Chirac et fixé à La Roque a été marchand de chiffons ,puis marchand d'allumettes et enfin il a posé son ménage ,une vie difficile; un de ses fils a "réussi"...il a fait carrière dans la marine. J'aurais aimé (il est mort jeune)qu'il puisse connaître cela!
amicalement
Monique

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 49 de Alain Combes       Mercredi 4 Novembre 2009

SUJET : Une histoire - " j'ai même rencontré un généalogiste heureux"
Comme je vois que ce forum est fort delaissé,j'en profite pour y raconter une petite histoire.
c'est l'histoire d'un homme qui recherche ses ancêtres et que j'ai connu aux AD 30. Cet homme est un homme mûr, un retraité bien conservé.Il est grand et costaud, la face rougeaude de ceux qui portent en eux l'air pur du terroir.
Tous les jours ouvrables, du début à la fin de l'année, il est là, le premier arrivé dans le hall des archives départmentales. Le premier à attendre 8h30, l'heure d'ouverture de la salle de lecture.
Il est là symphatique et affable, saluant tous les autres, avec toujours un mot gentil pour chacun.
Et tout cela avec un large sourire franc et honnête, le sourire de ceux qui ne viennent pas là pas pour gagner leur croutes mais simplement pour se détendre, pour passer un bon moment.
A huit heures il rejoint sa place dans salle de lecture.Une place toujours la même au fond de la salle. Une place discréte pour les gens discréts comme lui.
Il se mets de suite sans tarder au travail, gardant tout en travaillant son superbe sourire.
A dix heures il prend sa pause café, en trouvant toujours un ou une compagne pour faire la causette. Puis il reprend avec ardeur ses recherches studieuses jusqu'à midi.
A midi , il se lève, ferme son sac et avec toujours son sourire il dit aux autres lecteurs ;à demain !
En effet notre bon homme s'occupe tous les jours aux archives, mais le matin seulement. L'aprés - midi c'est privé et top secret.
Cet homme fort social pourtant n'a jamais adhérer à un club de Généalogie .
Quand j'y ais demander la raison de cela , calmement il m'a répondu.
" C'est une chose qui me fait plaisir"
Il avait raison, pour une chose qui vous fait plaisir allez vous demander à un autre de la faire a votre place.



COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Jeudi 5 Novembre 2009

toujours !!
bonjour,
Ce monsieur à la chance de pouvoir chercher ses racines sur place
le bienheureux !!!!
pour ceux qui ne peuvent pas ENCORE UNE FOIS VIVE LES "CLUBS"................

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 48 de Alain Combes       Dimanche 25 Octobre 2009

SUJET : travail personnel suite
Merci aux trois répondeurs d'avoir répondu à mes interrogations et je suis bien content d'avoir réveillé un forum bien endormi!
Patrick a raison de dire que chacun devrait connaitre ses cinq premières générations ce qui irait dans le sens de mes propositions.
Gilles pense à la généalogie remontante quand il parle de descendante, mais cela est un autre sujet. La généalogie remontante demande beaucoup de travail et il est vrai intéresse beaucoup plus de personnes .
Personnellement je viens d'achever la généalogie remontante Antoine Nogarède 1551 Grimal à Arphy mais je ne fais que l'ancien régime est ce n'est déjà pas si mal!
Pour ma part rien ne vaut un travail personnel . Quelle joie profonde de retrouver sur un vieux registre notarial tout fripé, d'une encre à moitié effacer et à peine lisible l'acte d'un ancêtre que l'on rechercher depuis de nombreuses années.
Ceux qui recherchent leurs ancêtres que d'aprés le travail des autres n'auront pas ce bonheur et ce n'est que justice!
Je voudrais terminer en parlant de ceux qui reçoivent des réponses et qui ne répondent jamais aux questions des autres mêmes quand ils connaissent la réponse!
Ils sont heureusement une minorité, mais ils n'ont rien à faire dans un club de bénévole!
Cela est fort regrettable car en généalogie il faut renvoyer l'ascenseur pour que cela marche!
En étant bien content d'avoir secouer le cocotier, bien amicalement à tous!

COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Mardi 27 Octobre 2009

eh oui encore moi!
je crois que tous ceux qui"font"leur généalogie aimeraient aussi trouver les vieux registres eux méme et éprouver cette forte émotion............mais qui a le temps et les moyens de parcourir la France (et + au besoin) en tous sens pour consulter les archives ?
personnellement lorsque je reçois les actes de mes ancètres je suis très émue quand mème...........et si ajoute la joie de "rencontrer" des gens passionnés,qui n'hésitent pas à donner plus que demandé si ils peuvent. Cette grande chaine amicale est un vrai trésor dans le monde d'aujourd'hui.

Vous avez vous une réponse que j'attends : qui est "La Gazande"de Valleraugue
grand mère de votre grand père de Bréau ?
cela interesse grandement les descendants des Gazan exilés...........!!!!!!!! En toute amitiè, Denise Février


COMMENTAIRE de Alain Combes      
Mardi 27 Octobre 2009

Bonjour
Le but de mes sujections était d'abord de réveiller un forum bien endormi. Sur un site d'un club de généalogie,il est anormal que les adhérents consultent uniquement la rubrique :questions-réponses
Ensuite je voulais inciter ceux qui le peuvent, à venir un peu faire eux-mêmes leurs recherches soit dans les communes, soit aux AD 30.
Certains adhérents sont encore plus prés que moi de ces dernières et établissent quand même entièrement leur généalogie avec uniquement l'aide des amis Gilles, Patrick- Charles ou compagnie.....
Je ne voulais absolument pas vexer les exilés , les déracinés. Ceux -ci s'accrochent désespérement à la moindre branche de leur arbre généalogique pour respirer encore l'air pur de nos montagnes cévenoles.
Je n'ai nullement l'intention de scier cette branche à laquelle ils se cramponnent avec l'énergie du désespoir.
En ce qui concernne ma "reire-reire gran" Joséphine Gazan née en 1829 à Valleraugue de Piere Gazan et Victoire Rouel eux x le 8 3 1828 à Valleraugue lui forgeron fils de Pierre et Marie Pelatan elle fille de Pierre Rouel et Marie Salvagnac je pense que vous connaissez la suite .
Cette généalogie remontante est bien connue à l'AGAC(voir famille Orain)Pourtant étudiée avant l'an 2000 cette généalogie enregistre la date de naissance de ma tante ° en 1903 et + l'année dernière à l'age de 105 ans
Bien amicalement et merci d'avoir répondu à mes interrogations









COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Mercredi 28 Octobre 2009

Toujours,
pour Alain Combes merçi de la réponse. Oui je connais la suite..........
c'est toujours une joie de "rencontrer" d'autres membres de la famille. Votre "reire-reire grand" est la donc la soeur de Jean Casimir Gazan mon arrière arrière grand père et de Jules Simèon Gazan l'arrière arrière grand père du cousin Serge Bouvart. Et voilà !!!!!!!!encore une "brindille" pour s'accrocher.
et il y a au moins un adhérent qui regarde partout!
Amitiés, denise


COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Jeudi 5 Novembre 2009

suite,
je tiens à ajouter une petite précision : Si j'ai une préférence pour le branche "Gazan" et nos cévenoles (sans doute parceque maman préférait cette parenté du coté de sa mère) je ne suis pas "désespérément accrochée" à ce patronyme. Je conduis les recherches pour les autres branches qui m'amènent surtout au nord de la loire.............hélas !!!!!!!!!!

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 47 de Alain COMBES       Dimanche 18 Octobre 2009

SUJET : TRAVAIL PERSONNEL
Comme cette tribune est très endormie je viens donner un grand coup de pied dans la fourmillière afin de réveiller un peu ce forum de discussions.
Etant partisan en généalogie du travail personnel, le seul valable à mes yeux pour cette matière, je fais la proposition suivante.
En ce qui concerne la rubrique question réponse j'estimme que seules les questions de l'anciens régime devrait être prises en considération pour les adhérents habitants le Gard.
Pour les adhérents plus éloignés on devraient leurs permettre de poser des questions à partir de 1850.
S'il est vrai que ces questions réponses sont trés utiles, il ne faut pas abuser de la bonne volonté des répondeurs, et d'autre part il est normal que tout adhérent fournisse au moins au départ un petit effort personnel.
Aussi j'attends de pied ferme la réaction de chacun sur le sujet!

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 22 Octobre 2009

Bonjour,
Et moi, qui voulais faire la sieste!
1- J'ai rencontré des débutants qui n'avaient que très peu d'information sur leurs grands parents, et qui grâce à l'aide de l'AGAC ont pu rapidement démarrer.
2 - Dans le cas d'arbres descendants( quelques centaines voire milliers de personnes si l'on part d'un ancêtre du XVIeme siécle) il faudrait que j'aille à BREST, à CODOGNAN etc. ce qui n'est pas envisageable, et je suis ravi d'avoir les infos en contactant les associations.
Donc :
Si j'ai l'info et un peu de bonne volonté, je la transmet sans tenir compte de la période.
Amitiés
Gilles



COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Jeudi 22 Octobre 2009

Daccord avec Alain Combes quand il dit qu'il ne faut pas abuser de la bonne volonté des répondeurs mais que deviendrions nous sans leurs réponses quand les seules traces retrouvées sont des noms ?
Si il est possible de démarer en retrouvant des fiches sur "généaservice" qui donnent des dates ensuite ? eh bien il y a les associations et dix mille merçi à tous les bénévoles.Tous ceux que j'ai le bonheur de "rencontrer"sont hyper super,si il n'existaient pas il faudrait les inventer!!!
Merçi Gilles pour votre soutien.
Amitiés à tous


COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros - Président de l' AGAC      
Jeudi 22 Octobre 2009

S'il est vrai que de nos jours, il est facile pour la plupart d'entre nous de débuter son arbre généalogique, du moins sur quatre ou cinq générations, cela peut sérieusement se compliquer si l'on a des difficultés de mobilité (Personnes âgées et autres), aucun document filiatif consécutif à des bouleversements d'ordre familiaux ou aucune notion quant à la manière d'effectuer ses recherches et là, c'est le rôle de toute association qui se respecte, que de venir en aide au débutant sans pour autant servir un arbre sur un plateau.
En conclusion, cher Alain, comme je te l'avais dit à Valleraugue, je pense sincèrement que nous devons venir en aide au débutant à quelques niveaux que ce soit en partageant nos acquis, nos connaissances, notre travail et quel plaisir que de voir les yeux du débutant(qui est le tronc de son arbre), briller d'admiration et de joie au fur et à mesure qu'il s'enracine dans ses origines.
Très amicalement et bien à toi
PC


COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Samedi 24 Octobre 2009

oh oui Monsieur le président c'est vraiment une joie immense de retrouver ses racines : grace à vous tous des associations. MERCI

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 46 de Alain Combes       Samedi 12 Septembre 2009

SUJET : a propos des questions réponses
Bonjour
Félitations pour le (staf) qui s'occupe des questions réponses, c'est parfait (à condition toutefois d'avoir internet)
Superbe monsieur Fournier : tu poses une question, demi heure après il te donne la réponse . Bravo Gilles, le facteur est battu est de loin.
Moi qui ai travaillé à la poste toute la nuit pour que les lettres arrivent le lendemain à J+1, je me fais du souci pour mes camarades encore à leur poste à la poste !
Deux petits bèmols cependant:
1°) pour les questionneurs
Trop de questions récentes à mon point de vue (1867,1878et même vers 1900)
Un petit effort, toute généalogie doit comporter, (au moins au départ aprés bien sûr les clubs sont là pour aider,)par un travail personnel
Personnellement, je pense qu'un arbre généalogique n'a aucune valeur si l'auteur n'en a pas établi tout seul au moins les quatre ou cinq premières générations.
2°) pour les répondeurs
Dans certaines réponses les sources ne sont parfois pas mentionnées.
Et pourtant cela coule de source, il est normal que ceux qui passent le temps aux AD 30 est leur nom de mentionné: ex relevés de Mr X ou de Mme Z.
Rendons à César ce qui est à César, pour les fréquenter assidument, il y a beaucoup de releveurs aux AD, et eux contrairement à un certain monsieur, sont tous des .... bénévoles
Cela sans vouloir critiquer les répondeurs comme moi ,bénévoles eux aussi !

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 45 de rodriguez-monroy       Vendredi 17 Juillet 2009

SUJET : ARDAILLERS
bonjour,
tout d'abord, je souhaite vous féliciter pour te travail accompli, votre site est un vrai bonheur et témoigne de l'ardeur que chacun a mis dans ces recherches. donc merci
ensuite, juste une petite remarque :
je Ardailleroise, mais je vois que vous avez noté Ardailles, or depuis mon enfance Ardaillers porte un R final, il n'y a que depuis quelques années que la DDE l'a enlevé.
Aussi, je vous remercie de rajouter ce petit R auquel je l'avour je suis attachée et sinon de m'expliquer pourquoi celui-ci a disparu.
bien amicalement
céline Rodriguez-Monroy - Le Mas Gibert - Ardaillers
max.crm@aliceadsl.fr

COMMENTAIRE de Le webmaster      
Lundi 20 Juillet 2009

Bonjour et merci de votre intérêt pour nos travaux.
Je suis tout à fait d'accord sur la graphie d'Ardaillers.Mais le lieu d'Ardaillers est cité des dizaines de fois dans les pages de ce site, et je n'ai pas repéré le délinquant.Pourriez-vous me donner plus de détails.
Cette difficulté n'est pas récente: dans la copie du cadastre de 1625 on trouve le lieu d'Ardaliers, et dans ce même livre Ardailles dans la table alphabétique.
Cordialement
Gilles



COMMENTAIRE de Céline Rodriguez-Monroy      
Vendredi 24 Juillet 2009

Bonjour et merci de votre réponse, le délinquant se trouve dans : "Vous trouverez ci-dessous la liste des relevés ou numérisations des communes"
mais ce n'est pas grave. je suis soulagée de savoir que Ardaillers garde son R.
et je vais de ce pas écrire à la DDE !
merci encore et bonne continuation.

COMMENTAIRE de Jean      
Mardi 22 Juillet 2014

Céline, Il est un peu tard pour rectifier ce courrier à la DDE, mais je trouve qu'écrire "je vais de cette plume écrire à la DDE", aurait été mieux. Cordialement.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 44 de DENISE FEVRIER       Vendredi 5 Juin 2009

SUJET : origine patronyme,
Encore moi,
je crois etre dans la bonne rubrique ?

Un de vous peut-il me donner l'origine du patronyme GAZAN ?

j'ai trouvé dans les bulletins l'explication du nom de leur maison familiale :
Soliers ou Soulliers devenu Les Plantiers;
et tient si possible en plus : les Plantiers ?

que tout cela est passionnant.
Mille merçi, Amitiés, denise

COMMENTAIRE de Patrick -Charles Ducros      
Samedi 27 Juin 2009


Dans le prochain livre d'Alain Combes qui va bientot paraitre et qui sera à disposition à l' AGAC, voici ce que l'on peut lire à GAZAN:
Gazan :
« Gazanda » - patronyme courant à St André Valborgne , les Plantiers , Valleraugue ; de l’occitan « gazanha » terre défrichée .

Amitiés PC


COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Samedi 27 Juin 2009

mille merçi. et encore : trouve t-on le livre dans le commerce ? éditeur ?
encore merci
Amitiés, DENISE


COMMENTAIRE de Alain combes      
Lundi 17 Aout 2009

bonjour, je suis le petit nouveau (sur internet seulement)aussi je n'avais pas encore répondu à cette question dont pourtant je suis partie prenante;
L'éditeur de mon livre est bien sûr l'AGAC? qui en tirera seule profit si toutefois elle le désire.Il concernera tous les patronymes,toponymes du pays Viganais,j'ai essayé de donner à chaque mot la meilleure signification possible, mais chacun est libre d'y trouver sa propre définition.



COMMENTAIRE de alain combes      
Lundi 17 Aout 2009

re bonjour réponse au message n°18
Je me permet un petit mot concernant les Gazan de Valleraugue puisque la grand mère de mon grand père de Bréau était née Gazan à Valleraugue et que mon grand père était nommé "Gazandou" (le petit de la Gazande)
En ce qui concerne Suzanne Michel-Nouguier,j'en tire les mêmes conclusions que les autres.Il faudrait regarder entièrement tous les testaments Michel de l'époque pour y trouver un leg en la faveur de Suzanne Noguier
Pour mon autre commentaire, excusez la faute de frappe, il faut lire
(l'éditeur de mon livre est bien sûr l'AGAC!)


COMMENTAIRE de DENISE FEVRIER      
Mardi 18 Aout 2009

Plein de merçi pour ces deux réponses.
Nous sommes grandement satisfaits de la signification du patronyme GAZAN
"terre défrichée" puissions nous, tous les descendants, illustrer ainsi notre parcours.

Suzanne "Nouguier ou Michel" je prends la piste et si j'aboutis je vous tiendrai au courant.
Cette recherche ira plus vite dès le retour du cousin Serge Bouvart certainement!!!!!!!!! à bientot
Amitiés, Denise


COMMENTAIRE de j pierre       
Vendredi 7 Mai 2010

Pour ton information j'ai notamment une trace d'un Gazan ds la commue de les Plantiers au hameau de Solier: GAZAN Jean SOLIER LE Cardeur de Laine 1699 père de Pierre GAZAN, petit-fils de Pierre GAZAN, relation avec Anthoine GAZAN, habite ou possède à St Marcel, 02/01/0658 mariage d'un Jean GAZAN de St Marcel avec Margueritte DIDESSE je ne sais si tes recherches vont avancer mais il semble que le nom soit celui d'une grande famille du lieu.

COMMENTAIRE de Charles Gazan      
Mardi 21 Janvier 2014

Je suis descendant des Gazan de Grasse et d'Antibes dont l'un est venu en Normandie au XVIIème siècle à Conches en Ouche.
Le mot gazan signifierait métayer en Provence ou fermier en Lozère. Mais un mange à gazagne est un mauvais riche qui dilapide sa fortune!

Le mot Gazan existe aussi en Hébreu (prénom masculin qui signifie couper, élaguer; le chazan fait chanter à la synagogue. il y a beaucoup de diamantaires juifs à Amsterdam.
C'est aussi un mot arabe, les habitants de Gaza en Palestine et le khan Gazan était en Perse en 1271.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 43 de DENISE FEVRIER       Mardi 19 Mai 2009

SUJET : les bulletins manquants,
Merçi de votre réponse monsieur Le Coupable.
je pensais qu'il s'agissait d'un problème technique.
Prenez votre temps du moment qu'ils seront disponibles.
Un grand Bonjour Gilles Fournier.
Amicalement, Denise Février

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 42 de DENISE FEVRIER       Mercredi 13 Mai 2009

SUJET : les bulletins,
en face des bulletins 5,7,8,9,10 figure le terme : "contenu".
que veut-il dire ?
en tous cas nous ne pouvons pas les lire et cela me fait bien raler !!!!!!!!!!!!!!!!
y a t-il un "remède" ?????????????
merçi.

COMMENTAIRE de Le coupable      
Samedi 16 Mai 2009

bonjour,
Dans ma liste des choses à faire (depuis 2 ans)
- mettre les 5 anciens bulletins sur le site
Je vais essayer de le faire durant la semaine prochaine.

Cordialement
Gilles FOURNIER




Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 41 de simone PEYRON       Samedi 2 Mai 2009

SUJET : Naissance ABRIC François
Bonjour,

Je recherche la naissance de François ABRIC fils de Pierre et Marie SARRAN vers 1725.
Avec mes remerciements

Simone

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 7 Mai 2009

bonjour, j'ai reporté votre question, dans la rubrique adhérents / Questions/Réponses N° 545
Si vous avez un problème d'identification, envoyez un email au webmaster
cordialement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 40 de BLANC Willy,        Lundi 23 Mars 2009

SUJET : Avis de décés

C'est avec tristesse que je vous informe du décès de Madame Lily FERMAUD née BOURRIT survenu le 23 mars 2009, maman de notre adhérente et amie de notre association Nicole FAISSAT BOURRIT. C'est au nom de tous,que je présente mes sincères condoléances et mon soutien dans cette douloureuse épreuve. Nous l'avons reçu plusieurs fois à nos réunions généalogiques.

Avec toute notre sympathie et amitiés.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 39 de Denise Février       Dimanche 22 Mars 2009

SUJET : remerciements,
mille et mille remerciements pour ce site magnifique. C'est formidable de pouvoir retrouver des ancètres et en plus des détails de leurs vies sur les bulletins.
a propos des bulletins : sont-ils édités ? je ne pense pas.
a bientot, tres cordialement, Denise

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 38 de Denise Février       Samedi 21 Mars 2009

SUJET : recherche désespérément,
pour assurer ma généalogie famille GAZAN le mariage de Pierre GAZAN et de Suzanne MICHEL (date probable vers 1750 + ou - 5ans) probablement au Désert. Si l'un de vous à trouvé ces noms merçi mille fois de me le faire savoir.e-mail fevrier.denise@free.fr

COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Dimanche 22 Mars 2009

Bonour Denise
Vous avez la réponse dans notre site à la rubrique "Questions-Réponses"
Amitiés
PC

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 37 de Marie Christine Salinas       Mercredi 4 Mars 2009

SUJET : BULLETIN
Bonjour,
Malgré plusieurs tentatives je n'arrive pas à télécharger le dernier bulletin car au dernier moment j'ai un message qui me dit "il y a une erreur à l'ouverture du document PDF et le dossier ne peut pas s'ouvrir".
Comment puis-je solutionner ce problème ?
Merci pour votre réponse
Bonne journée.

COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Vendredi 6 Mars 2009

Bonsoir christine,
Essayez de télécharger le bulletin sans texture de 6.3MB. Si le fait que votre situation géographique dait que soyez mal désservie par votre opérateur et que cela vous empêche de telecharger le bulletin car trop lourd, merci de me le faire savoir par Mail, je vous enverrais dès lundi un exemplaire édité.

Amitiés
PC


COMMENTAIRE de M Christine Salinas      
Mercredi 11 Mars 2009

Je vous remercie vivement pour l'envoi du bulletin que j'avais hâte de lire et je n'ai pas été déçue.
On nous a promis l'arrivée de l'ADSL pour le mois de juin alors j'attends patiemment...
En attendant je continue le relevé systématique des EC de Camprieu à partir de 1853 date à laquelle s'est arrêtée Marie Claude A.
A ce propos avez-vous une préférence pour la présentation des données ?
Je saisie sur excel est-ce que celà vous convient ?
Amitiés
M Christine


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Jeudi 12 Mars 2009

bonjour,
nous utilisons aussi Excel pour nos relevés; pas de problème.
cordialement
Gilles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 36 de Patrick-Charles DUCROS - Président de l' AGAC       Mardi 3 Mars 2009

SUJET : Faire-part de décès
C'est avec une grande tristesse que je vous annonce le décès de Margueritte POISSON, vaincue par la maladie. Adhérente active et généalogiste passionnée, elle est venue pour la dernière fois nous voir à l'occasion de l'inauguration de nos locaux.
Je présente au nom de tous, nos sincères condoléances et notre soutien à son époux, Alain et à toute sa famille face à cette cruelle et douloureuse épreuve.


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 35 de Bruno COMPAN       Lundi 23 Fevrier 2009

SUJET : Recherche
Bonjour,
je suis comme la personne du message N°33,j'ai bien identifié le Nom et le Code,aprés trois tentatives le sympatique message Bonjour Gibert SALLES??
Cordialement.
Bruno COMPAN

COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Mercredi 25 Fevrier 2009

Bonsoir Bruno

Votre code va être activé par Gilles, je viens de lui transmettre votre code.
Amitiés
PC


COMMENTAIRE de FRANCOIS BOURRIT      
Vendredi 27 Fevrier 2009

BRUNO COMPAN pere ou fils?
bienvenue
francois bourrit


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 34 de J.Bel       Dimanche 22 Fevrier 2009

SUJET : Gendarmerie Valleraugue
Monsieur le Présidnt,
Dans le cadre de l'expo sur"la gendarmerie à Valleraugue"pensez-vous évoquer l'épisode de la présence en 1944 de l'unité de Montpellier qui avait pris le dans les hameaux des Salles et du Valdeyron ????
Ces éléments participèrent à combats notamment prés de Pont d'Hérault où un de leurs officiers a été tué.
Nous pourrons en parler si nécessaire;nous avons passé un agréable moment samedi ,ambiance toujours aussi amicale,merci pour ces rencontres.

J.Bel



COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Lundi 23 Fevrier 2009

Bonjour cher ami

Bien sûr , cet épisode sera évoqué dans la partie consacrée à l'action des gendarmes dans nos Cévennes. Si vous avez des renseignements , anecdotes à me faire parvenir, n'hésitez pas.
Amitiés
PC

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 33 de csalles30@aol.com       Samedi 21 Fevrier 2009

SUJET : RECHERCHE
POURQUOI JE NE PEUX PAS RENTRER DANS LE SITE ADHERENT QUESTIONS REPONSES POUR DES RECHERCHES D ANCËTRES. MERCI D AVANCE

COMMENTAIRE de le WEBMASTER      
Lundi 23 Fevrier 2009

Il suffit de taper vos identifiants pour avoir ce sympathique message "Bonjour Gilbert SALLES". Je vous renvoie vos codes pour réparer ce problème de communication.
cordialement
Gilles FOURNIER

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 32 de hélène guillaume       Vendredi 30 Janvier 2009

SUJET : sur article Alain Combes
merci pour la géné de Triaire .... c' est ma lignée et j'ai complété. par contre j'ai le père d' Antoine Martin de Salagosse, autre Antoine qui a épousé Anne ou Jeanne Brun . Et Jeanne Brunel est de Pracoustal. Par contre peux tu me dire si tu peux me relier Etienne Martin dit Traule Camisard cité en 1704 ( il se rend), il a épousé Catherine Arnal d'ou? As tu leur pères et mères?
Pour Jeanne Peyrenc ( femme de Etienne Recolin ) as tu ses parents?
Pour ton texte sur les Coustiers très interressant, j'avais étudié le boulanger car c' est mon arrière grand'père qui a repris la boulangerie....
Amitiés cousin.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 31 de Rolland BRESSON       Mardi 30 Decembre 2008

SUJET : Meilleurs voeux 2009
Meilleurs voeux 2009 de bonheur,de joie et de santé pour tous ceux qui font si bien "fonctionner et rayonner"l'AGAC et aussi à tous les adhérents. Excellente année 2009 à l'Association. Très Amicalement. Rolland


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 30 de Gilles       Vendredi 19 Decembre 2008

SUJET : ESSAI
Test en réel d'une modification

COMMENTAIRE de Gilles      
Vendredi 19 Decembre 2008

il reste un petit pb à résoudre

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 29 de ymjj       Lundi 1 Decembre 2008

SUJET : Patronymes CAMMAL & DEVEZE (orthographe avec possibles variations)
Salut aux généalogistes de la province de mes aïeux!
Malheureux exilé dans la région parisienne, j'enquête sur une nommée Jeanne CAMMAL originaire de POMPIGNAN (30)qui a épousé mon ancêtre Louis JEANJEAN à Montoulieu (34) en 1798, ainsi que sur son père Jean CAMMAL (désigné comme propriétaire foncier à Pompignan à cette époque)et sa mère Anne? DEVEZE.
Avec un peu de chance, peut être l'un des membres de votre association a-t-il croisé ces personnes ou leur famille au détour de ses propres recherches? Je lance ma bouteille à la mer...
Avec mes remerciements


COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER      
Dimanche 7 Decembre 2008

de cavalier jo Samedi 6 Decembre 2008

Bonjour
Pour répondre à la demande du forum message 29
Le 19/03/1798 JEANJEAN Louis 22 ans (Montoulieu) fils Alexandre et de THEROND Marie Jeanne X CAMMAL Jeanne 25 ans (Pompignan)fa de Jean et de DEVEZE Anne d’apres les travaux de CARRIERE Gilbert


COMMENTAIRE de ymjj      
Dimanche 7 Decembre 2008

Je remercie cavalier jo de son information, mais en fait je la détenais déjà car je l'avais effectivement puisée dans les relevés de Gilbert CARRIERE (que je remercie beaucoup pour les avoir mis en ligne). C'est plutôt la génération précédente qui me pose problème, celle d'Alexandre JEANJEAN, de son épouse Marie Jeanne THEROND ainsi que des parents de Jeanne CAMMAL. Je ne parviens pas à mettre la main sur leurs actes du moins dans le département de l'Hérault. Pour le Gard, étant parisien, je n'ai actuellement pas de moyen de recherche. Je pense qu'il y a de fortes probabilités qu'ils aient été huguenots, car je ne décèle aucune trace d'eux dans les BMS paroissiaux des villages de la région.
Bien cordialement

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 28 de Gilles FOURNIER       Mercredi 22 Octobre 2008

SUJET : Avis de décés
C'est avec tristesse que je vous informe du décès de Madame RIBARD survenu le 5 septembre 2008, adhérente et amie de notre association. C'est au nom de tous,que j'ai présenté à Monsieur RIBARD son époux, mes sincères condoléances et mon soutien dans cette douloureuse épreuve.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 27 de M. Patrick-Charles Ducros - Président de l' AGAC       Dimanche 6 Juillet 2008

SUJET : Avis de décès
C'est avec tristesse que je vous informe du décès de Monsieur Raymond VILLENEUVE survenu le 27 juin 2008 à Marseille à l'âge de 68 ans. C'était l'époux de Nicole CHABOT, adhérente et amie très active de notre association. C'est au nom de tous,que je lui ai présenté mes sincères condoléances et mon soutien dans cette douloureuse épreuve.
PC Ducros

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 26 de F.Nounou       Mercredi 4 Juin 2008

SUJET : Famille Biau
A MC ARBOUX

J'espère que vous lirez ce message, tout comme vous avez pris connaissance de mes recherches sur la famille BIAU du hameau des Monts à Saint Sauveur des Pourcils

Gilles Fournier m'a communiqué vos informations et je vous dis mille fois merci.

J'aimerais savoir quel est le lien d'intérêt qui vous lie à cette famille( celle de mon grand-père maternel) et vous a poussée à cette recherche, ainsi que l'origine de ces données.Les dates sont anciennes : peut-être des documents en votre possession ? En tout cas votre démarche a été une magnifique surprise et je souhaite que vous me répondiez , ne serait-ce que pour avoir le plaisir de vous remercier, ainsi que pour en parler plus précisément. En attendant votre réponse , cordialement. F. Nounou .



Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 25 de Jean MOTILLON ( jean.motillon@free.fr)       Jeudi 8 Mai 2008

SUJET : Antoine SEGUIN
A l’attention de Patrick charles DUCROS

Merci pour votre message du 26/4/ 2008.

Mille excuses pour ne pas vous avoir remercié plus tôt, j’étais absent de mon domicile ces jours-ci.

Je reste donc sur ma faim de mieux connaître cet Antoine SEGUIN, un lointain ancêtre de mon épouse.

A propos du surnom que vous avez trouvé - Lacane - j’ ai quelques raisons de penser qu’il s’agit de “ LA CAVE “ pour une sombre histoire de propriété de cave qui avait été portée devant la justice..

Je ferai tout mon possible pour participer à la journée du 17 mai prochain.
Très cordialement. Jean MOTILLON. (jean.motillon@free.fr)

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 24 de mumu       Lundi 28 Avril 2008

SUJET : FAMILLE
Bonjour a toutes et a tous
y aurais t'il de la famille Boisseau parmis vous ??
Je suis a la recherche de celle ci pour connaitre ma généalogie.

Merci a tout le monde.

COMMENTAIRE de Patrick-Charles Ducros      
Dimanche 4 Mai 2008

bonsoir Mumu
Le patronyme BOISSEAU après avoir consulté plusieurs relevés de notre région n'est pas de notre région Cévenole. Pourriez vous me donner un peu plus de renseignements à ce sujet pour mieux cibler mes recherches.
cordialement
PC


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 23 de Monsieur Patrick-Charles DUCROS , Président de l' AGAC       Dimanche 6 Avril 2008

SUJET : Avis de décès
C'est avec tristesse que je vous annonce le décès de Monsieur Jacques GREFEUILLE ,habitant à Valleraugue, à l' âge de 91 ans. Membre de notre association , il ne manquait pas de venir à nos réunions et visiter toutes nos expositions. Je présente au nom de tous, nos sincères condoléances et notre soutien à son épouse et toute sa famille.-
PC.Ducros

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 22 de cavalier jo       Lundi 31 Mars 2008

SUJET : releve lozerien
Patrick Bonsoir
J'attends toujours ta reponse
Cavalier jo

COMMENTAIRE de Patrick-Charles       
Mardi 1 Avril 2008

Bonsoir Joseph - Excuses moi pour avoir tardé à te répondre . Si tu as le temps peux tu entreprendres dans un premier temps les communes suivantes - - 137 St Bauzile - -118 Prades et 119 Prévenchères.- -
Amitiés Pc


COMMENTAIRE de cavalier jo      
Jeudi 10 Avril 2008

O K
Ils sont Faits
Jo

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 21 de Jean Marie Falguiere       Jeudi 20 Mars 2008

SUJET : Archives municipales Nimes
Bjr,

Les AM de Nimes ont mis une partie des TD en lignes : les X de 1792-1882 Epoux et Epouses, cela permet au moins d'avoir cofirmation de la date.

Cordialement.

J M Falguière.

COMMENTAIRE de Patrick-Charles DUCROS      
Vendredi 21 Mars 2008

L' Association possède les tables complètes concernant cette même période et sont à la disposistion des adhérents de l' AGAC-
Cordialement
PC


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 20 de BLANC Catherine       Mardi 11 Mars 2008

SUJET : Réponse pour Alain COMBES.
Bonjour,
Le X entre Jean TEULON fils de Pierre et Marie LIRON de la Pénarié avec Isabeau PAGES fille d'Antoine PAGES et de Jeanne CASTANETTE de Massevaques diocèse de MENDE le 3 avril 1696 Notaire Jacques MICHEL de VALLERAUGUE.
A Bientôt, Annie et Cathy.

COMMENTAIRE de cavalier Jo      
Dimanche 30 Mars 2008

Pourquoi cette réponse sur le forum au lieu de Question - réponses?
Personnellement je cherche le couple TEULON Pierre X LIRON Marie parents de Jean Teulon.
Cavalier Jo


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 19 de BLANC Catherine       Lundi 10 Mars 2008

SUJET : Ne jamais perdre courage !
A tous mes amis généalogistes, j'ai attendu 20 ans pour retrouver l'ascendance de Jean DUCROS x MASSEL Marie le 29/03/1712 à Cézas et sur l'acte de mariage d'état civil des enfants il était précisé que Jean et Marie s'étaient mariés à Saint Romans de Codières et qu'un contrat de mariage avait été établi par le notaire Maître QUATREFAGES du Vigan.
Et je remercie Monsieur DESCHARD pour sa précieuse aide.
UN SEUL MOT PATIENCE !

COMMENTAIRE de Jean Marie Falguiere      
Jeudi 20 Mars 2008

Cela n'a pas duré 20 ans... mais j'ai passé tout de même de nombreuses heures pour retrouver le mariage en 1752 de mes sosas 64-65, en l'occurence le CM après avoir consulté et répertorié, dans les relevés des communes du secteur estimé les X je me suis orienté vers les AD ou les tables de l'enregistrement du bureau du Vigan sont en lacune pour cette période et patronyme, j'ai consulté les registres des notaires un par un sur la période et fini par découvrir l'acte recherché en prenant note de tous les éléments sur le patronyme trouvés au passage qui m'ont ensuite permis de confirmer.

Cordialement.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 18 de Nicole FRANCOIS       Vendredi 29 Fevrier 2008

SUJET : mariages et D褩s �imes
Bonjour,

Quelqu'un ayant les relevé des mariages sur Nimes pourrait-il véfier si le mariage avant 1821 de David MICHEL,venant de Loz籥, chapelier, avec Marie BONNAFOUX a bien 赩 c譩br硠 Nimes. Merci si quelqu'un peut me retrouver cet acte ainsi que leurs actes de d褩s respectifs, pour David +avant 1841.

Bien cordialement.

Nicole FRANCOIS

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 17 de jean louis ponce        Vendredi 22 Fevrier 2008

SUJET : références concernant Valleraugue
bonjour, j'ai rencontré cet été aux Plantiers un membre de votre association auquel j'avais promis la référence de l'acte suivant
dernier décembre 1425 convention entre discret homme Guillaume de Tourtoulon damoiseau du Mas de Bannières paroisse de Saint Jean de Gardonnenque et Jean de Castrouver (le nom n'est pas sur) de Saint André de Majencoules et Jean Graille 'mème remarque) de Valleraugue au sujet de la construction d'une paissière sur le Gardon aux appartenances du Mas de Cambonneral
la référence est 2 E 58 13 archives du Gard

COMMENTAIRE de Gilles Fournier      
Vendredi 29 Fevrier 2008

Bonjour et Merci

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 16 de J.BEL       Samedi 2 Fevrier 2008

SUJET : Réponse question1/16 de Mme Coll-Ducros - Pierre MALAVAL
Dans mes ascendants figure Pierre MALAVAL marié avec Jeanne BOURGADE de Massevaques,née de cette union Nymphe MALAVAL en 1752 (décédée le 1°aout1790).
Serait intéressé par renseignements complémentaires.

J.Bel

COMMENTAIRE de valmalle F      
Mardi 15 Septembre 2009

Bonjour, il se trouve que je compte également parmi mes ascendants les personnes mentionnées ...Nymphe Malaval épouse Jean Fesquet de Valleraugue dont une fille Louise viendra s'établir sur la commune du Pompidou après son mariage avec François Rampon , meunier de son état (mariage en 1805 a Valleraugue) ..Il est intersssant de noter que Jeanne Bourgade a comme grand mère Jeanne Castanet de Massevaques...liée au célèbre camisard ...Quant a Pierre Malaval..difficile de trouver ses ascendants (voir actes de Fraissinet de Fourques ou Vébron : registres protestants numérisés sur le site des archives de la Lozère) ..Je possède un arbre sur Geneanet qu'on doit pouvoir consulter librement...sinon voici mon adresse mail : franck.val1@voila.fr cordialement VF

COMMENTAIRE de Maurin dominique adresse E MAIL : phebus87@hotmail.fr      
Jeudi 9 Juin 2011

Bonjour,

Faisant des recherches sur mes ancétres a st André de Valborgne ( gard ). j'ai vu qu'il y a un hotel restaurant (la bourgade). Je sais que le nom vient de la famille qui a ouvert cet hotel . peut étre pourrez vous trouvez des renseignements a cet endroit .

cordialement a tous

Maurin dominique

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 15 de Patrick-Charles DUCROS, Président de l' AGAC       Lundi 28 Janvier 2008

SUJET : Avis de décès
C'est avec tristesse que je vous annonce le décès de monsieur Jean ANDRE, généalogiste et historien passionné. Jean était spécialisé sur la région de DOURBIES et encore récemment il avait écrit pour notre bulletin une petite étude sur les PIALOT. J'ai présenté au nom de tous, nos sincères condoléances à Valérie son épouse et amie -
Ses obsèques auront lieu Mardi 29 janvier 2008 à 16h00 dans l'église de Caissargues.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 14 de BARONNET       Lundi 21 Janvier 2008

SUJET : Famille rebotier
Bonjour,
Voici un nouveau site http://gene.bemol.fr ou l'on peut voir entre autre l'arbre généalogie des REBOTIER qui remonte jusqu'à Leonard (1440).
C'est un nouveau site, La base de données est en train de se remplir à son Rythme. N'hésitez pas à la compléter, c'est ouvert à tous et qui sait des branches peuvent se réunir ...
Ce site permet de créer des arbres généalogique. Un seule base de données pour tous. Présentation graphique hiérarchique permettant de voir plusieurs générations (> 30) sur la même page tout en accédant aux détails de chaque personne.
Possibilité :
* de faire des recherches multi-critères.
* D'afficher tous les déscendant d'une personne
* D'afficher tous les ancetres d'une personne
Compatible avec les familles reconstituées

COMMENTAIRE de Gilles FOURNIER /www.agac-valleraugue.fr      
Mardi 22 Janvier 2008

Idée intéressante, avec une mise en page agéable.
Bienvenue et prospérités
PS: des infos plus précises sur les lieux ou vivaient nos ancêtres seraient souhaitables


COMMENTAIRE de BaronNet      
Mercredi 23 Janvier 2008

Bonne remarque, qui sera pris en compte rapidement.
En l'occurence, la famille REBOTIER vient de St jean du Gard (cevenne). Famille noble protestante ayant perdu leur titre pendant les guerres de religion.


COMMENTAIRE de BaronNet      
Mercredi 23 Janvier 2008

Voila c'est fait, le champs "Région d'origine" a été ajouté. Il correspond pas forcément à le ville de naissance (qui peut être saisie dans les commentaires), mais plus de la région qui a marqué l'existance de la personne.
Pour les enregistrements déjà existants, le mise à jour de ce champs peut être effectuée dans la zone détail / Mise à jour fiche.
Encore merci de ces demandes qui concourt à l'amélioration du site et vont dans le bon sens.
A+

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 13 de Gilles FOURNIER       Samedi 19 Janvier 2008

SUJET : Antispasm
Pour essayer, de se protéger des spams indésirables, je vous demandes de taper les quatre lettres affichées dans l'image, ce qu'un robot a du mal à faire.
En souhaitant que cette protection fonctionne.

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 4 de Le Président de l' AGAC       Dimanche 13 Janvier 2008

SUJET : Décès de Monsieur Louis PEYRON
Nimes , le Dimanche 13 janvier 2008

Un bien triste début d'année pour notre amie Simone PEYRON et sa fille GISLHAINE.
Son époux, monsieur Louis PEYRON dit "Loulou" est décédé ce vendredi.
Au non de tous,je présente à Simone et Gislhaine nos sincères condoléances et les assure de notre soutien dans cette douloureuse période.

Patrick-Charles DUCROS


Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 3 de Patrick-Charles DUCROS, Président de l' AGAC       Samedi 12 Janvier 2008

SUJET : LOZERE
Bonjour à tous.
Vous savez que les archives de la Lozére sont en ligne. Soit 199 communes.
Pour aider les adhérents qui travaillent sur le département de la LOZERE et qui n'ont pas de moyen informatique à leur disposition et pour un gain de temps énorme pour nos recherches à venir, j'ai commencé de télécharger toutes les archives. Ce travail est énorme et à ce jour je peux mettre à la disposition de notre association 14 villes entièrement téléchargées.et deux en cours.
Je sais que vous êtes nombreux , chacun de votre côté à avoir téléchargé soit une ville ou plusieurs , entièrement ou en partie .
Je vous demande , pour notre association , si vous le voulez bien , comme vient de le faire Monsieur JARRY pour la Canourgue , de me faire savoir si vous êtes d' accord de me faire parvenir votre travail.
Merci d'avance au nom de tous de vos réponses
Villes entièrement numérisée:
ALBARET LE COMTAT- ALABARET STE MARIE-BAGNOLS LES BAINS-FRAISSINET DE FOURQUES- LANUEJOLS-LE POMPIDOU-LES VIGNES-MEYRUEIS-PONT DE MONVERT-ST ROMAN DE DOLAN-STE HELENE-ST PRIVAT DE VALLONGUE-VEBRON-VIALAS et MENDE - FLORAC en cours
amicalement
Patrick-Charles

Ajouter un commentaire


MESSAGE  N° 2 de Gilles FOURNIER       Jeudi 10 Janvier 2008

SUJET : Mise en service du Forum de l'AGAC
C'est un espace public, ou chacun pourra s'exprimer.
Naturellement le modérateur peut supprimer tout message indésirable.
Les questions concernant directement vos recherches généalogiques sont à bannir de ce forum. ( Espace adhérent => Question/réponse)
Vous pouvez indiquer votre Email en remplaçant @ par AT (pour éviter les spams)

PERIODE de TEST pour ce FORUM => soyez patient, et faites-moi par de vos suggestions
Merci
gif4ATwanadoo.fr



COMMENTAIRE de evy      Mercredi 19 Juillet 2017
    Bonjours
    je recherches des renseignement sur Victor BALSAN il a ete boulanger a Valleraugue entre 1866 et 1884 je n arrive pas a trouver son acte de deces
    D avance un grand merci

COMMENTAIRE de jipé      Samedi 22 Juillet 2017
    bonjour,
    lorsqu'on a une question à poser on ne la poste pas en commentaire d'une autre question (très) ancienne.
    généalogiquement
    @+jp


Ajouter un commentaire